[Blog] WSOP, there we go !

Par dans

Leo Margets Créa Blog
Les WSOP ont déjà commencé, mais cela fait quelque temps que je veux vous parler de la façon dont je vais les aborder. Vous n'êtes pas sans savoir qu'à l'automne dernier, j'ai vécu le moment le plus important (et excitant) de ma carrière, en gagnant mon premier bracelet. Mieux que ça, j'ai carrément réalisé un rêve. Et bien qu'il soit plus important d'atteindre des objectifs que de réaliser des rêves, dans mon cas, cette touche finale était surtout la conséquence des buts que je m'étais fixé tout au long de l'année. Quand on a bien fait les choses et qu'in fine un rêve devient réalité, on prend encore plus de plaisir.

Vous vous doutez bien qu'après toute cette folie, mon niveau de motivation est stratosphérique cette année, à tel point qu'initialement j'avais prévu de partir pour Las Vegas le 6 juin*, et de rester jusqu'au 19 juillet. Depuis 2012, je n'avais plus planifié un aussi long séjour à Sin City ! Rationnellement, j'en avais déjà conclu à l'époque qu'il était préférable de passer seulement un mois à Vegas. Car si je suis bien préparée mentalement, trente jours constitue un laps de temps pendant lequel je sens que je peux donner le meilleur de moi-même, et ce sans avoir à prendre de longues pauses. Si je joue plus de quatre semaines d'affilée, le problème est que je ne suis pas forcément consciente que j'ai besoin d'une pause pour recharger les batteries. 

Auto-évaluation

Margets Blog 1Ceux qui sont habitués à jouer pendant de longues périodes savent ce que je veux dire : en tant que joueur, lorsque vous êtes en compétition, vous voulez toujours pratiquer votre A-Game, et vous donner à 100 %. Lors des premiers jours de compétition, il est facile de s'évaluer et de savoir si vous donnez vraiment votre maximum. Le problème survient donc après quelques semaines : vous êtes sûr de continuer à vous donner à 100%, sauf que le 100% du 20ème jour risque de ne même pas atteindre 70% du premier jour. C'est assez difficile de s'en rendre compte dans les sports non physiques, et cela demande un niveau d'introspection très élevé, en plus de la volonté, pas si simple à mettre en place, d'éviter l'auto-sabotage : notre cerveau se soucie beaucoup plus de notre sentiment de bonheur que du fait qu'on apprend ou qu'on s'améliore, c'est pourquoi l'auto-tromperie est l'une de ses tactiques préférées.

Si l'on se réfère à un sport de force ou de résistance, c'est plus clair : imaginez que vous réalisez dix séries de squats. Au bout de la 5e série, vous ne pourrez plus avoir le même niveau de performance, mais vous continuerez à vous donner à 100% et votre sensation d'effort sera similaire, même si vous échouez. Dans ce cas, vous soulèverez moins de poids ou vous prendrez moins de repos. Pourtant, il est incontestable que si vous voulez garder une performance optimale, vous devez faire une pause. Le repos fait partie du plan.

Mais lorsqu'il s'agit d'une activité qui demande un effort mental comme jouer au poker, il n'est pas si facile de constater la dégradation des performances. C'est pourquoi il est super important de bien se connaître et de savoir s'évaluer.

Écrire pour exister

Margets Blog 2Il y a quelque chose que j'ai commencé à faire aux WSOP 2018 (merci Steph Matheu !) et que je fais toujours : tenir un carnet de bord, dans lequel je m'évalue quotidiennement sur différents aspects de mon jeu. C'est bien de le faire, en particulier dans les périodes où il est relativement facile de passer en pilotage automatique, par exemple pendant les étés à Las Vegas. C'est très simple : je crée un manuel Excel dans lequel je note cinq aspects importants pour mon jeu, au maximum (par exemple : concentration, performance technique, objectifs, lectures) et je m'évalue sur 10. Je recommande vivement cette façon de faire, car c'est le meilleur moyen que j'ai trouvé pour être capable de percevoir une détérioration de mes performances. En procédant ainsi, il est presque impossible de se tromper !

Je trouve tout aussi intéressant de le faire lors des périodes de Wina Series, voire sur des périodes plus courtes. Cela peut être très utile, car si un jour vous connaissez une baisse significative de vos performances, voir cela notifié par écrit vous oblige à réagir plus efficacement que si vous vous contentiez de dire : "Ah, aujourd'hui je n'étais pas à 100 %." En vérité, en vous expliquant tout cela, je me rends compte que je devrais toujours le faire après toutes mes sessions, dans tous les formats de jeu ! C'est si simple et tellement utile que je pense que l'occulter est un gros gâchis. D'ailleurs, j'ai une feuille blanche sur mon bureau et dès que j'aurai fini d'écrire ce blog, j'y consignerai les aspects de mon jeu dont je parlais précédemment. Cela me permettra de m'auto-évaluer facilement, car j'aurai toujours cette feuille sous les yeux. En tout cas, j'aimerai beaucoup que ce petit tips puisse vous aider autant que moi !

Leo Margets

* Suite à un changement de plan de dernière minute, j'ai retardé mon voyage à Vegas de deux semaines… Je ne peux pas tout dévoiler, mais je vais participer à un projet plutôt énorme prévu durant les premiers jours des WSOP. J'ai beaucoup hésité, car le timing était affreux, mais des opportunités comme celle-ci ne se présentent pas tous les jours. Et ceux d'entre vous qui me connaissent savent déjà que je ne suis pas de ceux qui regrettent d'avoir manqué de nouvelles opportunités. Wish me luck !


Leo Margets

Révélée par un mémorable deep-run sur le Main Event des WSOP, la Barcelonaise est l’une des figures emblématiques du poker Ibérique.

Suivez Leo Margets sur FacebookSuivez Leo Margets sur TwitterSuivez Leo Margets sur Instagram