[Blog] Issue de secours

Par dans

Blog João Vieira
Le mois d’octobre touche à sa fin et cela fait un peu plus de sept mois que l’OMS a classifié l’épidémie de Covid-19 en tant que pandémie. La fameuse "deuxième vague" est déjà là et, à l’heure où je tape ces lignes, nous n’avons toujours aucune idée de quand tout cela va s’arrêter.

Jusque-là, j'observais le poker chaussé de mes lunettes de joueur professionnel. J’ai toujours considéré le poker comme une compétition ; un challenge personnel ; une façon de subvenir à mes besoins et ceux de ma famille ; un moyen d’exprimer ce que je suis. Mais durant la pandémie, j’ai commencé à regarder davantage l'aspect "divertissement" propre à notre jeu et à quel point ce divertissement est important dans la société d’aujourd’hui.

Pendant le confinement, nous avons été privés de la majeure partie de nos distractions. Une période de peur et d’anxiété durant laquelle j’ai été, une fois de plus, incroyablement chanceux d’avoir le poker dans ma vie. Alors que tout ou presque était à l’arrêt, j’ai vu le poker online exploser et comment il s’est transformé en un formidable exutoire pour garder à la fois mon esprit occupé et mon âme joyeuse. Bien sûr, cela restait une compétition, le job était le même, l'objectif était toujours de devenir le meilleur. Mais pendant cette période, le poker fut aussi une échappatoire, un outil pour survivre mentalement à la folie ambiante.

Ne vous méprenez pas : jouer au poker m'a toujours éclaté. Le bon vieux No-Limit Hold'em, le Deuce to Seven, toutes les formes de Stud, voire même les trucs les plus bizarres comme le Badacey. Peu importe la variante : je les aime toutes. Mais jusqu'à maintenant, je n'avais jamais véritablement réalisé l'impact positif que le poker - et d'autres divertissements similaires - pouvaient avoir sur notre quotidien. Les médias généralistes ne sont pas toujours tendres envers notre jeu préféré mais, amis joueurs, prenez le temps d'y réfléchir, en particulier si vous n'êtes pas pro : franchement, le poker ne fait-il pas partie des trucs qui vous ont aidé à ne pas devenir fou cette année ?

Plus nécessaire que jamais

Naza at home
Je souhaite à chacun de trouver son domaine de prédilection comme j'ai trouvé le mien avec le poker. J’ai tellement appris sur la vie et sur moi-même grâce à ce jeu. Je suis allé dans des endroits où je n’étais jamais censé mettre les pieds. J’ai rencontré des personnes géniales issues de tous les domaines possibles… pour finir par réaliser qu’à une table de poker, nous sommes tous les mêmes, soit exactement comme nous devrions nous comporter en dehors.

Alors dernièrement, j’espère que tous ceux qui sont passés par des moments difficiles ont pu trouver un peu de réconfort dans le poker. Ne serait-ce que pour le divertissement qu'il propose, le poker mérite d'exister. D'autant que la valeur du divertissement dans notre société n’a jamais été aussi fondamentale qu’aujourd’hui, au moment où nous en avons si peu autour de nous.

Même si ces derniers mois furent parmi les plus compliqués de ma carrière, loin de ma famille et de mes amis, loin des tournois live, confiné dans un appartement, du moment que j’ai un ordinateur et une connexion Internet, je sais que tout ira bien. J’ai le poker pour me sauver la vie. Une fois de plus.

Restez en sécurité. Portez-vous bien. Restez heureux.

João Vieira

Révisez un peu avant de plonger dans le chaudron du Pokus !
 

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker


Naza114

En ligne comme en live, l'ancien basketteur pro devenu Champion WSOP collectionne les records et trophées avec une régularité effrayante.

Suivez Naza114 sur FacebookSuivez Naza114 sur TwitterSuivez Naza114 sur Instagram