[Blog] Thats me, that's poker !

Par dans

[Blog] Thats me, that's poker !

Salut tout le monde !

Je suis ravi de commencer une nouvelle aventure avec Winamax et de devenir l’ambassadeur d'un jeu que j’aime tant. Grâce à ma passion, j’ai tout simplement le plus beau job du monde ! Je me sens vraiment chanceux car je n’ai reçu que de belles choses du poker : amour, amitiés, respect et soutien. Sans ce jeu de cartes et sa communauté, je ne serais pas l’homme que je suis aujourd’hui : un peu bizarre, un peu crazy, mais that’s meThat’s poker.

Grâce au poker, j’ai eu la possibilité de rencontrer énormément de gens qui sont devenus des amis dans le monde entier. J’ai l’impression d’être chez moi partout, et tous les lieux que j’ai la chance de visiter me manquent dès que je dois les quitter. Il y a aussi des endroits où j’ai besoin de me rendre au moins une fois par an : par exemple, je ne pourrai jamais me lasser d'une promenade et d'une pizza margherita sur le port de Naples. Cliché, je sais, mais c'est comme ça que je suis.

OneDrop
Voilà pourquoi je suis autant reconnaissant envers le poker. Il m’a offert trop de cadeaux en me permettant de faire le tour du monde et en me confrontant avec des cultures si différentes de la mienne. C’est en se confrontant qu’on grandit : chaque nouvelle rencontre nous apprend quelque chose et nous permet également d’enseigner en retour. Notre société nous fait croire que la priorité, c’est d’avoir le plus de choses possibles, mais je pense que c’est seulement quand on arrive à donner aux autres que l’on se sent vraiment heureux.

J’ai toujours eu le besoin de communiquer avec les gens, de partager mon expérience et mon point de vue. Je me rappelle encore la frustration que je ressentais à la table, entouré de mes amis professionnels américains, lorsque je ne parlais pas un mot d’anglais. Heureusement, cela va beaucoup mieux sur ce point maintenant. Un jour, Liv Boeree m’a dit que j’étais très doué avec les langues et qu’avec un peu de bonne volonté, je pourrais parler anglais comme un véritable gentleman londonien. La vérité, c’est que je suis très orgueilleux à propos de mes origines : je préfère conserver mon accent italien sexy.

Cet attachement à mes racines s’explique par les magnifiques souvenirs que je conserve de ma jeunesse en Italie. J’avais 17 ans lorsque j’ai commencé à voyager de ville en ville  : Ravenne, Bologne, Milan, Naples, Rome, Catane, Bari. J’ai toujours été bien accueilli et protégé : le peuple italien est merveilleux. Et puis la culture, la joie de vivre, la gastronomie… on en parle ? J’ai aussi rapidement pu me confronter avec beaucoup de joueurs aux profils différents, ce qui m’a permis de grandir et de m’améliorer. J’ai affronté des spécialistes de cash-game, de MTT, de heads-up. À chaque fois, je tâchais d’apprendre quelque chose de chacun d’entre eux, tout en voulant évidemment les battre. Je suis quelqu’un de profondément compétitif, et mon objectif a toujours été de m’améliorer de jour en jour.

Mustapha
Pour toutes ces raisons, je suis extrêmement favorable et particulièrement enthousiaste à l'annonce du partage des liquidités européennes. Ouvrir nos horizons de jeu à de nouveaux pays ne peut que nous faire grandir : nous donner la possibilité de jouer des plus gros tournois, contre de meilleurs joueurs et de rencontrer de nouvelles têtes. Le poker est avant tout un jeu qui nous unit et on a parfois tendance à l’oublier.

Il est l’heure de m’envoler disputer le festival du PS Championship de Prague. J’espère faire honneur à mes nouvelles couleurs en ramenant un titre à la maison. Arrivederci !


lasagnaaammm

Le jovial numéro 1 italien est un véritable OVNI parmi les pros : aussi charismatique que redoutable !