Barcelone: La recette du Bloggy-blogga version tapas

Par dans

Exceptionellement sans chapeau et avec 10 kilos en moins!

Non mais, y'a pas que Benjo qui sait faire des titres idiots :-) Si vous ne connaissez pas le titre de ce post, vous n'êtes pas assez vieux... désolé, vous êtes éliminés!

Je débute donc ce blog par ma première journée a Barcelone. Une journée bizarre ou j'étais bien plus fatigué au début qu'a la fin (l'effet salle de gym?) et où je suis monté en puissance au fil des heures.

Après être tombé a un tiers du tapis de départ, notamment en tombant sur le brelan max et la couleur de Bruno Fitoussi que je jouait pour la première fois, je traversait une période désert. Avec une fatigue intense que je ne m'explique pas, j'avais du mal à rester réveillé et gérait mes efforts. Mode coffre fort pendant 2h, facile a jouer puisque je ne touchais rien.

Heureusement j'ai de la ressources, et si tout les coups que j'ai gagné sont discutables, je ne me suis pas trompé une seule fois dans mes reads. Sur un pied dansant toute la journée je pense que les coups vont vous intéresser.

Tout d'abord je relance KJ et je suis payé par un excité de service en blinde. Je check derrière lui sur un flop KT8 avec KJ tellement je suis sur que mon adversaire envoie boite sur tout les turn quasiment. Turn Q il envoie et je paye plus vite que l'ombre de Lucky Luke (qui rappelons le est elle même mois rapide que Lucky Luke Himself). Il montre 22 et je rigole intérieurement surtout quand la rivière ne lui apporte pas de miracle.

Je gagne ensuite un gros coup sur Bruno ou je relance UTG avec un connector, le flop apporte AKX avec deux carreaux et je représente l'as en misant. Il paye et je le sens assez faible, peut être un As moyen ou un K, qui sait peut être les carreaux. A la turn tombe une carte moyenne et je décide de remiser 2/3 du pot. Il va maintenant passer les tirages et beaucoup de mains moyenne, car il y a peut de chances qu'il me mette sur un bluff maintenant. Il paye. Je décide d'abandonner à priori mais la rivière est un carreau! La flush est la seule main que je peux exclure car il n'aurait pas payé sans la côte. Il me reste un beau tapis de 7000 si je passe, a peu prés pareil que le sien. Oserais-je ? J'envoie la boite et il passe très vite. Ouf/

Revenu a 14,000 je navigue dans cette zone toute la journée pour être a 20,000 a la toute fin de la journée lorsque la table casse. Mais le jour 1 de Barcelone me réserve une dernière surprise. La table casse et j'arrive sur une table hétérogène ou 4 gros tapis assez bons sont en train de martyriser des joueurs serrés a priori. Je comprends très vite que je ne pourrais pas jouer un coup sans aller a fond et attend la main ou la situation idéale pour leur tenir tete en sortant l'artillerie lourde.

L'opportunité  viendra sur le tout dernier coup de la journée. J'obtiens le bouton et tout le monde passe jusqu'au cut off. Il relance a 1600 sur les blindes 300/600 ante - 75. Je sais qu'il n'a pas eu l'occasion de voler les blindes depuis longtemps et que dans cette situation spéciale de la dernière main, il relance probablement 100% des coups. Mon image est tight (pour une fois) et je décide de payer avec ... 95s au bouton pour lui faire un move après le flop si la texture du board s'y prête ce qui sera souvent le cas. Les blindes sont ultra serrées et passent immédiatement.

Le flop arrive QJ5 rainbow et il mise 3000 dans le pot de  5000 environ. Je paye sec car ma main est souvent devant et le turn m'en dira plus. celui ci est un 3. Il regarde ses cartes, semble chercher ce qu'il a. Sa fatigue est apparente et je pense que ces tells de faiblesses sont exactement ce qu'ils sont: il n'a rien. Il check finalement et je check aussi. Il a peut être des outs, mais ma main est assez faible. D'autre part je suis sur d'être devant au turn et je suis sur que si je check il va essayer de bluffer. Je prend donc le risque et attend la rivière.

Celle ci est un delicieux 4. Dur de faire mieux pour ma main! Il réfléchit quelques secondes et envoie le tapis. Il me couvre largement et sait que j'ai une main faible. L'intention de me faire passer est évidente. Je le regarde brièvement même si ma décision de payer est déjà prise, et il a l'air de bouillir a l'intérieur, se retient de respirer. Je paye en une seconde chrono... et il muck sa main. Ship it !!

Je termine la journée a 36,000 et je dois dire que je suis fier de ma journée. j'ai joué très peu de coups mais ils sont tous techniques, et pour l'instant j'ai fait les bons choix. Si ça continue aujourd'hui cela peut devenir très intéressant. Réponse dans les heures qui viennent!