[Blog] What the FAQ!?

Par dans

Blog Adrian Mateos

Depuis le début de la pandémie (on semble enfin apercevoir le bout du tunnel !), j’apparais régulièrement dans le Stream Gang de Winamax Espagne. En plus de jouer quelques tournois et de partager avec la communauté ma stratégie et mes pensées en temps réel, j'en profite pour interagir et répondre à la plupart des questions que me posent les viewers via le chat. Certaines d’entre elles reviennent assez souvent, et bien que j’essaie d’y répondre à chaque fois, j’ai pensé qu'il serait tout aussi sympa de compiler une bonne fois pour toutes les plus récurrentes dans ce nouveau blog. C'est donc parti pour une bonne vieille FAQ !

Mon bluff contre Johnny Lodden

Johnny LoddenC’est sans aucun doute le coup sur lequel on m’interroge le plus souvent, et c’est normal. C’était une main cruciale, pour son contexte, son déroulé et le moment du tournoi : une table finale prestigieuse, un adversaire redoutable (et sans conteste le plus dangereux parmi ceux qui restaient à ce stade du tournoi), un bluff épique et les caméras braquées sur nous. Un sujet devenu tellement récurrent que, pour plaisanter, chaque fois qu'un viewer le mentionne dans le chat, on lui dit qu'il doit prendre un shot ! Heureusement, je n'ai pas à le faire moi-même sinon je terminerai chaque stream dans un sale état...

Le plus drôle, c'est qu'on me pose des questions sur une infinité de détails. À quoi ai-je pensé pendant le long tank de Lodden sur la rivière ? Eh bien, à rien ! J'ai essayé de vider mon esprit et de ne donner aucune information à mon adversaire. Pourquoi ai-je décidé de montrer ma main lorsqu'il s'est couché ? Parce que je pensais que c’était un moment clé de la table finale, et que si je pouvais le déconcentrer et le faire sortir de son A-game, c’était un avantage que je devais utiliser en ma faveur. Est-ce la main la plus importante de ma carrière ? Plus difficile à dire, il y en a eu beaucoup... Après tout, je suis professionnel depuis huit ans maintenant, mais c’est certainement un coup décisif et peut-être le plus spectaculaire. Est-ce que je le jouerais de la même façon aujourd’hui ? Oui, très certainement. J'en suis moins sûr pour Lodden qui, à mon avis n’aurait même pas dû checker le flop, mais il faudrait lui demander directement !

Bon, je suis sûr que même en répondant ici, le sujet finira par réapparaître en stream tôt ou tard mais je continuerai à en parler en direct avec plaisir. Après tout, il s'agit de l'un des plus beaux moments de ma carrière, j'aime toujours m'y replonger.

Mes débuts dans le poker

Adrian Mateos Estrellas MadridComment est-ce que j'ai commencé dans le poker ? Qu'est-ce que j'ai fait pour étudier et progresser ? À chaque fois qu'on me pose ces questions, j'ai l'impression qu'on me demande de dévoiler la formule du Coca-Cola. Malheureusement, ce n'est pas aussi simple que cela. Chez moi, on a toujours joué aux cartes, mais généralement à des jeux de cartes espagnols, comme le mus, auquel je jouais l'été avec mon père, ou d'autres jeux auxquels je jouais avec mon grand-père. Les cartes ont donc toujours fait partie de mon environnement, d'une façon ou d'une autre. Quand j'ai découvert le poker, il n'y avait pas autant de contenu disponible qu'aujourd'hui : ceux qui débutent ont une chance inouïe ! À mon époque, je cherchais des informations sur les principaux forums de poker en espagnol, EducaPoker et Poker-Red. C'est là que j'ai commencé à lire et à prêter attention à ce que d'autres joueurs plus expérimentés expliquaient et partageaient, mais aussi à ce que faisaient ceux qui débutaient. En clair, j'ai essayé de copier les quelques références que j'avais à l'époque, ce qui est toujours une bonne idée croyez-moi.

Petit à petit, je me suis mis à regarder les émissions diffusées de bon matin à la télévision et les quelques vidéos qui me tomber sous la main (presque toutes en anglais). Ensuite, dès que j'ai eu l'âge de jouer en casinos, j'essayais d'y aller lorsque mes études me le permettaient : l'été à Alicante ou à Madrid, quand je n'avais pas d'examens. C'est comme ça que je me suis construis une petite bankroll, qui m'a permis de payer les entrées de mes deux premiers grands tournois. Et oui, là on peut dire que j'ai eu une grosse dose de réussite... puisque j'ai gagné les deux : le CNP (Circuito Nacional de Poker) pour environ 30 000 € et, quelques mois plus tard, le Estrellas Poker Tour de Madrid pour environ 100 000 € (photo). C'est là que ma carrière a définitivement décollé, ce qui m'a permis de déménager à Londres pour pouvoir continuer à jouer les plus belles tables en ligne. La suite de l'histoire, je pense que vous la connaissez.

Quel format privilégier quand on débute ? Quel est le plus rentable ?

À cela, je réponds toujours plus ou moins la même chose : jouez ce que vous aimez ! Je joue exclusivement des tournois (avec une ou deux parties de cash game live par ci par là) parce que je trouve ça fun, tout simplement. J'aime ça, ça me passionne, indépendamment du fait que ce soit devenu mon métier. Donc si vous débutez, concentrez-vous sur ce qui vous plait, ce qui vous motive et ne vous demande pas trop d'efforts. Vous aimez le cash ? Jouez en cash ! Vous aimez les Expresso ? Jouez aux Expresso ! Vous êtes plus intéressé par les MTT ? Alors jouez en MTT ! Ce que je veux dire, c'est qu'il n'y a pas de format plus rentable qu'un autre : le principal est d'être guidé par la motivation et le désir de jouer.

La situation est évidemment différente pour une personne qui travaille à plein temps et n'a donc que peu de temps à consacrer au poker. Dans ce cas, les tournois MTT ne sont peut-être pas les plus pratiques, avec de longues sessions dont on sait quand elles commencent mais rarement quand elles se terminent. Mais pour le reste, le seul conseil que je peux vous donner c'est : amusez-vous ! Le reste viendra plus tard.

Comment se préparer avant une session en ligne ?

En raison de mes bons résultats, on peut penser que je suis une personne très méthodique, avec mes petites habitudes bien établies. Sauf que la vérité est toute autre : sans être catastrophique sur ce plan, je suis loin d'être le meilleur exemple. D'autres joueurs, comme mon pote du Team Winamax João Vieira, consacrent un certain temps à la méditation, à la préparation de leur session avant d'attaquer. En ce qui me concerne, ce n'est pas quelque chose que je fais beaucoup. Si je sais que j'ai une session importante à venir, j'essaie de bien dormir la veille, de faire un peu de sport au réveil et de manger quelque chose d'équilibré avant de commencer. Mais au-delà de ça, je n'ai rien de particulièrement défini. Sur ce sujet, je l'avoue platement, d'autres pourront certainement vous aider bien mieux que moi.

Quand est-ce que je compte rejouer des tournois en live ? Pourquoi ne suis-je pas allé à Vegas cet été ?

Adrian Mateos WSOPPendant longtemps, la réponse ressemblait à un gros point d'interrogation. Personne ne s'est risqué à deviner quand le circuit live serait de retour, ou du moins quand les opérateurs oseraient de nouveau organiser des festivals. Et puis, lentement mais sûrement (au rythme, je suppose, de la vaccination aux États-Unis) de nouvelles dates ont été annoncées jusqu'à ce que, il y a peu, soit dévoilé le calendrier complet des WSOP 2021 qui se tiendront à l'automne prochain. Je peux désormais vous le dire : c'est à là que je ferai mon retour à une table de poker !

Il est vrai qu'ont eut lieu ces derniers mois plusieurs festivals en Floride et à Las Vegas, à l'Aria et au Venetian notamment, avec de très bons chiffres. Plusieurs de mes amis s'y sont d'ailleurs rendus. Mais pendant ce temps, j'attendais mon tour pour la vaccination ici à Londres. Et puis cela reste compliqué de se rendre à Las Vegas : en tant qu'Européens, il faut rester deux semaines en transit dans un pays désigné comme "sûr" par les États-Unis (comme beaucoup le font au Mexique), et j'avoue ne pas avoir eu la motivation de me lancer là-dedans. Je suis donc resté à la maison à jouer en ligne. Mais pour les WSOP faites-moi confiance : j'y serai à 100%.

J'ai vraiment hâte de rejouer, de retrouver mes amis et tous ces gens que j'avais l'habitude de voir régulièrement avant que tout cela n'arrive, retrouver un peu de cette normalité perdue pendant si longtemps. Si tout va bien, début octobre environ, je retournerai enfin à Sin City en quête de mon quatrième bracelet.

Quand sortiront les prochains épisodes de Dans la Tête d'un Pro ?

Adrian Mateos DLTDPUne autre question récurrente depuis la fin de la saison qui a débouché sur ma victoire aux Bahamas, qui avait eu lieu peu de temps avant le début de la pandémie. Forcément, la réponse ne peut être que vague. D'abord et surtout, il faut que les tournois live reprennent, ce qui se précise un peu mieux aujourd'hui mais qui était loin d'être clair il y a quelques mois. Ensuite, il faut que l'équipe de tournage (soit une demi-douzaine de personnes) puisse se déplacer sur le lieu du festival, qu'ils décident du joueur à mettre en avant, que le joueur en question réussisse une performance digne d'intérêt pour générer suffisamment de contenu... et ensuite on passe à la "post-production" : montage, commentaires et publication. En clair, ce n'est pas exactement quelque chose qui se fait en un claquement de doigts. Je ne peux donc que vous inviter à vous armer de patience parce que cela risque bien de prendre un peu de temps. Mais rassurez-vous, tout finit toujours par arriver !

En plus de tout ça, se répètent aussi d'autres questions plus courtes mais dont les réponses ne sont pas forcément plus faciles à exprimer clairement, comme "Qui est le meilleur joueur du monde en ce moment ?" ou "Quels joueurs ont eu le plus d'influence sur ma carrière ?". À la première, je réponds qu'il existe un groupe de 25-30 joueurs (dans lequel je m'inclus) dotés d'un niveau similaire ; à la seconde, que je ne peux pas donner de nom en particulier, mais que j'ai toujours regardé vers ceux qui obtenaient de bons résultats à un moment donné pour tenter de m'en inspirer. Certains enfin n'hésitent pas à me demander combien d'argent j'ai... mais là je ne réponds pas !

J'espère que cette FAQ vous a plu et si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à venir me les poser en stream ou via mes réseaux sociaux (les liens sont disponibles ci-dessous). C'est toujours un plaisir de vous répondre. On se retrouve dans mon prochain blog et d'ici là, passez un bon été !


Amadi_17

À 25 ans seulement, la nouvelle recrue espagnole possède déjà trois bracelets de champion du monde et plus de 17 millions de dollars de gains.

Suivez Amadi_17 sur FacebookSuivez Amadi_17 sur TwitterSuivez Amadi_17 sur Instagram