Les différences entre le poker live et online

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a plus de 6 ans.

J'écris depuis mon lit à Las Vegas. J'ai beau aimer mon lit et ne pas rechigner sur les grasses matinées (l’un des avantages non négligeables de la vie de joueur), c'est un endroit où j'ai passé beaucoup trop de temps à mon goût cette année.

Mes WSOP 2014 ont été un véritable désastre : aucune place payée en dix tournois joués, une bonne semaine de convalescence due à des problèmes de santé inopinés et un bad run comme j'en ai rarement connu en live. Loin de moi l'idée de me plaindre, mais une petite analyse statistique me rassure : j'ai été à tapis 19 fois au total, 13 fois en étant favori, et je n'ai gagné que deux pots, dont aucun en Hold'em.

Cela me permet de relativiser un peu cette contre-performance. De plus, les coups à tapis ne sont qu'une partie, certes non négligeable, de la mesure de la variance, et la variance n'est de toute façon qu'une excuse un peu bancale. Le joueur de poker doit se focaliser sur ce qu'il peut contrôler : sa préparation physique et mentale, sa sélection pré-flop, ses sizings, ses lectures ou encore son self control émotionnel. Sur ces derniers critères, je suis globalement satisfait. De nombreux réglages sont toujours à parfaire, mais paradoxalement, mes pires WSOP sont aussi ceux où j'ai le mieux joué...

D’un autre côté, je suis sur une excellente dynamique en ligne. J'ai annoncé des objectifs ambitieux en début d'année, et malgré un volume moins important que prévu, je suis pour l'instant en phase pour réaliser mon objectif de 100 000 euros de profits sur les MTT en ligne de Winamax.

Quand je prends un peu de recul pour apprécier ma carrière de joueur jusqu'à aujourd'hui, je constate une différence de plus en plus marquée entre mes résultats en ligne et mes... Lire la suite

Terra Incognita

Par dans GénéralTournois LiveTournois Online il y a plus de 6 ans.



Depuis que je me suis remis à écrire des articles stratégiques sur ce blog, j’ai essayé d’exposer ce qui constitue ma vision du jeu au sens large.

Dans Entrez Dans la Zone Grise, je parlais de l’erreur que commettent de nombreux joueurs de tous niveaux en cherchant des certitudes et des formules magiques au sein du poker, alors qu’il s’agit avant tout d’un jeu organique et changeant.

Les Fondations de La Pyramide était une réflexion sur la façon dont l’information sur laquelle nous basons nos décisions se condense et circule entre les joueurs de poker.

Dans Le Sommet de La Pyramide , je reprenais cette idée en essayant de l’appliquer à moi-même et en revenant sur la manière dont j’avais acquis mes propres connaissances, construites les unes sur les autres à partir de bases pas toujours solides.

La Panoplie du Joueur de MTT était une tentative de montrer comment mettre en application nos connaissances dans la pratique du poker en ligne en utilisant les bons outils.

Et enfin, dans Situation Stratégie Symétrie, j’exposais une vision globale du jeu et de l’art de la prise de décision au poker une fois qu’on a compris sa véritable nature.

Dans cet article, je vais tenter de faire une synthèse de tout cela en introduisant de nouveaux éléments de réflexion autour de la question suivante : ou se trouve l’EV (Expected Value) dans le poker d’aujourd’hui ? Sachant que de plus de plus de joueurs maitrisent des concepts de plus en plus avancés et font de moins en moins d’erreurs grossières.

Dans mon dernier blog, j’introduisais l’expression « Explorateur de l’EV ». Un bon joueur de poker est à mon sens quelqu’un cherchant en permanence à créer des situations asymétriques qui sont positives en EV pour lui et négatives pour ses... Lire la suite

La panoplie du joueur de MTT

Par dans GénéralTournois Online il y a plus de 6 ans.

J’ai décidé de partager avec vous quelques-unes des clés de mon succès en MTT sur Winamax. Je me suis remis intensément aux tournois aux alentours de mars 2013, soit il y a presque un an, après une mauvaise période en cash-game. En préparation de mon défi « Ultimate Grinder » d’avril 2013, j’ai commencé à faire des sessions de multitabling massif pendant lesquelles je jouais quasiment tous les tournois du site le dimanche. Lors du premier jour de mon défi, alors que les Winamax Series battaient leur plein, j’ai joué près de 90 tournois en une journée et eu la chance de remporter un Event des W.Series le soir même.

J’ai depuis affiné ma préparation et ma méthode pour les sessions dominicales. Et les résultats ont suivi ! Voici mon graphique Sharkscope : ma reprise des MTT commence peu avant le 1500e tournoi. Mon ROI (Return On Investment) global est de 66% pour 94 000 euros de profits : c’est évidemment satisfaisant mais que je pense pouvoir encore m’améliorer.

J’ai déjà parlé de cette approche à plusieurs reprises, notamment dans ce blog. Cependant, des questions et remarques reviennent en permanence :
« Mais comment tu fais pour savoir comment jouent les autres? »
« Tu ne peux pas connaitre les dynamiques à table ! »
« Toutes ces tables, ça doit donner mal à la tête et tu dois missclick tout le temps ! »
Etc.

Ces questions soulèvent des obstacles légitimes mais aucune n’est sans réponse ni solution.

Voici, sans ordre particulier, cinq raisons qui expliquent ces résultats plutôt positifs :

1) L’organisation de ma session

J’ai un rituel quasiment immuable qui me permet de démarrer dans de bonnes conditions :

  • Chaque dimanche, je me lève avec la faim au ventre !  Je ne joue qu’occasionnellement... Lire la suite

À moi de jouer !

Par dans GénéralTournois LiveTournois Online il y a plus de 6 ans.

Dans mon blog de novembre, je dressais un bilan en demi-teinte de mon année 2013. En effet, alors que j’ai disputé deux fois plus de tournois live en 2013 qu’en 2012, force est de constater que les résultats n’ont pas été au rendez-vous. Aucune place payée lors du premier semestre, un séjour à Vegas difficile avec une vingtaine de tournois joués et une seule place payée (qui m’a néanmoins fait un bien fou après sept mois complet de disette !). Heureusement, la confiance n’était pas trop ébranlée, ma réussite au Main Event en 2012 n’y étant certainement pas étranger. Une grosse performance aide forcément à relativiser lorsqu’une mauvaise passe s’ensuit.

C’est plutôt la motivation qui en a pris un coup. La motivation est chez la plupart des individus étroitement liée à une finalité ou un résultat. L’un des éléments qui booste notre motivation, c’est la conséquence que l’on attend de nos efforts. C’est en quelque sorte (du moins en partie) la recherche du plaisir qui conditionne notre motivation. Par exemple, si je décide de fournir un gros travail dans mon jeu, c’est dans le but de progresser, la finalité étant de gagner un titre. Mais au poker, si l’on se focalise uniquement sur les résultats, on ne satisfait que rarement nos attentes. Et à force d’enchaîner les bulles et de ne pas faire de bons résultats, et ce malgré la sensation de bien jouer, on a très vite fait de perdre cette motivation. Après le min-cash réalisé à Vegas, quelques petites places payées m’ont aidé à me stimuler de nouveau. Pour ne pas perdre cette motivation, j’ai décidé de me fixer de nouveaux objectifs cette année !


Mon objectif principal reste toujours un top 3 sur un tournoi majeur. Depuis mon arrivée sur le circuit international et dans le monde des... Lire la suite

Deux semaines de folie !

Par dans GénéralTournois LiveTournois Online il y a plus de 6 ans.

Après avoir remporté Top Shark sur le fil du rasoir, l’intégration au sein du Team Pro Winamax et la victoire dans la foulée d’un tournoi annexe de l’EPT Deauville, je voulais vous faire partager tout ce que j’ai ressenti durant ces deux semaines de rêve. Mais comment ? N’étant pas écrivain dans l’âme, ma plume n’est pas assez aiguisée pour exprimer ma pensée dans de longues phrases subjectives.  J’ai donc choisi de vous raconter cela de la manière la plus simple possible : en expliquant étape par étape mon parcours dans la dernière semaine de Top Shark et mes premiers pas dans le Team Winamax effectués lors de l’EPT Deauville.

Jeudi 16 janvier 2014, début de la finale de Top Shark !

Au terme d’un mois d’épreuves théoriques et pratiques au sein de la Top Shark Academy qui ont déjà mis mes nerfs à rude épreuve, nous sommes encore quatre au départ de la dernière semaine de compétition : Labrik, BewareofFrog, Sylleo et moi-même. L’objectif ? Réaliser les dix meilleures performances possibles en tournois multi-tables en une semaine, selon la formule du classement du Grand Prix Winamax.

Avec des adversaires aussi déterminés que moi à aller chercher ce contrat, je sais qu’il va falloir mettre toutes les chances de mon côté pour réussir à atteindre cet objectif. Le programme de la semaine que je me fixe est assez simple à définir : participer à tous les tournois ayant plus de 2000 points à la gagne, soit à peu près soixante tournois entre 13 heures 30 et 6 heures du matin, et aller « jouer la win » sur chaque tournoi (selon la formule régulièrement employée par Davidi Kitai !) Autant dire que pour jouer mon A-Game pendant toute cette semaine, je dois m’imposer un rythme et une routine pas loin d’être militaire : réveil à midi,... Lire la suite

2014 : Repartir du bon pied

Par dans GénéralTournois LiveTournois Online il y a plus de 6 ans.

L’European Poker Tour de Deauville vient  de se terminer… Il est plus que temps de dresser un bilan de cette deuxième année au sein du Team Winamax et de se fixer des objectifs pour 2014 !

Bilan 2013

J’ai disputé 30 tournois live en 2013, pour 72 000 euros de prix d’entrée et 56 000 euros de gains au final, soit une perte de 16 000 euros. Il est très difficile de tirer des conclusions uniquement à base de chiffres sur un échantillon de seulement 30 tournois. Voyons tout de même ce qui se cache derrière ces chiffres et comment j’ai vécu mon année.

Au rayon des satisfactions, il y a tout d’abord cette première victoire en live, au High Roller du Winamax Poker Tour, sur un field petit (57 joueurs) mais relevé, avec un rocambolesque duel final face à Davidi Kitai. Cette victoire m’a conforté dans l’idée que j’étais capable de bien gérer mes fins de tournois en live, de prendre des risques au bon moment et de rivaliser avec les meilleurs.Il y a également deux places payées à Las Vegas, dans des tournois short-handed des World Series Of Poker réputés comme étant assez difficiles, notamment une 32e place dans le tournoi à 5 000 dollars l’entrée où j’ai été éliminé avec un brelan d’as se heurtant à une couleur floppée dans un gros pot 3 bet pré-flop, alors que je me sentais de mieux en mieux dans l’épreuve. C’est le genre de coup qui peut changer la physionomie de mon année, mais je n’ai aucun regret là-dessus et n’ai qu’une seule envie : me remettre en situation de jouer ces coups cruciaux. Voir le nombre de tables de l’Amazon Room, la grande salle de tournoi où se jouent les WSOP, se réduire petit à petit jusqu’à se compter sur les doigts d’une main, et être encore là avec des jetons devant soi, est une sensation que je suis... Lire la suite

Le sommet de la pyramide

Par dans GénéralTournois LiveTournois Online il y a plus de 6 ans.

Traditionnellement, mon blog de décembre contient le récit de mon dernier deep run praguois. Même si l’improbable s’est encore produit cette année, avec une 21e place au WPT, j’ai décidé de briser la routine et de poursuivre un travail entamé le mois dernier, dans un blog nommé Les Fondations de la Pyramide. J’y ai introduit l’idée que nos connaissances au poker se présentent sous la forme d’une pyramide dont les bases se perdent ou évoluent avec le temps. Mon argumentation tournait autour de la façon imparfaite dont se transmet et s’accumule ce savoir dans le petit milieu du poker pro et comment cela peut conduire à des mythes qui conduisent eux-mêmes á des erreurs de jeu.

Il me parait logique aujourd’hui d’approfondir ce concept de pyramide de savoir. A l’aide de briques, de ciment, d’une plongée dans les méandres de ma mémoire et de mon honnêteté intellectuelle, j’ai établi le schéma suivant :

 

Chacune des briques représente les divers éléments de mon propre savoir pokéristique au fur et á mesure de sa construction. A la base : ce que j’ai appris en premier. Au sommet : ce que je vise.

  • J’ai peint en vert ce que je pense maitriser,

  • en orange ce que je travaille à perfectionner en ce moment,

  • en bleu l’étape suivante que j’anticipe dans mon apprentissage,

  • et au sommet, en rouge, le Graal de toute joueur ambitieux : développer un poker « parfait », dont on ne verrait plus les défauts, dénué de l’affect négatif des émotions et totalement en accord avec la raison.



Avant de poursuivre, il me parait important de préciser que cette pyramide ne représente pas un idéal d’apprentissage absolu. Elle est juste un reflet de ma propre éducation... Lire la suite

La session du dimanche

Par dans GénéralTournois Online il y a plus de 7 ans.

J'ai décidé de revenir sur ma façon d'organiser mes sessions du dimanche sur Winamax. Suite à mon challenge Ultimate Grinder, j'ai développé une nouvelle approche du jeu qui a suscité des débats enflammés sur les réseaux sociaux. Voici mon programme typique d'une session dominicale :

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Un fait est certain, je joue beaucoup de tournois. Je démarre habituellement entre 14h et 15h avec un enregistrement tardif de tous les tournois au prix d'entrée de 5€ et plus, ce qui correspond à sept/huit tables comme première base de multitabling.

Durant la première partie de la journée, je joue tous les tournois réguliers à 10€ (et plus) ainsi que ceux à 5€ si la dotation me paraît intéressante. J'ajoute à ces tables de nombreux satellites pour les tournois du soir, et parfois quelques satellites pour la finale de Révolution.

A partir de 18h, j'essaie de ne plus lancer les tournois au faible prix d'entrée et me concentre sur les gros : Main Event, High-Roller et Grand Tournoi (le cas échéant). Je clos en général les inscriptions avec le Payback ou le Rush Hour si je me sens en forme.

Au total, je joue entre 70 et 80 tournois le dimanche et ma session se finit en général entre deux et trois heures du matin, parfois un peu plus tard en cas de deep runs tardifs (ce qui est souvent bon signe !).

Mes résultats en MTT sur Winamax n'ont jamais été aussi bons avant l'utilisation de cette approche. Ce qui n'a pas empêché un débat sur l'utilité de :

- jouer autant de tables, ce qui affecte en théorie la concentration 

- jouer beaucoup de tournois aux faibles prix d'entrée "parasitaires" des tournois plus importants.

Je crois néanmoins en mon approche et vais utiliser... Lire la suite

Top Shark : du rêve à la réalité

Par dans Tournois OnlineCash Game Online il y a plus de 7 ans.

Résumer une aventure comme la Top Shark Academy n'est pas une chose simple, ceux qui l'ont vécu avec moi pourront le confirmer. Je tiens d'ailleurs en premier lieu à les féliciter pour leur parcours, particulièrement Phildar10, x BABURSS et tinmar30 qui m'ont accompagné en finale. Ce sont les adversaires coriaces qui rendent une bataille plus belle, et celle-ci fut particulièrement intense. L'ambiance a toujours été au top entre nous, j'ai apprécié le soutien et le temps passé à discuter. Merci à vous.

J'ai commencé les qualifications pour Top Shark remonté et motivé comme jamais. Je suis un homme de défi, mes plus belles réussites résultent des challenges que je me suis lancés, et je voulais vraiment venir à bout de celui-ci. J'avais suivi de très près la saison précédente et je m'étais régalé. Intégrer l'Academy peu avant la trêve de Noël fut absolument euphorique, et je suis incapable de dire ce que j'ai reçu comme cadeau tant j'étais concentré sur le plus beau de tous : ma qualification !

Pendant la trêve, j'ai essayé de suivre mes futurs adversaires et d'étudier leur façon de jouer, sans même savoir que cela me servirait dès la première épreuve : des heads up entre élèves. Je n'ai pas forcément brillé, mais assuré l'essentiel en me classant sur le podium. Une copie brouillonne me classe en milieu de tableau sur la seconde épreuve, mais c'est suffisant pour ne pas être nominé.

Sauvé par la communauté

Les épreuves de la cinquième semaine auraient pu m'inquiéter... Faire fructifier une bankroll de 100€ en cash game ! Certes, ce n'est pas mon domaine de prédilection mais j'adore ce type d'épreuve parce que ça représente un réel défi, un pour lequel... Lire la suite

La théorie du complot

Par dans GénéralTournois Online il y a plus de 7 ans.

Les blindes sont de 600/1200 quand, avec mon tapis de 28,000, je relance à 2,400 au bouton. Hastalavistadu77 ne passe pas immédiatement et je pense forcément au pire. Le timer commence à descendre, il hésite, je l'imagine derrière son écran en train de se gratter le menton, nous ne sommes plus qu'à 241 places de l'argent et il trouvera surement un meilleur spot avec [Th][Tc] que celui-ci.

Son tapis de 7,000 ne lui permet pas non plus d'entrevoir un futur trop radieux, mais après tout, il est contre un pro et il sait que je risque de l'éliminer. Il appuie maintenant sur la gâchette, regrettant immédiatement son move trop agressif, téméraire.

La grosse blinde passe rapidement et je me retrouve dans une classique situation de « Fuck it... » et paie en une seconde avec [9d][7d], uniquement pour découvrir la mauvaise nouvelle. Je suis mort.

De son côté, hastalavistadu77 se lève, renversant au passage son fauteuil sur son épagneul breton, et hurle : « C'EST CA LES PROS, ALLEZ LA, TOUT POUR PAPA ! »

Le flop tombe : [Ts][3s][6h]

Hastalavistadu77 exulte, son épagneul se cache maintenant sous son lit craignant une nouvelle crise de nerf de son maitre adoré. La dernière fois, il a pris un mug sur la tête et a juré que c'était la dernière. L'œil expert, je me gratte le menton et analyse froidement : « il est parti trop vite ».

La turn : [5h]

Hastalavistadu77 se fige. Ses bras levés en signe de victoire quelques secondes plus tôt reposent maintenant lourdement sur sa tête : « AH NON, PAS LE QUATRE ! ».

La river tombe. Ce n'est pas le quatre. S'en suit un ascenseur émotionnel terrible pour notre ami grinder occasionnel : « YESSSS ! NON ? QUOI ? IL A QUOI LA ? NON,... Lire la suite