King5 : les Bad Beatles

Par dans Tournois Online il y a plus de 7 ans.

Tout pourrait se résumer en un mot, titre bien connu de ces Fab Four dont nous avons détourné le nom : HELP !... Oui, car cette équipe de KING5 va vraiment avoir besoin d'aide.



Jugez plutôt :


1 - Michel Abécassis, alias MIK.22

Un capitaine désigné après calcul précis de l'équation suivante : nombre de cheveux blancs multiplié par l'âge et divisé par le nombre de neurones en activité. Résultat évident, c'est MIK.22 qui s'y colle. De loin.


2 - Davidi Kitai, alias kitbul

Un Belge qui adore les  houitres, surtout avec une Dame, pour en faire son plat favori, le fameux « Dame-Houitre » bien connu des gastronomes d'outre-Quiévrain. Avantage majeur du kitbul : se déplace surtout la nuit et toujours avec le sourire. Gros défaut : ne se fait comprendre que si on possède sur le bout des doigts « Le Petit Davidi illustré » (Mannekenpiss Ed., Bruxelles, 2012). Exemples de ses expressions favorites : « Demaiiiin » ou encore « ‘Fin bon ». Difficile à traduire, je vous le disais bien...


3 - Ludovic Riehl, alias mikedou

Notre arme secrète. Profession : Top Shark . Littéralement, ça veut dire : requin du haut. En fait, Ludo nous vient tout droit d'Alsace où, avant de rejoindre le Team Winamax, il a été nourri au fish pendant des années. Signes particuliers : discret, parle poker sans accent et  tient bien l'alcool (quoique...). Sa connaissance parfaite des abysses de l'Océan Online nous sera précieuse.


4 - Ludovic Lacay, alias Sir Cuts

Il était important d'inclure à notre groupe un juriste de formation ! Imaginez en effet  le cas où nous serions éliminés de ce KING5. Improbable certes. Et forcément injuste. Mais c'est là que Ludovic nous sera utile (one... Lire la suite

Chronique d'une victoire annoncée

Par dans GénéralTournois Online il y a plus de 8 ans.

Restons humbles et modestes. Mais soyons tout de même objectifs : dans le King 5 qui commence le 7 septembre, une équipe survole le lot : la nôtre. L’énoncé seul des noms qui la composent devrait suffire à vous faire trembler : AntonyL, furax666,_guignol, Sir Cuts et MIK.22. ..Comment ça, vous n’êtes pas convaincus ? Vous doutez des YAKUZAMAX, cette équipe soudée, volontaire, où chaque joueur va tout donner pour l’honneur de la Cause?...OK, alors je vais aller plus loin et développer l’argument massue qui réduira les plus sceptiques : nous sommes une équipe de joueurs é-qui-li-brés. Là est la clé de notre succès. Ou pas. Votre avis ?…

Nous avons un type qui a déjà cassé 8 ordinateurs et sa propre main droite en cognant contre un mur. Juste pour se calmer après des bad beats. Nous ne les citerons pas tous, contentons-nous du plus marquant : à tapis pré-flop, son 9-4 offsuit n’avait pas réussi à craquer la paire de Rois en face. En résumé : un poker solide et des nerfs d’acier. J’allais oublier son atout maître : la ponctualité et l’assiduité. Impensable qu’il manque ne serait-ce qu’une seule main du Stade 1 de ce King 5.

Nous avons un garçon de bonne famille, juriste accompli, « local hero »et en outre grand sportif : lors de sa dernière partie de tennis, il a carotté à peine une douzaine de points. Et comme il ne réussissait pas malgré cela à gagner le match, il a fait une fausse tentative de suicide en se donnant plusieurs coups de raquette sur le crâne. Donc un homme qui garde la tête sur les épaules en toutes circonstances,  doublé d’un joueur au fair play indiscutable.

Nous avons aussi un spécialiste des probabilités, « petit par... Lire la suite

C'est parti !...

Par dans Général il y a plus de 8 ans.

Si vous êtes comme moi, vous guettez les news en provenance de Las Vegas.  Aux WSOP, Nico Levi a montré la voie pour le Team Winamax en se qualifiant pour la table finale du 5000$ shootout ; et sans un bad beat avec J-J contre 8-8, sa belle 5ème place aurait facilement pu se transformer en bracelet. Quoi qu’il en soit, voilà qui est de bon augure pour la suite. Des perfs Winamax, il y en aura d’autres cet été. Et pas seulement à Las Vegas…

Cette année, comme beaucoup d’entre vous, je ne vais pas aux WSOP. Qu’à cela ne tienne, depuis Paris, un thermos à portée de main vu le décalage horaire, je suis toutes les aventures de mes potes du Team, contées par le menu et en direct par le tandem Benjo-Harper avec la verve qu’on leur connaît. Bien sûr, j’aimerais être aux côtés de mes amis là-bas et participer avec eux à la course aux bracelets... Cela m’éviterait de boire autant de café.

Et pourtant je n’ai aucun regret ! Car pour moi et pour tout le staff Winamax, une autre partie, peut-être plus belle encore, se joue ici, en France. Au bout, pas de bracelet mais un enjeu largement aussi excitant: l’ouverture et la réussite du nouveau site winamax.fr. Avoir obtenu un agrément officiel del'ARJEL, c’est déjà comme si on avait passé la bulle...

Maintenant, à nous la victoire ! Et dans ce « nous », il y a évidemment vous tous. Notre défi sera non seulement de rester la communauté N°1 du poker français mais aussi de pouvoir jouer sur le meilleur site de poker du marché. Ouverture oblige, un public plus large, attiré comme nous tous par ce jeu passionnant, va nous rejoindre. Pas question de vous décevoir, pas question de les décevoir non plus. « Pour ce faire », comme dirait mon pote... Lire la suite

En 2010, et vite!

Par dans Général il y a plus de 9 ans.

Cette fois, c'est la fin. De l'année. Choses vues en 2009:

Un perdant. Oui, figurez-vous que j'en ai trouvé un. Cela n'a pas été facile puisque j'ai rencontré au moins une centaine de "pros" qui se disent faire partie du top 10 au classement français. Sur quel support, me direz-vous? Est-ce sur le classement du magazine Geek-24, sur celui de FFJT (la fédération française des joueurs de turbo), ou encore sur celui du Club-Broker? En fait, je suis comme vous, je m'y perds un peu...En tout cas, il vaut mieux être dans un top 10, quel qu'il soit, plutôt que dans aucun. Je vous vois venir....Eh bien, c'est raté car moi, j'y suis aussi. Au Top 10 des vétérans, dans la revue Poker-Couche. Juste derrière François Montmirel.

Une devise. Vous allez croire que je parle d'argent. Justement pas. En revoyant "Le Samouraï", un film de Jean-Pierre Melville, j'ai entendu cette phrase dans la bouche d'Alain Delon: "Je ne perds jamais...Jamais vraiment." C'est exactement comme ça que je vois le poker: même quand on perd, on gagne beaucoup. Des rencontres, des amis, des expériences qui nous forgent. Oui: "Je ne perds jamais...Jamais vraiment". Désormais, j'ai toujours ces mots en tête.

Un site sans bad beat. Avec toutes ces rooms plus "rigged" les unes que les autres, on ne s'en sort plus. Impossible de gagner ses 10 000€ par jour. Heureusement, j'ai découvert "Birramax". Là au moins, pas de surprise. On en a pour son argent. 3 bières à l'ouverture de compte, 1 chope à chaque parrainage et même un fût entier si on écluse 50 litres par mois. Inconvénient: c'est un site où il y a beaucoup de pression. Forcément. Mais il y a aussi pas mal de beaux MBT: je vous conseille le tournoi Hips-stack du vendredi et la Burp-party... Lire la suite

Mise en examen

Par dans Général il y a plus de 9 ans.

Analyser a posteriori le déroulement de ses tournois est essentiel. C'est évidemment source de progrès et de meilleurs résultats statistiques dans l'avenir. Tout le monde est d'accord là-dessus. Pourtant, analyser objectivement est l'un des domaines les plus difficiles du poker.

Car la tendance générale, naturelle, est de se focaliser sur la malchance. Le hasard est si omniprésent au poker qu'il est commode de se décharger sur lui de tous ses maux. Parfois consciemment, le plus souvent inconsciemment ou en tout cas de bonne foi. Lorsque vous êtes éliminés d'une compétition, ne racontez-vous pas systématiquement la dernière main, l'ultime coup du sort alors que "tout était encore possible"?...

Une mise en examen s'impose. Ce n'est peut-être pas aussi grave que l'affaire Clearstream mais je prends mon exemple personnel sur les 4 derniers mois, ç'est-à-dire depuis la "rentrée" après les WSOP de Las Vegas en juillet dernier. Hormis trois étapes du France Poker Tour, j'ai joué 6 grands tournois: Le Partouche Poker Tour, 3 side events des WSOPE à Londres, l'EPT de Londres et l'EPT de Varsovie. Bilan: 3 éliminations au Day 1, une élimination au day 2, 2 places payées.

Si je prends l'analyse "politiquement correcte", telle d'ailleurs qu'elle apparaît dans les coverages de Benjo et Harper, je ressors avec une auréole sur la tête, quasiment irréprochable. Comme toujours depuis un an, j'ai à chaque fois perdu les coin flips charnières et pris des bad beats sur les gros coups où j'étais favori. Certes. Mais si je fouille en profondeur, sans forcément me polariser sur LE dernier coup qui provoque mon élimination ni sur les coups les plus marquants qui ont été relatés, le film est différent: tantôt j'aurais... Lire la suite

"Deepstack Extravaganza" au Venetian

Par dans Général il y a plus de 9 ans.

Du Rio -où se déroulent les WSOP- au  luxueux Venetian -qui organise sur toute la même période la "Deepstack Extravaganza" avec un tournoi chaque jour-...il n'y a qu'un pas. J'avais donc décidé de faire le 2000$ No Limit du vendredi 26. Et plein d'espoir puisque, comme dit le proverbe: "changement d'herbage réjouit les veaux"...

Et de fait, je me suis retrouvé dans une ambiance très agréable, amicale même car j'ai passé la première journée avec Nicolas Babel à ma droite, "Nicbab" sur Clubpoker. Nicolas a délaissé son job au comité directeur d'une entreprise pour s'essayer en pro de poker pendant au moins quelques mois. Il mérite de réussir car pour l'avoir observé pendant presque toute la première journée -il a sauté, hélas, au 13eme niveau-, c'est un excellent joueur de tournoi, réfléchi et très technique, doublé d'un garçon intelligent et fort sympathique, ce qui ne gâche rien.

Venons-en à mon parcours lui-même. Après un Day 1 en demi-teinte (quelques bonnes décisions mais un mauvais call à la river pour 6k et un bluff raté pour 3k)...Donc après un premier jour où je n'ai pas très bien joué, je démarre le Day 2 de ce tournoi dont le niveau est maintenant très relevé, avec 80 000 jetons (le stack de départ était de 20 000). 65 joueurs restant sur 430. Je suis en-dessous de la moyenne qui est à 125 000 mais ce n'est pas un problème car dans ce tournoi Deepstack, nous sommes au 13eme niveau et les blinds sont encore raisonnables: 1200-2400 + ante 300.

16h. On a "redraw" les tables et je me retrouve avec 8 joueurs que je ne connais pas. Le superviseur annonce que le bouton sera au siège 6. Bonne nouvelle, c'est chez moi! Le premier tour se déroule sans aucune main... Lire la suite

Résiste !

Par dans Tournois Live il y a plus de 9 ans.

Hello à tous!  :

Je ne me suis pas manifesté sur le blog  depuis Vegas car dans les quelques tournois WSOP que j'ai joués, cela a vraiment été l'horreur. J'ai bien joué -enfin, je pense- et je n'ai eu que des coups défavorables. Mais je ne voulais pas venir me plaindre et raconter mes bad beats alors que j'ai la chance de participer aux plus beaux tournois du monde. Cela dit, comme je l'ai écrit dans un post sur WAM il y a quelques jours, le but n'est pas de passer des vacances au soleil, le but est de faire des résultats et chaque élimination est douloureuse.

J'avais choisi de jouer au début mes variantes préférées, PLO, PLO8, Limit O8 et HORSE. Je n'ai tout simplement pratiquement pas gagné un seul coup important, perdant tous les coin flips et les coups où j'étais favori, ou alors les  partageant (au HI Lo) quand j'avais des montagnes.

Je n'avais donc fait aucun tournoi de hold'em au WSOP jusqu'à aujourd'hui...Et là, j'ai encore été servi. J'arrive sur une table assez bonne, sans aucun joueur connu, et je monte de 6000 à 7000 sur de petits coups, sans jeu, simplement en jouant très agressif au début. Se présente LE coup:

Les blinds sont encore 25-50 (1er niveau) et je relance à 150 avec 7-5 offsuit au Hijack. Je suis payé par la grosse blinde, un joueur loose.

J'ai donc [7H]  [5C]

Flop  [9C]  [7S]  [5S]

Mon adversaire check , je mise 250 dans un pot de 325. Il Call.

Turn  [5D]

Il check encore et je mise 600 avec mon FULL. C'est payé.

River  [2S]  qui fait rentrer la flush

Il CHECK à nouveau et je mise 2000, quasiment le pot. J'espère qu'il a rentré sa couleur ou qu'il me croira en bluff s'il a un petit quelque chose. Là, après n'avoir jamais relancé de tout le coup (alors qu'il aurait pu... Lire la suite

Sous le signe de Lyon

Par dans Général il y a plus de 9 ans.



Ils ont un coeur gros comme ça, les membres de Pokeralyon. Ils nous avaient gentiment invité, Yuestud et moi, pour leur tournoi anniversaire des 3-4 avril et les 230 participants nous ont réservé un accueil que nous ne sommes pas près d'oublier. La passion, la générosité et la bonne humeur de leur groupe vont droit au coeur. Un grand merci à Pascal et David mais aussi à Rems, Kangoo, Greg, Hughes, Jaybee, Lilou, etc, etc (Je n'ai malheureusement pas la place de vous citer tous.

Je suis fier d'être votre parrain, ne changez rien  !...

Ah si...Pour la prochaine fois, changez les cartes, prenez des "Godfather" plastifiées, spéciales "anti-bad beats"  ;=)

Kings of the road

Par dans GénéralTournois Online il y a plus de 9 ans.

Je tiens à exercer mon droit de réponse suite à l'article  scandaleux de Benjo sur le King 5 (voir ci-dessous) !

Mon cher Benjo, ce papier est certes particulièrement bien documenté mais il est beaucoup trop impartial. Le politiquement correct, ok mais rien ne remplace la vérité nue. Que voici.

Sache, et avec toi tous ceux qui auront la patience de nous lire, que la seule équipe intéressante parmi les trois que tu présentes est la nôtre, "FORCE BLEUE" ! Nous sommes les seuls à avoir une chance réelle dans ce tournoi car nous somme à la fois motivés et préparés comme de vrais champions. Pour exemple, je te donne notre emploi du temps de mardi dernier, digne des Rocky Balboa que nous sommes:


- Antony s'est levé tard. Il a bien mangé à midi. Après, il est allé faire la sieste.


-Tall est allé au square. Il avait retrouvé johny comme d'habitude au bac à sable mais on lui a interdit de fréquenter 001 désormais (il est dans une autre équipe). Tall a pleuré mais nous lui avons payé un tour de manège et tout est rentré dans l'ordre. Il a même décroché la tête de Mickey et a eu droit à un deuxième tour gratuit. Il était content.

-Ludo et Gohahounet avaient commencé une partie de morpions mais ça a tourné au vinaigre quand Ludo a voulu planter son crayon dans la cuisse de Goha. Finalement ils se sont réconciliés devant une tartine de Nutella et une compote à la banane. Un bon goûter car la préparation des champions commence par une alimentation équilibrée, on le sait.

Quant à moi, après le couscous et les cornes de gazelle, j'ai réussi, presque facilement, à sortir du placard à balais où m'avait enfermé Juliette. Soi-disant elle voulait être tranquille pour mettre au point sa... Lire la suite

Trou Normand (suite)

Par dans Général il y a plus de 10 ans.

Suite de mon EPT à Deauville, avec les deux derniers coups marquants...

Après la river malheureuse contre Bruno Haddad, j'ai encore un tapis très correct de 280 000, au-dessus de la moyenne, avec une trentaine de joueurs en course...

-Coup N°2

Blinds 3000-6000, antes 500

UTG+1, Tristan Clémençon relance à 16 500. Il est suivi juste derrière par un Italien qui a un petit tapis d'environ 100 000.

Les autres passent jusqu'à moi qui suis de SB à 3000.

J'ai [Jc][Jd].

Ici, faut-il seulement payer ou faut-il relancer?

Très souvent, la bonne attitude est d'opter pour un simple call avec 10-10 ou J-J sur une relance adverse alors que les tapis sont profonds. Avantages: on voit le flop pour pas très cher et on gagne le coup assez souvent même si on ne trouve pas son brelan, en exerçant son jugement par la suite.

Ici, le contexte est différent:

-Tristan est un joueur très loose agressif à la table, c'est son style et surtout son gros tapis (plus de 400 000) fait qu'il est entré dans la plupart des coups depuis le début. Il aura très souvent une main qui ne pourra pas tenir le 3-bet.

-Le joueur qui a suivi derrière lui n'est pas dangereux car dans sa situation, avec un petit tapis, il ne peut pas se permettre de slowplayer avec AA, KK ou QQ .

-Si je call, je donne une cote énorme à la BB qui va très certainement compléter (il a un tapis de 220 000). Dans ce cas, nous allons jouer le coup à quatre et pour moi, cela revient quasiment à trouver un Valet au flop, contrairement au cas évoqué plus haut où, en tête-à-tête, le call permet de gagner dans beaucoup plus souvent.

Pour toutes ces raisons, et parce que le pot est intéressant à prendre (il fait déjà 46 000), un squeeze me semble... Lire la suite