[Blog] Mes examens finaux

Par dans

Blog Adrian Mateos FBK
Bonjour à tous ! Alors, dites-moi, comment s’annonce votre été ? Le mien sera assez chargé, comme d'habitude. En fonction de ce qui se passera dans les prochaines semaines, je pourrais ou partir en vacances, ou devoir passer par les rattrapages, comme quand j'étais étudiant. Blague à part, la vérité est que j'écris ces lignes alors que je viens de terminer ma dernière session de tournois online dominicale de la saison. Vous devinez la suite : le lendemain, je me suis envolé pour Las Vegas ! En effet, l'événement le plus important de l'année est revenu au moment où il aurait toujours dû avoir lieu, au coeur de l'été. Jusqu'à la mi-juillet, je vais jouer de nombreux tournois, dont certains sont très chers et très importants, et ceux qui me connaissent savent que j'affronte ces nouveaux défis avec beaucoup d'envie et de responsabilité. Je vais vous en parler dans ce blog, mais d’abord, je voulais commenter un peu d'autres événements qui se sont produits ces derniers mois et qui, je le pense, méritent qu'on y accorde quelques lignes.

Deux grands moments

Adrian EPTPour commencer, et comme je le fais toujours (c'est très bon signe !), je voudrais mentionner mon dernier gros résultat live, réussi à l'EPT Monte-Carlo. Le Super Highroller à 100 000 € est en effet venu gonfler encore mon armoire à trophées... Remporter ce tournoi a été quelque chose de très spécial : en raison du buy-in et du simple fait de gagner, mais aussi pour la symbolique du lieu. Car Monte-Carlo aura toujours une place spéciale dans mon cœur : j'y ai remporté le Main Event en 2015, donc inévitablement beaucoup de souvenirs sont remontés à la surface lorsque j'ai soulevé ce nouveau trophée. Et comme toujours, j'ai reçu beaucoup de soutien, d'amour et de reconnaissance de la part de la communauté poker espagnole, mais aussi de nombreux joueurs du circuit que j'admire et que je respecte. Tout cela, je le range également précieusement dans la boîte à souvenirs.

Adrian WPOAprès Monte-Carlo, je vais maintenant vous parler du tournoi de mon sponsor. Pas par corporatisme, non : je pense sincèrement que ce que je vais dire est juste et mérité. Oui, le Winamax Poker Open de Madrid a été un succès retentissant ! Sans presque aucun temps de repos, tout le Team Winamax est venu directement de Monaco pour le retour des événements live W, et pour jouer dans cette ville où je suis né pokeristiquement parlant. Et franchement, je pense que tout a été parfait. Les commentaires que j'ai enregistré en provenance de la communauté étaient inégalables : peu de gens avaient eu l'occasion de jouer un tournoi 6-max auparavant, et peu importe à qui je parlais, tout le monde me faisait part d'un sentiment positif. Et je m'inclus dans le lot : j'ai la chance d'avoir participé à une myridade de tournois dans le monde entier, et le Winamax Poker Open, bien qu'il s'agisse d'un tournoi à buy-in moyen, n'avait rien à envier à un autre événement de plus forte envergure sur la planète. Je tiens donc à féliciter l'ensemble de l'équipe en charge de l'organisation !

Las Vegas Baby !

Adrian WSOPCeci étant dit, il était temps de regarder devant moi. J'avais vraiment hâte d'aller à Vegas pour jouer une nouvelle campagne WSOP, car j'étais très heureux de la façon dont je jouait à ce moment. Les résultats, tant en live qu'online, suivaient, et cela aide toujours pour appréhender un évenement d'un telle ampleur avec une attitude positive. Je sais que je vais jouer des tournois très onéreux avec les meilleurs joueurs du monde, mais loin de m'intimider, c'est précisément ce qui me permet de rester concentré sur mon objectif de me donner à 110%. De plus, cette année, comme vous le savez probablement déjà, les WSOP ont déménagé : nous sommes passés du Rio, que j'appréciais beaucoup à vrai dire, au Bally's et au Paris. Les installations semblent excellentes et le changement de lieu devrait être bénéfique, même si j'admets avoir quelques réserves particulières sur des questions telles que le stationnement et les files d'attente aux bureaux des inscriptions et au cashier. On verra bien comment ça se passe.

Dans les prochaines semaines se jouera une bonne partie de mon examen final [à l'heure où nous publions ce blog, Amadi compte 4 places payées aux WSOP 2022, NLDR]. J'espère donc être reçu avant le mois de septembre et qui sait, me battre pour mon cinquième bracelet WSOP. Et si je devais choisir, pourquoi pas le Main Event ? Je n'ai atteint l'argent qu'une seule fois sur ce tournoi, l'année de mes débuts en 2015, alors je ne vais pas nier que je serais particulièrement excité d'expérimenter un deep-run dans le tournoi le plus important du monde. Bonne chance à tous... ¡A por ellos!


Amadi_17

À 25 ans seulement, la nouvelle recrue espagnole possède déjà trois bracelets de champion du monde et plus de 17 millions de dollars de gains.

Suivez Amadi_17 sur FacebookSuivez Amadi_17 sur TwitterSuivez Amadi_17 sur Instagram