Bilan de l'année 2012 et Objectifs pour 2013

Par dans




Bilan de l'année 2012


- 9 places payées

-1,161,004 dollars de gains (ma meilleure année sur le circuit, je devance enfin les gains de l'année 2008 ( 1,041,356$ ))

- table finale WSOP, table finale WPT et victoire EPT

Cette année a été vraiment exceptionnelle : faire table finale de tournois des trois circuits majeurs la même année était au-delà de mes espérances !

Je dois avouer que gagner un EPT n'était pas dans mes objectifs initiaux, même si l’idée trottait forcément dans un coin de ma tête. La table finale à Berlin s’est avérée être un véritable rêve éveillé car elle s'est conclue de la plus belle des manières : une victoire après un heads-up marathon, une lutte acharnée contre le Canadien Andrew Chen, l’un des meilleurs joueurs que j'ai eu l'honneur d’affronter à ce jour. La table finale aux WSOP est sans doute celle où j'ai fait le moins d'erreurs dans ma vie, même si mon élimination en cinquième position a été un peu brutale. Quant à celle du WPT Mazagan, elle a été atteinte au terme d’un tournoi que j'ai globalement dominé, ayant eu un gros tapis du début à la fin sans jamais me mettre en danger. Terminer quatrième est honorable, certes, mais décevant vu l’avance en jetons que je possédais.

Je ne crois pas que cela soit un hasard si j'ai remporté 5 des 10 tables finales de tournois live disputées au cours de ma carrière, et que je me suis retrouvé cette année chipleader ou deuxième en jetons au départ de chacune des finales jouées. Je ne suis pas un joueur qui se bat pour les places payées : j'ai compris depuis longtemps que sur le long terme, ce sont les victoires qui font la différence, que ce soit au niveau de la satisfaction mais aussi d’un point de vue financier. Ce sont les succès qui font booster le ROI (Return on Investment).

Je dois beaucoup au Team Winamax et plus particulièrement à notre manager Stéphane Matheu qui  nous a transmis quelque chose complémentaire à l'aspect technique. J'entends par là un mental de gagnant, de compétiteur de haut niveau. Et je pense que les résultats de mes coéquipiers, Ludo et Gaelle en particulier, le prouvent. Stéphane, de par son expérience dans le sport de haut niveau, nous a inculqué plusieurs convictions à travers ses blogs et les séminaires qu'il a organisé. La plus importante selon moi est qu'il nous interdit de faire référence à la chance dans notre vocabulaire. Vu que la variance est un facteur qu'on ne peut de toute façon pas contrôler, autant se focaliser sur des notions plus constructives. C’est sur ce point que le Team Winamax se distingue dans le monde du poker professionnel : vous n'entendrez jamais (ou presque) un membre de l’équipe vous raconter un bad beat ou whiner sur sa malchance.

Bilan des objectifs 2012


À la fin de l'année dernière, j'avais écrit un blog avec le bilan 2011 et les objectifs pour 2012. Je dois avouer que ceux-ci n'ont pas été respectés.

1. Mon objectif principal pour 2012 : remporter un titre en France.

Même si j'ai gagné un tournoi annexe lors des WSOP-E (une épreuve 6-Max Turbo à 5,000€), il n'y avait que 15 joueurs. En me fixant cet objectif, je faisais allusion à un gros tournoi français. On peut donc dire que l'objectif n'est pas atteint. Je ne suis pas passé très loin avec ma dixième place au WPT National Paris à l'ACF, mais la réussite n'a pas vraiment été de mon côté ce jour-là.

2. Deuxième objectif : me plonger plus sérieusement dans les MTT de Winamax.fr, gagner chacun des tournois phares (Main Event, High-Roller, XTREM, etc.) au moins une fois ainsi qu’une épreuve des Winamax Series.

J'ai gagné l'XTASE et le High Roller à plusieurs reprises. Je n'ai pas gagné de Winamax Series ni d'autres MTT hebdomadaires, même si j’ai souvent échoué sur le seconde marche du podium, comme sur le Grand Tournoi de novembre par exemple.

3. Troisième objectif : puisque mon ambition depuis le début est de figurer parmi l’élite du poker mondial, j’aimerais atteindre la finale d’un tournoi composé des meilleurs joueurs du monde. Par exemple une épreuve de l’Epic Poker League, un « World Championship » aux WSOP ou un tournoi High Roller.

L'Epic Poker League a très vite disparu suite à des problèmes économiques, donc c'est forcément difficile de gagner l’un des tournois de cette compétition... En ce qui concerne les World Championship et les High Roller, j'ai dû en jouer 5 au maximum dans l'année sur lesquels je n’ai malheureusement pas réalisé de performances…

Davidi Kitai après sa victoire à l'EPT Berlin

Objectifs pour 2013


En réalité, je sais pertinemment que j'ai fait mieux que les objectifs fixés. Je n'osais pas mettre la barre aussi haute, et puis ceux-ci n'étaient sans doute pas adaptés à l'année 2012, Je vais donc repousser ces objectifs cette année :

- Avec un an d'entrainement online en MTT sur Winamax, je sens que je me suis amélioré et que ce sera plus réalisable cette année.

- Je suis très content de mon niveau de jeu exercé dans les tournois live en France. Je pense jouer de mieux en mieux contre les joueurs français : j'ai beaucoup progressé dans l'adaptation des différents styles et j'ai aussi appliqué un jeu low variance qui me permet de prendre moins de risques. La victoire devrait arriver en 2013 !

- Pour les tournois High Roller, je me sens en effet plus en confiance cette année pour défier les meilleurs : personne ne me fait peur, je sais comment les pros réfléchissent et je ne me sens pas intimidé par leur niveau. Mon jeu a pris suffisamment de maturité pour battre ces petits fields composés de joueurs de grande qualité.

Mes résolutions


Jouer moins souvent qu'en 2012 mais plus intensément ! Pas besoin de s’inscrire à tous les tournois pour faire un gros volume en live : je compte jouer moins de festivals, mais plus de tournois annexes et d’épreuves High Roller. Pas besoin non plus de jouer des sessions de dix heures en ligne quand il n’y a pas beaucoup d'action : je vais me concentrer sur les parties de cash-game PLO quand le trafic sera élevé sur le site, ce qui me permettra de multitabler un maximum. Du coup, je vais faire un peu moins de sessions MTT. Cela m'octroiera plus de temps libre pour passer du temps avec mes proches et me changer les idées en faisant d'autres activités. J'espère aussi reprendre le sport, mais bon, ça, je le dis chaque année !


KitBul

EPT, WPT, WSOP : pas un circuit majeur n’a résisté à l’appétit de victoire du Belge du Team Winamax, qui n’est pas pour autant rassasié.

Suivez KitBul sur FacebookSuivez KitBul sur Twitter