[Blog] Boostez vos performances

Par dans

Sylvain Loosli
Si vous me lisez depuis quelque temps, vous connaissez l'un de mes thèmes préférés, déjà traité à plusieurs reprises ici : la recherche de la performance (lire “Plus loin, plus haut, plus fort”, et “Mieux manger c’est mieux jouer”). Comme dans n’importe quelle discipline sportive, améliorer ses performances au poker passe par deux axes principaux :

Le travail technique - cela va de soi. Un travail à effectuer en utilisant tous les outils disponibles pour améliorer ses stratégies et ensuite prendre les meilleures décisions possibles.
Le travail de préparation. Ce travail se fait principalement sur le plan mental, mais il ne faudra pas négliger l’aspect physique.

C’est donc ce deuxième axe que j’ai décidé d’explorer de nouveau aujourd’hui. Il me semble que le travail de préparation a longtemps été négligé par la majorité des joueurs, et reste encore négligé aujourd’hui par une partie importante de mes "collègues". Pourtant, imagine-t-on un sportif de haut niveau ne pas s’échauffer avant un match ? Un joueur ne se préparant pas mentalement avant une longue session de poker peut-il vraiment espérer être performant, et être capable d’endurer toutes les situations complexes qui vont se présenter à lui tout au long de la journée, aussi bien dans le jeu qu’au niveau émotionnel ? Un pro qui ne se prépare pas avant de jouer doit s'attendre à obtenir des résultats d’amateur.

Selon moi, il est indispensable de suivre une routine de préparation avant chaque session. Chacun trouvera celle qui lui correspond le mieux : en ce qui me concerne, j'aime être discipliné. Cela démarre par un workout ou une activité sportive, idéalement le matin, histoire de m’éclaircir les idées. Derrière, ma capacité à me concentrer sera plus élevée. J’enchaîne ensuite par une séance de méditation (5 ou 10 minutes suffisent largement), à mon goût l’élément le plus bénéfique dans la préparation avant une session. Certes, méditer quotidiennement, cela demande de la rigueur au début, mais les bienfaits vont vite s’avérer immenses, à de nombreux niveaux. Songez au temps que l’on perd chaque jour à surfer sur les réseaux sociaux : à côté, 10 petites minutes pour méditer régulièrement, cela ne représente pas grand-chose.

Mais c’est quoi, la méditation, au juste ? Rien de compliqué : un simple entraînement régulier de votre esprit à se concentrer sur un sujet (en général votre respiration), et à être davantage conscient des pensées qui le traversent.

Et quels sont donc les effets si bénéfiques dont je parle ? En vrac :

Réduction du stress et de l’anxiété (inutile de rentrer en détails sur l’utilité dans notre discipline !)
Meilleure capacité de concentration
Amélioration de la capacité à être dans le moment présent
Amélioration de la santé mentale et émotionnelle

La liste est longue, et si vous êtes du genre très cartésien, de nombreuses études ont prouvé ces résultats. Je vous invite à consulter ce site pour une liste plus exhaustive !

Sachez également qu’en améliorant nos schémas de pensée, nous pouvons véritablement changer les réactions de notre corps et devenir de meilleures versions de nous-même chaque jour. En effet (et sans trop rentrer dans les détails scientifiques), des changements de nos modes de pensée ou de nos émotions envoient de nouveaux « signaux » à nos cellules qui ensuite « codent » de nouvelles protéines, entraînant une nouvelle expression d’un gène. Vous avez sûrement entendu l’expression « mourir de chagrin » : elle illustre à quel point nos pensées et le fonctionnement de notre corps sont intimement liés.

Sylvain Loosli
Ceci m’amène à la seconde partie de mon article, où je vais vous parler de nutrition. Je vous recommande d’écouter un podcast signé de mon coach Elliot Roe. C’est en anglais, mais si vous êtes fâché avec la langue de Shakespeare, je vais m’efforcer de vous résumer.

Les faits sont les suivants : il a été découvert (seulement récemment) que notre corps était constitué de milliers de milliards bactéries qui sont 10 fois supérieures en nombre à nos cellules humaines. Incroyable : nous serions donc plus « bactéries » qu’ « humains » !

La population de ces bactéries qui vivent dans notre estomac et nos intestins est appelée « microbiome ». Pour faire simple, certains experts estiment que 90 % des maladies humaines trouvent l’origine dans un déséquilibre au sein de ce microbiome… Son équilibre conditionnerait également la qualité de votre sommeil, mais aussi votre humeur et vos émotions !

C’est évident : si l’on en croit ces récentes découvertes, notre régime alimentaire devrait être pris extrêmement au sérieux, si l’on se soucie de notre bien-être global et de nos performances. Prenez par exemple Novak Djokovic (pas la dernière des pointures, vous en conviendrez), qui a écrit un livre presque exclusivement consacré aux bienfaits de son régime sans gluten : il y explique comment ce régime a dramatiquement changé le cours de sa carrière, lui permettant notamment de mettre fin à d’incessants problèmes de fatigue en fin de match.

Ce qui ressort de ces avancées scientifiques, c’est que chaque personne a un microbiome unique : malheureusement, il n’existe pas de régime alimentaire universel qui permettrait à tout le monde d’atteindre les sommets en deux temps trois mouvements. Chacun doit donc expérimenter et trouver le régime qui lui convient le mieux. Si l’un de vos amis vous vante les mérites du régime sans gluten ou du régime Paléo, soyez curieux, et expérimentez pour vous faire votre propre avis. Sachez juste qu’il n’y a pas de règle définie (en attendant que la science puisse mieux nous guider) mais que vous devriez évidemment prêter une importance toute particulière à ce que vous mangez chaque jour ! Les seules recommandations que je pourrais vous donner seraient de consommer assez de « prébiotiques », qui sont contenus dans certains types d’aliments, qui nourrissent les « probiotiques », ces bactéries censées améliorer le fonctionnement de notre flore intestinale.

Sur ce, je vous souhaite de bonnes méditations et de trouver le meilleur régime alimentaire pour vous sentir mieux chaque jour !

Sylvain Loosli


Loosli

En 2013, Sylvain est rentré dans l’histoire du poker tricolore en accrochant la 4e place du Main Event des championnats du monde. Le début d'un parcours d'exception au sein du Team Winamax.

Suivez Loosli sur FacebookSuivez Loosli sur Twitter