RunGood4Love

Habituée des tables du circuit, Aurélie Quélain est une des valeurs montantes du poker francophone. Assurément une future grande !

Suivez RunGood4Love sur FacebookSuivez RunGood4Love sur Twitter

L'année d'une vie

Par dans Général il y a plus d'un an.

Il y un an tout juste, j’intégrais le Team Winamax – la concrétisation d’un rêve. J’allais pouvoir jouer les plus beaux tournois de la planète aux côtés des meilleurs. Toutes les bonnes choses ont une fin : cette année de sponsoring au sein de l’équipe se termine en ce mois de septembre. L’heure des adieux, ou plutôt des « au revoir », a sonné pour moi. Le bon moment pour jeter un œil dans le rétro sur une année haute en couleurs et riche en émotions.

Dublin et son WPO : une immense colonie de vacances, ma première immersion : je découvre la bonne ambiance qui règne au sein de la communauté des joueurs Wina. Sans doute un de mes meilleurs souvenirs, avec les victoires de Pierre sur le Main Event et Romain Lewis sur le tournoi d’Irish.

Prague, juste avant Noël, avec mon premier EPT aux couleurs du W rouge et une seconde place sur un side event : j’atteins l’un des premiers objectifs que je m’étais fixés au sein du Team : améliorer la meilleure perf’ de ma carrière.

Les Winamax Live Sessions avec le fameux 7-2 qui ne passe pas contre Benjamin Castaldi… On m’en parle encore aujourd’hui et cela me fait toujours autant rire, alors que j’aurais aimé jouer plus longtemps dans cette partie. Si seulement je m’en étais tenue à mes dires de début de partie (qui étaient « Je ne participerai pas au jeu du 7-2 ») !

Puis Malte et ses bad beats, ensuite les étapes du Winamax Poker Tour à travers la France, je prends un plaisir fou à côtoyer des joueurs passionnés de ce jeu comme moi.

Les séances de Twitch en direct avec Kinshu : pas forcément une partie de plaisir pour moi, il est temps de l’avouer. En live, je suis très à l’aise, online beaucoup moins. Rester concentrée sur son jeu tout en expliquant en temps réel ses raisonnements,... Lire la suite

[Blog] Tell me more

Par dans Général il y a plus d'un an.

Lors du dernier séminaire du Team Winamax, un atelier technique entier fut consacré à l'étude des tells physiques. Nous avons ainsi revu quelques épisodes des Winamax Live Sessions et tenté de décortiquer les signes de force et de faiblesse émis par les joueurs. L'expertise de Davidi Kitai, l'un des joueurs les plus aguerris en la matière, fut également bénéfique pour moi et l'ensemble du groupe. Car la lecture des tells en live est primordiale, voir essentielle.

Qu’est-ce qu’un tell ?
Un tell est un indice comportemental (attitude, mouvement, micro-expression, intonation), la plupart du temps involontaire, que le joueur exprime en fonction d’émotions vécues. Il s'agit donc d'une indication sur l’état émotionnel d'un adversaire qui permet d'affiner un jugement.

Les tells live

Les tells sont une affaire d’observation. Il est donc important de scruter ses adversaires afin de pouvoir se familiariser avec leur comportement habituel, leurs attitudes générales. Sont-ils d’humeur bavarde, ou plutôt discrets ? Restent-ils immobiles ou bougent-ils sur leur chaise entre les coups ? Changent-ils de position pendant une main ? En regardant leurs cartes ? Paraissent-ils à l’aise ou au contraire anxieux ? Misent-ils vite ? Quelle main ont-ils montré après avoir pris quatre secondes pour 3-bet préflop ? Quelle est leur mise habituelle d'ouverture ? Noter et associer toutes ces informations au fil de la partie peut vous permettre de faire la différence au moment clé de votre tournoi.

Exemple de comportement habituel observé chez un joueur :

Regarde une seule fois ses cartes puis fold : lorsqu’il a une poubelle.

Regarde plusieurs fois ses cartes puis paie : mains connectées, broadways du type : Valet-8 suités,... Lire la suite

[Blog] Shuffle up & Dream

Par dans Life Style il y a plus d'un an.

Est-ce une question de mérite ? Est-ce une simple question de chance, de circonstance, d’être là au bon moment ?

Je me demande souvent ce qui m’a valu le privilège d’intégrer cette formidable aventure. Dès mes débuts, je regardais loin devant en rêvant de devenir un jour joueuse professionnelle. Pouvoir parcourir le monde, visiter les plus belles villes et les plus beaux casinos de la planète pour y jouer les plus importants tournois de poker. Il n'y a pas longtemps, je suis retombée par hasard sur un texte que j’avais écrit un matin de novembre 2011, dans la rame d’un RER me menant au bureau.

J’y exprimais mes rêves de lâcher prise, de briser ces chaînes qui me maintenaient prisonnière d’un mode de vie métro-boulot-dodo où je me sentais suffoquer jour après jour, passant la majorité de mon temps à chiffrer des affaires pour des clients aux quatre coins d’un monde que je n’aurais sûrement jamais l’occasion de voir.

Qu’en était-il de moi, de ma vie, de mes amis, ma famille, mes proches et mes animaux de compagnie qui attendaient sagement à la maison que je rentre éreintée, bien après que la nuit ne soit tombée ? Tout ce temps perdu dans les transports et sur la route... J’entendais ce souffle intérieur, celui qui me disait que tout est possible et qu’il ne faut pas se contenter de rêver sa vie si on souhaite réellement que le bonheur s’y fasse une place. Je rêvais de mille choses et affichais mes objectifs comme une carte postale que l’on pose sur son frigo se disant qu’on la relira plus tard sauf que plus tard n’arrive jamais, au final on ne fera que l’observer, passant devant chaque jour pour finir par ne plus y prêter attention du tout.

Je rêvais de me rendre un jour dans la ville du vice, Las Vegas.... Lire la suite

[Blog] Mes bonnes résolutions

Par dans Général il y a plus de 2 ans.

Le doux bruit des bulles remontant la coupe, le tintement des verres qui s’entrechoquent lorsque l’on trinque, les cris des enfants qui courent à travers la pièce, le grondement des feux d’artifices éclairant les cieux jusque dans nos salons… Le fameux compte à rebours démarre et il est bientôt l’heure des embrassades afin de souhaiter à ceux qu’on aime une nouvelle année pleine de bonheur et une santé de fer, sans oublier de prendre de bonnes résolutions.

2016 on y est ! Bien plus rapidement que prévu d'ailleurs. Je me rappelle encore ce qu’évoquaient les années 2015 et au-delà du haut de mes 8 ans. Voitures volantes automatisées, téléportation, dialogues robotisés avec nos animaux de compagnie, visite galactique, élixir de jeunesse et j’en passe - oui j’ai certainement regardé trop de films de science-fiction étant jeune. Malheureusement pour certains ou bien heureusement pour d’autre, toutes ces technologies de pointe n’ont toujours pas vu le jour et peuvent rester sources de rêves pour les petits comme pour les grands.

2016 est donc bien là avec ses lots de problèmes insolubles (le réchauffement climatique, le terrorisme, la pollution, la pauvreté, la famine), qui ne s’améliorent malheureusement pas avec le temps. Les gens tendent tout de même à se rendre doucement compte que notre Planète Terre souffre terriblement et qu’un changement extérieur ne peut passer que par un changement intérieur et individuel. Une prise de conscience qui en incite beaucoup à consommer mieux afin de manger plus sain et plus équilibré.

J’ai tenté l’expérience. J’ai craqué. Plusieurs fois. Le Nutella, le foie gras, les hamburgers, tous ces plats qui, on le sait, ne sont ni bons pour nous ni pour la planète et pourtant si bon... Lire la suite

[Blog] Même pas peur !

Par dans Général il y a plus de 2 ans.

N’avez-vous jamais entendu quelqu’un dire qu’il (elle) n’a peur de rien ? Le simple fait de l'affirmer prouve que les peurs sont si omniprésentes qu'elles ne sont même plus conscientes. La peur est un sentiment primitif (comme la sensation de faim), elle a toujours existé en chacun de nous et existera toujours. Cette émotion fait partie de l’être humain, et comme toute émotion, elle a une nécessité. Elle sert à nous prévenir d’un quelconque danger. Sous forme de vibration basse, la peur peut même conduire à la destruction d’une vie. C’est pour cela qu’il est important de reconnaître et d’écouter ses peurs, pour nous libérer ainsi de leurs emprises.

Identifier ses peurs

Imaginons que nous sommes sur une route qui mène vers notre propre sommet : non seulement notre sac à dos est plein à craquer, mais en plus, nous avons la peur de ne pas être à la hauteur de cette tâche. Toutes ces peurs jalonnent notre existence, notre chemin de vie. À partir du moment où nous les reconnaissons, nous sommes capables de les faire tomber tel un jeu de quilles et elles n’existent plus. Cependant, elles sont parfois tenaces et peuvent se maintenir inconsciemment. Dès lors, il faut de nouveau recommencer le travail de reconnaissance.

Les peurs associées à la vie d’un joueur de poker professionnel sont multiples : la peur de manquer de chance, de perdre tout son argent... Cuisinier, ingénieur, plombier, dentiste, instituteur, chômeur, artiste ou encore grinder, nous ressentons tous des peurs projetées sur notre avenir et notre devenir. Elles peuvent être pesantes et nous empêchent bien trop souvent d’avancer.

La peur a mille et un visages : le stress, le doute, le manque de confiance, la jalousie à tous les niveaux. Mais la peur,... Lire la suite

[Blog] Dans le grand bain à Dublin

Par dans Tournois Live il y a plus de 2 ans.

Ça y est, telle une enfant qu’on jetterait pour la première fois dans la piscine sans ses brassards, j'ai vécu mon premier Winamax Poker Open de Dublin au sein du Team Pro Winamax ! Et autant vous dire que ce n’est pas la tasse que j'ai bu, mais bel et bien des litres de bière. Pour une première intégration, on peut dire que j'ai eu de la chance : quoi de mieux que de démarrer par le tournoi le plus fun de l’année ?

Entre le format 6-max que j’affectionne particulièrement, des droits d’entrée à la portée de tous, des amis réunis pour l’occasion et l’ambiance décontractée de la Leisure Room avec ses multiples jeux (fléchettes, billard…) et ses incontournables parties de beer-pong, je dois dire que tout était fait pour que ce premier tournoi sous mes nouvelles couleurs reste à jamais gravé dans ma mémoire.

Premières rencontres

Depuis l'annonce officielle il y a quelques semaines de mon arrivée au sein du Team, j’attendais avec impatience ce WPO pour pouvoir rencontrer et échanger avec l’ensemble de mes nouveaux coéquipiers. Tout juste arrivée à Dublin le mercredi soir, je jette littéralement mes valises dans ma chambre avant de rejoindre le Sports Bar pour y retrouver Michel Abécassis, alias MIK.22. Il m’accueille à bras ouverts et m’offre même ma première pinte en guise de bienvenue. Puis, j’aperçois celle que j’attendais impatiemment de rencontrer : Gaëlle Baumann, assise à quelques mètres de là, son ordinateur sur les genoux, en train de finaliser son challenge "Run Gaëlle Run" (elle prendra d’ailleurs la seconde place de la finale).

Rendez-vous est pris avec la majorité des membres du Team pour un restaurant dans le centre de Dublin : l’occasion pour moi de discuter plus en détails avec chacun... Lire la suite