S04 E01

Par dans Tournois LiveTournois OnlineCash Game Online il y a plus de 9 ans.

Je trouve enfin le temps de vous écrire... Il faut dire que le début de ma quatrième saison chez Winamax a été des plus intenses. J'ai enchaîné coup sur coup l'EPT de Vilamoura, le PPT à Cannes, les WSOP-Europe et l'EPT de Londres sans trop m'en rendre compte. Le tout entrecoupé d'intenses sessions en ligne, tournois et cash-games mélangés. La raison de ce regain d'intêret pour le poker online malgré un planning live chargé ? Mon manque de rigueur lors des deux premiers tournois de la saison.

Je n'ai effectivement pas aimé mon niveau de jeu à Vilamoura, et je n'ai pas joué assez longtemps à Cannes pour me sentir dans le « rythme » d'un tournoi majeur. Je suis donc retourné faire mes gammes sur le nouveau site Winamax.fr, que j'affectionne de plus en plus, surtout ce petit bouton « copier la hand history » qui me permet de partager et discuter un coup avec mes acolytes du Team en un seul clic.

J'ai ensuite joué les WSOP Europe. Pour la première fois, j'étais à domicile pour disputer une grosse épreuve. Cette année, j'avais opté pour un programme plus chargé que lors de l'édition 2009, avec trois tournois préliminaires, et le Main Event.

L'épreuve de Short-Handed aura duré trois heures pour moi. Un peu trop de prise de risque de ma part... Sur le Pot-Limit Omaha, j'ai assez bien joué - sauf vers la fin, en me faisant sortir par Jeff Lisandro, qui allait finalement remporter le tournoi, et son cinquième bracelet.

Ensuite, le tournoi de tête à tête. Au premier tour, j'affronte un joueur scandinave assez bon mais contre qui je vais rapidement prendre l'avantage en jetons, ce qui va me servir pour lui mettre une grosse pression. Le canadien Greg Mueller est mon second adversaire. Un joueur très... Lire la suite

Sunday Surprise : Envolez vous dans l'espace !

Par dans GénéralTournois Online il y a plus de 10 ans.

Un de mes petits plaisirs hebdomadaires est de découvrir la nouvelle « Sunday Surprise » du dimanche, concoctée par mes amis du marketing Winamax. Chaque semaine depuis le mois de juillet, mes collègues du bureau d'à côté se creusent le ciboulot pour trouver un nouveau cadeau original, extravagant, hors du commun à offrir au vainqueur de ce tournoi organisé chaque dimanche à 20 heures 30.

En trois mois, les surprises ont défilé, toutes plus réjouissantes les unes que les autres. Certaines somme toute assez sages : un voyage à New York pour assister à l'US Open à Flushing Meadows, un autre à Miami, histoire de soutenir les basketteurs des Heats...

Plus originales furent les surprises ayant offert au vainqueur un an de loyer (charges comprises !), un stage de surf à Hawai, un an de services VIP à domicile (ménages, coaching sportif, repas gastronomiques...) où encore ma préférée de toutes : trente ans d'histoire de jeux vidéos sous la forme d'un package contenant toutes les consoles de jeu mythiques accompagnées de leurs meilleurs jeux, depuis l'Atari 2600 à la PS3. Le « nostalgeek » qui est en moi aurait bien aimé pouvoir décrocher le gros lot, mais ma qualité de salarié chez Winamax m'empêche malheureusement de m'assoir autour des tables du site.

Là où l'on en rentre en territoire complètement barjot (et où je commence à m'interroger sur la santé mentale du département marketing de Winamax) c'est lorsque apparaissent des lots du genre « gagnez votre poids en pièces de un euro ! » ou « partez sur une île déserte durant une semaine ! » Heureusement pour le vainqueur, il pouvait emporter avec lui jusqu'à cinq personnes, le recours à un ballon de volley... Lire la suite

Chronique d'une victoire annoncée

Par dans GénéralTournois Online il y a plus de 10 ans.

Restons humbles et modestes. Mais soyons tout de même objectifs : dans le King 5 qui commence le 7 septembre, une équipe survole le lot : la nôtre. L’énoncé seul des noms qui la composent devrait suffire à vous faire trembler : AntonyL, furax666,_guignol, Sir Cuts et MIK.22. ..Comment ça, vous n’êtes pas convaincus ? Vous doutez des YAKUZAMAX, cette équipe soudée, volontaire, où chaque joueur va tout donner pour l’honneur de la Cause?...OK, alors je vais aller plus loin et développer l’argument massue qui réduira les plus sceptiques : nous sommes une équipe de joueurs é-qui-li-brés. Là est la clé de notre succès. Ou pas. Votre avis ?…

Nous avons un type qui a déjà cassé 8 ordinateurs et sa propre main droite en cognant contre un mur. Juste pour se calmer après des bad beats. Nous ne les citerons pas tous, contentons-nous du plus marquant : à tapis pré-flop, son 9-4 offsuit n’avait pas réussi à craquer la paire de Rois en face. En résumé : un poker solide et des nerfs d’acier. J’allais oublier son atout maître : la ponctualité et l’assiduité. Impensable qu’il manque ne serait-ce qu’une seule main du Stade 1 de ce King 5.

Nous avons un garçon de bonne famille, juriste accompli, « local hero »et en outre grand sportif : lors de sa dernière partie de tennis, il a carotté à peine une douzaine de points. Et comme il ne réussissait pas malgré cela à gagner le match, il a fait une fausse tentative de suicide en se donnant plusieurs coups de raquette sur le crâne. Donc un homme qui garde la tête sur les épaules en toutes circonstances,  doublé d’un joueur au fair play indiscutable.

Nous avons aussi un spécialiste des probabilités, « petit par... Lire la suite

Des « no-life », les joueurs pros ?

Par dans Tournois OnlineLife Style il y a plus de 10 ans.


« Un nolife est une personne qui consacre une très grande part (si ce n'est l'exclusivité) de son temps à pratiquer sa passion, voire son travail, au détriment d'autres activités. Cette addiction affecte ses relations sociales et sentimentales. Le terme est le plus souvent utilisé pour désigner un joueur souffrant d'une forte dépendance au jeu vidéo ou à l'ordinateur. »


                 - Wikipedia

En 2007, j'ai consacré une année entière à jouer uniquement en MTT,  12 heures par jour, 7 jours sur 7. Je dois bien l'avouer : j'étais un nolife complet.

Dans ces circonstances, lorsqu'un joueur en arrive à penser, manger, et rêver du poker jour et nuit, lorsqu'il est constamment troublé par une main jouée, il a forcément l'impression de devenir meilleur jour après jour... Il finit même par oublier que pendant ce temps, le monde continue de tourner !

On se compare aux autres et, bien sur, on trouve toujours plus nolife que soi-même. L'attitude « geek nolife » de certains joueurs ultra performants en MTT online, que je rencontrais parfois et provenant souvent des jeux vidéo ou du Magic (domaine également propice au nolife) me réconfortait dans l'idée qu'il faut s'entraîner ardemment et penser poker 24 sur 24 !

La satisfaction est immense lorsqu'on gagne de l'argent en jouant au poker en ligne. A priori, cela semble même très facile, voire trop facile. Ce poker, que certains considèrent à tort ou à raison comme un sport, que l'on exerce seul chez soi avec une passion souvent incommensurable, au simple moyen d'une souris, et vêtu d'un confortable caleçon.

Le but devient alors de se faciliter la vie au maximum, afin de bouger le moins possible de notre chaise, et de... Lire la suite

Le chasseur devient le chassé

Par dans Tournois Online il y a plus de 10 ans.

Ils sont venus, ils ont vu, et… ils se font fait battre à plate couture. Les prestigieux tournois internationaux auxquels participent régulièrement les pros du Team Winamax leurs seraient-ils plus accessibles qu’un « low stakes »

Hier soir se tenait en effet l’un de ces fameux tournois « Kill the Pros » régulièrement organisés sur Winamax. En plus de disputer tournoi de poker multi-tables tout ce qu’il y a de plus classique, les participants ont aussi la chance de pouvoir affronter nombre de pros du Team Winamax, et de les éliminer pour remporter ainsi un joli bonus.

MIK.22 à tapis dans le Kill The Pros, sous l'oeil de Guignol et P14B

Et dimanche soir, ils ne se sont pas privés de le faire. L’épreuve, programmée à 21 heures, affichait complet bien avant son départ, avec 4,000 participants très exactement (note pour le tournament director de Winamax : penser à augmenter la capacité d'accueil du tournoi la prochaine fois). Parmi eux, sept pros du Team, 3,991 chasseurs de prime, et… Patrick Bruel en personne !

Les pros ont ainsi eu la vie dure, leur tâche pas le moins du monde facilitée par la grosse cible rouge que formait la prime mise en jeu sur leur tête. Michel fut le premier à nous quitter, ses deux Dames n’arrivant pas à tenir contre le As-8 de vieux squale. Tallix et Antony allaient rapidement sauter eux aussi, suivis de Davidi.

Patrick, quant à lui, allait voir son tapis suivre des courbes de montagnes russes : en bas, en haut, en bas, son tapis fluctuant au rythme de ses confrontations contre des adversaires impatients de collecter la prime… Quand la star tomba finalement à une dizaine de blindes, ils ne furent pas moins de quatre à payer son tapis de dix blindes, poussé avant le flop…. Au terme d’un board 3-4-9-T-8, buccanon... Lire la suite

Affrontez Patrick et le Team le 14 Mars !

Par dans Tournois Online il y a plus de 10 ans.

Bonjour à toutes et à tous ! Comment allez-vous en cette douce semaine de Mars ? Saisissez vos stylos, j'ai une énorme croix rouge à vous faire placer dans vos agendas : le dimanche 14 mars, à partir de 21 heures, place au Kill The Pros sur Winamax !




Pour 10$+1$, jouez un tournoi freezout classique au prizepool garanti de 10,000$ auquel sont ajoutés des primes sur chaque membre du Team que vous allez éliminer. Quelques exemples : si vous éliminez un pro, vous remportez immédiatement 200$. Si vous en sortez six, vous en récupérez 20,000 ! Et à présence exceptionnelle dotation exceptionnelle : celui d’entre vous qui parviendra à éliminer Patrick Bruel dans les cent derniers joueurs encore en course remportera directement la somme de 500$ ! Si avec tout ça, vous hésitez encore…

Kill The Pros - Dimanche 14 mars, 21 heures - Les bountys
- Patrick Bruel, dit « P14B »
- Aurélien Guiglini, dit « Guignol »
- Guillaume de la Gorce, dit « Johny001 »
- Michel Abecassis, dit « MIK.22 »
- Manuel Bevand, dit « Manub_ »
- Anthony Roux, dit « xxTallxx »

A Dimanche, sur Winamax !

Winamax enfile sa tenue de Père-Noël

Par dans GénéralTournois Online il y a plus de 10 ans.

Toujours à la recherche de plus d'exclusivités, Winamax a réussi à s'infiltrer dans les locaux du Père-Noël... Et repéré tous les cadeaux qu'il a réservé aux joueurs de la plateforme ! Visiblement, vous avez été très sages...

- Dis, Père-Noël, qu'est-ce que tu caches dans ta hotte ?

Du lundi 21 décembre au dimanche 3 janvier, l'heure sera à la X-Mas Party ! Chaque soir à 20 heures, prenez place au sein d'un Freeroll spécial Noël. En terminant parmi les trois premiers, vous prendrez votre ticket pour la finale X-Mas du 3 janvier. Une heure plus tard, place à un Tournoi à 5,5$ où deux places pour la finale sont à prendre. En plus du prizepool régulier bien sûr !

- Personnellement, je suis un joueur régulier mais j'ai quelques soucis avec les fins de tournois...

Aucun problème ! Un classement général viendra récompenser les joueurs les plus en vues. Comme récompense ? Des tickets... De nombreux tickets ! Près de 1,200$ pour le premier et jusqu'à 16,5$ pour ceux atteignant la trentième place. Autre solution : disputer le Christmas Tournament le 22 décembre. Pour seulement 11$, vous repartirez peut-être avec une part des 60,000$ mis en jeu, parmi lesquels presque 20,000$ en ticket.

- Et ces tickets, qu'en fait-on ?

Pourquoi ne pas s'inscrire à la Grande Finale X-Mas du 3 Janvier ? Pour 100$+8$, des packages pour l'EPT Snowfest sont à remporter en plus des gains propres au tournoi. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, Winamax ajoute un package de 8,500$ au prizepool !

- Et les clubs, dans tout ça ?

Vous avez été sages vous aussi, sûrs ? Bon, ça ira pour cette année. Les vendredi 18 et samedi 19 décembre, à 21 heures, deux tournois à 5,5$ vous seront... Lire la suite

Be Kind, Rewind

Par dans GénéralTournois LiveTournois Online il y a plus de 10 ans.

En cette fin d'année, l'actualité se fait plus dense que jamais... Winamax est sur tous les fronts ! Petit récapitulatif pour ceux qui ont manqué un ou plusieurs épisodes durant le mois qui vient de s'écouler.

Pour l'une de ses premières sorties aux couleurs de l'équipe Winamax, le "petit nouveau" Aurélien Guiglini a opté pour la victoire, rien de moins, lors du Main Event de l'Evian Poker Open, après un parcours semé d'embuches et de rebondissements. La veille, son coéquipier Antony Lellouche s'adjugeait lui aussi le titre lors du side-event à 1,500 euros. Et le lendemain, le Team ne passait pas loin du triplé avec la présence en finale du tournoi High-Roller de Michel Abécassis et Davidi Kitai. Trois épreuves, trois finales, deux victoires : les rouges n'ont pas fait le voyage pour rien, comme on dit. Un voyage que vous pouvez revivre dans son intégralité grâce à Harper, qui était présent sur place pour assurer le reportage en direct.

A Vegas, l'excitation était à son comble le 7 novembre pour la table finale du Main Event des World Series of Poker. Il n'y avait pas de joueur Winamax autour de la table, mais pas question pour nous de manquer ce grand rendez-vous. On avait attendu trois mois pour enfin voir évoluer les Phil Ivey, James Akenhead et autre Darvin Moon dans le théâtre Penn & Teller, et l'on a pas été déçu. Antoine Saout, en particulier, a livré la prestation d'une vie, et a fait chavirer le public français tout au long des dix-huit heures du matin, n'abdiquant qu'à sept heures du matin après un bad-beat infligé par l'américain Joe Cada, qui allait devenir deux jours plus tard le plus jeune champion du monde de l'histoire du poker. Des moments d'émotion inoubliables concluant  de fort... Lire la suite

On vient, on gagne et on s'en va

Par dans GénéralTournois LiveTournois Online il y a plus de 10 ans.

La prochaine fois que vous regarderez une émission de poker à la télévision, sentez-vous tout à fait libre de lancer la Marseillaise à plein tube tout en agitant un drapeau Bleu - Blanc - Rouge un bonnet phrygien posé sur la tête. Vous serez alors tout à fait au goût du jour (ne sortez tout de même pas comme ça hein) car les français sont au premier plan sur la scène internationale ! Bon, je m'emballe, resituons le contexte : nous ne parlons ici que de poker. Mais c'est déjà pas mal. Effectivement, après avoir multiplié les tables finales de premier ordre ces derniers mois, voilà que les tricolores ajoutent une touche essentielle dans leur panoplie de joueur de tournoi : la victoire.

Après le succès de Thomas Bichon à Chypre, un autre français a réussi à triompher d'un World Poker Tour, à Marrakech cette fois. Au terme de trois jours d'un magnifique combat (bien aidé par un cadre iddylique et un tournoi composé pour une grande majorité de joueurs francophones), Julien Arnéodo, Christophe Savary et Ludovic Lacay s'en allaient représenter la France en table finale alors que Benny Spindler, meilleur représentant du "reste du monde", endossait le rôle de trouble-fête. Peu avant, Tristan Clémençon échouait en dixième place, victime d'une terrible rivière. Prèsque deux ans jour pour jour après sa table finale lors du WPT Barcelone, Ludovic Lacay avait donc les cartes en main pour laver l'affront. Longtemps en tête, le membre du Team Winamax échouera pourtant en troisième place, amputé de la majorité de son tapis lors d'une rencontre couleur contre full. Un français est alors toujours en course : Christophe Savary. Dominant totalement le face-à-face, Christophe réussit l'exploit,... Lire la suite

Back on the road

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a plus de 10 ans.

Et voilà, Londres, c’est terminé. Il fallait bien que cela arrive. Passer trois semaines à la maison en parallèle d’un tournoi, franchement, quel luxe. Il est temps de repartir sur les routes. A l’heure qu’il est, Benjo doit être dans un avion en direction de Bordeaux pour couvrir une étape de notre cher France Poker Tour. Trois membres du Team l’accompagnent : Alexia Portal, Michel Abécassis et Ludovic Lacay. Voilà qui promet. Pour ma part, je m’octroie un petit week-end détente avant de m’envoler la semaine prochaine pour Marrakech, où se déroule le World Poker Tour.

Je ne serai pas seul là-bas. A vrai dire, je serai même plutôt bien accompagné. Outre notre cameraman Junior qui agrémentera le reportage de ses excellentes vidéos, les membres du Team Winamax Anthony Roux, Ludovic Lacay, Antony Lellouche, Davidi Kitai, Nicolas Levi, Manuel Bévand, Guillaume de la Gorce, Tristan Clémençon et Aurélien Guiglini (pour sa première sortie sous les couleurs du Team) seront de la partie. Rien que ça ! Avec un prix d’entrée à 4,500€ et la proximité du Maroc avec l’Hexagone, ce tournoi devrait avoir un très fort accent français. Ce qui n’est pas pour nous déplaire.



Pour le Team, il faudra viser haut pour conserver la bonne dynamique actuelle. Car le dernier mois a une nouvelle fois été prolifique. Anthony Roux a frappé fort en atteignant sa deuxième table finale sur un tournoi des World Series of Poker en moins de trois mois. A nouveau, c’était lors d’une épreuve à structure rapide. Arrivé en table finale avec un petit tapis, il n’aura pu y faire que de la résistance pour atteindre la cinquième place. Qu’importe, il confirme son bon état de forme actuel. Et une victoire finira... Lire la suite