[Blog] Citoyen modèle

Par dans

Joao Vieira
Nous faisons face à la crise la plus importante de nos générations. Nos ancêtres ont mené la guerre sur des champs de bataille. Pour la notre, le théâtre des opérations est un hôpital. Nous avons tous un rôle à jouer. Autour de moi j’en vois beaucoup qui se sont transformés du jour en lendemain en épidémiologistes, en experts santé. Cela peut se comprendre : nous sommes tous effrayés et anxieux. Mais il y a un rôle qui conviendra bien mieux à la situation, un rôle bien plus simple à jouer, un rôle dans lequel nous pouvons tous viser l’excellence : celui du citoyen modèle.

En quoi consiste le rôle de citoyen modèle ? J’ai suivi le développement de la crise du COVID-19 depuis le mois de janvier. J'ai pas mal réfléchi à ce que nous pouvons tous accomplir au niveau individuel.

1. Information : le citoyen modèle est quelqu’un de bien renseigné, mais est aussi capable de filtrer les informations selon leur provenance afin de ne retenir que celles émises par les spécialistes. La vigilance est de mise afin d’éviter de propager des informations erronées à destination d’un public qui n’est pas toujours bien informé. Votre ami qui pense encore que « c’est juste une petite grippe » doit comprendre que ce n’est pas le cas.

2. Responsabilité : le citoyen modèle observe avec une discipline quasi militaire les consignes des autorités, et propage la bonne parole autour de lui. Au point où nous en sommes, les sacrifices qui nous sont demandés ne représentent que peu de choses en comparaison de la cause commune pour laquelle nous nous battons. Comme l’a dit le premier ministre du Portugal : « Nous sommes en lutte pour notre survie. »

3. Gestion de nos émotions : nous sommes tous en train de flipper. La peur a un effet paralysant. Il faut être proactif là-dessus. Prenez soin de vous et de ceux qui vous entourent. Prenez soin de votre santé mentale en restant occupés : télé-travail, exercice physique (en gardant ses distances lorsque l'on sort) et loisirs d’intérieur vous permettront de vous reposer un peu de l'incessant flot d’informations en continu. C’est le moment de faire tourner Netflix, de sortir un bouquin de l’étagère, de reprendre contact avec les proches que vous aviez peut-être un peu délaissés ces derniers temps.

4. Garder la tête haute : propager des messages positifs n’est pas l’apanage des Tony Robbins* de ce monde. Si vous fréquentez les réseaux sociaux, vous avez par définition un public à l’écoute : vous pouvez montrer le bon exemple, être une source de bonnes vibrations et de courage. C’est pareil à l’intérieur de votre cercle. Envoyez les bonnes ondes à votre famille et à vos amis : il vous les rendront. « Un pour tous, tous pour un ! » C’est plus que jamais le moment de nous rapprocher, d’être unis, de trouver de la force et du courage dans nos liens d’affection et d’amitié. La Chine nous montre, déjà, qu’il est possible de faire reculer la bête. Le reste du monde y parviendra. Quoi qu’il arrive, nous vaincrons. « Un peuple noble. Une nation brave. Immortelle. »**

* Célèbre auteur de livres de développement personnel
** Extrait de l’hymne national portugais

5. Detox : les réseaux sociaux peuvent être des endroits toxiques et, en ce moment encore plus qu’en temps normal, des vecteurs de peur et d’anxiété. Pas du tout les ingrédients à mélanger au cocktail de frustration et d’ennui que nous sommes forcés d’ingurgiter, coincés que nous sommes dans nos habitations. Rester branché sur les infos tout au long des 17 heures durant lesquelles nous sommes éveillés n’est donc peut-être pas la meilleures des idées. Je me limite maintenant à deux consultations quotidiennes des médias : je me sens beaucoup mieux. Le problème des sites comme Facebook et Instagram est qu’ils nous exposent à des tas et des tas d’opinions alarmistes, de cris de frustration, de messages anxieux. Cette toxicité a elle aussi besoin d’un masque et d’un bon coup de gel hydroalcoolique… De toute manière, le gouvernement ne lit pas votre timeline.

6. Se préparer : on vise le meilleur tout en se préparant pour le pire. Pour l’heure, la tâche principale du citoyen modèle est de se protéger et de protéger ceux qui l’entourent, et de laisser travailler en paix les soldats en première ligne : le personnel hospitalier, les centres de soin, les pouvoirs en place. Mais il va très vite falloir réfléchir à faire plus : se porter volontaire pour la Croix Rouge, donner son sang, participer à des collectes de fonds et de biens de première nécessité. Nous allons tous devoir nous tenir prêts à ce qui vient. La pandémie, mais aussi l’après-pandémie. Quand la crise sanitaire sera derrière nous, la crise économique la remplacera, face à laquelle il faudra être tout aussi fort et déterminé.

On va s’en sortir ! Avec dignité et honneur. Nous resterons unis et c’est notre chaleur humaine qui viendra à bout du virus. Cette chaleur humaine qui nous définit en tant que Portugais. J’en suis convaincu car je connais mes concitoyens, je sais qu’ils sont prêts à se battre. Et ceux qui, à un moment ou un autre, ont douté de notre pays, je leur dis : c’est le moment de retrousser vos manches et de nous montrer de quoi vous êtes capables. Nous sortirons de cette crise plus forts, plus unis, plus fraternels.

« Contre les canons, marchons ! » (L’hymne portugais, encore…)

João “Naza114” Vieira


Naza114

En ligne comme en live, l'ancien basketteur pro devenu Champion WSOP collectionne les records et trophées avec une régularité effrayante.

Suivez Naza114 sur FacebookSuivez Naza114 sur TwitterSuivez Naza114 sur Instagram