L'année de la confirmation

Par dans

- 12 places payées

- 547,686 dollars de gains

- 2e bracelet WSOP (Event 19 - Pot Limit Holdem à 5,000$ l’entrée)

-64e du classement POY (Joueur de l’année) - 1er belge et 5e du classement LivePoker

Après une année 2012 vraiment exceptionnelle, il était important de confirmer. Et je crois qu'on peut dire que c'est mission accompli !

Cinq ans après le premier, l'obtention d'un deuxième bracelet WSOP à Las Vegas a été un moment très jouissif…

Mes principaux résultats


Les tournois Winamax

Winamax Poker Tour Paris - No Limit Hold'em High Roller 2,000€ - 57 joueurs : 2e (24,500€)

Winamax Poker Tour Paris - No Limit Hold'em Main Event 550€ - 1,222 joueurs : 57e (1,500€)

Winamax Poker Open Dublin - No Limit Hold'em 6-Max Main Event 550€ - 1,086 joueurs : 17e (5,200€)

J'ai été performant dans tous les tournois Winamax en live, de Paris à Dublin. Des tournois très conviviaux où on s’amuse beaucoup. Et quand je m’amuse, j'ai l'impression de bien jouer ! Il y a notamment eu ce heads-up mémorable du WiPT High Roller face à Mikedou qui n'a pas démérité sa victoire.

Les tournois WSOP

Event 16 – No Limit Hold’em Heads-up 10,000$ - 162 joueurs : 16e (26,237$)

Event 19 – Pot Limit Hold’em 5,000$ - 195 joueurs : vainqueur (224,560$)

Event 41 – Pot Limit Omaha 6-Max 5,000$ - 400 joueurs : 24e : 15,716$

Event 57 – No Limit Hold’em 5,000$ - 784 joueurs : 66e (10,354$)

Las Vegas me sourit généralement, je m'y sens bien. Le fait de savoir que je suis là pour deux mois et que je vais pouvoir enchainer beaucoup de tournois me donne de l'espoir.

Cette année, j'ai fait quatre places payées, dont une victoire dans le tournoi de PLH à 5,000 dollars l’entrée, deuxième bracelet dans cette discipline. J'ai vraiment dominé ce tournoi de la bulle jusqu'au heads-up final où la chance a choisi mon camp (j’ai gagné un 20/80 avec deux Valets contre deux Rois).

Comme je deviens un peu « livetard », je pense aussi que le karma de mon rail, qui en chœur a appelé un Valet, a joué un rôle important (je plaisante… enfin, à moitié !).

Les tournois en Belgique

Belgian Poker Challenge – No Limit Hold’em High Roller 3,000€ - 38 joueurs : vainqueur (39,411€)

Même si il ne s'agit pas d'un très gros tournoi, il représente beaucoup pour moi. J'ai atteint un de mes objectifs qui consistait à gagner un tournoi en Belgique. J'estime par contre que mon objectif « highroller » n'est pas atteint, le prix d’entrée étant inférieur à 10,000 dollars.

Les points positifs de mon année 2013


-          Au-dessus des résultats, j'ai vraiment eu l'impression de progresser à chaque tournoi, l'expérience accumulée est un atout énorme que je peux dorénavant exploiter au maximum face aux très bons jeunes joueurs inexpérimentés en live.

-          J'ai fait des incroyables « Day 1 », où j'ai systématiquement monté des gros tapis en jouant la plupart du temps très loose et très agressif.

-          Le coaching de Sylvain Loosli avec Ludovic Lacay et Nicolas Cardyn a été très prolifique pour nous tous, c'est toujours un régal de pouvoir partager avec des joueurs de ce calibre. Toute l'aventure « November Nine » à Las Vegas restera d'ailleurs un excellent souvenir, avec Sylvain, le Team Winamax, le staff et les vidéastes Regis, Paco et Junior.

-          Le stage à Chamonix a été très bénéfique : il faut dire qu'avec l'encadrement de Stephane Matheu, une certaine cohésion des différentes personnalités, le professionnalisme du groupe et la bonne ambiance, il ne pouvait que se dérouler positivement !

Les points négatifs de mon année 2013


-          Cette stratégie de jeu loose-agressif est optimale sur les Day 1 mais lors des Day 2, il vaut mieux passer à un jeu tight-aggro classique, en prenant plus de risques, sans peur de jouer un gros flip à tapis avant le flop. Il faut avoir une range d'open plus réduite que celle de 3-bets durant certains moments des Day 2. Cela demande une certaine discipline que je n'ai pas toujours eu… Réussir à passer As-Valet UTG ou Dame-9 assortis UTG+3 est encore très difficile pour moi ! Je dois travailler sur ma patience.

-          En sept années de circuit, je n'ai jamais fait de places payées à Londres, aux WSOP Europe et à Prague (excepté un min-cash lors d’un tournoi annexe en 2012). À Londres, je saute régulièrement proche des places payées, comme cette année où j'ai été éliminé à dix places de l'argent avec une paire d'as craquée. J'ai très bien digéré ce badbeat sachant que c'est le facteur chance qui a parlé et que je ne peux ni le contrôler, ni lui reprocher d'être injuste envers moi.

-          Vers la fin de l'année, à Enghien ou encore à Prague, j'ai fait quelques spews bien en règle. Des erreurs anodines que je n'arrive pas à me pardonner, qui m'occupe le cerveau trop longtemps, et donc qui automatiquement me font moins bien jouer les tournois suivants.

-          Le fait d'être devenu complètement fearless me pousse à me level dans des spots « à l'aveugle », à cause de détails qui me font croire que le spot est profitable. Vu la fragilité de notre survie en tournoi, et l'échantillon réduit de ceux-ci, en live, il est impératif de jouer low-variance et éviter les gamble, surtout à des tables « faibles ».

Objectifs 2014


Pour éviter que ces erreurs se reproduisent toujours, et pour améliorer mon jeu mental, j'ai décidé  de travailler l'année prochaine avec le coach mental Pier Gauthier, proche du Team Winamax et de Stephane Matheu.

Il a eu de très bons résultats avec d'autres joueurs du circuit et a l’air très compétent dans son domaine. Il devrait me faire progresser et m’aider à gommer mes quelques leaks au niveau du mental.

La marge de progression est encore énorme, un travail mental est la clef je pense pour prendre une longueur d'avance sur les autres pros du circuit.

J'ai très confiance en mon A-Game, il faut maintenant que je le joue à chaque tournoi, sans exception. Tous les éléments sont réunis pour continuer sur ma lancée en 2014 : la victoire d'un High Roller EPT et un deep run au Main Event des WSOP seront mes objectifs principaux pour cette année.

Je vous souhaite à tous une très bonne année 2014 ! La chance, la santé, la victoire !


KitBul

EPT, WPT, WSOP : pas un circuit majeur n’a résisté à l’appétit de victoire du Belge du Team Winamax, qui n’est pas pour autant rassasié.

Suivez KitBul sur FacebookSuivez KitBul sur Twitter