[Blog] La mémoire dans la peau

Par dans

Adrián Mateos Blog

¡Hola a todos! La dernière fois que je me suis assis devant mon clavier d’ordinateur pour écrire mon article de blog précédent, c’était fin avril, au point culminant de toute cette crise qui commence un petit peu à se calmer. Après avoir été très terre à terre, à essayer d’imaginer un nouvel ordre du poker mondial privé de tournois live, j’ai choisi cette fois de développer un fil conducteur un peu plus abstrait, auquel j’ai beaucoup pensé ces dernières semaines : la mémoire.

Selon Wikipédia (référence de notre temps s’il en est), la mémoire est une fonction du cerveau qui permet à l’organisme d’encoder, de stocker et de récupérer les informations du passé. De façon bien moins scientifique, mon interprétation de la mémoire serait un moyen de ramener dans le présent des sentiments, des sensations ou des souvenirs du passé. En plus, bien sûr, d’être un moyen de conservation dans notre cerveau d’informations concrètes comme l’heure d’un rendez-vous, un numéro de téléphone ou une range de 3-bet grosse blinde contre bouton 15 BB deep.

À la recherche des souvenirs perdus

Vous ne le savez probablement pas (ou si) mais fin juin je suis enfin retourné en Espagne, dans ma ville de natale de San Martín de la Vega (en grande banlieue de Madrid), pour la première fois depuis quatre mois. À ce moment-là, ma mémoire m’a alors ramené énormément de sentiments positifs dont je ne me serais sans doute pas rappelé si nous étions restés coincés dans notre train-train quotidien. Mais avec le confinement, j’ai eu le temps de me souvenir et, disons-le, d’aimer ça.

Adrián Mateos WSOP

Je me suis souvenu de mes succès les plus notables, comme à l’EPT Monte-Carlo, de mon premier bracelet WSOP remporté à Paris ou des deux autres décrochés à Las Vegas. Je me suis souvenu des personnes qui m’ont accompagnées durant mes débuts, ceux davantage liés au poker mais aussi ceux de tous les jours, qui m’ont soutenu alors que je n’étais presque personne dans ce monde du poker. Bref, des souvenirs…

Et puis, au lieu d’écrire ces lignes, si les circonstances avaient été différentes, j’aurais été en train de déambuler au milieu des interminables couloirs du Rio, de participer à une nouvelle édition des World Series of Poker. Qui ne garde pas en mémoire cette odeur de moquette un peu passée et tous ces gens en train de chercher leur siège ? Les files d’attente pour s’inscrire aux tournois et les conversations au détour d’un couloir sur à quel point notre table est bonne ou mauvaise ? Cela me manque de partager ces expériences, ces petits moments de rien et, pourquoi pas, les succès aussi. Encore, des souvenirs…

Retour vers le passé

Il y a quelques jours, suivant mon arrivée à Madrid, j’ai dû me rendre à deux rendez-vous qui découlent de mon rôle d’ambassadeur et de membre du Team Winamax. J’ai d’abord visité les locaux de Radio Marca pour discuter avec David Luzago et je me suis enfermé dans un studio pendant deux longues journées pour enregistrer ma voix en vue des prochains épisodes de Dans la Tête d’un Pro.

L’heure et demie passée avec David et Álex (Hernando), qui participait aussi à l’émission, a constitué une très bonne façon de me souvenir de tout un tas de choses auxquelles je ne prends pas forcément le temps de penser : comment naître et percer dans un tel secteur, comment affronter ses premiers défis en tant que joueur, comment a grandi et s’est amélioré le niveau du poker espagnol… Un moment tout ce qu’il y a de plus agréable qui s’est en plus achevé avec une surprise qui, j’avoue, m’a fait chaud au cœur : le maillot dédicacé de Koke, le capitaine de "mon" Atlético de Madrid.

Pour ce qui est de DLTDP aussi, j’ai dû faire fonctionner ma mémoire ! Si vous pensiez peut-être que nous, les joueurs, suivions un script écrit à l’avance rappelant toutes les mains que nous avons joué pendant le tournoi, vous êtes loin de la réalité. Nous utilisons tout de même une application pour faire coïncider les images avec les mains que l’on a jouées mais notre aide s’arrête là. Me placer face à l’écran et me revoir en train de jouer le partypoker MILLIONS des Bahamas fut un autre excellent exercice mémoriel. Pas seulement d’un point de vue émotionnel (même si à la fin, cela fait ressortir un des moments les plus joyeux et festifs de ma carrière) mais aussi technique, à l’heure de se souvenir de toutes ces mains jouées et tous ces spots à détricoter pour le plaisir du public.

Comment est-ce que je jouerai cette main aujourd’hui ? Qu’est-ce que j’ai fait là ? Pourquoi je n’ai pas misé sur cette river ? Heureusement, même des mois plus tard, mes raisonnements et mon processus de réflexion semblent coïncider à peu près. Mais à certains moments, j’ai dû m’y reprendre à deux fois pour comprendre pourquoi j’avais pris cette décision plutôt qu’une autre !

En clair, notre mémoire peut nous servir à revivre des moments qui, un jour, nous ont formé et peuvent nous aider à nous former de nouveau. Vous le savez, j’essaie toujours d’adopter une attitude positive face à la vie, et c’est exactement ce que j’essaie de faire avec mes souvenirs. Je ne peux donc que vous conseiller de faire de même, de vous entourer et de vous repasser de temps en temps vos propres bons moments.

¡Hasta pronto!

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker


Amadi_17

À 25 ans seulement, la nouvelle recrue espagnole possède déjà trois bracelets de champion du monde et plus de 17 millions de dollars de gains.

Suivez Amadi_17 sur FacebookSuivez Amadi_17 sur TwitterSuivez Amadi_17 sur Instagram