[Blog] Contrôle des biais ! (Partie 2)

Par dans Tournois OnlineLife Style il y a 2 mois.

Adrien Delmas Blog

Note de l'auteur : avant de vous lancer dans cette deuxième partie, je vous invite à aller lire la première, où je reviens sur les définitions de quelques-uns des biais cognitifs les plus fréquents. Je tiens également à préciser que, dans ce blog, je ne cherche pas à analyser les situations de jeu rencontrées mais plutôt d’essayer de comprendre pourquoi notre raisonnement est orienté d’une certaine manière. C’est bon, tout est clair ? Alors allons-y !

Partons à nouveau d'une phrase que l'on entend à tout bout de champ : "Je me fais toujours craquer les As." Si vous avez bien tout suivi, j'imagine que vous comprenez où est le problème. Dans ce contexte, on voit tout de suite le biais de confirmation en action. Si on pense qu’on se fait systématiquement craquer les As, que se passera-t-il les fois où cela se produira ? Cela renforcera notre croyance, et on se souviendra beaucoup moins vivement des fois où on gagne.

Pourquoi ? Parce que nous avons naturellement tendance à nous souvenir des choses négatives (biais de négativité) car elles nous impactent beaucoup plus que les événements neutres ou positifs. Si l’on réfléchit en termes d’évolution, c'est d'ailleurs une bonne chose puisque ces pensées sont les plus utiles pour la préservation de notre espèce.

Mais revenons à nos moutons. Vous vous faites "craquer" les As autant de fois que les autres, c’est un fait mathématique. Si vous allez voir dans votre base de données tous les 80/20 joués avec AA, spoiler : vous en aurez surement gagnés entre 79% et 81%. Plus vous aurez d’occurrences, plus ce chiffre va converger vers 80%. Bien sûr, je ne parle ici que des cas de tapis préflop.

À l'assaut des idées reçues

Adrien Delmas Casque

Passons maintenant à un autre grand... Lire la suite

[Blog] Contrôle des biais ! (Partie 1)

Par dans Tournois Online il y a 2 mois.

Adrien Delmas Blog

Note de l’auteur : avant de rentrer dans le vif du sujet, je tiens à rappeler que je ne suis pas un expert, ni chercheur en psychologie ou cognition. Mon objectif est de vous présenter, en vulgarisant, différents concepts de base, en évitant d’omettre les détails les plus importants. N’hésitez pas à me faire remonter vos remarques si des erreurs ont été commises dans ce blog. Je ne prétends pas détenir le savoir absolu quant aux analyses faites vis-à-vis du poker, ce sont des observations et déductions personnelles, qui sont sujettes à discussion. Merci et bonne lecture.

Ah, si on m’avait donné un ticket à 1 € à chaque fois que j’ai entendu cette fameuse phrase, je serais sûrement en train de me prélasser dans le jacuzzi de mon énorme manoir périgordin avec encore quelques tickets à dépenser. Cette phrase, vous l’avez forcément déjà entendu, voire même prononcé, plus d’une fois : « De toute façon, [insérer ici votre site de poker préféré] c’est rigged ! Je ne prends que des bad beats ! » Notez que cela fonctionne aussi avec la variante : « Le poker en ligne c’est truqué, en live ça ne m’arrive jamais ça ! »

Si pour vous, le poker en ligne est truqué, que vous êtes en bad run depuis 18 ans et que vous vous faites tout le temps craquer les As, désolé de vous le dire, mais vous vous êtes bien fait biaiser !

Lors de mes courtes - mais intenses - études en psychologie, j’ai eu la chance de découvrir plus en profondeur un sujet qui me fascinait déjà auparavant : les biais cognitifs. Dans ce blog, je vais vous présenter deux biais cognitifs parmi des dizaines, les définir et illustrer comment ils peuvent altérer votre vision de la vie et, plus spécifiquement, votre progression dans le poker.

Le sujet étant... Lire la suite

[Blog] Year in Progress

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a 4 mois.

Blog Guillaume Diaz

Depuis que j’ai la chance de faire partie du Team et de vivre au rythme du circuit live, la période qui suit les WSOP est toujours synonyme de vacances. C’est le seul moment de l’année où la frénésie du circuit s’arrête durant quelques semaines et où, personnellement, je déconnecte totalement du poker le temps d’une grosse dizaine de jours.

Cette année n’a pas fait exception. À part deux ou trois sessions dominicales online et quelques heures passées sur le transat à regarder les Triton Super High Roller Series, je n’ai absolument pas pensé au poker, et ça fait du bien ! J’ai donc profité de ces vacances pour retourner dans mes montagnes natales, à Grenoble, pour voir famille et amis : piscine, pétanque, vélo de descente, golf, foot et surtout pas mal d’apéros !

Mais les vacances, si reposantes soient-elles, doivent se terminer un jour. Ce matin du 8 août, en voyant, sur mon fil Twitter, le compte @Year_Progress indiquer que nous venons d’atteindre 60% de l’année 2018, je me suis dit qu’il est grand temps de me remettre au travail. Mon côté procrastinateur m’incite à me fixer des deadlines courtes pour être le plus performant possible. Cela m’oblige à un travail soutenu et constant car, si les objectifs sont assez ambitieux, il est impossible de les réaliser sans un acharnement quotidien.

Guillaume Diaz Venetian

Pour donner le meilleur de moi-même chaque jour, mes objectifs doivent également avoir une importance forte à mes yeux. Mon erreur dans le passé fut de ne pas me refixer des objectifs assez élevés en cours d’année. Ce fut notamment le cas l’année dernière : en juillet, je pointais à 85 000 € de bénéfice depuis le début de l’année et j’ai conservé l’objectif de 100 000 € que je m’étais fixé en janvier, au lieu de partir... Lire la suite

[Blog] Optimisez votre grind online

Par dans Tournois Online il y a 8 mois.

Blog Sylvain Loosli

Le sujet n’est que rarement abordé lorsqu’on parle poker, pourtant la préparation et l’organisation de vos sessions de grind online sont très importantes, si ce n’est essentielles, pour maximiser votre qualité de jeu et votre espérance de gain.

Avant toute chose, vous voulez démarrer votre session dans les meilleurs conditions mentales et physiques, en forme et prêt à vous concentrer au maximum sur l’instant présent, sur les décisions que vous avez à prendre, et ce pendant le plus de temps possible. N’oubliez pas que la différence se fera en fin de tournoi, après de nombreuses heures de jeu. Réussir à jouer un jeu proche de votre A-Game en fin de session s’avèrera donc crucial.

Mais ne brûlons pas les étapes. Avant de lancer votre session, une bonne préparation s’impose :

Échauffez-vous physiquement

Sport, méditation, yoga, relaxation : chacun fonctionne différemment mais, si vous souhaitez être performant, il est important d’avoir une routine de préparation avant de jouer. Est-ce que vous avez déjà vu des sportifs de haut niveau démarrer leur compétition sans s’être échauffés auparavant ?

Sélectionnez vos tournois avec soin

Même si vous multi-tablez avec aisance, vous devez faire des choix certains soirs sur les tournois que vous lancez ou non. Ceci est particulièrement vrai pour les dimanches soirs ou pour les Winamax Series. Si vous lancez trop de tables, vous risquez de prendre de moins bonnes décisions en début de session. Mais si vous en jouez trop peu, vous vous privez de certains tournois identifiés comme EV+ et donc de potentiels deep runs. Encore une fois, chacun est plus ou moins à l’aise avec un certain nombre de tables, certains formats… Ne négligez pas les tournois... Lire la suite

[Blog] Vegas calling

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a plus d'un an.

SylvainL
Moins de quatre semaines me séparent désormais de mon départ pour Vegas et les World Series Of Poker 2017. Comme à l'accoutumée, mon excitation est palpable à l'idée de pouvoir rejouer des énormes fields au niveau bien inférieur à celui des tournois européens. Comme chaque année, je me sens très bien et plus prêt que jamais pour décrocher le Graal, ce fameux bracelet doré WSOP que je ne porterai jamais autour du poignet mais qui sera le bienvenu sur mon étagère de trophées...

Après un début d'année sans gros résultat sur le circuit, Vegas est résolument mon principal objectif de 2017. Si mon séjour au PSC Monaco a été très satisfaisant avec une troisième place sur le High-Roller Pot-Limit Omaha à 10 000 euros et une seizième place sur le 25 000 euros, il me manque toujours un titre cette année.

SylvainAladin
C'est donc l'occasion de faire un point sur les objectifs que je me suis fixés en début d'année pour vérifier que je mets en oeuvre le maximum pour les atteindre :

  • J'ai la volonté de travailler mon jeu sur les variantes "exotiques". A moins d'un mois des WSOP, force est de constater que je n'ai pas eu assez de temps, notamment pour travailler les jeux de Stud. Je vais donc m'y atteler ces prochaines semaines et essayer de profiter des séries online du .com pour engranger de l'expérience.
  • Mes résultats online sont très satisfaisants depuis le début de l'année, en cash-game ainsi qu'en tournois où j'ai atteint plusieurs tables finales, surtout grâce à une belle régularité sur les tournois de PLO (confirmée à Monaco !).
  • J'ai recommencé à travailler avec un coach pour ma préparation physique ce qui a logiquement boosté ma progression ces derniers mois. J'ai également changé d'appartement, et j'ai désormais accès à une salle de... Lire la suite

[Blog] Réjouissantes turbulences

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a plus d'un an.

Guillaume Diaz
C’est le moins qu’on puisse dire : pour moi, le mois qui vient de s’achever fut sacrément intense et agité ! Entre mon premier séjour à Macao, une victoire Winamax Series remportée à bord du vol retour, et une petite quinzaine passée dans le sud de la France pour l’enchaînement séminaire/WSOP Cannes/PSC Monte Carlo, je n’ai pas vu le temps passer !

Je profite donc d’une petite pause de quelques jours dans notre nouvelle collocation à Londres - je viens de m’y installer avec plusieurs potes du poker - pour faire le point sur ce début d’année avant de repartir sur la route, pour le SISMIX et surtout pour le traditionnel pèlerinage de plus d’un mois à Las Vegas pour les Championnats du Monde.

Du côté du live, c’est bien en avril que l’année a réellement commencé pour moi. Je n’avais joué qu’une dizaine de tournois au cours des trois mois précédents : j’en ai joué le double depuis ! Sur cette vingtaine d’épreuves jouées en avril, j’atteins les places payées quatre fois « seulement ». Malgré de belles places à Macao et Monaco sur des tournois à petit buy-in, mon résultat net sur l’année est pour l’instant négatif de 45 000€. La majorité des pertes vient des Highrollers à 25 000$ et 10 000$ joués là-bas, et comme ces tournois représentent mon objectif majeur pour 2017, il va me falloir inverser la tendance rapidement – même si il n’y a clairement rien d’alarmant à ce stade : je n’en ai encore joué que très peu.

Pour ce qui est de mon objectif chiffré, je suis sur la bonne voie pour atteindre le seuil de 400 000€ de buy-ins que je me suis fixé pour 2017 : j’en suis déjà à près de 100K€ d’entrées, avec au moins autant à venir à Vegas cet été ! Evidemment, les Highrollers cités plus haut y sont pour beaucoup : ce fut... Lire la suite

[Blog] Six ans de online à la loupe

Par dans Tournois OnlineAnalyse de mainsCash Game Online il y a plus de 2 ans.

Je suis un joueur autodidacte qui favorise la pratique à la théorie. J’ai commencé au début de l’ère du online quand les livres, les vidéos, et les programmes n’existaient pas. Et même si, pour m’adapter et rester au niveau, j’ai parfois dû travailler mon jeu, je reste convaincu que la meilleure manière de progresser est de jouer. Plus on joue, plus on accumule de l’expérience et on parvient à reconnaitre ce que l’on fait de bien ou de mal.

On dit que le facteur chance peut être combattu. C’est vrai. La variance inhérente au poker peut devenir insignifiante sur le long terme, mais elle peut se ressentir beaucoup plus intensément en ligne, selon les compétences de chacun et le volume de jeu que l’on effectue. Le online a été une révolution à ce niveau-là, grâce à la rapidité à laquelle les mains se jouent, la possibilité de jouer 24h/24 et la facilité de multitabler.

J’ai toujours considéré le online comme une sorte d'entrainement pour le live, un moyen :

 d’analyser de plus près notre propre jeu, de se remettre en question 

 d’expérimenter des moves et des patterns profitables 

 de repérer les tendances de ce qui se fait et d’observer ce qui fonctionne ou pas

 de s’inspirer des bons réguliers du site

 de prendre la température sur son niveau de jeu en fonction de ses résultats 

Au départ, le online était pour moi un moyen de gagner de l’argent de manière régulière, avant de devenir un tremplin pour avoir accès à des parties plus faciles mais plus chères, en cash game ou en tournoi. Un joueur gagnant en ligne a beaucoup de chances de le devenir en live, alors que l’opposé est plus rarement vrai.

Avec le temps je l’ai compris : mon truc c’est les MTT. C’est ma passion, et depuis dix ans j’y... Lire la suite

[Blog] GPL, Series : dix jours au top !

Par dans Tournois Online il y a plus de 2 ans.

Global Poker League : des débuts réussis

Le 26 février passé, j’ai eu le privilège d’être sélectionné par Fabrice Soulier pour faire partie de la franchise des Paris Aviators, dans le cadre de la Global Poker League. En plus de FabSoul, capitaine/joueur, notre équipe est composée de Bertrand ‘ElkY’ Grospellier, du Canadien Mike Leah, de l’Allemand George Danzer et de mon coéquipier du Team Winamax Alexandre Luneau, choisi en tant que wild card.

La GPL, c’est une compétition entre douze équipes qui représentent chacune une ville différente, avec la possibilité pour les fans de suivre tout ça de tout près, puisque tous les matchs sont diffusés en streaming live. Trois types d’épreuves distinctes sont au programme : tout d’abord des affrontements online, suivis par des épreuves live dans un studio à Las Vegas en parallèle des WSOP, et pour finir une Finale live entre les quatre meilleures équipes dans le fameux Cube à l'Arena de Wembley. Au sein des épreuves, on retrouve des SNG à six joueurs et de bon vieux duels mano a mano.

À bloc juste avant le début de la compétition. 

Pour les joueurs qui y participent, au vu des enjeux financiers très faibles, cela revient en quelque sorte à disputer un freeroll. En clair, la seule chose à perdre, c’est du temps ! Cela constitue en tout cas un bon moyen pour nous les joueurs de nous rapprocher de la communauté de passionnés à travers le monde, tout en partageant un peu de nos connaissances et en faisant découvrir le talent et la personnalité de chacun.

Le fait de considérer le poker comme un sport et les joueurs comme des sportifs de haut niveau est également quelque chose de nouveau. Les habitués de rencontres de jeux vidéo de haut niveau (League of Legends,... Lire la suite

[Blog] Dans la Tête d'un Top Shark

Par dans Tournois OnlineTOP SHARK il y a plus de 2 ans.

Mon entrée dans la Top Shark Academy s'est faite un peu par hasard, lorsque, un beau jour, mon frère me suggère de tenter l’aventure. Je n’y avais jamais vraiment pensé jusque-là mais je remarque que, grâce à mes résultats MTT, j’ai déjà des tickets pour jouer directement le Stade 2 des qualifications. Je décide donc de tenter ma chance et me qualifie pour les Stades 3 et 4. Au final, à ma grande surprise, je réussis à intégrer l’Académie, grâce notamment à une victoire sur un tournoi en Pot-Limit Omaha, variante dont je ne connais pourtant que les bases. Et dire que cela n'était que le début.

Semaine 3 : le roi du MTT

Je fais mes débuts dans la compétition la semaine même de mon anniversaire. Ces quelques jours s’annoncent donc très chargés, que ce soit niveau fêtes, famille et bien sûr poker.

 Épreuve pratique : L’objectif est de monter la plus grosse bankroll possible en partant de 100 euros. Je décide de jouer de nombreux tournois satellites les premiers jours afin de pouvoir jouer les plus gros tournois le dernier jour. Je suis un peu à la traîne jusqu’au sprint final, où je parviens à gagner un Deep Run à 20 euros qui me propulse en tête du classement avec 1 760 euros de bankroll. Une stratégie risquée mais payante.

 Épreuve théorique : Le jury nous demande d’analyser une main jouée lors de l’épreuve pratique. Je passe cette étape, non sans difficulté, me classant finalement 8e, juste suffisant pour ne pas être nominé. Je peux m’en vouloir car il est clair que mon travail n’était pas suffisamment approfondi. Ma paresse m’a sans doute coûté d’être le major de promo, et m’a donc privé d’un joker d’immunité et d’un iPad Pro de 128 Go !

Semaine 4 : sortie de route en Go Fast

 Épreuve... Lire la suite

[Blog] Une méthodologie du grind online

Par dans Tournois Online il y a plus de 2 ans.

Depuis quatre ans j'ajuste mon quotidien en fonction de mes forces et mes faiblesses, en essayant à chaque fois d'apprendre de mes erreurs et mes expériences. Peu d'entre vous le savent, mais j'ai connu à Málaga un épisode sombre, qui m'a laissé à 22 ans complètement fauché, et même gravement endetté. Paradoxalement ce fut une de mes périodes les plus heureuses de ma vie. Pour l'anecdote, je faisais croire à mes parents que j'allais à la Fac, préparais mon faux sac de cours et partais du lundi au vendredi jouer online chez Flavien Guénan, et remportait des tournois à 10 centimes. Six mois plus tard j'avais regagné 150 000 euros. J'ai bien entendu connu un goodrun d'enfer, mais j'ai surtout du rationnaliser mon approche du grind afin me donner un maximum de chance de me sortir de l'énorme bourbier dans lequel j'étais.

Cette méthodologie du jeu online s'articule autour de trois axes : 

Timings de montée de limite : savoir jouer les bons tournois aux bons moments.
Timings d'apprentissage : sélectionner les bons contenus techniques aux bons moments.
Éviter le burnout : maintenir un poker de qualité sur le long terme.

1) Timings de montée de limites

A) S'imposer un volume minimum

Pour faire face à cette première contrainte, j'utilise un système semblable au système scolaire, où j'alterne phases de jeu intensives comprenant quatre ou cinq sessions par semaine et phases de vacances où seule la session du dimanche est obligatoire. En règle générale, accordez-vous quatre semaines de jeu pour une semaine de vacances, modulable selon vos sensations. Plus votre bankroll est basse, plus vous devez vous astreindre à faire du volume. Considérez-ça comme une sorte de phase de décollage qui peut prendre... Lire la suite