[Blog] Un été à fond la caisse !

Par dans Tournois Live il y a 13 jours.

Hola amigos,

Ces derniers mois ont été très chargés, mais j'ai heureusement pu dégager quelques jours pour faire un break auprès de mes proches et vous écrire ces quelques lignes.

Comme vous l'avez (je l'espère) suivi, j'ai remporté le Main Event du SISMIX en mai dernier. C'était le tout premier tournoi estampillé Winamax auquel je participais, et beaucoup pensaient que je ne prendrais pas cette compétition au sérieux à cause de son faible buy-in par rapport aux limites auxquelles j'ai l'habitude de jouer. C'est tout le contraire qui s'est passé, et je n'ai pas dérogé à une de mes règles d'or : jouer pour gagner ! J'ai bien entendu bénéficié du petit coup de pouce de réussite nécessaire, mais j'ai parfaitement rempli mon objectif de faire de mon mieux à Marrakech, et j'étais très content.

Après avoir enchaîné deux semaines intenses de séries de gros tournois online, je me suis envolé aux États-Unis pour disputer la première partie de mon programme de tournois à Las Vegas. Cette année, j'ai décidé de partager mon été en deux. Ayant remporté mon ticket pour le 300 000 $ Super High Roller Bowl de l'Aria, je me suis rendu à Vegas un peu plus tôt que d'habitude, à la fin du mois de mai. Avec presque deux mois d'affilée à Las Vegas prévus jusqu'à fin juillet, il me fallait ces quelques jours de repos en Espagne pour recharger les batteries et repartir de plus belle.

Adrian Focus
Cette première partie s'est avérée plutôt positive en termes de résultats. Sur le Super High Roller Bowl, le tournoi que j'attendais avec le plus d'impatience, je n'ai malheureusement pas réussi à rentrer dans les places payées. En revanche, j'ai constaté qu'en termes d'organisation, il s'agissait d'un grand tournoi : l'Aria fait très bien les choses, et ça... Lire la suite

[Blog] Tous les signaux sont au vert

Par dans Tournois Live il y a 22 jours.

Salut à tous !

Je profite d'une de mes rares journées "off", en plein milieu de mon périple annuel dans la frénésie des WSOP, pour tirer un premier bilan de mon été dans ce nouveau blog, tout en en profitant pour remettre à plat mes objectifs. C'est déjà mon cinquième voyage dans cette folle ville, pour autant de championnats du monde, et je sens que tous les éléments sont réunis pour passer un été parfait, voire même pour enfin décrocher le bracelet tant convoité.

À commencer par l'immense villa à l'écart de l'agitation du Strip que je partage avec une bonne partie du Team et quelques joueurs bien connus du circuit, dont Sonny Franco ou encore le poteau Victor Choupeaux. L'ambiance est studieuse, mais détendue. Notre quotidien est rythmé par des petits dejs' copieux devant la Coupe du Monde (avec souvent un Pierre Calamusa qui transpire pour ses potentielles pertes en paris sportifs), des matches de ping-pong, de billard, de basket ou de toute autre activité propice à parier (encore une fois souvent contre Pierre), et des fins de journées animées par des discussions techniques endiablées.

La dynamique de groupe est très positive depuis le début de l'été, avec de nombreux deep-runs et tables finales, dont évidemment la superbe deuxième place de Romain sur l'Event 13 pour 193 000 $. On se tire tous vers le haut, dans les bons comme les mauvais moments, et cette atmosphère d'entraide est particulièrement plaisante et motivante.

Séminaire
Tout est allé très vite depuis notre fameux séminaire à Sophia Antipolis, à la fin d'avril. La chance de nous être rapprochés des "petits" nouveaux que sont les monstres Mustapha, Adrián, João et Léo nous a mis dans un nouvel état d'esprit axé sur le positif et le partage. Avoir de... Lire la suite

[Blog] Les mains les plus folles de ma carrière (Partie 1)

Par dans Tournois Live il y a 1 mois.

Romain Lewis Blog Facebook

Salut tout le monde! Je célèbre cette semaine ma première année complète sous les couleurs de Winamax et pour fêter ça, j'avais envie de vous raconter mes coups les plus rocambolesques. Entre le poker amateur, de club et professionnel, j’en ai vécu des coups marrants, des bad beats, des good beats aussi, des coups venus d’une autre planète ou d’autres qui ne devraient juste jamais exister. C’est aussi pour ça qu’on aime ce jeu : une fois qu’on a reçu nos deux petites cartes faces cachées, nul ne sait exactement ce qu’il va arriver !

Au moment d’écrire ce blog, je suis en train de préparer mon planning complet pour les WSOP. Au même moment, l’an dernier, j’écrivais justement mon premier blog sur la préparation mentale et physique pour Vegas. Cette année, la seule différence c’est que je vais rester un peu plus de temps. J’ai envie de jouer plus de tournois, de tester un peu plus mes limites mais aussi de vivre plus de moments intenses, aux tables et en dehors.

Et de moments intenses, il va justement être question dans les lignes qui suivent. Ne me jugez pas, sortez le pop-corn, mettez-vous à l’aise au fond de votre canap’, car ce qui suit n’est pas toujours très ordinaire. Dans cette première partie, je parle de la période où je n’étais pas encore professionnel. Il va y avoir du spectacle, let’s go !

Premiers frissons à Gujan

Romain Lewis

Remontons le temps. Nous sommes le samedi 23 septembre 2014 à Gujan-Mestras. Le soleil est tombé depuis l’éclatement de la bulle du Main Event du DSO, et je suis dans l’argent depuis quelques heures pour mon premier gros tournoi live. J’ai 19 ans depuis quelques mois et l’idée de jouer un tournoi de poker à 550 € me dépassait largement quatre mois... Lire la suite

[Blog] La plus belle des victoires

Par dans Tournois Live il y a 2 mois.

Guillaume Diaz Blog

« Au poker, les deep runs permettent de survivre : ce sont les victoires qui nous font vivre. »

Glissés par Benjo dans l’excellent récit de ma victoire monégasque sur l’EPT National, ces quelques mots résument à merveille la vie d’un joueur de poker de tournoi live et traduisent parfaitement la valeur d’une victoire dans ce métier.

Car oui, les deep runs nous permettent de « simplement » survivre, aussi bien financièrement que mentalement. Ce sont rarement les deep runs inachevés qui permettent de créer l’écart financier et de monter rapidement de limites. À part un Top 3 ou une table finale d’un tournoi majeur. C’est également très rare qu’une 7e ou une 12e place nous procure une sensation de bonheur et de joie immense ou nous permette d’accumuler beaucoup de confiance en peu de temps. Les victoires, les trophées et la sensation d’avoir battu un field entier procurent tout cela à la fois !

Comme le dit mon pote et coéquipier Romain, c’est exactement pour ces moments-là que l’on joue au poker. Pour vibrer durant un tête-à-tête final et pour ce moment où l’on explose de joie en voyant la dernière carte s’abattre. Je dirais même que c’est pour ces moments-là que l’on aime tant la compétition, et que l’on apprécie pleinement la chance que l’on a de faire un métier qui exacerbe cette facette de notre personnalité.

Le poker de tournoi n’a que très peu d’égal dans ce sens. Le meilleur joueur du monde dans notre discipline gagnera beaucoup moins de trophées dans une année que le meilleur joueur de tennis, de golf ou d’échecs. Adrián Mateos l’a prouvé en 2017 : son année fut incroyable et a fait de lui le numéro 1 mondial au classement GPI durant de nombreuses semaines, alors qu’il n’a gagné... Lire la suite

[Blog] Coup de boost

Par dans Tournois LiveLife Style il y a 3 mois.

Que ce soit dans le poker, le sport ou dans tout autre domaine où le dépassement de soi est important, il est parfois difficile de conserver intacte sa motivation, jour après jour, année après année. Je dois avouer que c'est un problème auquel j'ai été confrontée à maintes reprises durant mes huit années en tant que joueuse professionnelle.

Avec du recul, il m'est aujourd'hui facile d'identifier les pics et les baisses de motivation que j'ai dû affronter. Après une fin d'année 2011 difficile où le grind en cash game online a été délicat, j'intègre le Team Winamax en 2012. Le regain de motivation est immédiat, et c'est gonflée à bloc que je débute mes tournois en arborant tout fièrement mon logo au W rouge. La variance a été plus que clémente avec moi cette même année puisque j'ai enchainé les places payées, avant de réaliser ma meilleure perf à ce jour, cette à la fois magnifique et douloureuse dixième place du Main Event des WSOP.

Cette arrivée fracassante m'a mise sur un petit nuage : je me suis laissée porter par mes résultats tout au long de l'année qui a suivi. Les mois passent et les places payées se font de moins en moins nombreuses. Le constat est sans appel : je signe en 2013 ma pire année de joueuse professionnelle. Au départ, je n'ai pas tiré la sonnette d'alarme, mais il a rapidement fallu que je me rende à l'évidence. De l'excès de confiance et un manque de travail sont clairement à l'origine de ce manque de résultats : il est temps de se reprendre en main.

Gaelle Barcelone
Je commence l'année 2014 sur les chapeaux de roue avec une deuxième place sur le Winamax Poker Tour. Je suis reboostée mais n'ai pas toujours la tête au poker. Ou plutôt, le poker n'est plus ma seule préoccupation. Je vais avoir un bébé mais essaie... Lire la suite

[Blog] Un Volatile à Paris

Par dans Tournois LiveWinamax Poker Tour il y a 4 mois.

Guillaume Diaz Blog Facebook

Comme chaque année, le début du mois de mars sonne l’heure de la Grande Finale du Winamax Poker Tour au Cercle Clichy Montmartre. Se retrouvent à Paris plus d’une centaine de joueurs qualifiés sur les étapes freeroll live organisées partout en France, de nombreux habitués du cercle, des WIP et des réguliers du circuit, tous là pour participer à cette grande fête du poker. Cette diversité de profil donne à ce tournoi une ambiance particulière, beaucoup plus chaleureuse et détendue que sur les tournois que l’on a l’habitude de jouer tout au long de l’année.

C’est dans cette bonne humeur ambiante que j’ai pris part au tournoi, débutant lors du Day 1C, juste après le traditionnel petit-déjeuner en compagnie de journalistes et de quelques WIP. Vous l’avez compris, dans ce blog, j’ai choisi de vous raconter mon Winamax Poker Tour 2018, de partager avec vous quelques moments de ma semaine qui font de cette épreuve un tournoi à part. Attention, ce résumé est garanti 100% sans hand histories !

Un début de tournoi idéal

Guillaume Diaz Finale WiPT 1

Commençons par le début du Main Event. Après un réveil à 8h45 des plus difficiles vendredi pour me rendre à ce fameux petit déjeuner, je retourne à l’appartement que nous avons loué près du cercle avec Romain (Lewis), histoire de faire une petite sieste avant de commencer le Day 1C. C’est aussi la particularité de cette Finale que de commencer si tôt les journées, afin de jouer quatre Day 1 différents en deux jours. Mon cerveau n’ayant pas du tout l’habitude de fonctionner à cette heure-ci, je pense que le fait de ne pas aller jouer directement ne peut être que bénéfique. Un petit somme de deux heures et c’est reparti direction le CCM.

Hasard du tirage, je récupère la place de ma toute... Lire la suite

[Blog] Un mauvais rêve ?

Par dans Tournois Live il y a 4 mois.

Blog Romain Lewis Facebook

Ma « trêve » hivernale en tournoi live touche doucement à sa fin avec le lancement de la Grande Finale du Winamax Poker Tour, marquant en même temps le début d’une saison prometteuse et palpitante. Depuis mes débuts, j’ai toujours du mal à imaginer, à l’aube d’une nouvelle année, quelle sera ma situation douze mois plus tard. J’espère que 2018 parviendra à me surprendre. Car cela fait maintenant trois ans que le schéma se répète : je vais de bonne surprise en bonne surprise, et je ne m’en lasse pas !

Encore aujourd'hui, je me demande comment j’ai pu ne serait-ce qu’envisager pouvoir un jour participer à une émission de télé-réalité, rejoindre le Team Winamax ou encore gagner 100 000 € à une partie de cartes ! Dans la vie, je crois qu’on s’habitue trop facilement aux excellentes choses et qu’il est toujours bon de prendre quelques pas de recul pour apprécier pleinement ce qu’on est en train de vivre.

Vous l’avez compris, les choses sont allées beaucoup plus vite que je ne pouvais les imaginer, alors autant y aller franchement. J’allais partir sur un blog traditionnel pour vous présenter mes objectifs et ce que je comptais mettre en place pour les réaliser, mais à la place, j’ai choisi de m’évader dans un monde imaginaire. Imaginaire mais pas forcément rêvé, attention ! Car le rêve, vous le visualisez probablement déjà : une magnifique photo, prise au cours de l'été, dans une certaine ville du Nevada, avec une très belle équipe autour de moi, poings de guerriers en l’air et sourire aux lèvres, un drapeau français en arrière-plan et un bracelet doré au poignet. Non, je vais plutôt partir sur quelque chose de différent, une projection deux ans dans le futur qui, je l'espère, vous fera sourire. Car comme le dit une expression... Lire la suite

[Blog] Les affaires ont (bien) repris

Par dans Tournois Live il y a 5 mois.

Blog VietF0u

Ma saison 2017-2018 n'avait pas vraiment démarré sous le signe de la confiance. Les arrivées de Romain, Ivan, Adrián et Muss’ l’an passé et celle, toute récente, de notre nouveau Top Shark Adrien, ont mis la barre très haut en terme de niveau. Après mon break forcé loin des tables d’août à novembre, j'étais légitimement inquiet quant à mon niveau technique. Surtout, pour la première fois depuis ma période à Málaga, j'ai ressenti beaucoup d'anxiété et d'appréhension. Cette saison allait se jouer sur un laps de temps et un nombre de tournois réduits : non pas un marathon, mais bel et bien un sprint. Alors forcément, au début on doute. La variance aura une importance majeure, encore plus que d’habitude. Mais ce léger doute a vite laissé sa place à une grande excitation.

J'ai eu la chance de connaitre un super run entre novembre 2017 et aujourd'hui. Voilà ce que ça donne :

WSOP-Circuit Paris
Heads-up Challenge
- 1 000 € : élimination au deuxième tour, pas d’ITM (GG Ivan !).
High Roller - 2 500 € : 9e, 13 000 €
Main Event - 1 500 € : 28e, 4 600 €

PSC Prague
Main Event - 5 300 € : 15e, 38 400 €

WSOP-Circuit Marrakech
High Roller - 1 800 € : 7e, 11 327 €
Main Event - 1 300 € : deux bullets, pas d’ITM

Quant au online, je suis positif d'environ 10 000 € sur la période.

Il est toujours difficile de faire la part entre le run et la façon dont on a joué. Il est néanmoins essentiel pour tout joueur de poker de faire ce travail de la manière la plus objective qui soit. Ce blog est donc l'occasion parfaite de dresser un état des lieux pour tenter de comprendre ce que j'ai bien exécuté et quels ont été mes points faibles.

Un gros travail de fond

Huet - VietF0u

J'ai passé... Lire la suite

[Blog] Grande Finale WiPT : Top 5 des erreurs à éviter

Par dans Tournois Live il y a 5 mois.

Davidi

Le Main Event de la Grande Finale du Winamax Poker Tour approche à grands pas : le coup d'envoi du Day 1A du sera donné le jeudi 1er mars à dix heures pétantes. Le moment est donc venu de commencer à se préparer pour ce grand événement, qui rassemble chaque année de nombreux qualifiés. Au fil des années, j’ai pu observer quelques erreurs courantes sur ce genre de tournois comptant une majorité d’amateurs ou de joueurs semi-professionnels. Bien sûr, je ne veux pas généraliser. Certains joueurs plus aguerris ne font plus ce genre d’erreurs, ce qui leur donne un avantage considérable sur le reste du field. Dans ce blog, j’ai choisi de lister cinq leaks fréquents afin de vous offrir les clés d’un WiPT réussi.

Limp / fold avec moins de 15 blindes 

Une erreur classique des joueurs amateurs est de trop limper avec des jeux moyens. Je l’ai constaté souvent : peu importe la position, parfois même avec moins de 10 blindes, et sur une table composée de nombreux short stacks. Pas étonnant dans pareil cas de rencontrer derrière un joueur qui trouve une belle main pour faire tapis, ou d’autres qui profitent de cette blinde « offerte » pour shove avec une range plus large.

Dans l’absolu, ce n’est pas toujours une erreur d’adopter une stratégie de limp dans des tournois où la moyenne est basse, mais il est nécessaire d’équilibrer sa range de limp et de le faire de temps en temps avec des mains très fortes. 

Limper avec une main à potentiel comme Dame-Valet assortis peut permettre de jouer un pot en multi-way et ainsi de gagner gros si on touche du jeu au flop. L’inconvénient est qu’on réalisera trop peu souvent notre équité s’il y a trop de joueurs avec des tapis dans une zone de shove... Lire la suite

[Blog] Mon année en chiffres

Par dans GénéralTournois Live il y a 7 mois.

¡Hola amigos!

Je profite de mes dernières heures à Prague, où nous sommes allés faire un tour avec tout le Team pour participer au PS Championship, afin d’écrire mon ultime blog de l’année 2017, synonyme, comme chaque mois de décembre, de bilan de l’année écoulée.

Mais cette fois-ci, au lieu du traditionnel bilan « comptable » et de l’analyse de la réussite ou non de mes objectifs fixés en début d’année, j’ai décidé de vous présenter cela un peu différemment. Inspiré par l’excellent blog qu’avait fait Gaëlle pour résumer son année 2014 en GIF, mais étant beaucoup moins créatif qu’elle, je vais vous résumer mon année 2017 en dix chiffres clés. Je vous rassure, il ne sera pas uniquement question de ROI (retour sur investissement) ou de résultats nets, même s’il est impossible de résumer ces douze derniers mois sans en parler du tout. Je souhaite surtout partager ici quelques chiffres qui illustrent au mieux ce que peut être la vie d’un joueur de poker pro.

Alors c’est parti pour le bilan de cette année riche en émotions et en souvenirs. Histoire d’être un peu organisé, faisons cela par ordre croissant : 

0 : Commençons un chiffre tout sauf réjouissant puisqu’il désigne le nombre de titres que j’ai remportés en live en 2017. Pire, le dernier trophée que j’ai soulevé remonte à janvier 2014, avec une victoire sur un tournoi annexe de l’EPT Deauville, pour mon premier festival avec le W sur la poitrine. Certes, ce chiffre n’a rien d’alarmant en soit, puisque je joue uniquement des tournois entre 200 et 8 000 joueurs, à quelques exceptions près. Mais tout de même, j'ai oublié la délicieuse sensation de terminer un tournoi live avec tous les jetons, d’avoir l’excitation d'aller au bout d'une table finale et... Lire la suite