Ce n'est qu'un au revoir, mes frères

Par dans

Aladin Reskallah Blog Facebook

Attention : avalanche de clichés en vue.

Les adieux, ce n'est pas trop ma tasse de thé. Sûrement à cause de ma propension à trop m'attacher aux gens : cela me rend un peu trop émotif.

De toute façon, je n'ai pas trop envie de dire adieu mais plutôt : « à la prochaine ». Et le plus tôt sera le mieux !

Car de cette expérience en tant que Top Shark - et ce qui suit est absolument sincère - je retiendrai en priorité la formidable aventure humaine que ce fut. Je me suis vraiment éclaté et j'ai vécu des trucs de ouf’. Vivre des expériences qui sortent de l'ordinaire : c’est avant tout ce que je souhaitais retirer du poker, bien plus je pense que de gagner de l'argent en tant que tel.

Ce qui m’a enrichi cette année ? D’abord les nouvelles rencontres que j’ai pu faire. De peur d'oublier quelqu'un, je ne dresserai pas de liste, mais ceux et celles qui sont concerné.e.s se reconnaîtront.

En ce qui concerne le bilan « pokeristique » à proprement parler, il est correct et encourageant, sans être non plus transcendant : un véritable coup d'éclat se fait toujours attendre. Toutefois, si je regarde dans le rétroviseur, je ne peux absolument pas me plaindre, étant encore à l'aube de ma « carrière » de joueur. Je m'estime déjà très chanceux. En effet, je ne me suis lancé sérieusement dans le poker que début 2016, en repartant littéralement de zéro, après un premier gain d’une centaine d’euros sur un freeroll.

Aladin Reskallah PSC Barcelone

Une douzaine de mois plus tard, j’étais en table télévisée sur le PS Championship Barcelone, assis à la droite d’ElkY, et j’en profitais pour glaner un premier gain à cinq chiffres. (Remarque au passage : je n’ai pas encore joué un seul EPT ! L’appellation a disparu juste avant ma victoire sur la Top Shark, et va revenir juste après mon départ du Team. Ils l’ont fait exprès, c’est obligé.) Bref, avec ce petit kif en table TV, un total de 10 ITM en live (pour environ 40 000 $ de gains brut), et grosso modo 15 000 € de gains net en MTT sur Winamax, je pense que je peux me contenter de ce bilan 2017.

Est-ce que j'ai des regrets ?

Pas spécialement. Évidemment, quelques mains déterminantes que j'ai peut-être mal négociées me restent en travers de la gorge, au même titre que quelques bad beats crève-cœur m'ont un peu secoué sur le moment. Mais inutile d'entrer dans les détails : tout le monde s'en moque comme de l'an 40 de nos badbeats (pour ne pas employer une expression un peu plus grossière).

Allez, tout de même, un petit regret. J'aurais vraiment aimé avoir l’occasion de tourner un épisode de Dans la Tête d'un Pro, cette série qui a largement contribué à me donner envie de jouer des tournois live et de tenter la compétition Top Shark. Cela aurait été un bel auto-clin d'œil mais bon, si le poker peut nous apprendre quelque chose sur la vie, c'est bien que certains éléments sont hors de notre contrôle.

Aladin Reskallah PSC Macao Outside

Même sentiment, évidemment, concernant le fait de ne pas continuer l'aventure avec Winamax. Car oui, je vais être honnête, j'aurais bien rempilé pour un an de plus et pouvoir montrer plus amplement de quoi je suis capable maintenant que j'ai eu l'opportunité de prendre mes marques sur le circuit live. J'ai néanmoins été très touché par tous les témoignages d'amitié, de soutien, tous les messages d'encouragement qui me signifiaient l'envie de me voir rester.

Pas d'inquiétude : c'était la règle du jeu et je l'accepte. Je n'en retire quasiment que du positif. J'ai engrangé pas mal d'expérience et j'ai été friand des conseils prodigués par tous les excellents joueurs avec qui j'ai été en contact au sein du Team. J'en profite pour les remercier de leur gentillesse et de leur bienveillance : ils n'ont jamais été avares de conseils techniques en tout genre, et je leur en suis très reconnaissant. 

Je ne compte d'ailleurs pas m'arrêter en si bon chemin. Avec moins de déplacements, je pourrai aussi plus me concentrer sur le grind online et continuer à travailler le jeu avec mes amis. La Team4betlight n'a pas dit son dernier mot !

Allez, c'est maintenant l'heure pour moi de tourner la page, empreint d'un mélange de fierté et de satisfaction, saupoudré d'une petite dose de tristesse et de nostalgie.

A bientôt !

Vous allez me manquer.

Aladin Reskallah

Team Winamax Villette

Quitte à ajouter un cliché à cet article, allons-y franchement. Une année, c'est long et c'est court à la fois. Surtout lorsqu'elle défile au rythme éffréné du circuit de poker live. C'est fin décembre 2016 que Winamax a, pour la première fois, fait véritablement connaissance avec Aladin. Durant les cinq minutes de sa vidéo de présentation Top Shark, Tmbetlight nous dévoilait une personnalité toute en auto-dérision, second degré et références, qui semblait déjà au diapason avec l'état d'esprit du Team Winamax. Trois semaines de combat supplémentaires au sein de la TSA et un nouveau record de points inscrits sur la finale plus tard, Aladin gagnait le droit de réaliser son rêve, et nous d'apprendre à mieux connaître celui qui est devenu un véritable personnage à part entière au milieu des W rouges.

Aladin Reskallah Finale WiPT

Car soyons clairs, ils sont peu nombreux ceux qui peuvent faire parler d'eux en bien autant aux tables de poker qu'en dehors. Aladin Reskallah est de ceux-là. Depuis ses débuts - déguisés - au Cercle Clichy-Montmartre jusqu'aux premières lueurs du dernier jour dans la Leisure Room du Winamax Poker Open de Dublin en passant par les folles soirées de Macao, Monte-Carlo ou Las Vegas, le Lyonnais nous a donné l'impression de profiter au maximum de chaque instant. Histoire d'en rajouter encore une couche, profitons de ce post-scriptum pour avouer que son duo formé avec son inséparable binôme Pierre Calamusa fut de loin notre bromance préférée de 2017.

Aladin Reskallah PSC Macao Outside

Aladin c'est aussi une aisance indéniable face caméra, comme il l'a prouvé à plusieurs reprises lors de nos sessions Twitch du lundi soir, une proximité sincère avec une communauté qui l'a soutenu durant la Top Shark Academy et tout au long de l'année et une plume acérée qui nous a conquise dès le premier paragraphe de son premier article de blog. C'est un mec vrai, qui ne sait pas faire semblant et à qui l'on ne désormais souhaiter que le meilleur, à Montréal, Lyon ou ailleurs. En espérant se revoir très vite autour d'une table, pour un poker ou une petite coinche.

Bon vent, hostie de criss de câlice de tabarnak !

Flegmatic

Tm4betlight sur le blog du Team

Aladin Reskallah WPO

10/17 - L'ego, un ami qui nous veut du mal
07/17 - À mi-chemin
04/17 - Donne-moi ton range, je te dirai qui tu es
02/17 - Les mois d'avant

Tm4betlight dans la Poker School Winamax

Aladin Reskallah Fièvre

10/17 - Retour sur sa victoire sur La Fièvre (5/5)
10/17 - Retour sur sa victoire sur La Fièvre (4/5)
09/17 - Retour sur sa victoire sur La Fièvre (3/5)
09/17 - Retour sur sa victoire sur La Fièvre (2/5)
09/17 - Retour sur sa victoire sur La Fièvre (1/5)

Tm4betlight sur notre chaîne Twitch

Aladin Reskallah Twitch

Session du 20 novembre 2017
Session du 11 septembre 2017
Session du 8 mai 2017
Session du 20 mars 2017


Tm4betlight

Il n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires : le Top Shark 2017 est prêt à plonger dans le grand bain du circuit mondial.

Suivez Tm4betlight sur Twitter