Des objectifs plein la tête

Par dans

Après un bilan des six premiers mois de l’année, il m’a paru indispensable de définir mes objectifs jusqu'à la fin de l’année, que ce soit en live ou online, aussi bien qualitativement que quantitativement. J’ai envie de me forcer à avoir une honnêteté intellectuelle envers moi-même sur mes résultats, cela ne peut être que bénéfique pour mon jeu. Depuis que j’ai fait du poker mon « métier », je ne me suis jamais fixé d’objectifs précis, à court ou moyen terme, persuadé (comme beaucoup de joueurs réguliers) que cela était impossible, notamment à cause de la variance.

Depuis mon entrée dans le Team Winamax, et au fil des discussions avec notre coach et les autres membres de l’équipe, j’ai compris que ce raisonnement était tronqué : j’aurais pu me donner des objectifs de moyens, ce que je n’ai pas fait, et le volume online qu’un joueur régulier fait est suffisamment important pour permettre de se fixer des résultats à atteindre à court terme.

En ce qui concerne le live, il est évidemment un peu plus difficile de lutter contre la variance, mais malgré tout, s'imposer des objectifs à moyen terme (entre six mois et un an) est fondamental pour s’obliger à établir les moyens de les atteindre et pour adopter une stratégie globale dans chaque tournoi qui soit en cohérence avec ces objectifs. Mais également pour avoir un sentiment de satisfaction plus important lorsqu’on les réussit ou au contraire, pour nous pousser à se remettre en question lorsque l’on échoue.

Voici donc mes objectifs en tournois pour les quatre derniers mois de cette année 2014, en séparant le live et le online ainsi qu’en dissociant les moyens à mettre en place et les résultats espérés :

Objectifs online

J’affiche 34 000 euros de bénéfices  au compteur en ce début du mois de septembre, avec  un R.O.I. (retour sur investissement) de 55% et un A.B.I. (prix d’entrée moyen) de 51€ en 1070 tournois. Mon objectif est de rester sur la même lignée que depuis le début de l’année, mais avec un volume plus important : finir l’année à plus 60 000 euros de bénéfices avec un R.O.I. supérieur à 50%.

Autre objectif, qui est essentiel pour moi : gagner un premier titre Winamax Series. Je suis passé tout près en janvier dernier avec  une cinquième place sur une épreuve de 6-Max à 30 euros et surtout une deuxième place sur une épreuve 6-Max à 50 euros. Pour y parvenir, je vais mettre toutes les chances de mon côte et jouer l’intégralité des tournois des Winamax Series X, en faisant peut-être l'impasse sur une soirée si je ne me sens pas assez en forme.
 

Deux derniers objectifs, plus secondaires, mais que je compte tout de même bien accomplir : terminer dans les trois premiers du challenge Grand Prix mensuel  au moins un mois (si je remporte un titre Winamax Series, le mois de septembre me parait parfaitement adapté !) et finir dans les vingt premiers du classement annuel selon Sharkscope.

Par rapport au volume, j’ai beaucoup joué en début d’année avec la Top Shark Academy et les Winamax Series ensuite, mais très peu depuis fin avril à cause notamment des tournois live : je compte remédier à cela et faire des sessions plus régulièrement pour atteindre 2000 tournois joués avant la fin de l’année, ce qui est largement envisageable puisque cela revient à une dizaine de sessions de 25 tournois par mois.

Pour  les moyens à mettre en place, l’amélioration de mon tracker sera le premier point étant donné que je me suis rendu compte de certains défauts de mon HUD (l’affichage des statistiques). La configuration du HUD est évidemment primordiale lorsqu’on multitable afin d’avoir les informations nécessaires de la manière la plus claire et rapide possible, ce qui n’est pas encore le cas du mien.

Ensuite, je me suis récemment aperçu que lors de mes sessions, je me focalisais beaucoup trop sur les principales tables (en termes de prix d’entrée, ou d’avancée dans le tournoi) et accordais très peu de concentration aux autres tables. C’est bien entendu une bonne chose de porter plus d’attention à une demi-finale d’un « XTREM » à 100 euros que sur le début d’un « La fièvre » à 10 euros. Mais j’ai l’impression de consacrer trop d’énergie aux tournois les plus importants alors que je pourrais jouer mon meilleur poker même en étant un peu moins focalisé.

Les échanges avec les autres membres du Team Winamax demeurant le meilleur moyen de continuer à améliorer son jeu et surtout la manière la plus intéressante et conviviale de travailler dans une activité où l’on est souvent seul devant son ordinateur, je compte passer plus de temps à discuter de stratégie, d’analyses de mains et à faire des revues de sessions avec ces joueurs plus expérimentés que moi et dont j’ai beaucoup à apprendre.

Enfin, et c’est un point important, je dois arriver à être plus régulier dans ma concentration et ne pas me laisser distraire par la teneur de ma session en cours ou des éléments extérieurs : je suis incapable de tenir ma concentration au maximum pendant 55 minutes d’affilée !  C’est quelque chose que je souhaite travailler, notamment avec des exercices de méditation et avec une meilleure gestion de mon environnement pendant les sessions.

Objectifs live

Même si le live demande une capacité de concentration moins importante de façon générale, il faut être capable d’être totalement alerte lors des moments décisifs, même après huit heures de jeu. Je pense que la méditation sera également bénéfique pour ces journées de tournoi à rallonge.

Je dois devenir plus calme et plus serein lors de chacune de mes décisions, puisqu’il est interdit de faire une erreur, que ce soit une erreur technique ou non. Pour cela je compte m’imposer une routine de réflexion au début de chaque coup, comme par exemple m’obliger à me rappeler l’image de chaque joueur au départ d’une nouvelle main ou même me remémorer ma stratégie globale une fois par tour… Cela permet de se forcer à être concentré sur chaque spot et de penser à tous les paramètres qui vont influencer la décision. En plus de la routine mentale, la routine physique engendre moins de tells physiques et crée une situation de confort non négligeable à une table.

Un objectif vers lequel j’essaie  de tendre mais que je n’ai toujours pas atteint malheureusement : le fait d’arriver toujours dans de bonnes conditions physiques au début d’un festival. Je m’en suis rendu compte cette année lors des WSOP : lorsque l’on enchaine les tournois en live pendant plusieurs jours, notre condition physique est soumise à rude épreuve avec des journées de huit à dix heures se succédant. On se retrouve totalement vidé au bout de plusieurs jours de compétition et les erreurs deviennent donc plus fréquentes. Pour ces raisons,  je vais adopter une meilleure hygiène de vie, avec de l’entrainement physique, une alimentation saine et du repos chaque semaine qui précédera un festival (et aussi pendant la durée des tournois afin de pouvoir être encore frais lors des derniers jours).

Pour finir, les objectifs de résultats : j’ai prévu de participer à quatorze tournois jusqu’à la fin de l’année dont trois tournois « majeurs », c’est-à-dire avec une structure lente sur plusieurs jours et à un prix d’entrée élevé : les EPT de Londres et Prague et le WPT de Nottingham. N’ayant pas fait un seul Day 3 cette année sur ces tournois, mon objectif principal, et assez ambitieux,  va être de faire trois Day 2 et au minimum un Day 4 (ce qui représente moins de 30 joueurs restants en général) et donc une place payée.

Sur la totalité de l’année, je veux conserver un R.O.I. supérieur à 50% et un pourcentage de places payées supérieur à 15%, ce qui implique de faire deux autres places payées avant la fin de l’année. Atteindre une table finale est aussi l’un de mes objectifs, et puisque j’aimerais enfin bien figurer sur les tournois organisés par Winamax, le WPO à Dublin à la fin du mois me parait un excellent spot.

Enfin, et c’est encore une fois un objectif un peu plus personnel mais qui me motive beaucoup : le classement Global Poker Index. Je suis actuellement 71ème français, et 20ème dans la catégorie joueur français de l’année. Mon objectif est de finir dans le Top 30 du classement GPI et dans le Top 10 du classement joueur français de l’année.

Maintenant que les objectifs sont posés, il est temps de les réaliser ! Bonne chance à tous pour les Winamax Series qui commencent dimanche 7 septembre, en espérant croiser le plus grand nombre d’entre vous au WPO de Dublin à la fin du mois pour un long week-end de poker et de fête !


Volatile38

Le vainqueur de la troisième Top Shark Academy possède l’un des plus beaux palmarès de Winamax.

Suivez Volatile38 sur FacebookSuivez Volatile38 sur TwitterSuivez Volatile38 sur Instagram