Naza114

En ligne comme en live, l'ancien basketteur pro collectionne les records et trophées avec une régularité effrayante.

Suivez Naza114 sur FacebookSuivez Naza114 sur TwitterSuivez Naza114 sur Instagram

[Blog] Le comment du pourquoi

Par dans Général il y a 1 mois.

João Vieira Blog

Si tu ne sais pas pourquoi tu fais ce que tu es en train de faire, je suis quasiment sûr que tu n’es pas très bon à ça.

Pour réussir ce que l'on veut entreprendre, il suffit d'une raison, primordiale : il faut tendre vers un but donné. On peut avoir un objectif fort et ne pas réussir par manque de dévouement. On peut avoir un objectif fort et ne pas réussir par manque de persévérance. Savoir "pourquoi" vous avez choisi cette voie ne vous mène pas directement jusqu’au but en lui-même, mais si ce "pourquoi" n’est pas suffisamment fort et clair dans votre tête, vos chances d’accomplir quoi que ce soit de tangible sont proches du néant.

Il ne suffit pas de se fixer un certain objectif mais surtout de savoir "pourquoi". C'est selon moi l’élément central de toute motivation. Prenons un exemple concret, avec une équipe de football de jeunes de 15 ans :

Le Joueur 1 joue parce qu’il veut devenir joueur de foot professionnel. C’est son objectif. Il veut devenir pro parce qu’il adore le foot et qu’il veut aider sa famille à sortir de la pauvreté. C’est son "pourquoi".
Le Joueur 2 joue parce qu’il veut devenir joueur de foot professionnel. C’est son objectif. Mais quand on lui demande pourquoi, il ne sait pas quoi répondre ou simplement "parce que". Il n’a pas de "pourquoi".
Le Joueur 3 joue au foot pour s’occuper.

Le Joueur 3 n’a pas d’objectif et donc peu de chance d’accomplir quoi que ce soit. Il peut évidemment devenir un grand homme mais on ne se souviendra, a priori, pas de lui pour sa carrière footballistique.

Le Joueur 2 a un objectif mais n’a pas d’intention, de "pourquoi". Il peut devenir un joueur décent mais ce manque de raison suffisante lui posera de gros problèmes chaque fois qu’il se retrouvera... Lire la suite

[Blog] Le conflit intérieur

Par dans Life Style il y a 3 mois.

FB

Alors que j'écris ce blog à la fin de l'année 2018, voilà déjà sept ans que je suis assez chanceux pour évoluer dans le poker à son plus haut niveau. J'ai appris beaucoup de choses au travers de ce jeu, mais aucune n'a été plus importante que le développement de mon intelligence émotionelle et la profondeur à laquelle je peux désormais me comprendre - et donc, en conséquence directe, comprendre les autres.

Une des choses que le poker m'a appris et que j'applique dans ma vie de tous les jours, c'est que qu'importe la voie que vous choisissez, les buts que vous vous fixez, d'où vous venez, qui vous êtes, vos caractéristiques sociales, etc., nous faisons tous face à la même lutte : le conflit intérieur.

On s'en fiche de nos circonstances, de nos challenges ou de nos adversaires : il n'y a pas de compétition. C'est juste nous contre nous même, et si vous parvenez à vous vaincre, personne d'autre ne peut le faire.

Ce conflit, nous y faisons face quotidiennement sans même nous en rendre compte. Dès lors qu'on reporte une corvée, on perd. Quand on sait qu'on a besoin de repos, mais qu'on ouvre Netflix, on perd. Quand on appuie sur snooze pour faire taire notre réveil, on perd. En revanche, quand on n'a aucune envie de lancer une session et qu'on lance quand même les tables, à l'heure, focus, on gagne. Quand on a la flemme de partir courir et qu'on y va quand même, on gagne. Quand on se tape une sale journée mais qu'au lieu de l'accepter, on décide de changer d'attitude pour la voir différemment, on gagne. La liste des petites batailles quotidiennes que je dois remporter en 2019 pourrait prendre des pages et des pages. Mais Stephane m'a dit que ce blog devait être prêt avant la fin de l'année.

Joao Vieira

David Goggins - un... Lire la suite

[Blog] Le long terme, c’est long !

Par dans Life Style il y a 6 mois.

João Vieira Blog Facebook

"Ça va marcher sur le long terme." Voici l'une des expressions que l'on entend le plus chez les joueurs de poker quand ils reviennent sur une main. Cela veut souvent dire que l'action n'a pas donné le résultat escompté dans cette situation donnée, mais que, si on continue de la répéter face à ce même problème, elle fonctionnera suffisamment souvent pour nous faire gagner de l'argent. Quand on met ces mots ensemble, on renforce l'idée que, même si l'issue n'était pas la bonne aujourd'hui, répéter cette façon de jouer est la bonne façon de faire. On renforce le chemin sur lequel on avance, pas notre résultat immédiat.

Comprendre le concept simple que toutes les bonnes décisions ne se changeront pas en résultats positifs, et que de mauvaises décisions peuvent parfois engendrer des issues positives est extrêmement important pour comprendre le poker. Assimiler le fonctionnement de la variance est aussi très utile pour le reste de nos vies.

Combien d'entre nous ont déjà modifié des bonnes choses dans leur stratégie à cause d'un manque de confiance en période de bad run ? Combien ont commencé à remettre en question tout ce qu'ils faisaient aux tables parce qu'ils étaient en train de perdre depuis un petit moment ? Combien ont répété les mêmes erreurs pendant des années, pour ne les remarquer que lors d'une phase négative ? Combien se sont reposés sur leurs lauriers parce qu'ils étaient tout le temps en train de gagner ? Gardez foi en la voie que vous avez choisie, les connaissances que vous avez emmagasinées et faites confiance à votre méthode.

De la même façon, dans notre vie de tous les jours, combien d'entre nous ont changé leur façon d'être, de se comporter, de traiter avec les gens, sur la base de quelques... Lire la suite

[Blog] Objectif Ronaldo

Par dans Général il y a 10 mois.

Joao Vieira
Je me sens extrêmement veinard et reconnaissant d’avoir auprès de moi des gens prenant le temps de me soutenir et de suivre les progrès de ma carrière. J’ai vraiment eu de la chance, mais parmi tous ces témoignages d’affection et de soutien, la chose qui me rend le plus fier est lorsque l’on m’appelle « le Cristiano Ronaldo du poker ». Quand on me dit ça, j’ai le sourire jusqu’aux oreilles.

J’ai deux ou trois trucs en commun avec Ronaldo : nous sommes tous les deux Portugais, nous avons grandi sur la plus belle île du monde (Madeira), nous sommes nés dans la même ville (Funchal), et on peut tracer quelques parallèles entre nos formations respectives… Sans oublier que nous sommes tous les deux une marque pesant des millions de dollars, avec quelques investissements dans des hôtels de luxe. Non, je déconne - mais j’aimerais bien !

Cela va sans dire : j’admire Cristiano. Ce qu’il a fait, tout ce qu’il a accompli de ses propres mains – enfin, de ses pieds - est proprement inimaginable. Il est une inspiration et un modèle pour quiconque a pour objectif d’arriver quelque part dans la vie. Je me contrefiche des polémiques, des ragots ou de quoi que ce soit qui ne soit pas en rapport avec son talent – ces choses ne regardent que lui. Mais dès qu’on parle de son œuvre : il est de classe mondiale. World Class! En un mot, Ronaldo est l’excellence.

Mais pourquoi est-il si fort ? Tellement fort que personne ne penserait sérieusement à ne pas l’inclure dans la liste des Meilleurs de Tous les Temps ? Quelqu’un dira que c’est une affaire de boulot, de boulot et encore de boulot. Un autre parlera de talent et de circonstances. La plupart seront d’accord pour dire qu’il s’agit d’un mélange des deux.

Le monde entier est peuplé de gens... Lire la suite

[Blog] Le prix à payer

Par dans Life Style il y a 12 mois.

João Vieira Blog Facebook

L’une des choses les plus importantes que l’on apprend avec l’âge, c’est que l’on gagne énormément à écouter nos aînés qui ont déjà vécu des situations similaires à celles que l’on peut rencontrer. Il suffit d’écouter. Cela vous donnera une sagesse inestimable qui vous aidera à apprendre beaucoup plus vite. Cette technique ancestrale peut faire de vous un meilleur athlète, étudiant, joueur de poker et surtout, une meilleure personne. Je l’ai appelée : "Demande. Tais-toi. Écoute."

Depuis que j’ai découvert ce secret inestimable, je suis toujours très curieux d’écouter et de lire tous les conseils que les gens que j’admire décident gentiment de partager. On m’a dit d’innombrables fois qu’il faut croire en soi-même, qu’il faut travailler dur et ne pas lésiner sur les moyens. Il me semble que le point commun entre tous les gens que j'estime est qu’ils savent tous qu’il est impossible de passer outre un dur travail.

En revanche, il y a un aspect du travail dont personne ne parle, qu’Usain Bolt explique ainsi : « Il y a toujours un prix à payer ». Tu peux être satisfait du prix demandé, tu peux même tellement aimer cela que tu ne te rends pas compte que tu es en train de le payer petit à petit, mais la vérité est là, inéluctable : il y a toujours un prix à payer.

João Vieira

Si tu veux être le meilleur, ou même si ton objectif est "simplement" d’être bon, tu vas devoir explorer des aspects de ta discipline que les autres n'envisagent même pas. Le talent et la capacité naturelle seuls ne mènent pas loin. Après un certain point, les autres ont le même talent que toi. Ils sont tous aussi intelligents, forts, rapides ou grands. C’est à partir de ce moment que les choses deviennent sérieuses.

Que vas-tu faire que les autres n’oseront... Lire la suite

[Blog] J’ai choisi Winamax

Par dans Général il y a plus d'un an.

Un jour, alors qu’il prononçait un discours devant un parterre de jeune diplômés, Steve Jobs a lancé cette phrase : « Si vous n'avez pas encore trouvé ce que vous aimez, continuez de chercher. Comme c’est le cas avec tout ce qui concerne le cœur, vous le saurez quand vous le trouverez. » Que le nom de Steve Jobs ne nécessite aucune présentation n’est bien entendu pas sans raison.

Il en va de même pour l’histoire que je vais vous raconter... même si, au début, tu n'as pas immédiatement attiré mon attention. C’est d’abord via des amis que j’ai entendu parler de toi. Tu étais en train de conquérir la France. Les gens parlaient de toi avec enthousiasme, et ils étaient de plus en plus nombreux à parler de toi. Mais Paris l’enchanteresse semblait loin de la belle mais humble Madeira.

Avec le temps, ta réputation a débordé au-delà des frontières de ton pays d’origine. Ton nom revenait de plus en plus souvent dans les conversations. Sans crier gare, tu étais devenu un mastodonte européen. Ton prestigieux casting de superstars françaises (avec au milieu un Génie belge) s’est vu agrémenté du meilleur joueur italo-marocain jamais connu, et par-dessus le marché du numéro 1 mondial. Autrement dit : deux joueurs que personne n’avait réussi à séduire jusque-là ! Ainsi, les plus respectés de mes pairs se rapprochaient de toi. Ma curiosité a pris le dessus. Il fallait que je découvre par moi-même de quoi il en retournait. Cela ne m’a pas pris longtemps pour comprendre.

Ton approche et tes idées étaient différentes. Ton attitude était la bonne, et ta générosité allait dans la bonne direction. Tes propositions étaient variées et ambitieuses. Tout chez toi semblait avoir été créé avec le but de plaire à ceux qui s’étaient rapprochés de toi.... Lire la suite