[Blog] Aller de l'avant

Par dans

Loosli1
Lorsque l'on vit de sa passion, on n'a jamais vraiment l'impression de travailler. C'est un des principaux avantages de la vie de joueur de poker professionnel. En revanche, il est plutôt compliqué (et surtout rare) de parvenir à se couper complètement du poker, même pour juste une semaine. Afin de rester au meilleur niveau et d'être compétitif, il faut jouer et « penser poker » de manière presque quotidienne. La seule période de répit pendant laquelle on parvient réellement à « déconnecter » dure un mois, juste après la fin du Main Event des WSOP et avant la reprise du circuit à Barcelone.

A l’inverse, les Winamax Series correspondent à une période de grind et de réfléxion intensive. En plus d’être une belle opportunité de gonfler sa bankroll, c’est le meilleur entraînement possible pour mettre en place des stratégies, réfléchir à un grand nombre de spots qui reviennent régulièrement ou encore prendre un maximum de notes sur le jeu de nos adversaires dans différentes situations. Si l’intensité des Series peut s’avérer épuisante avec un grand nombre de soirées à enchaîner (douze au total), il n’y a pas de meilleur moyen pour faire progresser son poker que d’envoyer un gros volume, puis d’analyser après coup ses décisions.

C’est également une excellent façon de tester son mental. En effet, il arrive souvent que l'on ressente une grande frustration en cas de série de mauvais résultats ou de places décevantes (notamment les demi-finales rapportant quelques buy-ins seulement, à deux doigts des gros payouts…), jusqu’à ce que la variance soit finalement de notre côté. A ce moment-là, il s’agit alors d’être prêt à dégainer son A-game en oubliant tout ce qui s’est passé auparavant. N’oubliez pas la fameuse maxime que répète souvent Doyle Brunson : « La chance, c’est quand la préparation rencontre l’opportunité. »

Loosli2
On rencontre exactement la même situation durant un festival sur le circuit live : il s’agit de savoir se remotiver avant chaque tournoi, de ne pas douter de soi et de toujours chercher à aller de l’avant !

Mon dernier PS Championship à Barcelone est une bonne illustration de cette idée. Après un début de festival très frustrant (éliminé du Highroller 10 000 € deux fois, du Super Highroller 50 000 €, du Turbo 25 000 € et du Main Event au Day 2, en Table TV et avec les As…), j’ai pris le temps de faire le point mentalement. Je savais que je n’avais pas grand-chose à me reprocher, et, alors que j’aurais pu décider de prendre un break, j’ai vu que les inscriptions du PLO 10 000 € étaient encore ouvertes. J’ai donc décidé de retourner jouer… et j’ai bust une première fois à la toute fin des inscriptions tardives. Dans ces cas-là, il est facile de baisser les bras, mais j’étais persuadé d’être encore en mesure de jouer mon A-game et je suis donc retourné au combat. Ils ne pouvaient pas m’avoir à chaque fois !

Vous connaissez la suite : avec enfin de la réussite au Day 2, j’ai fini par remporter le tournoi. Mais ce qu’il faut retenir, c’est que sans cette détermination et ce travail mental, je me serais privé d’une belle opportunité en passant à côté de cette perf’. Car n’allez pas croire que même avec ma bankroll je n’étais pas affecté. Lorsque vous démarrez un festival en perdant 100 000 € ou que vous sautez de plusieurs tournois dans la même journée, n’importe qui se retrouve affecté.

Toujours est-il que cette victoire est arrivée à point nommé dans une variante que je joue presque quotidiennement en cash-game, et au milieu d’un field très relevé. Et elle a d’autant plus de saveur qu’elle suit une période de « moins bien » (cf. mon dernier blog sur mes WSOP).

Loosli4
Et maintenant, quelle est la suite du programme ? La XIXe édition des Winamax Series étant terminée, je me projette d’ores et déjà vers mon prochain grand rendez-vous de cette fin d’année : les WSOP Europe à Rozvadov. J’y jouerai notamment le Highroller for One Drop, pour la bagatelle de 111 111 $ ! En attendant, je me concentre sur le grind online et ma préparation. D’ailleurs, la chaîne PokerGO offre depuis peu un contenu stratégique de très bonne qualité avec « Poker After Dark » et la série de Super Highrollers de l’Aria, « Poker Masters ». Quoi de mieux que de pouvoir observer quelques-uns des meilleurs joueurs de la planète poker dans leur discipline de prédilection sur un large échantillon de mains ? Les joueurs qu'on peut y observer sont les mêmes que j’affronte régulièrement sur les plus gros tournois live que je dispute.

En plus d’un aspect purement divertissant, je pense que disséquer ces programmes est indispensable dans l’optique de préparer les tournois Highrollers et Super Highrollers. Se faire une idée précise du style de jeu de ses adversaires réguliers vaut beaucoup d’argent. Savoir si untel joue GTO ou plutôt exploitant, s’il overbluff ou plutôt underbluff : ces infos apportent un edge supplémentaire qu’il faut absolument aller chercher dans un field où l’edge est en général plutôt faible.

Loosli3
Je cherche également de nouvelles pistes pour améliorer mes performances au niveau de la préparation. Outre le mental, je suis convaincu que l’alimentation joue un rôle-clé dans la gestion de mon énergie et mon endurance. J’ai décidé de m’y intéresser de plus près en vue d’optimiser cet aspect trop souvent négligé par les joueurs. Je ne peux pas encore vous en parler en détails, mais mon objectif est d’expérimenter différents régimes et comparer leur influence sur mon niveau d’énergie et de concentration pendant un tournoi. Même si cela reste secondaire par rapport au travail purement technique et stratégique, ces aspects m’aident à devenir « la meilleure version possible de moi-même » et ont un impact important sur ma vie et mon bien-être quotidien.

En attendant cette prochaine échéance, je vous donne rendez-vous à Dublin pour une semaine de grind plus détendue et rythmée par quelques beers pongs! Le WPO m’avait manqué et j’ai hâte d’en retrouver l’ambiance !


Loosli

En 2013, Sylvain est rentré dans l’histoire du poker tricolore en accrochant la 4e place du Main Event des championnats du monde. Le début d'un parcours d'exception au sein du Team Winamax.

Suivez Loosli sur FacebookSuivez Loosli sur Twitter