[Blog] Le prix à payer

Par dans

João Vieira Blog Facebook

L’une des choses les plus importantes que l’on apprend avec l’âge, c’est que l’on gagne énormément à écouter nos aînés qui ont déjà vécu des situations similaires à celles que l’on peut rencontrer. Il suffit d’écouter. Cela vous donnera une sagesse inestimable qui vous aidera à apprendre beaucoup plus vite. Cette technique ancestrale peut faire de vous un meilleur athlète, étudiant, joueur de poker et surtout, une meilleure personne. Je l’ai appelée : "Demande. Tais-toi. Écoute."

Depuis que j’ai découvert ce secret inestimable, je suis toujours très curieux d’écouter et de lire tous les conseils que les gens que j’admire décident gentiment de partager. On m’a dit d’innombrables fois qu’il faut croire en soi-même, qu’il faut travailler dur et ne pas lésiner sur les moyens. Il me semble que le point commun entre tous les gens que j'estime est qu’ils savent tous qu’il est impossible de passer outre un dur travail.

En revanche, il y a un aspect du travail dont personne ne parle, qu’Usain Bolt explique ainsi : « Il y a toujours un prix à payer ». Tu peux être satisfait du prix demandé, tu peux même tellement aimer cela que tu ne te rends pas compte que tu es en train de le payer petit à petit, mais la vérité est là, inéluctable : il y a toujours un prix à payer.

João Vieira

Si tu veux être le meilleur, ou même si ton objectif est "simplement" d’être bon, tu vas devoir explorer des aspects de ta discipline que les autres n'envisagent même pas. Le talent et la capacité naturelle seuls ne mènent pas loin. Après un certain point, les autres ont le même talent que toi. Ils sont tous aussi intelligents, forts, rapides ou grands. C’est à partir de ce moment que les choses deviennent sérieuses.

Que vas-tu faire que les autres n’oseront pas ?

Je ne parle ici pas que de poker. Je suis convaincu que cela peut s’appliquer à tout ce que l’on poursuit dans la vie, sur le plan professionnel comme personnel : il y a toujours un prix. Peut-être le paieras-tu en douleur physique, en manque de sommeil ? En ratant des soirées, des anniversaires et des réunions de famille ? D’autres, qui n'ont pas forcément bien équilibré leur vie, le paieront peut-être avec de la solitude, des relations difficiles et de l’isolement. Certains abandonneront en chemin, et d’autres vont tout risquer pour réaliser leur rêve. Peu importe comment tu essaies de payer, atteindre son objectif à un prix. Il y a toujours un prix.

Outre Usain Bolt, l'ancien président de l'Uruguay (2010 - 2015) José Mujica a fait cette déclaration que je trouve très juste. « Quand toi ou moi achetons quelque chose, nous ne payons pas avec de l’argent. Nous payons avec le temps de vie qu’il nous a fallu dépenser pour gagner cet argent. De là naît cette différence fondamentale : la seule chose qui ne peut pas s’acheter, c’est la vie. La vie se dépense. »

En ce qui me concerne, je paie pour mes objectifs avec les meilleures années de ma vie. Ma jeunesse. Cette période de ma vie sera dédiée à devenir le meilleur joueur de poker que je peux être. C’est le prix que je suis prêt à payer. Pour autant, je profite de chaque instant. Car plus vite tu te rends compte qu’il y a un prix à payer et qu’il est impossible de faire des détours pour accomplir tes objectifs, plus vite tu réaliseras que tu fais ces sacrifices pour ces objectifs. Seulement à ce moment-là, tu sauras à quel point tu veux les atteindre.

Et vous ? Comment désirez-vous payer ?


Naza114

En ligne comme en live, l'ancien basketteur pro collectionne les records et trophées avec une régularité effrayante.

Suivez Naza114 sur FacebookSuivez Naza114 sur TwitterSuivez Naza114 sur Instagram