WSOP-E, Main Event : top départ !

Par dans Général il y a plus de 12 ans.

Nous y sommes ! Après trois beaux tournois préliminaires et autant de nouveaux champions du monde, le tournoi de clotûre peut commencer : le Main Event à 10,000 livres sterling.

A l'heure où je vous parle, le Day 1A est en cours avec au départ deux membres du Team Winamax (Antony Lellouche et Arnaud Mattern), ainsi que deux qualifiés Winamax (Antoine "tons26" Junillon et Sebastien "anarchy57" Ruhnke

Rendez-vous dans la rburique "Reportages Live" du site Winamax pour suivre en direct l'action tout au long de la journée !

WSOP-E Omaha : trois membres du Team au départ

Par dans Général il y a plus de 12 ans.

Leicester Square, Londres

Tandis que l'épreuve de HORSE à 2,500£ va trouver sa conclusion aujourd'hui (avec plusieurs géants encore en course parmi les 11 survivants, tels que Phil Ivey, Howard Lederer et Jeff Lisandro), l'épreuve #3 va commencer cet après-midi.

C'est de Pot-Limit Omaha qu'il s'agit. Le prix d'entrée élevé de 5,000£ garantira un field réduit, mais de qualité. Trois membres du Team Winamax seront au départ : Antony Lellouche, Michel Abécassis et Guillaume de la Gorce. On peut aussi compter sur la présence, entre autres, de David Benyamine et Bruno Fitoussi.

Antony et MIK22 disposent d'une considérable expérience dans cette variante riche en sensations fortes, acquise depuis plus de dix ans dans les cercles Parisiens où l'Omaha est Roi. Pour Johny001, la rencontre avec le PLO s'est faite plus récemment, autour des tables de cash-game de Winamax, où Guillaume est rapidement devenu un adversaire craint et respecté en short-handed.

Je viens d'arriver à l'Empire Casino de Leicester Square où se déroulent les festivités. Je serai en direct toute la journée pour vous faire vivre les progrès des joueurs du Team Winamax. Rendez-vous à cette adresse à partir de 15 heures (UK time) : http://www.winamax.com/team-winamax_tournois-live_wsope-omaha-5000-

Compte rendu EPT Barcelone

Par dans Général il y a plus de 12 ans.

C’est avec une immense joie et un indescriptible bonheur que je vais tenter de vous délivrer mes impressions à chaud « jour après jour » sur mon parcours à l’EPT de Barcelone.

Vivre un tournoi EPT ou WSOP c’est parcourir un panel très vaste de sentiments, de techniques et de coups. Je vais tenter de partager avec vous ce long combat de 4 jours que j’ai vécu à Barcelone, ces hauts et ces bas (plus de haut que de bas, je dois l’avouer) et les sentiments qui m’ont guidé tout au long de mon parcours.

JOUR 1 :

On ne gagne jamais un tournoi lors du 1er jour, par contre on peut le perdre

Le début du tournoi fut difficile :  j'ai lutté avec un petit tapis pendant quatre niveaux en "grindant" petit à petit, et en ne risquant jamais tous mes jetons. J'ai oscillé entre 6,000 et 15,000 de tapis toute la journée. Après une pause bouffe avec d'autres membres du Team (Alexia Portal, Nicolas Levi) et Brice Cornut, j'étais ressourcé et motivé.

Dès ma 1ère main du retoau retour du break, je relance à 750 au "hijack" (deux places avant le bouton) avec [10d] [Jd]. Le bouton me sur relance à 2,750, cela sentait le reraise classique du bouton en mode "resteal", j’ai donc suivi.

Le flop tombe [Qs] [9s] [9h] je check-raise à tapis sa mise de 3,000 : je risque mon tapis entier... Mais lui aussi risque tout son tournoi ayant un tapis équivalent. Il passe : je n’ai pas l'habitude de montrer mes bluffs mais là je voulais provoquer l'adversaire parce que je le sentais fébrile.

Deux coups plus tard je touche [10d] [Jh] à nouveau et ce même joueur relance ma blind de 300 à 700, je paie.

Flop [Jd] [8h] [4d] je check il mise 750 et je paie. Turn  [7h] je check il mise 2,000 je paie à nouveau. Rivière [9d] : j'ai la quinte.

Je reprends la main et je mise 6,000,... Lire la suite

I like the sound of it

Par dans GénéralTournois Live il y a plus de 12 ans.

Cannes !

Je suis sur la route entre St Raphaél et Cannes. Je viens d’assister à l’enterrement de Guy David, mon entraîneur au FC Havre, celui qui m‘a lancé, celui qui nous aimait et qu’on aimait. Alors je suis là, ailleurs, et le téléphone sonne.

C'est le coach. MIK22. « T'es où ? on t’attend ! » Waw, cool, "Chelmi"…

Eh oui, j’ai arrêté le foot, et pourtant j’ai toujours un coach sur le dos. Alors j'arrive à l’hôtel 3.14, et je retrouve tout le Team Winamax. Eh oui, les mecs, si j’ai un coach, j’ai aussi une équipe et quelle équipe…

Je ne sais pas ce qui m’attend. Il fait beau et je suis là avec des types que je connais à peine. Pourtant je me sens pas trop mal, pas mal à l’aise du tout même. Il faut dire que Moumouth est là et ça c’est cool. J’ai hâte de jouer, ce sera demain. Pour l’instant, on se dirige tous vers le casino pour prendre la température et sentir l’atmosphère, comme avant un match de Champion's League. Parce que demain, c’est comme la Champion's League et va falloir assurer…

Je ne suis pas joueur de poker, j’entends joueur professionnel de poker et je ne veux pas le devenir. Alors j’écoute. Autour de moi Sir Cuts « bet », Tall « raise »... Pendant que ManuB « tribet », Moumouth rentre en plein bluff (forcément) alors là je trouve que ça commence à craindre et je décide donc de partir « All in » puisque je pige que dalle à ce charabia…

Oh, je vais vite m’y faire, vite apprendre et peut être éviter le "all in" trop rapide, mais en attendant j’observe un monde qui m’est étranger, qui m’intrigue un peu aussi, un monde d’hommes surtout, macho peut-être…

Alors je croise un type et moi aussi j’y vais de mon... Lire la suite

Onlive

Par dans Général il y a plus de 12 ans.

Mon monde du poker "high stakes" est en train de s'écrouler comme un château de cartes : l'Haussmann et le CIC, deux des cercles fréquentés par les plus gros joueurs de poker d'Europe viennent de fermer leur portes. Espérons que cela ne soit que provisoire. Il ne reste plus aujourd'hui que l'ACF (et aussi, dans une moindre mesure, le Gaillon et Wagram) pour accueillir la fine fleur du poker parisien.

Heureusement qu'il reste encore quelques cercles à Paris, parce que je me vois mal me déplacer au casino et payer 4% de prélèvement sur chaque coup. Croyez vous que ce chiffre diabolique peut être vaincu ?

2008 fut la plus belle de ma carrière en cash-game (et peut-être aussi en tournoi, d'ailleurs) Très vite en début d'année, j'ai compris que ma forme était à son apogée et j'en ai donc tiré le maximum, en jouant le plus possible et en gonflant des pots plus que je ne l'aurait fait en temps normal. Cela a fonctionné.

Oui je crois a la loi des séries, au poker on appelle ca les "rushs". Et vous savez quoi ? Je suis l'un des deux seuls gagnants cette année, dans une partie où une vingtaine de joueurs se disputent la part du gâteau. Rien d'anormal : en ligne, c'est pareil, seuls 8% environ des joueurs sont gagnants. Malgré un rake conséquent (j'aurais gagné deux fois plus si les parties n'étaient pas prélevées), je m'en suis tiré plus qu'indemne.

Le rake des cercles de jeux est plus de deux fois inférieur au rake des casinos. Avec les chiffres que je vous ai donnés plus haut, il y a quelque chose d'intéressant à déduire: si les cashgames de cette année avaient eu lieu dans des casinos, hé bien, malgré ma forme, j'aurais été perdant ! Autant vous dire que le taux de gagnants serait passé de 10 à 0% avec les... Lire la suite

Entre Barcelone et Londres, il n'y a qu'un pas...

Par dans Général il y a plus de 12 ans.

Dîner avec MIK.22, Juliette, Elky, Antony Lellouche et Serge DidisheimAprès avoir sauté de l' EPT Barcelone, il est dur de se plaindre tellement la ville regorge de lieux divertissants (en témoigne la photo ci-jointe, un peu floue je l'admets, mais néanmoins sympathique).

Suite à ce dîner agréable en compagnie de Mik22, Juliette, Elky, Antony Lellouche et Serge, nous sommes repartis en direction du casino afin d' encourager notre Davidi national (désormais international...), et bien nous en a fait, car il a fini à une très belle 3e place. Félicitations à lui !!!

En ce qui concerne mon parcours espagnol lors de la compétition, il se termine sur une main "standard", j' arrive à une nouvelle table, je fold 3 mains, puis j' atterris sur la grosse blinde avec T9 de pique avec 25200 jetons, blindes 600/1200. Mon adversaire relance au cut-off (un cran avant le bouton) à 3200, j' ai 20 blindes j' envoie tapis, il réfléchit (ou pas...) et décide de tenter le va-tout en callant avec .... A4 de carreau.

En gros, il split contre A2 ou A3, perd contre tous les autres As supérieurs (au kicker), est sévèrement dominé par toutes les paires supérieures au 3 (!), et joue environ a 45% contre tout le reste de mon "range" (KQ,QJ,T9s etc). Bref, il paye, flop 568 avec 2 carreaux et un pique, bof, turn Dame de pique, hhhummm, je joue les 9, les T, les 7, les J, les piques ( en excluant les carreaux), bref un solide 45% préflop; Enfin y a pas grand chose de solide de nos jours me direz vous...

Étape suivante : WSOP Europe, tournoi à 1500£. Vais-je continuer dans mon bad run, après Cannes et Barcelone ? Peu m'importe, je ne suis pas seul : Michel "MIK22", Guillaume de Gorce, Julien "Yuestud" sont également présents. Nicolas Levi arrivera également quelques instants... Lire la suite

Davidi souhaite un Zoyeux Anniversaire au team Winamax!

Par dans Général il y a plus de 12 ans.

Pour notre deuxième saison après les WSOP, nous étions tous conscients que nous serions attendus au tournant. MIK22 a annoncé pour cette année l'objectif - ambitieux - d'une table finale par grand événement. Jamais mieux servi que par soi-même, il a ouvert la voie avec une belle 8ème place à Cannes. Pour le tournoi suivant a Barcelone, Davidi Kitai confirme son statut de terreur du circuit et ravi une excellente 3ème place!

Un énorme bravo a eux deux... Quelle belle façon de fêter les un an du team Winamax! Un an déjà, c'est aussi l'occasion de revenir sur 12 mois incroyables ou l'équipe s'est construite de nulle part pour devenir une référence.... Les copains ont frappé fort des le début, et les sceptiques on du se rendre a l'évidence assez vite au fur et à mesure que les tables finales et gros scores se sont enchaînés: le Team W est une machine à gagner! Désolé si ce post fait un peu figure de pub mais Je suis très fier de faire partie de cette équipe, et des résultats et performances de chacun!

Avec les suivis écrits de Benjo, et avec les vidéos de Régis et Paco, l'engouement du public a été très fort et nous sommes très touchés du soutien des joueurs et fans de poker, dans la joie comme dans les moments de doute! Un grand merci a vous!

Voici donc un pur "brag", depuis un an notre "tableau des médailles" est le suivant:

EPT:  1er, 2ème, 3ème, 4ème, 7ème
WPT: 2ème
WSOP: 1er, 6ème, 9ème

Mon petit  doigt me dit que nous ne comptons pas nous arrêter là ! ;)

Sur un plan plus personnel, ma première année avec Winamax fut pleine de bonheur, de rencontres, et d'échanges. Avec néamoins une frustration évidente : pas de podium sur un gros... Lire la suite

First blood

Par dans GénéralTournois Live il y a plus de 12 ans.

manub+moumouth=action!

Salut tout le monde, enfin un blog poker pour le team!

C'est mon premier message ici, et à l'avenir vous pourrez y retrouver régulièrement quelques unes des mains les plus intéressantes / rigolotes / sickissismes (oui, je parle couramment l'Elkyien).

Cette rentrée poker est difficile ! Après une élimination tardive proche de la bulle lors de la finale du Partouche Poker Tour, me voilà dans ma chambre d'hôtel à Barcelone, après m'être fait éliminer au jour 1B dans une situation très délicate: j'ai monté tranquillement mes 10k jusqu'à 26k lorsque je suis changé de table. A peine le temps de m'installer qu'on me distribue AK dépareillé UTG. Je relance à 800 (150/300 ante 25), et le joueur situé juste à ma gauche, un gros asiatique affublé de la panoplie des joueurs du net - casquette, lunettes noires, Ipod) et aux commandes de la table avec un stack de plus de 60k, me jette un furtif coup d'oeil. Je sens ses yeux descendre vers mon stack, et soudain il agrippe une poignée de jetons rouges et annonce une relance à 6000 !

Selon moi il y a deux façon d'interpréter cet overbet singulier: soit ce joueur est ultra agressif tendance donkey et veut jouer l'intimidation dès ma première main (indices en faveur de cette théorie: son stack, son look, la soudaineté de son geste), soit c'est un bon joueur tricky qui vient de récupérer une premium indétrônable et joue sur le manque d'infos à ma disposition pour essayer de me faire croire qu'il appartient à la première catégorie (indices en faveur de cette théorie: nos positions relatives, il reste 5 joueurs à parler derrière lui, un bon joueur ne prendrait pas le risque de sur-relancer aussi fort avec autant d'opposition sans avoir ce qu'il représente, mon... Lire la suite

Saison 2008/2009 : le Team à l’assaut du circuit professionnel !

Par dans GénéralTournois Live il y a plus de 12 ans.

Le Team Winamax s’est agrandi au cours de son existence, et compte désormais 13 membres aux personnalités variées mais avec un dénominateur commun : leur passion pour le poker, et leur talent pour la compétition de haut niveau.  Bien décidés à ne pas en rester là, le Team fait en ce mois de septembre son retour sur le circuit à l’occasion de la reprise des tournois professionnels.

L’agenda du Team s’annonce chargé, avec la participation à plusieurs épreuves majeures en succession rapide : d’abord la finale du Partouche Poker Tour, actuellement en cours à Cannes, puis l’European Poker Tour à Barcelone, et enfin les World Series of Poker Europe à Londres.  Et ce n’est que le début : d’autres compétitions attendront les membres du Team dans les mois qui suivent, avec des destinations aussi variées que Budapest, Prague, Varsovie où les Bahamas. Sans oublier le France Poker et ses 16 villes-étapes : les joueurs de l’équipe seront présents sur chacune d’entre elles.

Le Team Winamax sera suivi de près lors de chacune de ses apparitions sur le circuit pro, avec un reportage exclusif en direct, jour par jour. Photos, vidéos, compte-rendus seront publiés en flux tendu sur le site Winamax.

Team Winamax : 1 an et plus de 3,2M$ de gains

Par dans Général il y a plus de 12 ans.

L’arrivée du mois de septembre marque l’anniversaire de l’équipe de joueurs professionnels la plus en vue du poker francophone : le Team Winamax !

En septembre 2007, Winamax faisait le pari audacieux de donner sa confiance à de jeunes talents en devenir, les sponsorisant pour disputer les plus grands tournois de poker du circuit professionnel.  Douze mois plus tard, le bilan est des plus spectaculaires : les joueurs du Team Winamax ont accumulé plus de 3,2 millions de dollars de gains, et remporté deux titres majeurs.

Durant toute la saison, les professionnels du Team Winamax ont crée l’événement sur le circuit du poker international. Lors du premier tournoi disputé par le Team à Londres en septembre 2007, Antony Lellouche s’est hissé en table finale, terminant en sixième place pour un gain de 100,000 livres. Un mois plus tard, Ludovic Lacay, 21 ans, faisait sensation à Barcelone lors du World Poker Tour, frôlant l’exploit avec une seconde place après avoir éliminé quelques uns des meilleurs joueurs du monde. En décembre, pour la troisième table finale du Team en quatre mois, Arnaud Mattern transformait l’essai avec une victoire lors de l’European Poker Tour de Prague acquise face à plus de 550 joueurs, et confirmant le Team Winamax comme une équipe incontournable au niveau international.

Quelques mois plus tard, Antony Lellouche récidivait à San Remo, avec une seconde place lors de l’étape Italienne de l’European Poker Tour.

A l’arrivée de l’été, toute l’équipe se rendait à Las Vegas pour la grande transhumance annuelle de tout joueur de poker qui se respecte : les championnats du monde, les World Series of Poker. Après une table finale de Nicolas... Lire la suite