Sur la bonne voie

Par dans Tournois Online il y a plus de 5 ans.

Lors de mes deux précédents billets, je faisais part de mes objectifs, puis de quelques conseils à propos des Winamax Series. Eh bien, nous y voilà, la dixième édition du festival est finie et il est l’heure d’en faire le bilan !

Epreuves jouées 58
Places payées 10
Tables finales 1
Total des droits d’entrée 4 785€
Total des gains 19 751,52€
Profit 14 966,85€

Jouer un gros volume dans autant de formats différents s’est comme d’habitude révélé particulièrement ardu. Les soirées où l’on mélange Heads-up Deglingo, NLHE Fullring, PLO 6-max et 4-max Shootout nécessitent plus d’attention que lors d’une session classique, et donc plus de concentration pour passer instantanément d’un processus de réflexion à un autre. Et encore, conformément á la loi française, nous n’avons que le droit au Hold’em et au PLO ! Si de nouvelles variantes sont autorisées un jour, ce à quoi je suis évidemment favorable, cela nous compliquera encore plus la tâche. Ceci dit, travailler dans un environnement complexe est le meilleur moyen de progresser soi-même.

6e du High Roller

Si je suis bien entendu très satisfait du résultat financier, je dois reconnaître que ces profits proviennent avant tout d’un seul et unique « deep run » effectué dans le plus gros tournoi du festival, le High Roller á 1 000 euros, où je me suis classé sixième.

Sur mes neuf autres places payées, on trouve huit « min-cash » dans des tournois divers et variés. La seule autre performance significative a été mon parcours dans le Million Event, dans lequel j’ai culminé à plus de 30 fois le tapis de départ lors du deuxième jour, avant de progressivement... Lire la suite

Objectifs online : le point à mi-parcours

Par dans Tournois Online il y a plus de 6 ans.


Photo : Hugues Fournaise

Dans un article publié en mars sur ce blog, j’affichais des objectifs ambitieux pour mes résultats en MTT online sur Winamax d’ici fin 2014. Nous sommes presque en août, il est donc temps de jeter un œil sur leur réalisation.

Commençons par mon objectif de profit sur l’année. En mars, j’écrivais:

« Mon premier objectif est financier. Je veux essayer d’afficher 100 000 euros de profit d’ici la fin de l’année ! C’est très ambitieux, car même en conservant mon ROI actuel, cela nécessiterait un volume et une discipline importante en parallèle de mon programme de tournois live. Je ne m’en voudrai pas si je manque cet objectif, mais je vais faire de mon mieux pour l’atteindre. »

Au 26 juillet, j’en suis à près de 59 000 euros de gains nets, soit pile dans les clous pour atteindre les six chiffres avant le 31 décembre. J’ai raté pas mal de dimanches pour cause de WSOP et je compte bien profiter de l’été pour rattraper le retard de volume, avant la période clé des Winamax Series X en septembre.

Selon Sharkscope, cela me place en 15eme position au classement des gains 2014 en Tournois/SNG sur Winamax.

Si les joueurs ayant atteint le podium du Million Event des dernières Winamax Series vont être difficiles à rattraper, je compte bien mener une belle bataille á distance avec les autres regs !

Sur les quatre points évoqués dans le blog de mars, je suis plus ou moins satisfait :

  •  "Je veux améliorer ma connaissance des adversaires réguliers, savoir qui se cache derrière chaque pseudo (très difficile avec désormais la possibilité de changer son pseudo) et prendre des notes plus précises."

J’ai commencé ce travail en passant en... Lire la suite

Les différences entre le poker live et online

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a plus de 6 ans.

J'écris depuis mon lit à Las Vegas. J'ai beau aimer mon lit et ne pas rechigner sur les grasses matinées (l’un des avantages non négligeables de la vie de joueur), c'est un endroit où j'ai passé beaucoup trop de temps à mon goût cette année.

Mes WSOP 2014 ont été un véritable désastre : aucune place payée en dix tournois joués, une bonne semaine de convalescence due à des problèmes de santé inopinés et un bad run comme j'en ai rarement connu en live. Loin de moi l'idée de me plaindre, mais une petite analyse statistique me rassure : j'ai été à tapis 19 fois au total, 13 fois en étant favori, et je n'ai gagné que deux pots, dont aucun en Hold'em.

Cela me permet de relativiser un peu cette contre-performance. De plus, les coups à tapis ne sont qu'une partie, certes non négligeable, de la mesure de la variance, et la variance n'est de toute façon qu'une excuse un peu bancale. Le joueur de poker doit se focaliser sur ce qu'il peut contrôler : sa préparation physique et mentale, sa sélection pré-flop, ses sizings, ses lectures ou encore son self control émotionnel. Sur ces derniers critères, je suis globalement satisfait. De nombreux réglages sont toujours à parfaire, mais paradoxalement, mes pires WSOP sont aussi ceux où j'ai le mieux joué...

D’un autre côté, je suis sur une excellente dynamique en ligne. J'ai annoncé des objectifs ambitieux en début d'année, et malgré un volume moins important que prévu, je suis pour l'instant en phase pour réaliser mon objectif de 100 000 euros de profits sur les MTT en ligne de Winamax.

Quand je prends un peu de recul pour apprécier ma carrière de joueur jusqu'à aujourd'hui, je constate une différence de plus en plus marquée entre mes résultats en ligne et mes... Lire la suite

Welcome to the Future

Par dans Life Style il y a plus de 6 ans.

Je m’écarte de mes habituelles logorrhées pokéristiques pour vous parler d’un sujet qui me passionne depuis maintenant plus d’un an. Le fait d’habiter dans un pays anglo-saxon m’a ouvert les yeux sur le fait que le monde ne se résume pas à la morosité franco-française. Alors que mon pays d’origine semble orienté vers le passé, ma culture d’accueil est de son côté résolument tournée vers l’avenir. Et les perspectives évoquées font tourner la tête !

Le futur à partir du passé

Je veux vous parler de futurisme. Il s’agit d’essayer d’anticiper l’avenir de l'humanité au sens large, en comprenant le passé et en analysant les tendances du présent. Peut-on réellement anticiper ce que le futur nous réserve à partir du passé ? Rien n’est moins sûr, et les prophètes du passé se sont globalement plantés en beauté sur leurs prédictions, à quelques rares et spectaculaires exceptions près, comme celles de l’auteur de science-fiction Isaac Asimov en 1964.

J’ai commencé á m’intéresser au sujet il y a déjà quelques années, en lisant accidentellement un ouvrage de Jacques Attali, Une brève histoire de l’avenir, dans lequel l’auteur tente de déceler des tendances historiques et de les extrapoler pour les siècles à venir. Sa thèse centrale : le mouvement principal qui pousse l’humanité en avant, depuis qu’elle a inventé le langage, est sa recherche éperdue de la liberté individuelle. Comme si notre espèce n’avait comme réel but unique que de s’affranchir de ses chaînes, furent-elles réelles (l’esclavage, la dictature) ou psychologiques (le dogme religieux, les contraintes culturelles), avec comme but final d’être totalement libre.

Au-delà des prédictions géopolitiques, Attali parle également des évolutions sociales, dont deux... Lire la suite

Terra Incognita

Par dans GénéralTournois LiveTournois Online il y a plus de 6 ans.



Depuis que je me suis remis à écrire des articles stratégiques sur ce blog, j’ai essayé d’exposer ce qui constitue ma vision du jeu au sens large.

Dans Entrez Dans la Zone Grise, je parlais de l’erreur que commettent de nombreux joueurs de tous niveaux en cherchant des certitudes et des formules magiques au sein du poker, alors qu’il s’agit avant tout d’un jeu organique et changeant.

Les Fondations de La Pyramide était une réflexion sur la façon dont l’information sur laquelle nous basons nos décisions se condense et circule entre les joueurs de poker.

Dans Le Sommet de La Pyramide , je reprenais cette idée en essayant de l’appliquer à moi-même et en revenant sur la manière dont j’avais acquis mes propres connaissances, construites les unes sur les autres à partir de bases pas toujours solides.

La Panoplie du Joueur de MTT était une tentative de montrer comment mettre en application nos connaissances dans la pratique du poker en ligne en utilisant les bons outils.

Et enfin, dans Situation Stratégie Symétrie, j’exposais une vision globale du jeu et de l’art de la prise de décision au poker une fois qu’on a compris sa véritable nature.

Dans cet article, je vais tenter de faire une synthèse de tout cela en introduisant de nouveaux éléments de réflexion autour de la question suivante : ou se trouve l’EV (Expected Value) dans le poker d’aujourd’hui ? Sachant que de plus de plus de joueurs maitrisent des concepts de plus en plus avancés et font de moins en moins d’erreurs grossières.

Dans mon dernier blog, j’introduisais l’expression « Explorateur de l’EV ». Un bon joueur de poker est à mon sens quelqu’un cherchant en permanence à créer des situations asymétriques qui sont positives en EV pour lui et négatives pour ses... Lire la suite

Situation, Stratégie, Symétrie

Par dans Général il y a plus de 6 ans.



Ce mois-ci, je voudrais aborder un sujet technique important, qui est selon moi l’elément fondamental qui fait la différence entre un joueur de poker “moyen” et un autre qui vise l’excellence.

Si après un tel effet d’annonce, vous vous attendez sans doute un secret grandiose qui va révolutionner votre jeu, alors la réalité risque de vous décevoir car le “grand secret” des bons joueurs ne réside pas dans un move, ou une technique élaborée dont vous ne connaissez pas encore le fonctionnement.

J’ai moi-même longtemps cru que c’était le cas. J’ai passé les premières années de ma carrière à observer ce que faisaient les meilleurs et à essayer d’émuler leur approche.  Cette facon de progresser fonctionne dans une certaine mesure : à force de tentatives couronnées de succes ou d’échecs, on finit par intégrer peu à peu de nouvelles choses. Mais le plus important n’est pas votre répertoire de moves.

Le plus important est votre compréhension de la véritable nature du poker. Cette nature se résume en trois concepts indissociables que je vais détailler dans la suite de cet article:

- Situation
- Stratégie
- Symétrie

Ces “trois S” du poker, une fois compris et intégrés à votre approche globale du jeu, vous permettront de progresser avec une approche plus réelle et de réfléchir dans un cadre global correct.
 

Situation
 

Le poker est un jeu de situations.

Commençons par une petite révision.

Une des idées fondamentales au poker est de choisir, à tout moment, l’action qui a la meilleure ev (expected value), ou espérance de gain en français. Ce concept d’EV, que vous devez maitriser si vous voulez avoir la moindre chance de percer dans le poker moderne, est loin d’etre... Lire la suite

La panoplie du joueur de MTT

Par dans GénéralTournois Online il y a plus de 6 ans.

J’ai décidé de partager avec vous quelques-unes des clés de mon succès en MTT sur Winamax. Je me suis remis intensément aux tournois aux alentours de mars 2013, soit il y a presque un an, après une mauvaise période en cash-game. En préparation de mon défi « Ultimate Grinder » d’avril 2013, j’ai commencé à faire des sessions de multitabling massif pendant lesquelles je jouais quasiment tous les tournois du site le dimanche. Lors du premier jour de mon défi, alors que les Winamax Series battaient leur plein, j’ai joué près de 90 tournois en une journée et eu la chance de remporter un Event des W.Series le soir même.

J’ai depuis affiné ma préparation et ma méthode pour les sessions dominicales. Et les résultats ont suivi ! Voici mon graphique Sharkscope : ma reprise des MTT commence peu avant le 1500e tournoi. Mon ROI (Return On Investment) global est de 66% pour 94 000 euros de profits : c’est évidemment satisfaisant mais que je pense pouvoir encore m’améliorer.

J’ai déjà parlé de cette approche à plusieurs reprises, notamment dans ce blog. Cependant, des questions et remarques reviennent en permanence :
« Mais comment tu fais pour savoir comment jouent les autres? »
« Tu ne peux pas connaitre les dynamiques à table ! »
« Toutes ces tables, ça doit donner mal à la tête et tu dois missclick tout le temps ! »
Etc.

Ces questions soulèvent des obstacles légitimes mais aucune n’est sans réponse ni solution.

Voici, sans ordre particulier, cinq raisons qui expliquent ces résultats plutôt positifs :

1) L’organisation de ma session

J’ai un rituel quasiment immuable qui me permet de démarrer dans de bonnes conditions :

  • Chaque dimanche, je me lève avec la faim au ventre !  Je ne joue qu’occasionnellement... Lire la suite

Le grand quiz du Team Winamax : les réponses !

Par dans Général il y a plus de 6 ans.

Alors, connaissez-vous sur le bout des doigts l’histoire du Team Winamax ? Voici les réponses aux vingt questions du quiz que je vous avais proposé lors de mon dernier blog ! Si vous n’avez pas encore testé vos connaissances, je vous invite à répondre sur Wam-Poker !

1) Pouvez-vous citer tous les membres du Team Pro depuis sa création ?
Le Team Pro a compté vingt-trois membres dans son histoire. Les voici, en vrac :
Alexia Portal, Patrick Bruel, Antony Lellouche, Nicolas Levi, Tristan Clemençon, Manuel Bevand, Ludovic Lacay, Ludovic Riehl, Almira Skripchenko, Sylvain Loosli, Michel Abecassis, Bruno Lopes, Gaelle Bauman, Davidi Kitai, Arnaud Mattern, Aurelien Guiglini, Guillaume de la Gorce, Anthony Roux, Vikash Dhorasoo, Marc Inizan, Yann Del Rey, Eric Koskas et Guillaume Diaz.

2) Quels sont les pseudos Winamax des trois filles recrutées au cours de l’histoire du Team ?
Alexia Portal (Neechee Girl)
Almira Skripchenko (ChessBaby)
Gaëlle Bauman (O RLY)

3) Combien de titres EPT le Team Winamax possède-t-il ?
Trois : Arnaud Mattern (Prague, 2007), Davidi Kitai (Berlin, 2012) et Ludovic Lacay (San Remo, 2012).

4) Quel duo de grinder s’appelait « Team Robusto » avant de rejoindre Winamax ?
Il s’agit de Nicolas Levi et Arnaud Mattern !

5) Quels sont les deux membres du Team à avoir gagné un tournoi des Winamax Series ?
ManuB et Sir Cuts, c’était lors de la cinquième édition des Series, en avril 2013.

6) Combien de managers le Team Pro a-t-il connu et quels sont leurs noms ?
Julien Brecard fut le premier « Team manager » chez Winamax. Stéphane Matheu a ensuite pris le relai en 2010.

7) Associez ces professions ou activités exercées avant le poker aux membres ou ex-membres du Team... Lire la suite

Le grand quiz du Team Winamax

Par dans Général il y a plus de 6 ans.

Mon mois de janvier fut agité : entre l’enregistrement des commentaires de Dans la tête d’un pro, ma présence au Winamax Poker Tour de Bordeaux, la préparation du casting pour le #TeamManuB, les commentaires de la finale du Million Event à la radio, ma semaine de parrainage de la Top Shark Academy, les Winamax Series et l’EPT Deauville, je n’ai pas chômé ! Et nous voici déjà en Février… Il est temps d’écrire un blog !

Tout d’abord, merci à ceux qui ont laissé des commentaires positifs sur mon article Le sommet de la pyramide. Winamax m’a mis un coup de pression en partageant le billet sur sa page Facebook et j’ai été surpris du succès. Je vous promets en conséquence plus d’articles stratégiques de fond à l’avenir, si toutefois il me reste quelque chose d’intéressant à dire sur le sujet… Mais ce mois-ci, quittons un peu les méandres de la théorie du poker et amusons-nous un peu.

J’ai préparé un petit quiz sur l’histoire du Team Pro Winamax depuis sa création. Êtes-vous incollables ? Essayez d’abord sans l’aide de Google !

1) Pouvez-vous citer tous les membres du Team Pro depuis sa création ?
2) Quels sont les pseudos Winamax des trois filles recrutées au cours de l’histoire du Team ?
3) Combien de titres EPT le Team Winamax possède-t-il ?
4) Quel duo de grinder s’appelait « Team Robusto » avant de rejoindre Winamax ?
5) Quels sont les deux membres du Team à avoir gagné un tournoi des Winamax Series ?
6) Combien de managers le Team Pro a-t-il connu et quels sont leurs noms ?
7) Associez ces professions ou activités exercées avant le poker aux membres ou ex-membres du Team correspondant (les noms des professions sont au masculin pour éviter de trahir la réponse) :

Journaliste
Concepteur de jeux vidéoLire la suite

Le sommet de la pyramide

Par dans GénéralTournois LiveTournois Online il y a plus de 6 ans.

Traditionnellement, mon blog de décembre contient le récit de mon dernier deep run praguois. Même si l’improbable s’est encore produit cette année, avec une 21e place au WPT, j’ai décidé de briser la routine et de poursuivre un travail entamé le mois dernier, dans un blog nommé Les Fondations de la Pyramide. J’y ai introduit l’idée que nos connaissances au poker se présentent sous la forme d’une pyramide dont les bases se perdent ou évoluent avec le temps. Mon argumentation tournait autour de la façon imparfaite dont se transmet et s’accumule ce savoir dans le petit milieu du poker pro et comment cela peut conduire à des mythes qui conduisent eux-mêmes á des erreurs de jeu.

Il me parait logique aujourd’hui d’approfondir ce concept de pyramide de savoir. A l’aide de briques, de ciment, d’une plongée dans les méandres de ma mémoire et de mon honnêteté intellectuelle, j’ai établi le schéma suivant :

 

Chacune des briques représente les divers éléments de mon propre savoir pokéristique au fur et á mesure de sa construction. A la base : ce que j’ai appris en premier. Au sommet : ce que je vise.

  • J’ai peint en vert ce que je pense maitriser,

  • en orange ce que je travaille à perfectionner en ce moment,

  • en bleu l’étape suivante que j’anticipe dans mon apprentissage,

  • et au sommet, en rouge, le Graal de toute joueur ambitieux : développer un poker « parfait », dont on ne verrait plus les défauts, dénué de l’affect négatif des émotions et totalement en accord avec la raison.



Avant de poursuivre, il me parait important de préciser que cette pyramide ne représente pas un idéal d’apprentissage absolu. Elle est juste un reflet de ma propre éducation... Lire la suite