[Blog] Muscle ton jeu, Pierre !

Par dans

Pierre Blog Facebook

Suite à des WSOP de malade, où plusieurs membres du Team Winamax ont triomphé (João, Ivan et Romain notamment), j’ai pu constater pendant ce Vegas le succès de la nouvelle routine mise en place avec Tony Miles. J’ai enfin mis le doigt sur quelque chose qui me permettra d’améliorer mon jeu, tant live qu’online, tout en me permettant de conserver certains plaisirs de la vie comme la bonne bouffe et les sorties : confier ma préparation physique à un professionnel. Rationaliser à l’extrême ce pan de ma préparation me donnera sûrement un edge supplémentaire sur mes autres adversaires, et pas si négligeable que ça. C’est dans les détails que se cache le diable.

Attention à Mousset !

Dans cette optique, j’ai contacté au retour de Vegas Déryc Mousset, un ancien joueur de football américain aux Centaures de Grenoble. J'ai senti très vite que le courant passait et que ce mec maîtrisait parfaitement son domaine. Ni une ni deux, nous avons convenu d’un deal. Le premier était de me permettre de concilier un mois de vacances (et son lot de fiesta) avec une vraie remise en forme physique après un Vegas éreintant. Avec sa compréhension du corps humain et son esprit tordu, il a réussi à cocher toutes les cases du cahier des charges que je lui ai confié.

Nous avons alors attaqué cette période de vacances/préparation. Ce tortionnaire venait me réveiller à 9 heures du matin pour faire des exercices de courses type fractionné/coordinations sur la plage. Avec toujours la même devise : tu veux boire ? Pas de problème, mais le lendemain, à 8h30 on est debout et on envoie.

Cette première partie d’entrainement avait pour but de réveiller mon métabolisme et augmenter mes capacités de coordinations/réflexions. Avez-vous déjà utilisé une échelle de vitesse ? Je suis capable de donner des probabilités de jeu quasi instantanément mais mettre les deux pieds dans une case, les sortir, les re-rentrer : quel tilt. De plus, la difficulté accrue de déplacement sur le sable rendait les exercices très pénibles. Déryc m’a formellement interdit de dévoiler le programme entier, tout au plus a-t'il accepté que je partage avec vous deux séances que nous avions l’habitude de faire. Voici quelques exemples de ce qu'il me fait subir.

Entraînement VietF0u 1

Après cet "échauffement" de trente à quarante minutes, on part sur un bon petit brunch full protéines, petit chill sur la plage avant le deuxième entraînement, le vrai. Entre 15 et 16 heures, nous attaquons la séance axée musculation. Ce que j’aime avec son programme, c'est qu'il y a une réelle cohérence entre les exercices afin de maximiser l’efficacité et perdre le moins de temps possible, pour un maximum d’efficacité.

Entraînement VietF0u 2

Ici, dans cette séance comme dans toutes, je travaille avec des charges lourdes où Déryc va me pousser à l’échec musculaire, c’est-à-dire ne pas réussir à faire le nombre de répétitions demandées. C’est là que l’on sort de sa zone de confort, qu’on épuise le muscle et qu’on le casse.

Il joue aussi énormément avec les temps sous tension afin d’obtenir cette sensation de brûlure, d’asphyxie sur la zone de travail. C’est insupportable. Mais quand il me crie dans l’oreille son "Let’s go Pierre !!! Encore une !!!,"  je me surpasse, je veux atteindre l’objectif coûte que coûte. Le mental joue énormément. Au plus dur de l'exercice, on parle "seulement" de vingt à trente secondes d'effort maximum, mais cela paraît durer une éternité.

Souffrir pour être meilleur

Pierre Calamusa WPO

Grâce à tout ça, j’arrive maintenant à être beaucoup plus patient dans mon jeu. Par exemple, quand je n’ai pas de cartes pendant un long moment, j’arrive à relativiser, me dire que ce n’est pas si long comparé au temps subi avec cette douleur. Les temps de repos aussi sont très importants. Ils sont volontairement courts pour augmenter encore un peu plus la difficulté de l’exercice. Savoir gérer sa respiration, son stress à l’effort, sa circulation sanguine (très important pour contrôler la palpitation au niveau de la carotide), sont autant de qualités indispensables à tout joueur de poker.

C’est cet ensemble de méthodes différentes qui me fait kiffer ces quarante minutes de torture. Déryc a réussi à extraire beaucoup de value de moi en un minimum de temps. Je me sens tellement bien après ça, j’ai eu mon shoot d’endorphines et je suis d’attaque pour quelques parties online.

Voilà, c’est ma nouvelle routine, elle me correspond et je suis persuadé qu'elle va m'offrir un edge supplémentaire pour tout donner sur les prochains tournois. A por ellos!


LeVietF0u

L'enfant terrible du Team Winamax a remporté les plus gros tournois W et fait souvent parler la poudre en live. Un talent ravageur, à la table comme sur les réseaux sociaux.

Suivez LeVietF0u sur FacebookSuivez LeVietF0u sur TwitterSuivez LeVietF0u sur Instagram