Forfait MTT illimités : RVBTZ fait le bilan

Par dans

Pendant une semaine, il a réalisé le rêve de bien des grinders : avoir carte blanche sur tous les tournois multi-tables de Winamax. Hold'em, Omaha, deepstack, turbo, freezeout, rebuys, High-Roller, Main Event, XTASE, XTREM, et j'en passe : après sa victoire lors de la Sunday Surprise organisée le 19 décembre dernier, Hervé alias « RVBTZ » s'était vu offrir sept jours durant une bankroll illimitée pour disputer autant de tournois qu'il voulait sur Winamax, aux frais de la princesse. Quelques jours après la conclusion du défi, l'heure est venue de tirer le bilan avec notre Stakhanoviste des MTT.

En sept journées marathon (depuis le 3 janvier à minuit jusqu'au 9 janvier à 23h59), Hervé s'est donc inscrit à 226 tournois sur Winamax, à des buy-ins compris entre 5 et 300 euros. Soit une moyenne de 32 tournois par jour. Un chiffre somme toute raisonnable pour quelqu'un ayant la possibilité de jouer un nombre infini de tournois. « C'est sur, j'aurais pu m'inscrire à toutes les épreuves pour collecter un maximum de miles, commente Hervé, mais j'ai préféré jouer le jeu à la régulière. Et je ne disposais que d'un seul écran (un 22 pouces), je ne pouvais donc avoir trop de tables ouvertes simultanément. En général, j'en avais 6 ou 8. »

En 226 tournois, Hervé aura atteint les places payées 42 fois. Soit un taux d'ITM tout à fait respectable de 18,5%. Jouant clairement « pour la gagne », Hervé s'est hissé en table finale presque une fois sur deux lorsqu'il a atteint l'argent (18 finales au total). Et, par deux fois, il s'est adjugé la victoire. D'abord lors d'un tournoi de No Limit à 50 euros (138 joueurs et 1,738 euros de gains), puis à l'occasion d'une des épreuves « Kill the Fish » à 50 euros aussi (63 joueurs, 771 euros de gain). « Je ne suis pas mécontent d'avoir aussi atteint la table finale du High-Roller et de l'XTASE, dit-il. Je ne suis pas habitué à ces buy-ins, ni au format 6-max, et j'ai pu engranger pas mal d'expérience. »

Au total, RVBTZ aura empoché 7,515 euros au cours de ses sept jours d'immersion dans les MTT de Winamax. Certes, c'est un tout petit peu en dessous de la somme totale engagée pour disputer les 226 épreuves, et Hervé aurait donc été légèrement perdant s'il avait du s'acquitter des buy-ins. Mais cela est somme toute hors de propos, comme il s'en explique : « En temps normal, je n'aurais jamais joué autant de tournois, et le fait de pouvoir disputer un nombre illimité d'épreuves m'a conduit à prendre quelques risques pour essayer de monter des jetons au début, notamment dans les formats turbo. J'ai voulu jouer sérieusement, et optimiser mes chances de gain. »

Au début de sa semaine no limit, Hervé y est allé à tâtons... « C'était excitant, j'étais un peu dans l'inconnu. Je me suis levé tôt et lancé beaucoup de tournois, mais j'ai  constaté que la fatigue s'installait rapidement. Alors j'ai décidé d'être un peu plus sélectif, et les jours suivants, j'ai débuté mes sessions l'après-midi, avec les tournois à 50 euros. »

Lorsqu'il était en ligne, Hervé était facilement reconnaissable grâce au petit logo « W » affiché à côté de son pseudo et sur le lobby des tournois qu'ils disputaient. « Beaucoup de joueurs venaient me parler, la plupart étaient très sympathiques et m'ont encouragé. Et le fait que certains essayaient à tout prix de me sortir m'a permis de bénéficier de quelques belles livraisons ! Et le fait d'être aisément repérable m'a forcé à essayer de bien jouer... »

Au final, le bilan plus que positif pour Hervé. « En juillet dernier, je n'avais que 50 euros sur mon compte. Avant de gagner la Sunday Surprise, j'en avais 500. » Deux semaines plus tard, voilà la somme multipliée par plus de trente. « C'est un énorme coup de pouce pour la bankroll, évidemment, sourit Hervé. C'était un peu comme  gagner au Loto, en fait ! Je vais pouvoir disputer plus régulièrement mes tournois préférés sur Winamax, autour de 50 euros de buy-in. »

* * * * *

La prochaine Sunday Surprise verra son vainqueur récompensé de cinquante bouteilles de vin, offertes par Winamax. Mais pas n'importe lesquelles, attention : que des grands crus, du raffiné, des élixirs à faire pleurer de bonheur le palais. Rendez-vous dimanche soir à 20 heures 30.

A lire aussi : quelques souvenirs des précédents vainqueurs de la Sunday Surprise


Benjo DiMeo

Triple vainqueur VSOP à Cognac.

Suivez Benjo DiMeo sur Twitter