Coup de Sirocco à Marrakech

Par dans

Samedi 18 octobre. Je suis arrivé a Marrakech il y a une petite semaine, en compagnie de Benjo (en vacances), Ludo et Antho (Tall). Le programme prévu était simple : cash-game, piscine and party. Roger Hairabedian,le "maaaaîîître" des lieux nous a accueilli comme il se doit, en nous offrant nos frais d'hôtel - que dis-je- de palace !

La piscine je l'ai pas trop vue. Ludo, lui, a dû la boire...

Une fois de plus, je vous passerai nos atrocités d'oiseaux de nuit, qui finalement ne changent jamais.

J'avais donc l'objectif de me faire un peu de cash en partie d'argent, puis peut-être de faire le main event (4700  €).

Bien qu'arrivé en pleine confiance, je n'ai réussi à gagner que 3 coups en 2 séances. Mais je dois vous avouer aussi que j'ai joué de retour de fête,ce qui n'est pas dans mes habitudes. Ceci expliquant cela, mes souvenirs sont un peu flous, je ne me rappelle que peu de mains... Bref, il fallait se ressaisir, je ne veux pas que le voyage me coûte 100.000 Euros avec mes conneries. Je décide donc de tenter une 3ème fois ma chance. Rien à faire, encore une défaite.

Panne sèche apparemment. Mon jeu n'est peut être pas adapté à cette partie (blindes 50-100 PLO et NLH), qui est moins chère que celles que je joue habituellement et où, surtout, les tapis ne sont pas assez profonds puisque les joueurs se cavent en moyenne à 30 BB!

Je finis perdant en cash-game, il ne me reste qu'une seul chance de sauver l'honneur: les tournois!

Je me lance donc à l'assaut du 20000 dirhams NLH (à peu prés 2000€). 100 joueurs sont au départ.

En 1h30,c'est-à- dire dans les 3 premiers niveaux, je touche successivement:

-Quinte avec QK, sur 9-10-J rainbow, contre 2 paires

-Couleur max au flop avec A9 sur 45T,contre un adversaire en plein bluff

-3 brelans au flop dont un JJ contre AK sur AJ8

-Un carré de 2.

...Et j'oublie certainement 3 ou 4 autres coups du même acabit. Un vrai massacre.

Nous sommes encore 85 joueurs et j'ai un tapis qui équivaut à la moyenne pour 30 joueurs. Je n'ai plus qu'à me mettre en pilotage automatique mais j'ai tellement de jeu que je n'y arrive pas. Je monte 200k très vite (la moyenne de la finale) quand nous sommes encore une quarantaine.

Fin du day one: 175k, 27 joueurs restants.

Le jour 2 commence moyennement. L'average me rattrape, mes petits vols de blinds ne fonctionnent pas à merveille, mes bluffs évolués non plus. Bref,on arrête les bêtises et on attend des mains,des vraies. Je me répète intérieurement :"T'es en plein cul, profites-en".

Nous sommes plus que 11,c est l'heure de la bulle! J'espère faire un festin de blinds et de petits jetons en tout genre,mais le temps joue contre moi, il y a deux mini short stacks, dont mon pote Bernard Boutboul à l'autre table.Je décide donc de miser tête baissée, dans toutes les positions.

Je suis UTG,les blinds sont 4k-8k, j ai environ 180k.

Je relance à 22K,mais je me trompe de jetons et ne mets que 12k,le croupier me dit que je suis dans l'obligation de faire 16k......ok.

Ah oui,j'oubliais de dire ma main: j'ai 4 et 7 de pique.

Le BB ,Thierry Cazals (un bon joueur) call. Il me couvre.

Flop A-J-4.

Mon flair me chuchote qu'il y a un problème. Le "body language" de mon adversaire m'a dérangé dans sa façon de caller preflop et de checker au flop. Normalement, j'aurais fait un Continuation Bet mais là, je décide de prendre une carte gratuite et de check-behind au flop.

Turn:4. Un joker !

Il y a un tirage flush possible. Mon adversaire mise 25k dans 50k, je relance a 55k. Il call assez vite. Je pense qu'il a un As.

River: Super joker (comme l'étoile dans MarioKart) un 3eme 4. J'ai un joli carré.

Il checke. Je mise mon tapis de façon très décontractée: 119000. Mon adversaire call et muck bien évidemment quand je lui montre mes cartes.

Je passe second en chips,et deux coups plus tard, nous sommes en table finale. Malheureusement, Bernard Boutlboul nous quitte.

La finale est cosmopolite -marocaine, française, belge, canadienne, suédoise- et mélangée: il y a de tout: agressifs, passifs, professionnels, futurs professionnels, amateurs, débutants. C'est comme ça, ici au Maroc. Mais le plus étonnant, c'est l'ambiance: je n'ai jamais eu autant de supporters, et mes adversaires non plus, j'en suis sûr.

Samuel Chartier, mon adversaire principal est le détenteur du gros tapis avec 650k. A nous deux, nous avons plus de la moitié des jetons. Je décide donc d'attendre un peu.

Je perds un petit coup au bouton.Le coup d'après, le chip leader relance à 24k aux blinds 5k-10k. J'ouvre ma main: QQ !

Je me dis: "Il me connaît, il sait que je peux craquer a tout moment, je viens de perdre un coup, pas la peine de s'embusquer”. Je décide donc de relancer à 90k.

Sans trop de réflexion, Samuel envoie son tapis.

Je réfléchis 15 secondes. Je call. Il me montre AA."Fait chier", ça j'ai dû le dire!!!

FLOP: 3-6-8, tout à Cœur, et en plus il a l' AS de Cœur.

Je suis déjà debout à ce moment-là, espérant que le croupier se dépêche et que j'aille encaisser ma ferraille en vitesse car je n'ai en tout et pour tout qu'un seul out puisque la Dame de Cœur lui fait flush...

Mais la Turn double mes espoirs en affichant une doublette du 8.

Mes 2 Dames sont donc vivantes, et puis j'ai évite un “drawing dead” (un Cœur ou un As à la turn et c'en était définitivement fini).

La foule française scande: “Dame de Pique, Dame de Pique!..”.

Puis bug, le temps s'arrête. Chartier prend un uppercut: la Dame de Pique!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Cela fait deux fois en deux tournois que cette carte me fait gagner un coup crucial. Je passe à 750K,mieux que la moyenne de 3 joueurs. La suite n'est pas à lire pour les enfants. C'est une véritable boucherie. Je martyrise mes adversaires, je dois en faire sortir près d'une demi douzaine.

Je passe à 1, 4 million en jetons. Nous ne sommes maintenant plus que trois: un Belge très sympa qui a failli ne pas revenir pour le day 2 parce qu'il ne lui restait une demi-blind (comme quoi...), mon pote Freddy (qui a joué un poker digne des grands joueurs de tournoi). Et moi.

Je retombe à 800k.

Les blinds sont maintenants15k-30k. Je touche K9 de SB, le Belge passe au bouton, je décide de faire tapis! Freddy n'ayant que 10BB, il call avec QT de Carreau. Un coin-flip ou presque.

Le board n'affiche ni Roi ni Neuf ni Dix ni Dame ni Carreau. Freddy saute (belle perf tout de même), et nous sommes maintenant heads-up.

Nos tapis sont équivalents. Je perds un peu le contrôle du tournoi, mon adversaire touche pas mal de paires sur des flops anodins,je retombe à 850k. Puis...

Je relance au bouton avec 3 et 6 de tréfle, mon adversaire call.

Flop K-5-3 rainbow. Je mise,il call.

Turn: 8 de pique, qui donne un tirage couleur. Il check, je check.

River: Q de Pique. Il mise,je fold, il me montre 10 et 2 de pique pour la couleur! Une main sans rapport avec le flop comme vous pouvez constater.

Je décide donc d'être plus agressif. Je fais donc dans le double barrel,et tout mes coups passent, je remonte à hauteur de mon adversaire...

Blinds 20k-40k. Je touche 88 au bouton, je relance du double de la big blind. Mon adversaire call.

Flop K98 Offsuit. Il checke, je checke avec mon brelan.

Turn: As.Il mise 60k, je relance à 200k, il call.

River: 3. Il checke, je mise 300K, il raise all in, je call. Il avait deux paires K-8.

Lui restant 2 blinds, il se voit obligé de faire tapis le coup d après.

Son Q3 contre mon Q4 touche un 3 au flop, mais je touche un 4 juste derrière.

C'est ma première victoire depuis plus d'un an et demi, et après ma frustration de l'EPT Londres, ce résultat arrive à point nommé. Il me permet aussi de refaire mes pertes de cette semaine en cash-game!

Et ce n'est pas fini. Le main event commence dans une heure.... Alors poutquoi pas un doublé?