[Blog] FOMO ? Sans moi !

Par dans GénéralLife Style il y a 6 jours.

Blog Aladin Reskallah

Dans le monde d'aujourd'hui qui va à mille à l’heure et avec le façonnement de la société par les réseaux sociaux, une nouvelle expression est apparue, tout droit venue de nos lointains cousins américains : le FOMO, pour Fear Of Missing Out. Un terme que l'on pourrait traduire en français par "la peur de passer à côté de quelque chose". Concrètement, cela correspond à "une sorte d'anxiété sociale, caractérisée par la peur constante de manquer une nouvelle importante ou un autre événement quelconque, donnant une occasion d'intéragir socialement".

À l'heure où j'écris ce blog, les Winamax Series battent leur plein [elles se sont achevées depuis avec une dotation record de plus de trente millions d'euros, NLDR]. Pour tout joueur online, c'est un des moments les plus importants de l’année. Pourtant, pour la première fois depuis que je suis devenu pro de poker spécialisé dans les MTTs, je ne les jouerai pas à fond. Pour quelle raison ? J’ai appris à m’écouter davantage, et les signaux me renvoyaient le fait que les voyants n’étaient pas tous au vert pour pouvoir performer de manière intensive pendant ces deux semaines de festival. Je vais essayer de détailler les facteurs qui m'ont fait prendre cette décision difficile.

Aladin ReskallahUn état de fatigue avancé

J’étais tellement excité à l’idée de jouer en live que j’ai enchaîné à Las Vegas pendant quasiment deux mois non-stop. Je n’étais toujours pas rassasié, donc j’ai enchaîné avec le WPT en Floride, puis en France le Millenium à Paris, et enfin le DSO La Grande Motte pour compléter l’année. Je me rappelle d’ailleurs avoir évoqué ce sujet avec le Coach Matheu lors d’un petit déjeuner avec le Team à Las Vegas. Il attirait mon attention sur le sujet du burn out et les bienfaits de la... Lire la suite

[Blog] L'EV, c'est la vie

Par dans GénéralLife Style il y a 9 jours.

Arrobares

S'il y a une chose dont les joueurs de poker parlent souvent, c'est bien de l'EV (Expected Value en VO), c'est-à-dire l'espérance de gain. Lorsqu'il joue une main de poker, chaque joueur s'efforce ainsi de trouver la line avec l'EV la plus élevée possible.

La formule pour calculer l'espérance de gain d'une main est assez simple :

EV = [Probabilité de gagner X Combien vous pouvez gagner] + [Probabilité de perdre X Combien vous pouvez perdre]

Mais l'EV, ce n'est pas juste un concept appliqué au poker. Elle est aussi présente dans la vie quotidienne, et peut vous permettre d'obtenir de meilleurs résultats à long terme. Je vous ai donc listé plusieurs points sur lesquels on peut chercher de l'EV.

Les routines

À quoi ça sert d'appliquer des routines super rigides auxquelles nous ne pouvons nous tenir que pendant une semaine ou un mois, avant de finalement retomber dans nos travers ? Nous devons plutôt trouver un équilibre, et ne pas être trop exigeants afin de pouvoir respecter ces routines. Chaque individu est très différent et a des objectifs bien à lui en termes de relations personnelles, de loisirs, de sport... Une chose qui fonctionne très bien pour moi est de réaliser des cycles saisonniers. Par exemple, les mois où je vis en Andorre sont beaucoup plus axés sur le poker et l'étude du jeu, tandis que lors des mois que je passe en Espagne ou dans d'autres endroits, je prends plus de temps pour les loisirs. J'essaie aussi de trouver des moments avec mes amis pour profiter de vacances ensemble.

L'hygiène de vie

arrobaresJe vais séparer cet aspect en trois catégories que je considère comme les plus importantes :

La nourriture
Le sport
Le repos

Le fait de prendre soin de ces trois aspects de notre vie nous... Lire la suite

[Blog] Running good in Las Vegas

Par dans Tournois LiveTournois OnlineLife Style il y a 1 mois.

Blog Pierre Calamusa Facebook

C'est le cœur lourd que j'ai jeté un dernier regard sur le Rio, depuis le hublot de mon avion. Je suis resté les yeux rivés sur sa silhouette si familière, jusqu'à m'en tordre le cou. Puis il a disparu, pour toujours. Je dois me rendre à l'évidence : je n'y poserai plus jamais les pieds. Les WSOP 2021 sont finis, et ils ont été spéciaux pour moi à bien des égards. Je vous écris ces lignes le 29 novembre 2021, le jour de mes 33 ans. L'occasion pour moi de dresser un bilan de mon épopée américaine.

Parlons chiffres d'abord. L'aventure a commencé le 14 septembre par une longue préparation de deux semaines au Mexique, puis s'est poursuivie du 29 septembre au 26 octobre à Las Vegas.

Bilan poker Mexique
25 tournois online joués
Bénéfice : 9 000 €

Bilan poker Vegas
54 tournois live joués
2 tables finales
5 places payées
0 bracelet
Buy-ins cumulés : 138 974 $
Cashes : 187 057 $
Bénéfice : 45 683 $

Bilan sport
Poids au 14 septembre : 76 kgs (pour 1m75)
Poids au 26 octobre : 72 kgs
Kilomètres parcourus par jour en moyenne : 7,2

Bilan Médias 
1 vidéo long format Youtube
55 vlogs formats courts Instagram
4 RMC Poker Show enregistrés

Une routine saine pour un corps sain

Pierre Calamusa Piscine

Je réalise aujourd'hui que tout au long de mon Vegas, j'avais en tête trois objectifs principaux, grosso modo de même valeur : continuer à progresser physiquement et réussir à sortir des vlogs tous les jours était aussi important que de gagner au poker. Pour tenter d'y arriver, je me suis vraiment imposé une discipline de fer à laquelle je n'ai presque pas dérogée durant tout mon séjour. Ma routine était conditionnée au résultat du tournoi de la veille. En cas d'élimination rapide, j'appliquais la routine 1, avec des... Lire la suite

[Blog] Pour l'amour du jeu

Par dans Life Style il y a 2 mois.

Blog João Vieira Facebook

Pour comprendre cette histoire, il faut revenir quelques décennies en arrière. Nous sommes en 2001 - disons à un an près. Le lieu : Funchal, sur l'île de Madère, plus précisément dans la salle de basket du CAB Madeira.

À l'époque, je quittais l'école autour de 13 heures. Je me précipitais alors à la maison pour manger quelque chose en vitesse et je filais à la salle, où j'arrivais vers 14h30. L'entraînement commençait à 18h30 et parfois aucun joueur n'était là avant 17h30. Je passais dans les haut-parleurs du gymnase les CDs préférés que j'avais piratés et je jouais au basket pendant des heures. Seul. Pas de supporters, pas d'encouragements, pas d'argent, pas d'adversaires. Je jouais, tout simplement. Pour m'entraîner. Apprendre. Rêver. Sans nul doute des moments parmis les meilleurs de ma vie.

J'ai enchaîné sur une bonne carrière en jeunes : j'ai été appelé pour m'entraîner avec l'équipe 1 à 15 ans et j'ai fait quelques années en tant que pro, même si j'ai pas mal ciré le banc. Nous avons gagné de nombreux titres régionaux, quelques-uns au niveau national, et j'ai remporté une poignée de distinctions individuelles. Finalement, j'ai fait ma place au sein de l'équipe pro, et j'ai joué contre Porto et Benfica devant les caméras de la télévision nationale. Le basket est encore l'amour de ma vie et, quand je jette un regard en arrière sur ces seize années à jouer, mes meilleurs souvenirs restent ces moments passés à jouer seul dans ce gymnase. Pas les titres, pas les gros matchs, mais ces moments de jeu, face à moi-même. Le temps s'arrêtait entre chaque rebond du ballon sur le parquet et ce sentiment de plénitude que je ressentais outrepassait tout ce qui pouvait se passer dehors. Cette sensation apaisante et incomparable... Lire la suite

[Blog] Ma journée optimale

Par dans GénéralLife Style il y a 4 mois.

Blog Arrobares Facebook

Septembre est là, ce fameux mois synonyme de retour au travail après les vacances, ou tout du moins du repos bien mérité (en tout cas je vous le souhaite). Comme à chaque fois, c’est une période qui coïncide avec la mise en place d’une nouvelle routine et de nouvelles méthodes de travail, pour accomplir de nouveaux objectifs.

Niveau horaires de travail, façons d’étudier ou encore durée de mes sessions, j’ai un peu tout essayé. À tel point qu’aujourd’hui, je pense être enfin arrivé à une routine qui me semble optimale. Cela ne sert à rien d’essayer de se concocter un programme trop chargé et irréalisable. Vous risquez fort de ne pas vous y tenir, ce qui ne générera qu’encore plus de stress et d’anxiété.

Pour vous donner un ordre d’idée, voici donc la routine quotidienne que j’ai mise en place. Elle est évidemment très personnelle et ne vous conviendra peut-être pas. Mais elle peut vous fournir une base de travail pour ensuite créer la vôtre.

8h-9h : Réveil
Dans l’idéal, ne mettez pas de réveil, même si cela risque d’être compliqué au départ. Il faut habituer votre corps en respectant vos heures de coucher pendant une certaine période. Si c’est une journée où je ne fais pas de sport (voir plus bas), je jeûne jusqu’à midi. Car oui, je pratique le jeûne intermittent 16/8, c'est-à-dire un bloc défini de huit heures durant lequel je prends tous mes repas, suivi de 16 heures sans manger.

Arrobares Vélo

Rien de tel pour recharger les batteries avant la reprise.

10h-13h : Sport/courses
J’ai pris l’habitude de faire de l’exercice physique chez moi deux à trois fois par semaine. J’ai aussi prévu d’ajouter trois séances par semaine de renforcement musculaire. En tant que joueur de poker, c'est primordial de... Lire la suite

[Blog] Une année pour tout donner

Par dans Tournois LiveLife Style il y a 4 mois.

Pierre Calamusa Blog

Pour la plupart des gens, le mois de septembre rime avec rentrée des classes, et le joueur de poker que je suis ne déroge pas à la règle cette année. Que ce soit sur la toile ou in real life, l'arrivée imminente des Winamax Series puis des World Series of Poker seront autant d'occasions de frapper un grand coup. Je me suis donc fixé des objectifs extrêmement élevés cette année, les voici.

Objectifs physiques

Courir au moins trois fois par semaine : 45 minutes de footing le dimanche en endurance fondamentale, une séance de fractionné le mercredi et une sortie longue de 75 minutes le vendredi.
Musculation deux fois par semaine, le mardi et le samedi.

Quels moyens pour les réaliser ?
Je dispose d'un entraîneur personnel à l'année, qui me prépare des programmes personnalisés et m'aide à mettre plus d'intensité dans mes séances lorsque je suis chez moi. À Vegas, je serai en colocation avec Tony Miles qui pourra à son tour m'accompagner et me soutenir.

Objectifs poker

Live : Jouer pour au moins 200 000 € de buy-in sur l'année avec un rendement minimum de 40%, soit un profit espéré de 80 000 €.
Online : Jouer au moins 1 000 tournois sur Winamax avec un buy-in moyen de 150 € et un ROI minimum de 35%, soit un profit espéré de 52 500 €.
Profit total espéré : 132 500 €.

TableauQuels moyens pour les réaliser ?
Je me suis inspiré des sportifs de haut niveau, en permanence entourés d'un staff qui les aide à performer. J'ai décidé cette année de faire de même en reversant 5% de mes gains annuels pendant deux ans à une personne (une sommité dans le domaine des solvers dont je tairai évidemment le nom) qui m'aidera à développer mes compétences techniques.

C'est la seule solution qui puisse me permettre de... Lire la suite

[Blog] Le poker, c'est la vie !

Par dans Life Style il y a 4 mois.

Blog Davidi Kitai

Life is a game: play it! Vous avez peut-être déjà entendu cette philosophie de vie assez radicale. J’y adhère... en partie. Ne pas prendre la vie avec trop de sérieux offre beaucoup d’avantages, mais le risque de ne faire que jouer est, dans le meilleur des cas, de perdre son naturel ou son authenticité, et dans le pire des cas, de se transformer en manipulateur.

Nous autres joueurs de poker avons la chance d’avoir comme métier un “jeu”, soit une opportunité incroyable de pouvoir, théoriquement, nous amuser toute notre vie. C’est pour cela qu’il faut absolument séparer son métier (même si c’est un jeu) de toutes les autres sphères de notre vie. On ne peut pas constamment bluffer nos parents sur les notes qu’on a eues à l’école, ou réfléchir aux probabilités que notre femme nous trompe quand elle nous dit qu’elle va voir une copine. Il est primordial de pouvoir se reposer sur certaines valeurs : faire confiance à notre entourage, aider les autres sans rien attendre en retour, réfléchir avec notre cœur ou prendre des décisions de manière intuitive. Tout cela nous amène souvent à d’excellents résultats dans la vie.

Être joueur de poker nécessite un esprit très rationnel. On raisonne beaucoup en termes d’espérance de “gains” (dans tous les sens du terme) et de rendement. Les probabilités, c’est notre base de réflexion : nous sommes constamment en train de les calculer dans notre tête pour chacun des choix de notre vie. On le compare ensuite avec le risque estimé pour prendre notre décision. Ce processus de réflexion est très efficace, même s’il peut parfois nous torturer l’esprit.

J’ai donc dressé une liste de qualités dont font preuve les joueurs de poker, et qui s’avèrent utiles dans la vie courante, en les appuyant... Lire la suite

[Blog] L'oiseau fait son nid

Par dans GénéralLife Style il y a 5 mois.

Blog Guillaume Diaz Facebook

À l’heure où je vous écris ces lignes, mon fils Noah fête ses deux mois, et autant vous dire que ces soixante derniers jours ont été riches en émotions pour Miriam et moi.

Petit flashback. Nous sommes à la mi-mai. Alors que Miriam est en plein dans son huitième mois de grossesse, nous nous rendons à son dernier rendez-vous à l’hôpital, pour vérifier qu'elle et le bébé sont en bonne santé et avoir une idée un peu plus précise de la date de l’accouchement. Les nouvelles sont excellentes, le bébé se porte à merveille, sa maman aussi et le médecin nous dit qu’il y a de grandes chances que l’accouchement ait lieu avant le terme initialement prévu du 6 juin. Nous sommes tous les deux hyper heureux et évidemment pressés de voir notre enfant - Miriam sûrement plus que moi pour des raisons évidentes. Sa grossesse s’est très bien passée mais elle commence à accuser le coup physiquement et n’attend désormais plus qu’une chose : tenir son enfant dans ses bras et pouvoir enfin dormir sur le ventre (sérieusement !).

Les semaines passent et nous nous retrouvons le 12 juin au matin, une semaine donc après la date annoncée. Retour à l’hôpital pour vérifier que tout va toujours bien, et c’est le cas. Petit Noah a simplement décidé de prendre son temps avant de nous rejoindre. Les médecins décident tout de même de déclencher le processus pour éviter d’augmenter toute probabilité de risque, et donnent donc à Miriam un comprimé. Ils nous renvoient chez nous en nous disant de revenir lorsque les contractions seront intenses et très fréquentes. Moi qui pensais que nous allions rester a l’hôpital avec elle en "observation", je m’étais bien trompé. Nous retournons donc chez nous, et je vous avoue qu’à ce moment-là, ma seule peur était que le... Lire la suite

[Blog] Papiers en règle(s)

Par dans GénéralLife Style il y a 5 mois.

Borja Blog

Vous le savez si vous avez lu mon précédent blog : il y a quelques mois, je traversais une mauvaise passe sur le plan personnel. L'incertitude, le désespoir, le manque de clarté sur l'avenir, l'anxiété de ne pas être là où je voulais être... Au quotidien, on subit aussi des bad runs. On n'y peut rien, ils sont inévitables. Ils font partie du jeu de la vie. Personnellement, j'en ai enduré un paquet. Mais heureusement, j’en ai aussi surmonté plusieurs. Je crois fermement que la clé du succès réside dans la capacité à se relever après ces mauvaises passes. Comment je fais pour y parvenir ? Voici mon expérience personnelle.

Mon expérience

1/ Savoir dire stop

Je commence à ressentir le burnout en écoutant mes émotions et mes pensées. Ma méthode pour y remédier ? Je pars faire des promenades en pleine nature, et je laisse le temps filer. Pour déconnecter vraiment, je me débranche des réseaux sociaux quelques heures. Le mode avion du portable est d'ailleurs très utile à cet égard. Le but ? Vivre une isolation positive. C’est le moment d’écouter de la musique (j'aime bien la musique classique dans ces moments-là), de jouer avec les animaux, de consigner par écrit le fruit de mes réflexions. Apprenez à ne rien faire. Apprenez à être conscient de ce qui vous entoure.

Borja2/ Clarifier mes pensées

Pour moi cela signifie se demander : qu'est-ce que je veux vraiment ? Pourquoi je joue ? Comment je joue ? Comment le fait de jouer me rapproche-t-il de l'obtention de tout ce que je veux ? Quelles sont mes valeurs et comment puis-je relier mes actions quotidiennes à la personne que je veux être ? Ainsi, s'asseoir pour jouer au poker devient une décision consciente avec un objectif et une vision clairement définis. Cette clarté me... Lire la suite

[Blog] Campioni d’Europa!

Par dans Life Style il y a 6 mois.

Blog Mustapha Kanit

Ragazzi, je ne vois pas d'autre façon de commencer ce blog : quelle grande et belle Italie. Je peux vous le dire d'autant mieux que j'ai vécu cet Euro 2020 aux premières loges : j'étais à l'Allianz Arena de Munich pour le quart de finale face à la Belgique et au stade de Wembley, à Londres, pour la demi-finale contre l’Espagne. Quelle expérience !

Mustapha Kanit Wembley #1

On est ensemble !

Cet Euro nous a appris que la force du groupe dépasse celle de l’individu. Une vérité que l'on peut tout à fait transposer au poker : avoir un groupe d’étude avec lequel dialoguer peut faire vraiment la différence. En ce qui me concerne, par exemple, j’ai toujours eu la chance de pouvoir confronter mes avis et mes stratégies avec d’autres joueurs et d’apprendre ce qu’ils pouvaient me transmettre. Au début, il ne s’agissait que de joueurs italiens, mais j’ai ensuite eu la possibilité et la chance de rencontrer beaucoup de gens vénus des quatre coins du monde. C’est simple : échanger et mettre en opposition ses avis avec ceux de quelqu’un d’autre nous aide toujours à progresser. Et cela se vérifie aussi avec des joueurs que l'on considère comme moins doués que nous, car il peuvent nous aider à mieux comprendre leur point de vue et à mieux joueur nos mains contre les joueurs du même type.

Au Rio comme à Wembley ?

Mustapha Kanit Wembley #2

Le théâtre des rêves.

Cette année, j’ai décidé de me rendre à Vegas dès le début des WSOP. Je serai sur place à partir du 28 septembre, histoire d'avoir acquis un bon rythme quand débutera le Highroller à 25 000 $ le 2 octobre. Il est essentiel de joueur quelques Events moins importants et d'apprendre à gérer le décalage horaire avant de s’asseoir aux tables des grands tournois. Cela fait plusieurs années que je n'ai pas passé deux... Lire la suite