[Blog] Le prix à payer

Par dans Life Style hier

João Vieira Blog Facebook

L’une des choses les plus importantes que l’on apprend avec l’âge, c’est que l’on gagne énormément à écouter nos aînés qui ont déjà vécu des situations similaires à celles que l’on peut rencontrer. Il suffit d’écouter. Cela vous donnera une sagesse inestimable qui vous aidera à apprendre beaucoup plus vite. Cette technique ancestrale peut faire de vous un meilleur athlète, étudiant, joueur de poker et surtout, une meilleure personne. Je l’ai appelée : "Demande. Tais-toi. Écoute."

Depuis que j’ai découvert ce secret inestimable, je suis toujours très curieux d’écouter et de lire tous les conseils que les gens que j’admire décident gentiment de partager. On m’a dit d’innombrables fois qu’il faut croire en soi-même, qu’il faut travailler dur et ne pas lésiner sur les moyens. Il me semble que le point commun entre tous les gens que j'estime est qu’ils savent tous qu’il est impossible de passer outre un dur travail.

En revanche, il y a un aspect du travail dont personne ne parle, qu’Usain Bolt explique ainsi : « Il y a toujours un prix à payer ». Tu peux être satisfait du prix demandé, tu peux même tellement aimer cela que tu ne te rends pas compte que tu es en train de le payer petit à petit, mais la vérité est là, inéluctable : il y a toujours un prix à payer.

João Vieira

Si tu veux être le meilleur, ou même si ton objectif est "simplement" d’être bon, tu vas devoir explorer des aspects de ta discipline que les autres n'envisagent même pas. Le talent et la capacité naturelle seuls ne mènent pas loin. Après un certain point, les autres ont le même talent que toi. Ils sont tous aussi intelligents, forts, rapides ou grands. C’est à partir de ce moment que les choses deviennent sérieuses.

Que vas-tu faire que les autres n’oseront... Lire la suite

[Blog] J’ai choisi Winamax

Par dans Général il y a 1 mois.

Un jour, alors qu’il prononçait un discours devant un parterre de jeune diplômés, Steve Jobs a lancé cette phrase : « Si vous n'avez pas encore trouvé ce que vous aimez, continuez de chercher. Comme c’est le cas avec tout ce qui concerne le cœur, vous le saurez quand vous le trouverez. » Que le nom de Steve Jobs ne nécessite aucune présentation n’est bien entendu pas sans raison.

Il en va de même pour l’histoire que je vais vous raconter... même si, au début, tu n'as pas immédiatement attiré mon attention. C’est d’abord via des amis que j’ai entendu parler de toi. Tu étais en train de conquérir la France. Les gens parlaient de toi avec enthousiasme, et ils étaient de plus en plus nombreux à parler de toi. Mais Paris l’enchanteresse semblait loin de la belle mais humble Madeira.

Avec le temps, ta réputation a débordé au-delà des frontières de ton pays d’origine. Ton nom revenait de plus en plus souvent dans les conversations. Sans crier gare, tu étais devenu un mastodonte européen. Ton prestigieux casting de superstars françaises (avec au milieu un Génie belge) s’est vu agrémenté du meilleur joueur italo-marocain jamais connu, et par-dessus le marché du numéro 1 mondial. Autrement dit : deux joueurs que personne n’avait réussi à séduire jusque-là ! Ainsi, les plus respectés de mes pairs se rapprochaient de toi. Ma curiosité a pris le dessus. Il fallait que je découvre par moi-même de quoi il en retournait. Cela ne m’a pas pris longtemps pour comprendre.

Ton approche et tes idées étaient différentes. Ton attitude était la bonne, et ta générosité allait dans la bonne direction. Tes propositions étaient variées et ambitieuses. Tout chez toi semblait avoir été créé avec le but de plaire à ceux qui s’étaient rapprochés de toi.... Lire la suite