[Blog] Mental & Variance

Par dans

Sylvain Loosli
La variance est quelque chose que beaucoup de joueurs ont du mal à réellement apréhender. En ligne, nombre de joueurs peuvent aisément lancer 8, 16 ou même 24 tournois dans la même soirée et enchaîner les éliminations sans pour autant en être affecté : ils vont continuer à jouer normalement leur meilleur poker sur les tournois restants.

En live, les choses sont différentes : toute votre attention, votre concentration et votre énergie sont dévoués à un seul et unique tournoi, au buy-in généralement beaucoup plus élevé que votre buy-in moyen online. Souvent, vous avez parcouru pas mal de kilomètres pour vous rendre sur place et disputer le tournoi en question. Etre éliminé d'un tournoi live est donc par définition plus "coûteux", à la fois pour votre bankroll et votre mental.

Le poker live nécessite donc une approche et une préparation différente du poker sur Internet. Enchaîner 15 ou 20 tournois online sans ITM online, c'est certes une mauvaise série, mais ce sont des choses qui arrivent et vous pouvez généralement l’encaisser sans trop de soucis. Le même bad run en live prend une toute autre dimension. On joue rarement 15 tournois différents au cours d’un même festival live (hors Vegas) : une mauvaise série de ce type sera donc étalée sur une durée beaucoup plus longue qu'une soirée de grind online.

Le poker étant par nature un jeu où vous prenez des décisions basées sur des informations incomplètes, il n'est jamais évident a posteriori de savoir si vos mauvais résultats sont uniquement dûs à la variance, ou à autre chose (mauvaises décisions, tilt, manque de motivation et/ou de concentration, etc). C'est pourquoi il est important de faire des "reviews" de vos tournois, en revenant sur les mains clé que vous avez jouées, afin d'évaluer la qualité de votre jeu à chaque session. En cela, être entouré d'excellents joueurs au sein du Team Winamax représente une chance inestimable : ensemble, nous échangeons, apprenons et progressons de façon continue.

Sylvain Loosli
En ce qui me concerne, les derniers mois sur le circuit ont été très décevants en termes de résultats, même si j'ai légèrement moins joué que les années précédentes sur la même période. Cela s’est joué à pas grand-chose : deux bulles sur des High Rollers à 25K€, une bulle sur un 10K€, 2 demi-finales sur un 2K€ à Monaco puis au SISMIX, qui vient à peine de se terminer… Avoir vécu des périodes de bad run similaires dans le passé m'aide à relativiser cette mauvaise série, mais c'est aussi un rappel utile sur le fait que les tournois de poker sont devenus très compétitifs, et que travailler de manière continue la technique et le mental reste primordial.

Chaque erreur que vous commettez peut vous côuter cher, surtout lorsque vous jouez des tournois où votre edge est faible (High Rollers et Super High Rollers). Une bonne éthique de travail en dehors des tables ainsi qu'une bonne routine de préparation avant chaque session sont indispensables pour être compétitif au plus haut niveau. Avoir une bonne gestion de bankroll est également clé dans ces moments-là, afin de ne pas être trop affecté par les swings et pouvoir continuer à jouer les mêmes limites/buy-ins.

Il me reste un petit mois avant d'attaquer les WSOP 2018 : cette année, j'ai décidé d'arriver un peu plus tard que d’habitude, histoire d’être plus "frais" pour le Main Event et les gros tournois qui suivront. Ce mois "off" sera donc consacré en bonne partie à continuer mon travail en dehors des tables pour arriver à Vegas dans les meilleurs conditions. J’ai un peu plus de temps que d’ordinaire pour me préparer mentalement à la série de tournois la plus éprouvante de l'année, ainsi que de continuer à chercher des edges dans ma stratégie.

Même si je fais mon plus mauvais début d'année depuis longtemps en termes de résultats sur le circuit live, comme tout bon joueur de poker, je ne suis pas result oriented ! Comme chaque année, je suis excité, impatient, et très confiant pour ramener un bracelet à la maison ! Après une période de badrun, la prochaine victoire aura encore plus de saveur... À très bientôt !


Loosli

En 2013, Sylvain est rentré dans l’histoire du poker tricolore en accrochant la 4e place du Main Event des championnats du monde. Le début d'un parcours d'exception au sein du Team Winamax.

Suivez Loosli sur FacebookSuivez Loosli sur Twitter