[Blog] Papiers en règle(s)

Par dans

Borja Blog

Vous le savez si vous avez lu mon précédent blog : il y a quelques mois, je traversais une mauvaise passe sur le plan personnel. L'incertitude, le désespoir, le manque de clarté sur l'avenir, l'anxiété de ne pas être là où je voulais être... Au quotidien, on subit aussi des bad runs. On n'y peut rien, ils sont inévitables. Ils font partie du jeu de la vie. Personnellement, j'en ai enduré un paquet. Mais heureusement, j’en ai aussi surmonté plusieurs. Je crois fermement que la clé du succès réside dans la capacité à se relever après ces mauvaises passes. Comment je fais pour y parvenir ? Voici mon expérience personnelle.

Mon expérience

1/ Savoir dire stop

Je commence à ressentir le burnout en écoutant mes émotions et mes pensées. Ma méthode pour y remédier ? Je pars faire des promenades en pleine nature, et je laisse le temps filer. Pour déconnecter vraiment, je me débranche des réseaux sociaux quelques heures. Le mode avion du portable est d'ailleurs très utile à cet égard. Le but ? Vivre une isolation positive. C’est le moment d’écouter de la musique (j'aime bien la musique classique dans ces moments-là), de jouer avec les animaux, de consigner par écrit le fruit de mes réflexions. Apprenez à ne rien faire. Apprenez à être conscient de ce qui vous entoure.

Borja2/ Clarifier mes pensées

Pour moi cela signifie se demander : qu'est-ce que je veux vraiment ? Pourquoi je joue ? Comment je joue ? Comment le fait de jouer me rapproche-t-il de l'obtention de tout ce que je veux ? Quelles sont mes valeurs et comment puis-je relier mes actions quotidiennes à la personne que je veux être ? Ainsi, s'asseoir pour jouer au poker devient une décision consciente avec un objectif et une vision clairement définis. Cette clarté me donne la force dont j'ai besoin pour garder ma motivation intacte et la faire grandir. J'écris mes propres réponses, je consacre du temps à l'auto-réflexion, j'écoute d'autres personnes qui se sont posées les mêmes questions au cours de leur vie et je compare leurs réponses aux miennes.

3/ Faire un "Zoom out"

Cela veut dire donner de la perspective à tout. C'est étroitement lié à ce qui précède : il est important de ne pas tout juger à partir d'une vision ou d'une émotion à court terme, des sentiments après une session où je viens de perdre dix ou vingt parties. Je préfère toujours prendre en compte le contexte global : je me fixe une ligne directrice générale, et je regarde dans quelle direction elle part. J’observe les macro-temporalités. Je pense en semaines, mois, années.

Il en va de même dans la vie. Lorsque je sais clairement où je vais, je peux alors visualiser ce vers quoi je tends, et le chemin qu'il me reste à parcourir. Au jour le jour, cela m'aide réellement et fait partie des étapes à franchir pour atteindre mon but final.

Une technique qui fonctionne chez moi est de penser à l'avant et l'après : partir de cette vision à long terme, la rapprocher de ce qui se trouve devant moi à l'instant T et voir comment cela peut me rapprocher de mon objectif. 

4/ Planifier mon temps

Autrement dit, devenir le coach de ma journée. Cela s'obtient en appliquant un plan concret, en concevant une routine en fonction de mes habitudes. C'est le point que j'aime le plus car il y a un milliard d'options à envisager, et je ne m'arrête jamais. J’adore essayer de nouvelles routines et voir si elles optimisent mon énergie au cours de la journée. Détaillons un peu...

Mes règles et ma routine

Oiseau grindFixer mes propres règles m'aide à délimiter la route à parcourir et à la rendre plus praticable pour moi-même. Je crée ces règles pour moi seul, dans le seul but de m'aider.

L'auto-discipline nécessaire pour les respecter me donne une grande confiance en moi, car je sais que je suis capable de faire ce que j'ai décidé de faire. Et cette auto-discipline devient une clé de mon bien-être aux tables de poker. Je joue avec plus de confiance et de tranquillité d'esprit car je sais que je suis capable de suivre un plan. Par exemple : la règle du 1-3-7-10.

Cela signifie que je m'engage à respecter quelque chose, parfois pour un jour seulement : par exemple, faire du jogging demain pendant un quart d'heure. Et puis demain, quand j'aurai rempli cet objectif, je renouvellerai un nouveau pacte avec moi-même où je m'engagerai à faire trois choses pendant les trois prochains jours : bouger, couper tout contact avec la technologie et faire un échauffement mental avant les sessions, par exemple. Et une fois que ce sera fait, je recommence, mais cette fois pendant sept jours avec sept mini-habitudes qui me rapprocheront de mes objectifs. Enfin, dix choses pour les dix derniers jours. Au total, le processus va durer 21 jours. Parfait pour prendre de bonnes habitudes, mais des objectifs dont la difficulté et l'engagement sont exponentiels.

Au bout du compte, je me focalise sur 10 mini-habitudes, des choses simples et faciles à retenir qui m'aident vraiment dans ma vie quotidienne et restent en accord avec la personne et le joueur que je veux être. Elles me libèrent.

Voici quelques-unes de mes habitudes du moment :

Aucune utilisation de la technologie quand je suis dans mon lit : l'optimisation du sommeil est une priorité.

Sport ou mouvements tous les jours : une source majeure d'énergie et de clarté mentale.

No snooze : je ne joue pas les prolongations avec le réveil-matin. Cette première victoire de la journée est le début d'une spirale positive.

Mettre par écrit mes réflexions durant la première demi-heure de la journée : l'auto-réflexion quotidienne est obligatoire pour un apprentissage constant.

Suivre la règle du 8-3-2-1. Café, repas, travail, technologies. Traduction : j'arrête le café 8 heures avant de dormir, j'arrête de manger 3 heures avant de dormir, et ainsi de suite.

Ne pas décrocher le téléphone portable le matin tant que je ne suis pas sorti de la maison : cela m'oblige à éviter la paresse et à me mettre au soleil dès que possible.

En même temps que ma recherche d'habitudes positives à transformer en règles, je me fixe d'autres règles plus générales :

C'est OK si j'échoue à respecter cette routine une journée, mais pas deux.

Si c'est le cas, remetttre le compteur à zéro et recommencer sur le modèle 1-3-7-10.

Pratiquer une heure d'auto-réflexion hebdomadaire.

Petit-dejMa routine :

Je voyage beaucoup. Mon environnement évolue, tout comme les personnes qui partagent ma vie et mes priorités, saison après saison. Bien entendu, ces changements provoquent des variations dans mes routines. Cependant, il y a des choses immuables. Dernièrement, j’ai vécu seul, une situation qui m’a poussé à repenser l'aménagement de ma journée :

Je sors du lit à 7h45, avec le portable loin de moi pour ne pas craquer.

Je me douche rapidement, je me change, je prends mon téléphone tout en écoutant un livre audio et je sors (déjà deux grandes victoires pour démarrer du bon pied).

Je me rends sur la plage, ordinateur en main, et je cherche l'un des restaurants/bars de la plage déjà ouverts.

Les deux premières heures de la journée : j'écris (parfois même à la main), j'ordonne mes idées, je m'organise. Je planifie, je pense. Le tout dans le calme du matin.

Je commande un petit-déjeuner à 9 heures, et je change de mode et d'énergie : il est temps de se connecter au monde. Mobile, messages, tâches urgentes. Je parcours les actualités financières et check les dernières news avec un café.

À 10 heures, je rentre à la maison et je me change : c'est parti pour le sport.

J'alterne entre crossfit, footing au bord de l'eau ou ballade à vélo en montagne, en écoutant sans cesse l'analyse macro-économique et tout ce que je veux apprendre à ce sujet.

Toujours dans cette optique d'apprentissage, je continue mon programme une fois rentré chez moi : j'écoute toujours un cours pendant que je m'étire, me douche, cuisine, me repose et me prépare pour la soirée.

Après le sport, mon esprit est clair et mon corps est fatigué. C'est le moment idéal pour partager quelques messages sur les réseaux avec plus d'énergie et de clarté, ou continuer à apprendre et me mettre en mode éponge.

Je déjeune vers 13 heures, puis je vais me promener et prendre un café en écoutant un livre audio, ou je fais autre chose. Puis je fais des courses, je range ou j'en profite pour faire des tâches ménagères.

VTT C'est à 15 heures que débute ma session poker. J'essaie donc toujours de sortir prendre le soleil avant de m'enfermer pour les 5 heures suivantes. Et même durant ce laps de temps, je tente aussi de prendre l'air. En fait, je fais deux sessions de 2 heures et entre les deux, j'analyse une main, j'étudie ou je me repose.

À 20 heures, je termine ma journée de poker, je prends un dîner léger et je quitte la maison. Il est temps de passer quelques coups de fil, de flâner sur les réseaux sociaux et de socialiser un peu... Il y a des jours où j'ai du mal à me vider la tête, souvent quand je suis bien crevé. Appeler un ami me permet de me concentrer sur une autre personne et de penser à autre chose qu'aux swings et aux rivers.

Les dernières heures de la journée sont idéales pour se détendre, profiter et échanger avec quelqu'un d'autre. Je parle à ma copine, à ma famille… Je regarde également quelques séries avant un moment plus difficile : respecter l'heure du coucher à 23 heures. Je me lève du canapé, je planifie ma prochaine journée pendant que je me brosse les dents et je monte à l'étage pour lire avant de m'endormir. Si je veux être performant et être frais et dispo pour prendre de bonnes décisions, le sommeil doit être une priorité.

Je suis plutôt satisfait de ma routine actuelle, à laquelle je me suis habituée au cours de ces mois de solitude. On a le droit d'échouer, mais on doit perséverer. La routine peut varier légèrement, mais les règles doivent dessiner un schéma clair.

C’est tout pour l’instant ! Je vous invite à me suivre sur mes réseaux pour en savoir plus sur ce mode de vie. Je vous souhaite bonne chance dans la réalisation de vos propres objectifs.

Borja Gross


Timotyy

Le globe-trotter de Málaga a remporté la toute première édition de la Top Shark Academy organisée en Espagne.

Suivez Timotyy sur FacebookSuivez Timotyy sur TwitterSuivez Timotyy sur Instagram