[Blog] Préparé pour gagner

Par dans

Blog LeVietF0u Facebook

Je sourcille à peine lorsque mon adversaire montre une paire d'As à l'abattage. Bien sûr, perdre des pots de 700 blindes en cash game n'a rien de plaisant, surtout quand on joue en NL 1 000, et d'autant plus lorsqu’on est battu avec une paire de Rois au cut-off, par le régulier hyper aggro au bouton. Il est tard et je vais m'en griller une devant le Cercle Clichy Montmartre. Je ne me sens pas du tout déçu ou en tilt. C'est assez curieux ce sentiment qui vous traverse parfois. À ce moment-là, je sais que je vais me remettre à gagner.

Une alléchante grille online

LeVietF0u WiPT 1

La parenthèse live de la Grande Finale Winamax Poker Tour désormais derrière moi, il est temps de retourner au jeu online. Depuis mon arrivée dans le Team Winamax en août 2015, j'ai beaucoup réduit mon volume sur Internet. Si les déplacements sur des festivals live justifient parfois mon maigre nombre de tournois joués sur la toile, je profite désormais des périodes moins chargées pour envoyer du bois sur Winamax.

La nouvelle grille de tournois est extrêmement excitante, puisque le nombre quotidien de MTT à 100 € et plus a quasiment doublé, avec l'arrivée du Battle Royale (un 200 € K.O.) et de l'XTREM (un 100 € Freezeout) dès 18h, chaque jour. Surtout, les fields de ces deux tournois sont bien plus soft à jouer (et donc EV+) par rapport à ceux d'un HighRoller ou du Monster Stack 100 € de 21h30. Autres bonnes nouvelles à signaler : le Prime Time est passé en 6-Max et l’XTASE est maintenant un tournoi Knockout. Or, la plupart des joueurs, surtout récréatifs, négocient extrêmement mal ce dernier format. Il n'est pas rare d’en voir certains payer des tapis de 30 ou 40 blindes avec des mains très faibles, simplement pour essayer de prendre une prime équivalente au quart du buy-in du tournoi. Au sein de cette famille K.O., le Battle Royale et sa structure exceptionnelle est vraiment un tournoi spécial à ne pas rater.

Officiant en tant que co-animateur du RMC Poker Show jusqu'au 25 mars, pour remplacer un Moundir encore parti dans l'une de ses aventures, je vais essayer de m'astreindre à jouer quatre sessions par semaine, avant de passer à cinq d’avril à juin. Au programme chaque jour : HighRoller, Battle Royale, XTREM, XTASE, Prime Time, Top 50, Monster Stack 50 €, Afterwork, Sprint, la Fièvre ainsi que le Main Event et les satellites pour le Main et le HR du SISMIX les jours où ils sont programmés.

Une bonne préparation mentale et physique

LeVietF0u WiPT 2

Puisque j'ai encore du mal à appliquer tout seul les objectifs que je me fixe, j’ai décidé d’opérer un grand changement dans ma préparation, en engageant un entraîneur personnel pour s’occuper de moi. C'est une sorte de golgoth de deux mètres qui semble ne prendre du plaisir qu'en me faisant souffrir.

Exit la musculation telle que je la pratiquais. Mes séances sont désormais plus courtes (45 minutes seulement) mais beaucoup plus intenses. Le mec me fait notamment faire un truc qui s'appelle le "Tabata" : une véritable torture. C'est un exercice de quatre minutes, découpé en huit séquences de vingt secondes d'effort à 100% de ses capacités, avec dix secondes de récupération entre chaque séquence. Vous pouvez le décliner à toutes les sauces : au rameur, au vélo, et même pourquoi pas au développé couché. Pour moi, le résultat est à chaque fois le même : je finis en PLS.

Cet entraînement intensif avant de jouer produit deux effets positifs immédiat. J’ai l'impression d'être bien plus alerte et réveillé et mes cycles de sommeil sont beaucoup plus réguliers. Beaucoup de joueurs de poker ont des temps de sommeil très irréguliers, et il m'est fréquemment arrivé de me retrouver complétement décalé, à me coucher à 8 heures du mat’ pour me reveiller à 17 heures et lancer directement mes sessions. Pour les mois à venir - qui me mèneront qui plus est aux WSOP - je vais tâcher de suivre cette routine à la lettre. J’ai aussi envie de m'inspirer de la façon dont João gère sa page Facebook. Il poste chaque soir ses deepruns et publie régulièrement des bilans comptables de ses sessions lives et online.

En tout cas, au niveau des résultats, l'objectif est clair : gagner en moyenne entre 5 000 et 10 000 € online par mois. Quant au live, le programme est assez dégagé ce mois-ci. Je reprendrai la route début avril direction Barcelone, pour le Main Event du partypoker MILLIONS à 10 000 €. Puis viendra en mai le séminaire annuel du team et l'EPT Monte-Carlo, où je jouerai le FPS, le Highroller FPS et le Main Event. J’enchaînerai sur le SISMIX puis, tres tôt cette année, les World Series of Poker, pour lesquels je me suis concocté un programme très chargé de treize tournois, pour près de 40 000 $.

Avec plus de 60 000 € de buy-in de Barcelone à Vegas, l'objectif sera de remporter au moins 100 000 € de gains. Un retour sur investissement de 40% est plus qu'envisageable. Les mois à venir s'annoncent cruciaux et je ne laisserai pas passer ma chance. De toute façon, je sais que je vais gagner.


LeVietF0u

Il a remporté les plus gros tournois W et fait souvent parler de lui en live : il est l’un des grands espoirs de la jeune génération.

Suivez LeVietF0u sur FacebookSuivez LeVietF0u sur Twitter