[Blog] Les outils pour progresser au poker

Par dans

Les années passent et notre jeu préféré reste le même, avec 52 cartes, des jetons et un tapis. Dans le même temps, il ne faut pas se le cacher : plus on avance, et plus le poker devient compétitif. De nos jours, on ne suppose plus. On affirme ! Les joueurs aguerris ne disent plus « je pense qu’il faut call », mais « il faut call ! »

La raison de leurs certitudes ? La résolution mathématique de certaines sphères du jeu. Et que vous soyez un joueur professionnel ou un amateur éclairé, il est désormais impensable de ne pas s'entourer d'outils vous permettant d'acquérir toutes les notions relatives à ces maths et de progresser. Dans cet article, vous trouverez un descriptif des principaux logiciels à utiliser, accompagné de quelques clés pour les utiliser au mieux. Comme le monde est bien fait, certains de ces logiciels sont disponibles directement dans la boutique VIP Winamax : vous pouvez donc vous les offrir avec vos points de fidélité !

Hold'em Manager 2

Utilisation : pendant la session, et hors session
Prix :
$99,99 (ou 2560 miles Winamax) : HM 2 Pro
$59,99 : la version Small stakes
$159,99 (ou 4270 miles Winamax) : Pro combo 2 Hold'em + Omaha
$89,99 : Leak buster No Limit Pro (CG 6-max et Full Ring toutes limites)
$59,99 : Leak buster No Limit Standard (jusqu'à la NL25 6-max et FR)

Ce logiciel est devenu quasiment indispensable en cash-game. Il s’agit d’un tracker qui vous permet de stocker des comptes-rendus de vos parties en ligne sous forme de base de données, et de compiler ainsi l’intégralité de vos mains et résultats. Mais le plus grand intérêt de Hold’em Manager est d'analyser votre jeu et celui de vos adversaires grâce aux données variées qu'il fournit. Le tout durant la partie ! De quelle manière ? Tout d'abord par l'intermédiaire du HUD (pour heads-up display, en gros « tableau de bord ») qui affiche de nombreuses statistiques directement sur nos adversaires à la table et qui nous permet de nous adapter plus rapidement à leur jeu. On peut totalement configurer le HUD pour l’adapter au format de jeu (par exemple, on aura besoin de statistiques différentes selon que l'on soit sur une table de cash-game ou en tournoi).

Le logiciel possède quelques fonctionnalités très intéressantes, comme la possibilité de marquer des mains à table pour y accéder plus facilement une fois votre session terminée. Vous pouvez également programmer des filtres qui vont permettre d'analyser toutes les mains jouées avec telle ou telle line (3-barrel, par exemple).

Il existe beaucoup de situations dites « close » où la bonne décision n'est pas forcément intuitive ou évidente. Il arrive que l'on prenne constamment la mauvaise décision dans un certain type de spot, en pensant qu'elle est profitable. Grâce aux filtres (onglet 'My reports'), vous pouvez analyser vos erreurs de jeu depuis chaque position. Par exemple, pour vérifier vos stats de vol, allez dans l'onglet 'Overall'. Cliquez ensuite sur 'Stats' et ajoutez 'PF Steal'. Une fois ce pourcentage obtenu, encore faut-il savoir l'interpréter. Le plus simple est de comparer vos pourcentages à ceux des plus gros gagnants de la limite (généralement autour de 30% de steal et plus pour notre exemple).

Est-ce que vous jouez vos paires de manière profitable ? Est-ce que votre niveau d'agression préflop est adapté ? Votre pourcentage de check-raise est-il suffisamment élevé ? Vos connecteurs sont-ils joués de façon profitable ? Pour obtenir toutes ces réponses et partir sur de bonnes bases, de bons articles sont disponibles sur le site officiel de HM Manager, comme Plugging Leaks : The Basics.

Enfin, vous avez la possibilité d'ajouter à Hold'em Manager 2 un add-on : Leak Buster, un logiciel qui permet de déceler vos erreurs courantes. Leak Buster va analyser vos mains et vous donner un certain nombre de « leaks » qu'il a repérées. Il vous dira par exemple si vous avez tendance à sur-jouer vos petits As ou à jouer vos connecteurs de façon trop passive.

Exemple (cliquez pour agrandir)

Voici, pour illustrer notre exemple, Hold'em Manager 2 rapportant notre % de vols depuis le Cutoff et le Bouton sur un échantillon de 426 110 mains.

SnapShove

Utilisation : pendant la session, et hors session

Prix : $14,99 sur Google Play et l'Apple Store

SnapShove est une application pour smartphones créée par le joueur pro Max Silver. Elle permet aux joueurs de tournoi de calculer les ranges avec lesquelles faire tapis ou non sur une table de 2 à 10 joueurs lorsqu’ils possèdent 25BB ou moins. Un soft idéal pour améliorer son jeu shortstack !

L'application est intuitive et extrêmement simple : on entre le nombre de blindes, le montant des antes, la position des deux joueurs et l'appli fait ensuite le travail ! Attention néanmoins à ne pas tomber dans le piège : le logiciel réfléchit en terme de ranges optimales et est donc à adapter selon le profil du joueur. N'allez pas payer un tapis de 15 grosses blindes avec Q9 contre un papy qui a joué une main en 4 heures simplement « parce que l'application m’a dit de le faire » !

Il faut également noter que si on décide de ne pas directement faire tapis avec certaines mains, par exemple des premiums qu'on va préférer relancer avec 15 ou 16BB, il faut retirer le même nombre de combos du bas de notre range de shove. Cela s'applique également pour notre adversaire s'il ne fait pas tapis avec ses meilleures mains !

A l’heure où j’écris ces lignes, Snapshove est autorisé en live et il est donc possible de consulter ses ranges de push/fold entre chaque main, dans le cas où vous n'avez pas fait vos devoirs à la maison en apprenant tout par cœur. C'est particulièrement utile durant les tournois Turbo, où il faut connaître ses ranges sur le bout des doigts.

Exemple (cliquez pour agrandir)

Je suis au hijack (deux places avant le bouton) avec 13BB sur une table avec 6 joueurs et 12,5% d'ante. SnapShove me dit de faire tapis avec 22,2% des mains, ce qui correspond à la liste des mains indiquée sur la colonne de gauche. La range du joueur en BB pour payer ce même shove est de 16,9%, et correspond aux mains listées à droite.

Flopzilla

Utilisation : hors session

Prix : $35 + $7 de taxes

Flopzilla est un calculateur d'équité qui permet d'analyser les ranges efficacement. Dans un premier temps, à nous de définir nos ranges selon la situation (première relance (open), 3-bet, calling range, défense des blindes, etc.) et celles de nos adversaires.

Pour Flopzilla, c'est donc à vous de bosser et il est primordial d'avoir bien cerné son adversaire. Si vous avez une idée précise de la façon dont vos opposants mixent leur range (dans un même spot, avec As-Roi, ils ne vont pas toujours prendre la même décision, par exemple : des fois ils vont payer, des fois ils vont 3-bet), il est également possible de le préciser et ce sera pris en compte par le logiciel dans ses calculs de ranges. Le logiciel donne la possibilité d'enregistrer plusieurs ranges. Voilà pour la sélection des mains de départ.

On peut ensuite sélectionner un flop, un turn ou une river de façon précise ou bien aléatoirement, sélectionner les dead cards, c’est à dire vos propres cartes. Il est ensuite possible de faire une analyse poussée de nos ranges, de celles de nos adversaires et de voir comment les équilibrer en ajoutant par exemple de temps à autres des check-raise à notre range avec un certain type de mains que l'on n'aurait pas inclus intuitivement.

Le logiciel propose ensuite toute une batterie de statistiques : elles permettent de visualiser de quelle façon les ranges touchent le board. Flopzilla décompose la range en vous donnant le pourcentage de brelans, top paires, tirages couleur ou autre dans votre range et celle de votre adversaire. On peut donc voir à quelle fréquence notre opposant va toucher une combinaison précise selon sa range et, pour la suite de la main, avoir un calcul précis des probabilités de toucher chaque main possible.

Pour bien utiliser Flopzilla, il est donc essentiel de déjà bien connaître et savoir lire les ranges. Et pour cela, il n'y a pas de logiciel ni de recette miracle : c’est l’expérience qui vous permettra de progresser !

Exemple (cliquez pour agrandir)

Disons que nous avons affaire à un adversaire passif qui limp-call 55% de ses mains. Sur un flop Roi-5-6 sans tirage couleur, voilà de quelle façon sa range va toucher le flop (section statistiques, en bleu les mains faites, en vert les tirages).

Il est ensuite possible d'approfondir et de moduler la range adverse (par exemple en enlevant certains combos de premiums si on a vu que notre adversaire les relance : on considère par exemple ici qu'il va limp JJ+, AK, AQs à une fréquence de 25% ; et 77-TT, AJo, AQo, QJs+, KQs à une fréquence de 50% ;  etc.). Nous pouvons également passer en mode cumulatif dans les statistiques, ce qui nous permet de voir à quelle fréquence notre adversaire va toucher par exemple une petite paire ou mieux. Cela donne un aperçu des nombreuses possibilités d'exploration des ranges... et de leur exploitation !

PokerSnowie

Utilisation : hors session

Prix :
Abonnement annuel :
$34,99 (ou 1310 miles Winamax) : Version Starter
$99,00 (ou 3 690 miles Winamax) : Version Intermediate
$229,95 (ou 10 700 miles Winamax) : Version Pro

Abonnement mensuel :
1240 miles Winamax : Version Pro

PokerSnowie est une intelligence artificielle utilisée pour enseigner une stratégie qui s'approche du jeu optimal (le fameux GTO). Elle est donc basée sur un jeu équilibré et non exploitable. Le logiciel nous apprend à miser en fonction de notre range, et non pas de notre main, en terme de sizing et de fréquence. Snowie ne va pas expliquer ses plays, mais donner une réponse à la question qu'on se pose tous lorsqu'on a joué une main : est-ce bien joué ou non ? Avec une expérience accumulée en ayant étudié des millions de mains, Snowie va minimiser ses pertes. Attention : ce logiciel peut être un brin difficile à comprendre si l’on ne dispose pas de très bonnes bases techniques.

Cependant, son fonctionnement est assez simple : on entre une session de jeu dans PokerSnowie, qui va ensuite être analysée pour nous donner le nombre d'erreurs que nous avons faites, c'est-à-dire les fois où la ligne optimale n'a pas été prise (selon lui) et où l’on a donc abandonné de l’équité. Il faut absolument garder en tête que les résultats de PokerSnowie reposent sur la supposition que notre adversaire joue lui-même de façon quasi-optimale. Il assigne donc des ranges optimales à nos opposants et les résultats sont totalement dépendants de ce postulat de départ. Dans la réalité, nos adversaires vont arriver à la river avec des ranges parfois très éloignées de celles de PokerSnowie. C'est là qu'il faut remettre les choses en perspective : ce logiciel a appris à être profitable et a trouvé une stratégie gagnante en jouant des milliards de mains contre d'autres robots et lui-même, ce qui lui a permis de trouver un certain équilibre. Cela ne veut pas dire qu’il faille prendre tous ses conseils pour argent comptant !

Par exemple, dans les pots où figurent plusieurs joueurs, PokerSnowie va parfois faire de gros folds avec de belles mains, qui ne seront pas du tout adaptés face à des joueurs moyens qui vont miser et même payer avec des mains bien inférieures. Mais l'intelligence artificielle considère que leurs ranges sont optimales donc bien plus fortes qu'elles le sont en réalité. Le cas de figure est le même pour ce qui est de value bet thin sur la river.

Exemple (cliquez pour agrandir)

Je prends pour exemple la main suivante qui s'est déroulée durant ma dernière vidéo stratégique en Go Fast. Pour rejouer la main précise, cliquez ici.

Avec ma paire d'As, PokerSnowie considère que j'ai fait une erreur en payant simplement le 3bet préflop. Il me dit ensuite de check sur cette river alors que j'ai décidé de faire tapis. La raison ? Un joueur qui aurait une stratégie proche de l'optimal n'est pas censé call souvent 3 tours d’enchères (flop/turn/rivière) avec moins bien ici. Ma main est trop faible pour faire une 3ème mise à tapis en value (il y a possibilité de couleur, full ou brelan en face) et, pour que je sois à l’équilibre, cette paire d'As fait partie de ma range de mains à check. Selon Snowie, cette décision me fait perdre une EV de 0,45 par rapport au check. Une stratégie exploitante me semble pourtant tout à fait adaptée aux petites limites.

Bon à savoir en ce qui concerne PokerSnowie : le logiciel prend uniquement en compte quelques tailles de mises. Il est ainsi arrivé à une version simplifiée, une approximation du jeu optimal. C'est donc un bon outil pour améliorer son jeu et pour réfléchir à la construction de vos ranges en gardant dans un coin de la tête que les décisions données par le logiciel sont plus pertinentes en heads up que face à plusieurs joueurs.

PioSOLVER

Utilisation : hors session

Prix :
Gratuit – Permet une résolution turn et river
249$ - PioSOLVER basic (résolution dès le flop – 1 activation)
475$ - PioSOLVER PRO (résolution dès le flop – 2 activations)
1099$ - PioSOLVER Edge (résolution préflop)

PioSOLVER est un logiciel « solver », c’est-à-dire de résolution, qui permet de visualiser et parcourir des arbres de jeu créés selon plusieurs paramètres que l'on a prédéfinis. Le logiciel va utiliser l'équilibre de Nash pour résoudre cet arbre et nous donner une approximation très proche de la stratégie de jeu optimale. On peut y paramétrer des ranges, des tailles de tapis et des montants possibles de betsizing flop, turn et river. On obtient ensuite des données sur l'EV de chaque décision, les ranges sur chaque street et l'exploitabilité de la solution exprimée en pourcentage du pot ! C'est un peu la Rolls des logiciels et, selon la puissance de votre ordinateur, résoudre une situation de jeu pourra parfois prendre plusieurs minutes, voire des heures entières !

Pour comprendre comment fonctionnent ces solvers, il faut garder en tête que les suppositions que l'on fait sur les ranges adverses et mises possibles vont modifier la solution proposée par le solver, parfois de manière très significative. Il est donc là aussi primordial de savoir définir la range de nos adversaires avant de commencer à utiliser ce type de logiciels.

Exemple (cliquez pour agrandir)

J'ai utilisé ici les ranges préenregistrées de 3-bet en HU et call de 3-bet en HU sur un flop T92. On entre ensuite différents paramètres (stack de départ, taille du pot, différents betsizing possibles au flop, au turn et à la river) et on peut lancer la construction de l'arbre (« build tree »), puis la simulation (« Go »). La résolution prend généralement quelques minutes pour le flop puis est beaucoup plus rapide pour le turn et la river. Le préflop peut par contre être très long !

Direction ensuite l'onglet « Browser » où on peut voir les fréquences optimales de check et de bet avec chaque main qui se trouve dans notre range selon les différents sizing qu'on a entrés.

On peut dès lors se promener dans l'arbre, modifier l'action au flop, entrer n'importe quel turn ou river et voir en quoi cela modifie nos fréquences et nos ranges. On peut également voir l'équité et l'EV des ranges hors de position et en position.

Je vous ai présenté uniquement les fonctionnalités de base de tous ces différents logiciels. Si vous décidez d’approfondir, vous aurez largement de quoi occuper les longues soirées d’hiver à venir !


O RLY

Une des premières vraies terreurs au féminin de la nouvelle génération. Un talent fou de choc et de charme !

Suivez O RLY sur FacebookSuivez O RLY sur TwitterSuivez O RLY sur Instagram