Harper

Journaliste poker et sport, animateur du Multiplex Poker. A déjà regardé une compilation des tanks de Davidi Kitai en entier.

Suivez Harper sur Twitter

Sensations fortes à Chamonix

Par dans GénéralLife Style il y a plus de 7 ans.

« Au poker, les erreurs, c'est ce que tu estimes toi-même être une erreur. Il n'y a pas de vérité. Si quelqu'un te dit que tu as fait une erreur mais que tu es en accord avec toi-même, au final, tu t'en fous. » Lorsque Davidi Kitai, vainqueur de titres WSOP, WPT et EPT, prend la parole, l'assistance écoute attentivement. C'était à Chamonix à l'occasion du stage du Team Winamax. Au programme : quatre jours de sport et de discussions stratégiques. Excusés : Nicolas Levi, jeune papa, et Bruno Lopes, en tournage pour un film.

Dans une salle rappelant étrangement celles où nous prenions place dans nos collèges (le tableau noir et ses craies ayant été remplacés par un tableau sur pied blanc et ses marqueurs), Davidi répondait alors au discours de Vikash Dhorasoo, qui expliquait comment il a perçu sa carrière de joueur de poker au haut niveau : « Être joueur professionnel, je n'ai jamais réussi à le faire. Je ne parvenais à retenir que les mauvais coups joués à l'issue d'un tournoi. Cela m'a fait perdre trop d'énergie... » A Davidi Kitai de poursuivre, sous les rires de ses interlocuteurs : « Le secret, c'est de s'amuser et de pouvoir dire après un tournoi : ‘'ça t'a fait mal quand je t'ai payé avec hauteur houite, Vikash ?'' »

Les échanges se font dans la bonne humeur, ce qui n'empêche pas les quiproquos, comme cette discussion hors du temps où durant cinq minutes, Ludovic Riehl et Gaëlle Baumann ont parlé de « peute ». ‘Mikedou' pensait qu'ils parlaient d'un put en bourse, ‘O RLY' d'un putt au golf... Puis l'heure est venue de se jeter à l'eau lors d'une session de canyoning. Bon, comme vous pouvez le constater, l'arrivée de l'équipe en combinaison... Lire la suite

Riehl aux éclats

Par dans Général il y a plus de 7 ans.

« L'important, c'est le travail des pieds. Les pas doivent commencer petits, être les percussions d'une mélodie endiablée. Plus tu t'approches, plus les pas s'agrandissent. Une puissance va alors envahir le bas de ton corps, puis générer un balancier senti jusqu'au bout des bras. Paume de la main vers la haut, tu ne fais plus qu'un avec l'objet. Laisse ensuite glisser la précieuse boule... »

Devant la piste de bowling, Michel Abécassis distille ses conseils à Ludovic Riehl. Dix secondes passent, durant lesquelles le regard de 'Mikedou' se perd au milieu des quilles, avant qu'il ne dise :

« Je crois que je préfère le poker. »

Il y a quinze mois, Ludovic remportait la Top Shark Academy, une épreuve mastodonte réunissant des milliers de joueurs avec, à l'issue pour le meilleur, un contrat d'un an au sein du Team Winamax. Un Graal qu'il n'a pas matérialisé sur son compte en banque, empochant sur l'année (seulement) 27 295$ autour des tables en dur, le plus faible résultat du Team. En fin d'année, il était pourtant renouvelé par l'équipe la plus titrée d'Europe, une décision naturelle aux yeux de tous. Car 'Mikedou' est avant tout un génie du poker en ligne. Sur Winamax, il a remporté la quasi-intégralité des tournois du site et multiplié les exploits lors de ses différents défis. Quel homme se cache derrière la machine ?

A Chamonix, le Team Winamax s'est réuni afin de préparer les championnats du monde. Au programme : des activités sportives et des ateliers stratégiques. Au cœur de la salle du séminaire, Ludovic est à son aise. Il fait désormais partie intégrante du Team et porte un regard protecteur sur Yann del Rey, vainqueur de la seconde édition de la compétition Top... Lire la suite

Le Team Winamax en 2012 : une année en or

Par dans GénéralTournois LiveLife Style il y a plus de 7 ans.

Pour sa sixième année d'existence, le Team Winamax a explosé tous les compteurs. Avec plus de 3,4 millions de dollars de gains, deux titres majeurs glanés lors d'épreuves de haute volée, une dixième place dans le plus gros tournoi de poker du monde, le collectif au W rouge a réalisé rien de moins que sa meilleure année sur le circuit pro du poker... Tout en continuant d'échanger quotidiennement avec le monde amateur via leur participation à des rencontres live, articles, quiz et vidéos stratégiques, blogs et challenges en ligne. Retour sur les moments marquants de ce grand cru millésimé...

Janvier


Bienvenue, Top Shark !

.



Le Team Winamax débute son année rivé sur la Top Shark Academy, impatients que sont les pros de connaitre l'identité du joueur qui, un an durant, intégrera son quotidien. Après s'être défait de milliers de joueurs et au terme d'une épreuve titanesque où il n'aura pas levé les yeux de son ordinateur une semaine durant, Ludovic « mikedou » Riehl décroche à l'arraché le contrat et se donne l'opportunité de faire le circuit professionnel durant douze mois. Un contrat qui sera d'ailleurs renouvelé une fois arrivé à son terme, mikedou ayant été un excellent ambassadeur des valeurs de Winamax.

Autour des tables, seul Ludovic Lacay décide de traverser l'Atlantique pour disputer le premier gros tournoi de l'année, la PCA, festival Caribéen qu'il décrit comme un « bootcamp idéal pour se préparer aux championnats du monde ». Cuts y ouvre le compteur de gains de l'équipe grâce à une sixième place obtenue sur une épreuve de Pot-Limit Omaha (pour 16,250$). Quelques semaines plus tard, Manuel Bevand atteint les demi-finales du Main Event des Euro Finals... Lire la suite

Le Team Winamax se met aux Verts

Par dans GénéralLife Style il y a plus de 7 ans.

Le Team Winamax a lancé un défi un peu particulier : un match contre l'AS Saint-Étienne ! C'est à l'Étrat, le centre d'entrainement du mythique club des Verts, que l'affrontement s'est mis en place. Le concept est simple : une première manche sur le terrain de football avec une séance de 5 penaltys, puis une revanche au poker avec 5 heads up disputés sur iPad. Revue d'effectif.

Team Winamax ...............................Saint-Étienne
Michel Abécassis (c)                   Loïc Perrin (c)
Ludovic Lacay                            Romain Hamouma
Davidi Kitai                                Renaud Cohade
Nicolas Levi                               Jessy Moulin
Manuel Bevand                          Jérémy Clément

Autour du petit déjeuner, le Team Winamax a défini sa tactique pour les penaltys : « Je vais vous coacher ! » annonce Ludo Lacay. « Il faudra taper assez fort, puisque le gardien ne va pas s'amuser à anticiper contre nous... » Nicolas Levi a une autre vision de cette séance : « Je vais mettre un bon pointard ! Si je ne sais pas où je tire, au moins, le gardien ne le saura pas non plus. » Michel Abécassis sort lui la calculatrice : « Ce serait bien de mettre deux penaltys et d'en arrêter un... » confie le Parrain du Team, plus confiant sur son poker que son football.



Arrivé sur le terrain, le Team Winamax a pu assister à l'entrainement des professionnels. Et débuter son propre échauffement. L'inquiétude chez les observateurs : que les joueurs de poker crament toute leur énergie durant cette heure d'entrainement ! Mais il n'en est rien : dans... Lire la suite

Au coeur du Team Winamax à Biarritz

Par dans Général il y a plus de 8 ans.


En débarquant à Biarritz lundi dernier, je me demandais quel Team Winamax j'allais retrouver... Éprouvés par les entrainements physiques de leur manager Stéphane Matheu ? Assoiffés de cartes après de multiples débats techniques ? Voilà quatre jours que l'équipe la plus titrée d'Europe avait débarqué dans les Pyrénées-Atlantiques. Au programme : un séminaire de motivation et de travail avant l'échéance des World Series of Poker de Las Vegas.

Ma question a rapidement trouvé une réponse : le Team était détendu et heureux ! Autour de la terrasse de l'hôtel Atlanthal, tous m'ont accueilli avec un large sourire : « Incroyable le Multiplex Poker d'hier ! Le ‘def' a mis le feu ! » Et ont ensuite tenu à me montrer les photos de leurs premières activités de la semaine : de l'accrobranche (où Manuel Bevand s'est rendu compte qu'il avait le vertige, posté il faut le dire à deux bons mètres du sol) et du VTT (où Tristan Clémençon et Ludovic Riehl se sont pris une énorme gamelle). Mais ils ont insisté sur un point : « Tu balances pas de noms OK ? » Euh, ouais, ok, on fait comme ça.

Au-delà de toutes ces activités réjouissantes avaient également lieu des réunions de travail. Comme à la belle époque, j'ai rapidement retrouvé ma place au fond de la salle, près du chauffage. Mais je peux vous assurer que quand dix génies du poker se mettent à parler de leur passion, les débats sont beaucoup plus prenants que cette leçon sur les roches sédimentaires donnée par ma prof de SVT en 5ème.

C'est le préparateur mental Pier Gauthier qui a pris la parole le premier. Au programme, trois thèmes : concentration,  confiance et frustration dans le jeu. Avec un... Lire la suite

« Dans la tête d’un pro » Spécial Cannes, épisode 1/7

Par dans GénéralTournois LiveLife Style il y a plus de 8 ans.

Vivez les émotions d’un grand tournoi live comme si vous y étiez, suivez le raisonnement des pros au cœur de l’action et partagez la vie quotidienne du Team Winamax au travers des nouvelles vidéos exclusives de la série « Dans la tête d’un pro » : 7 épisodes tournés lors de la finale du PPT au casino Palm Beach de Cannes !

Dans l’épisode 1, mettez-vous dans la peau de Vikash Dhorasoo qui, à la croisée des chemins, se pose des questions sur son avenir en tant que joueur de poker. De sa préparation (« C’est pareil qu’avant un match, sauf qu’au lieu de crampons, je mets des Ray Ban ») à l’arrivée à table du « Docteur Maboul » Jean-Noel Thorel, suivez le destin de Vikash dans ce tournoi.

L’épisode 2 sera mis en ligne le mardi 27 décembre : on y suivra le parcours d’un Ludovic Lacay plus en forme que jamais. Jamais un joueur n’avait été suivi d’aussi près et aussi longuement lors d’un tournoi de poker… A consommer sans modération !


« Dans la tête d’un pro » Spécial Cannes par winamax


Entretien avec Vikash Dhorasoo



Dans l’épisode 1 de « Dans la tête d’un pro » Spécial Cannes, tu te poses de nombreuses questions concernant ton avenir en tant que joueur de poker… Peux-tu nous en dire plus ?

« J’ai décidé de quitter le Team Pro Winamax car être professionnel de poker demande beaucoup de travail et d’investissement. J’ai l’expérience du haut niveau dans le football et mes activités aujourd’hui ne me permettent plus de faire les sacrifices nécessaires pour être le meilleur.

Je préfère redevenir un joueur amateur de poker de même que je suis redevenu un joueur de foot du dimanche, pour retrouver un autre... Lire la suite

Top Shark : intégrez le Team Winamax !

Par dans Général il y a plus de 8 ans.


Vous avez toujours rêvé de travailler vos abdos-fessiers avec Stéphane Matheu ? De vous délecter des masterclass privées de Michel Abécassis ? De relancer « Dame-Ouitre » UTG sous l’œil de Davidi Kitai ou encore de passer une soirée VIP avec Antony Lellouche ? Mais surtout de disputer les tournois des plus grands tournois internationaux ? Cela va devenir possible… grâce au Top Shark ! Cette compétition en ligne se déroulera du 11 novembre au 26 janvier 2012. A la clé pour l’unique vainqueur : un contrat d’un an au sein du Team Winamax !

Bon, vous imaginez bien qu’il ne suffit pas d’apposer sa signature en bas du contrat pour rejoindre l’équipe la plus titrée d’Europe… Mais ne vous inquiétez pas, comprendre le fonctionnement est plutôt simple. Je n'ai mis que cinq heures. Tout débute par 4 épreuves en ligne. A leur terme, les 5 meilleurs candidats de la semaine intègre la Top Shark Academy. C’est là qu’on devrait commencer à s’amuser.

La Top Shark Academy sera administrée par six membres : Patrick Bruel la présidera, accompagné de Canel Frichet, directrice générale de Winamax, Stéphane Matheu, le manager de l’équipe, les spécialistes Michel Abécassis et Aurélien Guiglini, ainsi que les joueurs du Team Pro qui se relaieront chaque semaine au sein du jury.

Les candidats à Top Shark passeront par deux tests de compétence ONLINE toutes les semaines : une épreuve classique se déroulant à la table et une autre en dehors, axée sur la pédagogie et la communauté. Les joueurs les moins performants seront "nominés" et c’est là que vous interviendrez pour les repêcher… Il sera effectivement possible de sauver votre candidat préféré en tapant « 1 », «... Lire la suite

WPT Malte : Tristan Clémençon chipleader

Par dans Général il y a plus de 8 ans.

Alors que le Winamax Poker Open focalise notre attention du côté de Dublin, le World Poker Tour a posé ses bagages du côté de Malte. Avec une étape au prix d'entrée de 3,300 euros, l'emblématique circuit a réuni 240 joueurs. Parmi eux, on retrouvait deux membres du Team Winamax. Si Davidi Kitai fut rapidement éliminé, ce n'est pas le cas de Tristan Clémençon. Le PDG est en passe d'atteindre la finale en position de large chipleader !

Après avoir géré un tapis un poil en dessous de la moyenne tout au long du tournoi et à l'abord des 27 places payées, Tristan (photo : Matthieu Sustrac pour Team 770) a accéléré le rythme une fois les demi-finales atteintes. Alors qu'il ne reste plus que huit joueurs, il possède plus du quart des jetons en circulation. Un second français est également dans le coup : Fabien Sartoris. Voici les joueurs encore en course et les prix à gagner, en vous signalant qu'un streaming live sera disponible une fois tombé à six joueurs.

Siège 1 : Cecilia Prescaglini 1,218,000
Siège 2 : Filippo Bianchini 188,000
Siège 3Fabien Sartoris 654,000
Siège 4 : Matt Giannetti 1,309,000
Siège 5 : Mats Karlson 452,000
Siège 6 : Simon Trumper 631,000
Siège 7Tristan Clemencon 2,215,000
Siège 8 : Christofer Williamsson 510,000

Blindes 8,000/16,000 ante 2,000

Vainqueur. 273,200$
Runner-up. 159,412$
3ème. 104,936$
4ème. 72,985$
5ème. 54,381$
6ème. 41,977$
7ème. 31,486$
8ème. 22,894$

RésultatsVainqueur : Matt Giannetti - 273 200$
Runner up : Cecilia Pescaglini - 159 412$
3e : Daniel Buzgon - 104 936$
4e : Simon Trumper - 72 985$
5e : Tristan Clemençon (deux Rois contre As-Roi, As rivière...) - 54 381$
6e : Fabrice Sartoris - 41 977$

RDV à Paris, Omaha Cup : Doublé Winamax !

Par dans GénéralTournois Live il y a plus de 9 ans.

Encore un doublé pour le Team Winamax ! Après le duo Davidi Kitai – Almira Skripchenko, qui a sévi à Los Angeles à l’occasion du WPT Celebrity Invitational, c’est au tour d’Antony Lellouche, une nouvelle fois en compagnie du belge, de porter le logo Winamax au sommet du classement.

Festival incontournable de la rentrée, l’édition 2011 du « Rendez-vous à Paris » a débuté tambour battant avec l’Omaha Cup, une épreuve non labélisée World Poker Tour mais qui a tout de même regroupé la fine fleur du poker international. Avec un prix d’entrée à 5,000 euros, ils étaient 65 à avoir pris le départ, un nombre ayant largement répondu aux attentes de l’Aviation Club de France. Parmi eux, Jason Mercier, Rui Cao, Jeff Lisandro, Florian Langmann, Anthony Roux, Elie Payan, Ludovic Lacay, Basil Yaiche et même Patrick Bruel avaient tenté l’aventure.


Après une journée de compétition, ils n’étaient plus que seize en course. Et trois joueurs du Team Winamax pointaient le bout de leur nez : Antony Lellouche et Tristan Clémençon avec d’importants tapis, mais aussi Davidi Kitai, en embuscade en milieu de peloton. Après six nouvelles heures de combat, les trois représentants de l’équipe la plus titrée du poker français parviennent à se hisser parmi les huit places payées. Deux français les accompagnent : Michael Fratty, qui sautera rapidement en huitième place, et Pascal Leyo, futur quatrième.

Le Team Winamax se met à croire à un improbable triplé. Malheureusement, Tristan Clémençon s’incline en septième place, après avoir disputé un pot supérieur à la moyenne où il était pourtant favori. Mais en Omaha, tout peut aller très vite. Grands... Lire la suite

WSOP : Déjà une finale pour Nico Levi !

Par dans Général il y a plus de 9 ans.

Le pro Winamax termine sixième de l'Event #7 : Pot-Limit Hold'em 10,000$

Six jours. C'est le - court laps de - temps qu'il aura fallu attendre pour voir un français rallier une finale dans la 42ème édition des World Series of Poker. Et comme l'an dernier, c'est Nicolas Levi qui fait office de « bleu de chauffe »... Il y a douze mois et deux jours, le joueur du Team Winamax atteignait la finale de l'Event #6, une épreuve de No-Limit Hold'em Shootout où il atteignait la cinquième place, remportant par la même occasion plus de 92,000$. Cette année, Nicolas a attendu l'Event #7 pour briller. Une épreuve de Pot-Limit Hold'em à 10,000$ ayant réuni la crème du poker mondial, comme l'atteste la liste des joueurs ayant atteint les places payées : Steve « gboro780 » Gross, Chris Moorman, Nenad Medic, Noah Schwartz, Jason DeWitt, Robert Mizrachi, Toby Lewis, Stephen « stevie444 » Chidwick ou encore Sam Stein.

Dépourvu de jetons au départ de la dernière table, Nicolas est resté patient, regardant ses adversaires  s'éliminer les uns après les autres : Michael Benvenuti, McLean Karr, Eric Cloutier... « Avec mes 20/25 blindes, je n'avais que peu de marge de manœuvre. Il était plus intéressant de rester prudent, vu les importants écarts de gains entre chaque élimination. »

Le parcours de « Croc_monsieur » s'est fnalement arrêté peu après 22 heures à la suite d'un ultime coup de pile ou face disputé contre le chip-leader Amir Lehavot. L'américain a relancé avec As-Dame, et Nicolas n'a eu d'autre choix que de relancer « pot » avec sa paire de 7. Amir a envoyé le reste de ses jetons, et Nicolas a payé, bien sûr, ayant déjà investi l'essentiel de ses quinze blindes. Le croupier a... Lire la suite