ValueMerguez

Après avoir tout gagné sur les tables de Winamax, il est rentré dans la cour des grands en 2019 en remportant son 1er bracelet WSOP.

Suivez ValueMerguez sur FacebookSuivez ValueMerguez sur TwitterSuivez ValueMerguez sur Instagram

[Blog] Sur ma planète rap

Par dans GénéralLife Style il y a 2 mois.

FBK-Blog-Ivan-Rap
Au poker il y a eu, il y a, et il y aura des périodes plus compliquées pour un joueur, durant lesquelles les résultats et la chance ne sont pas forcément au rendez-vous. Personnellement, ces phases-là m’ont permis d’apprendre à mieux me connaître : pour cela, il faut juste analyser, observer sans juger (c'est-à-dire sans tenir compte du résultat direct), et améliorer ce qui peut l’être. Et je pense qu’il est important d’avoir des sources d’inspiration pour garder la confiance, la détermination et la rage de vaincre. J’ai toujours eu énormément d’admiration pour les personnes parties de tout en bas pour arriver tout en haut dans un domaine qui les passionnait. Et surtout dans un domaine pas forcément mis en valeur par la société.

Pour les jeunes, je dirais que les personnes les plus influentes sont les sportifs de haut niveau. Ayant taté le cuir une bonne dizaine d’années, je voyais certaines stars du foot comme des dieux vivants. À commencer par maître Zizou, "the strongest of them all" : à l'époque, j’avais sa cassette et je m’entrainais à faire des roulettes dans mon jardin. Ensuite, il y eut le génie de Messi, et le génie qui ressortait de la façon de jouer du FC Barcelone. "La Pulga" (la puce, en français) m’a prouvé qu’on pouvait arriver au stade de meilleur joueur du monde en étant petit, très petit, alors qu'on me faisait croire le contraire dans les clubs que j'ai fréquentés, en me reprochant souvent mon petit gabarit. J’étais "déter"; mais après tu connais : Sombre histoire... Les croisés... À ça du Barça.

Cœur de rappeur

Deyra-musicMais aujourd’hui, je vais vous parler d’une toute autre source d’inspiration : la musique. La puissance qui peut ressortir de la mélodie, de l’instrumental, des lyrics, de la voix. J’ai eu la... Lire la suite

[Blog] Ce confinement durera moins longtemps qu'un tank de Davidi Kitai

Par dans GénéralTournois Online il y a 5 mois.

Ivan Deyra
C'est vrai, nous vivons une situation particulière, irréelle, historique. Du jamais vu pour nous Européens habitués à notre petit confort. Et le monde entier est concerné, personne n’est intouchable ! Une sale expérience qui j’espère nous aidera à anticiper les éventuels dangers similaires possibles à l’avenir. La santé avant l'économie ! Et encore, il en a fallu du temps pour les faire réagir au sommet.

Les faits sont là : personnellement, je tire un trait sur les cours de padel tennis du lundi après-midi, du mardi après-midi, sans oublier ceux du mercredi après-midi, du jeudi après-midi, du vendredi après-midi, du samedi après-midi... mais pas ceux du dimanche, forcément puisque le dimanche, c'est grosse session MTT. Cheh ! Nous voilà confinés. En réalité cela ne change pas grand-chose pour nous joueurs de poker. Nous travaillons devant notre PC. Une occasion de plus de réaliser notre chance. Étrange, paradoxal : nous cliquons sur les boutons d'une souris pour « gagner notre croûte » tandis que d’autres jouent leur santé pour sauver des vies. Et la meilleure manière d’aider est de rester chez soi et faire des dons.

Ça me rappelle un peu mon séjour à Melbourne, en janvier. À ce moment-là, je rêvais de revoir un ciel bleu, de pouvoir respirer de l’air sain. Et maintenant ce foutu virus... Je ne m’attendais pas à ça ! Le fait est qu’il est temps de faire une croix sur les tournois live pour un petit moment, et de revoir notre agenda. De nouvelles opportunités s’offrent à nous. Personnellement, je suis heureux de pouvoir passer plus de temps avec mes proches. Comme je voyage beaucoup, je me rends compte de la chance que j'ai de pouvoir enfin me poser, mettre en pause les choix... Lire la suite

[Blog] La gratitude

Par dans Life Style il y a 9 mois.

La gratitude

Plusieurs fois dans ma vie, j'ai ressenti une frustration pesante, le sentiment de ne pas pouvoir profiter à fond du moment présent. Pourtant, sur le papier, ma situation avait toutes les raisons de me rendre heureux. Je suis sûr que cette sensation, vous l'avez tous déjà ressentie à un moment ou un autre. Alors, comment l'expliquer ? Notre esprit se retrouve préoccupé, comme si la peur et l'inquiétude prenaient le dessus. Nos pensées, notre petite voix intérieure et nos émotions nous empêchent de profiter à 100% du moment présent, alors que c'est justement la clé du bonheur. Rappelez-vous votre enfance, à gambader dans les prés sans se soucier de rien, à jouer au foot des heures et des heures, en kiffant, sans jamais se soucier du temps qui passe... 

Ça fait maintenant un petit moment que je m'intéresse au développement personnel et au bien-être. Un terme qui revient souvent dans mes lectures m'interpelle : la gratitude. Elle augmenterait notre bonheur de 25%, rendrait certaines entreprises plus productives, baisserait la tension arterielle, améliorerait les relations conjugales, développerait l'estime de soi, aiderait à soigner les maladies cardiaques, sauverait la faim dans le monde, transformerait le plomb en or et permettrait de gagner tous ses flips, entre autres. Bon, j'exagère un peu, mais que veut dire tout ce tintouin ? C'est quoi, au juste, la gratitude ? Et comment l'introduire dans mon quotidien ?

Le terme gratitude vient du latin piera gralamusa, qui signifie finir chipleader à chaque fin de Day 1 avant d'aller bouffer dans un étoilé. Enfin presque, il vient du latin gratitudinem, qui exprime la grâce, la reconnaissance. Non, je ne ferai pas de vilain jeu de mot avec la dernière syllabe, c'est promis.

Lloret de MarLire la suite

[Blog] Champion, mon frère !

Par dans Tournois Live il y a 11 mois.

Blog Ivan

Alors que je m'attaque à la rédaction de ce nouveau blog, je relis le précédent avec un léger sourire en coin. Un sourire de fierté et de satisfaction. Pourquoi ? Car je ressens cette envie, cette rage dans mes mots. Je l'avais annoncé : tous les moyens étaient déployés pour aller chercher ce bracelet. L'opportunité est apparue, devant moi, sur un de mes tous derniers tournois WSOP de l'été... Et boum ! Le bracelet est là, à mon poignet. Et dire qu'en plus les caméras de Dans la Tête d'un Pro étaient là pour me suivre, quelle folie !

Je ne vous en dirai pas plus à ce sujet, les images parleront d'elle-même. Mais toi, lecteur, tu ferais quoi si tu venais d'être champion du monde ? Une énorme soirée de mutanos ? C'est une réponse convenable. Dans l'immédiat, je récupère le bracelet et on file direct au restau avec le reste du Team et quelques potes. Il est 19h, ou 23h, je ne sais pas, j'ai perdu toute notion du temps. Ce sera "Le Partage", une adresse française qui est notre QG et une vraie croustillade. Tellement d'émotions m'envahissent en ce moment, c'est simple, je n'avais jamais ressenti rien de tel auparavant. J'ai 10 000 pensées qui jouent à saute-mouton dans mon cerveau.

Santé

Je ne peux pas dire que je ne m'y attendais pas : je sais depuis des années que j'étais capable d'aller en chercher un, de bracelet. Dans mes rêves mes plus fous, je soulève tout, comme dirait notre Kylian national, et surtout des bracelets WSOP. La réalité m'a déjà trop souvent rappelé dans le passé qu'on peut attendre une vie entière et n'en gagner aucun. Mais elle m'a aussi montré que c'était faisable, plusieurs fois. João en est un parfait exemple : le mec a galéré à Vegas des années durant et bam, un 5 000 $ 6-max dans la poche. La... Lire la suite

[Blog] Ma première finale aux WSOP

Par dans Tournois Live il y a plus d'un an.

La 1e Finale

Voilà déjà deux belles semaines que je suis à Las Vegas. C'est fou comme le temps passe vite pendant les WSOP. Cette année, j'ai fait le choix de loger seul, dans une sorte de résidence privée à deux pas du Rio. Ça a pour avantage de m'aider à me concentrer sur moi-même, ma routine et donc de me rendre plus compétitif. J'ai ma petite cuisine pour essayer de manger le plus sainement possible, ce qui n'est jamais facile à Vegas. Et j'ai aussi l'accès à une salle de sport, parfait pour nervurer le muscle de manière assez régulière. C'est primordial de se galber le grand pectoral afin d'arriver à la table avec le torse bombax.

Concernant mes objectifs dans la ville du vice : je vise deux tables finales cet été, dont au moins une aux WSOP, et un profit global de 100 000 $. Avec des buy-ins pour la plupart inférieurs à 1 500 $, je table sur 25 % de tournois in the money. Mais l'objectif principal, le plus motivant, est bien évidemment de remporter un bracelet. Même si c'est plutôt un objectif global de carrière, on ne va pas se gêner pour le prendre directos !

Premier checkpoint après deux semaines de bagarre : je porte beaucoup plus d'attention qu'avant aux tells. Je ressens beaucoup plus de choses à la table et depuis que j'ai remarqué leur importance, il me semble que les joueurs en sont bourrés et donnent énormément d'infos par leur communication non-verbale. Du côté des résultats, pas grand chose à signaler. J'ai fait deux ITM en une quinzaine de tournois. En revanche, côté Français, le moins que l'on puisse dire c'est que les perfs' s'enchaînent : deux potes ont déjà gagné un tournoi, Arnaud Enselme au Venitian et Thomas Cazayous sur le 3 000 $ 6-max. C'est motivant pour les troupes, ça ! À mon tour.

Ivan 1Lire la suite

[Blog] Excellent !

Par dans Général il y a plus d'un an.

Ivan Deyra Blog

Depuis mon enfance j’ai toujours été perfectionniste. Il ne fallait pas que ça déborde lors de la session coloriage. Pourquoi ? Sinon, gros déchirage de feuille et on recommence tout depuis le début. Surpris, mes parents se demandaient ce qu’il pouvait bien se passer. "Et bah, qu’est-ce qui ne va pas Ivan ?!" "Z’ai débodé." (J’ai débordé) (complètement crétin c’gamin)

Alors comme tout le monde l’écrit si bien sur son CV, ouais, mon pire défaut c’est celui-là, perfectionniste. Et ouais, c’est aussi l’une de mes qualités. Ouais, carrément, ouais ouais ouais...

Oublier la perfection

Sauf que dans le poker, tout faire de manière parfaite est impossible. Malgré leur intelligence hors du commun, même les bots, les solvers et Franck Ribéry n’y arrivent pas. Il y a trop de paramètres à prendre en compte (profil adverse, sizing, moment du tournoi, etc…) pour prendre à chaque fois la décision qui génère le plus d’EV.

Lors de mes premières années professionnelles, j’ai fixé la barre haut : des objectifs très élevés, et beaucoup d’attentes quant à mes résultats. Je voulais réaliser des grosses perfs rapidement, prouver à tout le monde de quoi j’étais capable, pouvoir appliquer ce que j’avais durement appris. Sauf qu’à ce jeu, on rencontre plus de déceptions et de places d’honneur que de victoires. C’est d’autant plus vrai en live, où il faudrait jouer l’équivalent de sept vies pour avoir un échantillon de tournois représentatif (d’accord, j’exagère peut-être un peu). Comme l’a dit Cristiano Ronaldo dans un reportage : "Quand on travaille plus que les autres pour y arriver, c’est plus dur de perdre." Ddommage pour lui ceci dit, Messi reste meilleur (désolé Naza).

Alors comment réagir à cela ? D’abord, il faut... Lire la suite

[Blog] Séance de décrassage

Par dans Tournois OnlineLife Style il y a plus d'un an.

Après l'échauffement avant la session que je vous avais présenté dans mon précédent blog, place au cooldown, autrement appelé la séance de décrassage. On sait tous que ce jeu procure une adrénaline rare dès lors que tout se passe bien, avec une sensation d'accomplissement et de taff bien fait en guise de récompense à la fin de la session. À contrario, il peut vite paraître cruel et injuste si les cartes ne sont pas de notre côté. Cette part de déception peut vite être omniprésente si on est incapable de la contrôler et on veut à tout prix éviter d'en arriver là, pas vrai ?

Allez, après le dernier bust de la session, offrez-vous le droit de souffler un peu. Allons prendre l'air en se sirotant une bonne verveine menthe des famille. Puis on prend son courage à deux mains et on se lance !

Qu’est-ce qu’un cooldown ?

Le cooldown est une remise en question : on doit faire le bilan de ce qu'il vient de nous arriver en se préservant de tout jugement subjectif. Il permet de classer et d'accepter les faits, les possibles injustices subies et les erreurs commises pendant les nombreuses heures de la session. Le cerveau est encore bouillonnant d'émotions et on cherche à comprendre lesquelles, les identifier et les accueillir en observant la manière dont elles se sont manifestées. L'objectif est avant tout de retrouver notre équilibre et notre bien-être mental, et donc in fine d'avoir un meilleur contrôle de nos émotions et de nous-mêmes.

Se poser les bonnes questions :

Masterclass

Essayez d'évaluer le succès de votre session en fonction des objectifs que vous vous étiez fixés lors de votre échauffement.

Si vous avez atteint la "zone" (état optimal de performance et de prise de décision), prenez des notes sur vos ressentis.... Lire la suite

[Blog] Attention au claquage !

Par dans Général il y a plus d'un an.

TW
Le métier de joueur de poker professionnel ressemble énormément à celui d’un sportif de haut niveau. Pour faire partie des meilleurs, il faut attacher de l’importance aux moindres détails. Un détail primordial selon moi : la préparation. C’est pourquoi pendant mes périodes intenses de grind online (du genre : les Winamax Series), j’ai instauré une certaine routine avant mes sessions. Tout part de l’échauffement. Indispensable de chauffer les ischios, les quadris, ou encore les adducteurs pour éviter toute blessure en cours de match. Claquage, civière en milieu de session ou encore carton rouge peuvent vite arriver.

Ici je vise surtout à préparer mon cerveau à accepter tout ce que ce jeu de cartes peut nous faire subir. L’objectif recherché est de pouvoir jouer le plus souvent possible dans mon état optimal de performance, la fameuse « zone » : intouchable, rien ne peut nous impacter, même pas l’avion en papier d’un ultra, ou même les insultes de Materazzi dans les prolong’.

A quoi sert l’échauffement de session ?

A réunir toutes les conditions pour jouer à un haut niveau dès la première main.
Permet d’identifier vite et avec précision tout problème mental ou technique.
Se prévenir du stress, réduire la pression et l’anxiété.
Séparer le poker de tout le reste.
Se mettre dans un bon état d’esprit : positif et enthousiaste.
Laisser le court terme de côté afin que l’enchainement de « bust » pendant la session ne nous affecte pas de manière négative.

Quels moyens mettre en place pour arriver préparé ?

Ivan Deyra
Sport, méditation, visualisation. Pour la méditation je conseille l’appli de Fedor Holz : Primed Mind, elle est spécialisée pour le poker, on peut y trouver des séances allant de 5 à 20min sur les thèmes... Lire la suite

[Blog] Une année croustillante

Par dans Général il y a plus de 2 ans.

Blog Ivan Deyra Facebook

Hey ! Voilà maintenant un an que je fais partie du Team Winamax. Il est temps pour moi de dresser un premier bilan. À chaque nouvelle arrivée dans un groupe, on parle souvent d’intégration. Pour moi, elle s’est faite tout naturellement. Ce qui est marrant, c’est que j’avais l’impression de connaitre la plupart des membres du Team depuis déjà dix ans, à travers les reportages, les vidéos, Dans la Tête d’un Pro, etc. Avec la villa à Vegas déjà réservée depuis un petit moment, l’occasion était parfaite pour apprendre à encore mieux se connaître. Que dis-je, plutôt l’occasion parfaite pour mettre des branlées au billard à Sylvanio, se faire bluffer par rLewis au loup-garou ou envoyer des burpees avec Dav’. (Je troll évidemment. D’ailleurs, la cote qu’il n’en a jamais fait de sa vie est à 1,04 sur Winamax).

Vis ma vie de joueur sponso

Qui dit joueur sponsorisé, dit joueur médiatisé, dit aussi joueur plus près de la communauté. Cela apporte forcément plus de reconnaissance. Par exemple, pas plus tard qu’hier, en train de faire les courses pour préparer un barbecue de qualité supérieur, je croise une ancienne connaissance du foot. « Je suis content pour toi, je t’ai suivi à Vegas avec les caméras et tout. Stylé ! » Il n’est d’ailleurs pas le seul : la plupart des gens me parlent avant tout des épisodes de DLTDP. Il faut dire que cette série, c’est vraiment les nuts et je ne m’étais pas vraiment rendu compte du nombre élevé de personnes qui regardent. Bon, parmi ces gens-là, ils sont nombreux à me glisser ensuite un petit : « Je t’avoue que les As, je ne les aurais pas fold. » (Pour rappel, j'avais dédié un précédent blog à ces mains) 

J’ai même eu le droit, alors que je sirotais une Kriek cerise encore plus fruité... Lire la suite

[Blog] C'est dans la tête

Par dans Général il y a plus de 2 ans.

Blog Ivan Deyra

« Et le mental dans tout ça ? » Voilà une question qui revient souvent. Lorsque je la posais à d’autres joueurs il y a quelques années, j’avais le droit à plusieurs types de réponses :

« Ne t’inquiète pas mecton, je me concentre surtout sur la technique c’est le plus important. »
 « Pas besoin, je sais quand je suis en tilt ou non. »
 « Je me gère très bien tout seul mon vieux, c’est dans la tête ! »

J’ai donc décidé de prendre les choses en main et de m’y intéresser par moi-même. Direction Amazon. Dans la barre de recherche : « mental ». Ajouter au panier, commander. Oui, je suis sûr de vouloir confirmer l’achat de ces quinze articles, merci.

Je me rends alors compte que le mental ne se résume pas aux mots objectifs, tilt et au fameux « c’est dans la tête ». Il regroupe aussi tout ce qui est : jouer dans la zone, A-game, C-game, break, confiance en soi, concentration, détermination d’objectifs, gestion de son temps, gestion de ses émotions, hygiène de vie, sensation, méditation, visualisation positive, apprentissage, processus de décision, ancrage, état idéal de performance, PNL (Préparation Neuro-Linguistique), relaxation, Darling, Rhino, Vertigo, Pacha… Euh non attendez, pas les derniers ! Vous couperez au montage, hein, dites ? Bon, tant pis.

Livres Mental

Avec ça, on a déjà de quoi commencer à bosser.

Autant de de sujets listés ci-dessus aussi passionnants les uns que les autres (même les derniers). Nous avons déjà entendu et pensons connaître la plupart, mais sans forcément les maîtriser, voire pas du tout. Je m’astreins donc à une prise de notes écrite sur chaque livre, en essayant de le résumer et d’en garder le plus important pour travailler ensuite dessus. Cela fait maintenant plusieurs années que je... Lire la suite