[Blog] Nos vies sans poker

Par dans

Blog Nos Vies Sans Poker

Lors d'un récent repas de famille, une tante m'a demandé : "Si t'étais pas joueuse de poker, tu ferais quoi ?" Je lui ai répondu : "Être maman ! C'est le plus beau métier du monde !" Non, je déconne. Celui qui a inventé cette phrase devait certainement être un mec qui autrefois lavait des anus d'éléphants. Mais, entre nous, j'ai galéré à lui répondre. Je crois d'ailleurs que j'ai préféré la féliciter sur sa très belle tarte au citron pour esquiver la question. Pourquoi aurais-je envie de faire un autre métier ? Le jeu me passionne, je voyage, chaque tournoi que je dispute peut être un bouleversement financier, il y a de l'adrénaline, des rencontres et de la stimulation intellectuelle. Bref, joueuse de poker pro, ça me va bien. Mais alors que je tentais tant bien que mal d'enlever ce morceau de pâte feuilletée ayant réussi à se coincer au-dessus de ma canine, je me suis demandée ce qu'ils feraient comme taf, mes petits copains du Team, s'ils n'avaient pas percé dans le poker... Coup de chance pour vous, j'ai réussi à me procurer leurs biographies parallèles.

Aladin Reskallah : créateur d'appli de rencontre

AladinFondateur de l'application PicAndDate, Aladin Reskallah figure sur la liste Forbes des 50 personnalités de moins de 35 ans les plus riches du monde. "Sur mon campus au Canada, j'ai vu cette nana absolument magnifique et je ne savais pas comment l'aborder, expliquait Aladin à son biographe. J'avais vraiment envie de croquer ses lèvres," poursuivait-il, avant d'être interrompu. "Oui, pardon, c'est là que j'ai eu l'idée !" Sa révolution ? Une application permettant de prendre en photo un individu pour immédiatement accéder à son prénom et son numéro de téléphone. "Je me suis approché d'elle et je l'ai prise en photo," se souvient-il avec le sourire. "J'ai eu son numéro et j'ai pu lui envoyer un texto." Et pourquoi ne pas l'avoir abordée au moment de la photo ? "J'avoue ne pas avoir pensé à cette option."

Kool Shen : footballeur vénère

Kool ShenJoueur de football professionnel à Martigues, Bruno Lopes est également international néerlandais. "Au début, je voulais jouer pour l'Équipe de France, mais une sombre histoire de soufflette m'a valu d'être recalé aux tests médicaux, regrette le Francilien. Aux Pays-Bas, ça n'a pas posé de problème." Milieu défensif teigneux, Bruno possède une ligne moins glorieuse à son palmarès : une triste suspension de deux ans pour, selon le rapport du délégué, un "tête-tête-balayette" avec l'arbitre d'une rencontre. "Il est à la limite, confie Joey, un de ses coéquipiers. Disons que c'est un hybride entre Joey Barton, Marco Verratti et Éric Cantona."

João Vieira : politicien à poigne

Militant engagé au Portugal, João Vieira est le premier homme politique communiste néo-libéral. "Ce que je veux, c'est que les ouvriers gagnent énormément d'argent et que nous ayons une meilleure répartition des richesses," confie le dirigeant du partie BVLC (pour Bougez-Vous Le Cul). "Mais pour gagner cet argent, il faut qu'ils travaillent 82 heures par semaine. C'est ce que je fais moi." En 2014, il parvient à faire passer une réforme méthodologique 2.0 pour les cadres dirigeants. "Ils ont un carnet de notes où ils inscrivent la raison de leurs faits et gestes. Par exemple, pourquoi ce cadre supérieur s'installe dans le 6e wagon du métro alors qu'en s'installant dans le 3e, il aurait été devant la sortie numéro 4 lui permettant d'arriver à son travail 17 secondes plus tôt ? C'est cette perte de productivité-là qui me met hors de moi."

Adrien Delmas : intellectuel avant-gardiste

Adrien DelmasProfesseur de mathématiques dans une classe de maternelle à Bobigny, Adrien Delmas est pour le partage des connaissances. "3 ans, 13 ans, 77 ans... Il n'y a pas d'âge pour apprendre à bien placer x sur un axe des ordonnées, c'est pourquoi j'ai décidé d'éduquer ces jeunes dès le plus jeune âge," confie Adrien, tout en faisant tournoyer l'extrémité de sa moustache entre son pouce et son index. Après avoir remporté un concours d'éloquence, Adrien s'est retrouvé déchu de son titre pour avoir provoqué une "générale" dans les couloirs du concours, suite à un désaccord sur les travaux de Keynes avec un confrère. "S'il est libéral, alors je suis marxiste !" aurait été la phrase de trop.

Pierre Calamusa : pharmacien zélé

Pierre CalamusaChercheur dans un laboratoire pharmaceutique, Pierre Calamusa est un employé modèle. "C'est un énorme bosseur, il essaie tous les produits," confie avec grande satisfaction son chef de projet. "Au début, je n'étais pas comme ça, tempère Pierre. Puis un jour, je me suis retrouvé avec une infection phallique pour laquelle il n'y avait pas le moindre traitement. Je me suis dit : 'Tiens, je vais peut-être rester un peu plus longtemps au boulot ce soir moi.'" Certains collègues s'inquiètent néanmoins de la couleur de peau du natif grenoblois qui tend à tirer vers le violet. "Ça devrait s'arranger très vite," rassure son chef de projet.

Romain Lewis : vendeur de chichis

Collier à dent de requin bien accroché autour du cou, Romain Lewis arpente quotidiennement les plages d'Arcachon. "Chichis ! Chouchous ! Beignets !" clame t-il, le teint bronzé. Cet ancien résidant anglais ne retournerait pour rien au monde en Perfide Albion. "Tu vois, c'est ça la vie", assure t-il en pensant ramasser un coquillage qui s'avère finalement être un morceau de gobelet en plastique. Lorsqu'il ne sillonne pas les plages ("Si vous voulez un peu de rhum dans votre soda, c'est 2 €, on peut se retrouver derrière ce transat," lâche-t-il régulièrement aux bandes de jeunes qui traînent dans le coin), Romain passe sa vie sur le site TutoGuitare.net. "Je peux vous jouer Wonderwall d'Oasis si vous voulez," s'enthousiame t-il, en mimant des cordes.

Leo Margets : Instagrameuse à succès

Leo MargetsGérante d'une chaine de salles de sport, Leo Margets est l'une des plus grandes influenceuses d'Espagne. "Au départ, je voulais juste montrer que je faisais des 'squats' dans ma chambre," explique Leo avec le sourire. Puis tout bascule ce matin du 18 janvier 2017 : la Barcelonaise apprend d'Instagram qu'elle a battu le record de stories postées en une journée sur les réseaux. "J'en avais fait 187," se souvient-elle. Le réseau social lui offre une bourse lui permettant de lancer sa première salle. Elle en possède désormais 39 à travers la péninsule ibérique grâce à sa formule "un selfie : un shot de protéine offert".

Guillaume Diaz : activiste écolo

Guillaume DiazActiviste écologique exilé au Nicaragua, Guillaume Diaz est connu pour son projet-phare, une "grande révolution du textile". Vivant nu depuis sa majorité, il a néanmoins décidé de conserver un brin de pudeur en refusant totalement de se couper les cheveux. "Cela me permet de mettre une mèche sur mon Babar quand je rentre dans un magasin," déclare-t-il tout en tuant un moustique à la sarbacane. Les magasins, il ne se les autorise que pour acheter du papier toilette, "et le mien est recyclé à partir d'autres rouleaux déjà utilisés, pour être dans le pur état d'esprit du partage," ajoute-t-il.

Mustapha Kanit : créateur de saveurs

Avant de devenir jury pour l'émission Top Chefito, le chef étoilé Mustapha Kanit a fait ses armes à Naples. "Là-bas, si tu fais une pizza trop épaisse, tu finis dans un caniveau, confie l'Italien. Ça m'a appris la rigueur." Sa révolution gastronomique, Muss' l'a faite à Paris où son art culinaire est exposé au grand jour grâce à la Pizzamisu. "J'ai réuni les deux éléments italiens que les Français préfèrent : la pizza et le tiramisu, explique-t-il. Je laissé trempé la pâte à pizza dans du café et j'y mets surtout une bonne bouteille d'Amaretto parce que je sais que vous êtes des énormes poches." Depuis, El Mustacchione écume les plus beaux palaces du monde en mangeant à la table des plus grands chefs, tous ravis de pouvoir dîner avec cet entertainer à l'appétit prononcé.

Adrián Mateos Diaz : croupier obsessionnel

Adrian MateosCroupier dans un casino de Macao depuis l'âge de 18 ans, Adrián Mateos a toujours été passionné par son métier." Ça a même démarré plus tôt, confie sa mère. À table, il se mettait toujours au milieu et tenait à distribuer à manger à tout le monde... Et il arrivait qu'il refuse de servir ceux qui tendaient leur assiette avant leur tour." Depuis qu'Adrián officie sur les plus grosses tables de cash game du pays, il lui arrive de glisser quelques mots aux joueurs fréquentant les parties. Il est ainsi resté dans la légende du casino Wynn en disant à un certain Tom Dwan qu'il avait "8 de pique, 9 de trèfle" dans un pot de plusieurs millions de dollars, alors que ce dernier jetait ces cartes dans le muck. L'Américain les a récupérées pour montrer effectivement un 8 de pique et un 9 de trèfle, déclarant dans le même temps : "Tu devrais plutôt jouer, tu ne serais sûrement pas mauvais..."

Ivan Deyra : humoriste raté

Ivan DeyraHumoriste au théâtre des Flans, Ivan Deyra remplit une salle de 45 personnes cinq fois par semaine. "C'est intime, quoi," confie-t-il un brin désabusé. Promis à une grande carrière, le Girondin a payé très cher une blague. "J'étais en Crimée pour un spectacle caritatif et j'ai fait une mauvaise rime entre Poutine et sa petite p... J'ai dû courir assez vite." Son nouveau spectacle, Le Père-Guez ("J'y raconte l'histoire de ma famille et on adore les barbecues," précise-t-il) a déjà collecté 439 vues sur YouTube grâce notamment à son sketch où il met en scène des lépreux publicitaires pour IKEA.

Davidi Kitai : performer immobile

C'est lors d'un voyage au Népal que la vie de Davidi Kitai bascule. "J'ai vu un moine et c'était magnifique, narre-t-il les yeux encore emplis d'étoiles. Il était dans un profond tank et ne bougeait pas d'un centimètre. Il est resté comme ça pendant des heures." S'il n'est point devenu bouddhiste, Davidi a trouvé sa nouvelle passion : l'immobilisme. Le Belge enchaine depuis les différentes performances, avec plusieurs records du monde à son palmarès : Roi du silence (1 an, 2 semaines, 7 jours et 8 heures avant qu'un rot mal maîtrisé ne vienne clore l'épreuve), "je te tiens, tu me tiens" (la légende dit que sa barbichette aurait poussé de 3 centimètres pendant la partie) et 1-2-3 soleil (personne ne l'a jamais vu bouger d'un centimètre). Une légende.

Léo Lombardozzi et Borja Gross : joueurs de poker pros ?

Fraîchement arrivés en France, ces deux anciens dresseurs de requins sont en recherche de reconversion.

Bon, finalement, c'est pas si mal le poker, non ?

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker


O RLY

Une des premières vraies terreurs au féminin de la nouvelle génération. Un talent fou de choc et de charme !

Suivez O RLY sur FacebookSuivez O RLY sur TwitterSuivez O RLY sur Instagram