[Blog] Le temps de la réflexion

Par dans

Romain Lewis Blog

Pour écrire ce blog j’ai dû me forcer à fermer quelques pages Internet. Mon cœur bat assez fort, j’ai déjà usé un taux d’énergie très élevé ce matin. Ça fatigue de voir du monde. Des milliers de personnes même ! Non, rassurez-vous je n'ai pas enfreint les gestes barrières en participant à une énorme fête clandestine. J'ai simplement passé la matinée à regarder d'anciens concerts et festivals live de ces dernières années, histoire de me faire mon propre petit show privé. Résultat : ça fait deux heures que je chante à tue-tête dans mon petit appartement !

C’est ce contact, cet échange d’énergie, de passion et d’amour qui manque le plus à ma vie actuellement. Je réalise petit à petit que, depuis l’âge de quatre ans, je me suis régulièrement retrouvé dans une foule qui chante à l'unisson. Et aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours trouvé ça merveilleux. Ça me donne des frissons, ça remplit mon corps de légèreté et d’optimisme. Me voilà dans la période la plus longue dont je me souvienne sans rencontrer d'étrangers, passionnés par les mêmes petites choses de la vie : ce sentiment d’union, de passion commune et d’échange. Que ce soit dans un stade, autour d'une scène perdue au milieu de la forêt ou dans une gigantesque salle remplie de tables de poker, ce bourdonnement me manque.

Cependant, je veux croire que dans les mois et années à venir, ces moments seront d’autant plus spéciaux que l'on aura tous vécu sans, pendant une période bien plus longue que ce qu'on aurait imaginé. Je n’écris pas ces lignes pour me plaindre, bien au contraire. Je les écris pour me raconter une histoire en laquelle j’ai envie de croire. Une histoire envisageant un futur où on sera tous encore plus ancrés dans le présent, dans les moments de partage et de bonheur. Un futur où je me rendrai davantage compte que, finalement, il a fallu des milliers, voire des millions d’années d’évolution pour que nous, les Hommes, puissions nous réunir dans des endroits gigantesques avec le seul et unique but de partager un moment. L’extraordinaire devenu ordinaire, pour moi, un enfant du XXIe siècle.

Choisir ses combats

Romain Lewis WPO

Extraordinaire, mon boulot l'est également. Jouer, progresser et proposer une meilleure compréhension d'un jeu qui me passionne. Un jeu de cartes. Une vie qui serait impossible à comprendre pour les générations qui ont foulé notre planète durant les dizaines de milliers d'années avant mon passage. J’ai pu choisir ce chemin, et même si aujourd’hui la voie sur laquelle je me suis engagé me semble normale, logique, je réalise à quel point elle ne l'est pas et j’en suis vraiment reconnaissant.

Nous nous trouvons au milieu d’un grand changement. Internet nous permet d’ouvrir nos yeux, non seulement sur les problèmes de nos voisins qui parlent la même langue, mais de notre planète toute entière. S'il est impossible d’avoir de l’empathie pour tous les sujets sensibles, il est primordial à mes yeux de choisir ses propres combats, et d’accepter qu’on ne puisse pas se battre sur tous les fronts. Pour ma part, j'ai choisi comme combat ce jeu fabuleux qu'est le poker, et je continuerai à m’y frotter toute ma vie. Pour autant, j'ai envie de me trouver d’autres sujets qui me passionnent à ce point.

Le Texas Hold'em me permet d’avoir le temps, le temps de m’ennuyer parfois, et c’est dans ces moments-là que je réalise à quel point nous avons besoin de ce temps pour nous. On vit dans un monde où des milliers d’entreprises se battent pour quelques minutes, quelques secondes même de nos journées, pour nous vendre leurs produits. On ne nous vend jamais l’ennui comme quelque chose d'enviable et d'intéressant, car selon la définition consacrée que nous avons nous-même intégré, cela en est l'exact opposé. Pourtant, je pense qu'il faudrait le rechercher de plus en plus.

Vive l'ennui !

Romain Lewis WPO #2

Vivre du poker paraitrait aussi inconcevable aux yeux de nos ancêtres que s'ennuyer l'est devenu pour nous aujourd’hui. J’ai passé toute ma journée seul, et voici les premières minutes où je me pose. J'aimerais pouvoir le faire plus souvent, et pas seulement par obligation contractuelle ! C’est quand je me pose qu’une nouvelle idée ou source d'inspiration me vient et j'ai envie de reconnaître et promouvoir l’importance de ces instants. Au poker live, on est directement confronté au passage du temps, qui s'écoule parfois plus lentement qu'on ne le voudrait. Vingt mains par heure, assis à une table, cela peut paraître peu.

Online en revanche, je vois rarement le temps passer. On peut combler chaque miniseconde d'ennui par le lancement d’une nouvelle table afin d’être constamment surchargé d’informations. On plonge dans le jeu et 100% de nos pensées y sont dédiées. C’est pour cela que je ne peux pas jouer online plus de quelques semaines d'affilée : je ressens un manque et une fatigue. Un manque très difficile à définir, quand bien même se trouve derrière la notion de "travail".

Ce mot "travail" justement, j’ai envie de le redéfinir, pour mon propre bien. Le définir comme tout ce qui me fait progresser personnellement, y compris donc l'ennui et tous ces moments très personnels, très introspectifs, parfois très longs. Un travail mental, qui me fait progresser dans tout ce que j’entreprends... alors que je ne fais rien d’autre que de trier mes pensées. Toutes ne valent d'ailleurs pas le coup de dépasser ce statut mais les autres, les plus importantes, conditionnent toujours chacune de mes actions. À moi donc de séparer l'utile et l'agréable des nombreuses pensées inutiles et désagréables. Réfléchir sur soi : quand l'ordinaire pour les Hommes des temps passés devient l'extraordinaire aujourd’hui. Personne ne vous vendra jamais ça.

En bref : ennuyez-vous un maximum ! Et ne vous sentez pas coupable de vous ennuyer. Dans chacun d’entre nous se cachent des combats et des idées qui ne demandent qu'à faire leur chemin. Ayez la conscience de vous en rendre compte. Trouvez en vous le courage de les entreprendre.


rLewis

Après une année 2018 exceptionnelle marquée par trois podiums WSOP, le jeune Bordelais n'a qu'un objectif : s'installer parmi les meilleurs joueurs du monde !

Suivez rLewis sur FacebookSuivez rLewis sur TwitterSuivez rLewis sur Instagram