Entre Barcelone et Londres, il n'y a qu'un pas...

Par dans

Dîner avec MIK.22, Juliette, Elky, Antony Lellouche et Serge DidisheimAprès avoir sauté de l' EPT Barcelone, il est dur de se plaindre tellement la ville regorge de lieux divertissants (en témoigne la photo ci-jointe, un peu floue je l'admets, mais néanmoins sympathique).

Suite à ce dîner agréable en compagnie de Mik22, Juliette, Elky, Antony Lellouche et Serge, nous sommes repartis en direction du casino afin d' encourager notre Davidi national (désormais international...), et bien nous en a fait, car il a fini à une très belle 3e place. Félicitations à lui !!!

En ce qui concerne mon parcours espagnol lors de la compétition, il se termine sur une main "standard", j' arrive à une nouvelle table, je fold 3 mains, puis j' atterris sur la grosse blinde avec T9 de pique avec 25200 jetons, blindes 600/1200. Mon adversaire relance au cut-off (un cran avant le bouton) à 3200, j' ai 20 blindes j' envoie tapis, il réfléchit (ou pas...) et décide de tenter le va-tout en callant avec .... A4 de carreau.

En gros, il split contre A2 ou A3, perd contre tous les autres As supérieurs (au kicker), est sévèrement dominé par toutes les paires supérieures au 3 (!), et joue environ a 45% contre tout le reste de mon "range" (KQ,QJ,T9s etc). Bref, il paye, flop 568 avec 2 carreaux et un pique, bof, turn Dame de pique, hhhummm, je joue les 9, les T, les 7, les J, les piques ( en excluant les carreaux), bref un solide 45% préflop; Enfin y a pas grand chose de solide de nos jours me direz vous...

Étape suivante : WSOP Europe, tournoi à 1500£. Vais-je continuer dans mon bad run, après Cannes et Barcelone ? Peu m'importe, je ne suis pas seul : Michel "MIK22", Guillaume de Gorce, Julien "Yuestud" sont également présents. Nicolas Levi arrivera également quelques instants avant que le tournoi ne commence.

Rien qui ne sorte de l' ordinaire dans ce crapshot façon boucherie comme dirait Benjo, je passe à 7500 (départ à 6000) après 2 heures de jeu, puis je touche finalement KK au cut-off, je vous passe les détails de la mascarade préflop contre la grosse blinde détenant AA, je passe shortstack avec 1500 (Blindes 100/200).

S'en suivra une de ces journées "shortstack", soit "comment jouer pendant plus de 7 heures avec 8 blindes ou moins"...  :)  Je trouverai au bout de ces 7 heures un peu de réconfort : Je pousse 2 fois all-in dans des spots faciles, et j' augmente mon tapis largement au dessus des 11,5 blindes weeeeeee  :))

Ma délivrance viendra dans la 8e heure de jeu (non je ne parle pas du massage, bien qu'il m' ait aidé à tenir mentalement et physiquement!), un joueur visiblement épuisé (Il n' avait pas de masseuse, le ballot) envoie tapis pour 2200, je pousse mes 9200 avec 99, le joueur en small blinde s'écrie "allez, va me falloir un peu de chance là" et envoie sa boîte (call all in) avec 66. Ce dernier me couvre d'une pincée de jetons, il est capital que je gagne contre lui; Le shortstack montre un 84o fatigué. Pas de 6, pas de 6, pas de 6... Turn: 6.

C' en est fini du 1500£ no limit en ce qui me concerne.

Mais je n'ai pas dit mon dernier mot...