Benjo DiMeo

Reporter poker. Racontait déjà des coin-flips avant l'invention du Valet de pique.

Suivez Benjo DiMeo sur Twitter

MIK22 : Ciao, Padrino !

Par dans Général il y a 6 mois.

Michel Abécassis
Dans les films de gangsters qu'affectionne tant Michel Abécassis, ces chefs-d'oeuvres qui ont monopolisé bien des conversations au cours de bien des pauses-dîner des grands tournois de poker à travers le monde entier, les personnages n'ont que peu de contrôle sur leur destinée. La plupart du temps, leur dernière scène arrive sans crier gare, prenant de court le héros comme le spectateur, dans une effusion de violence jaillissant à travers l'écran, provoquée par une balle de pistolet, le tranchant d'un couteau ou la pression d'une corde à piano. Au moment de jouer son ultime scène au sein du Team Winamax, et de conclure une saga entamée il y a presque treize ans, MIK22 a tenu à rester maître de son destin : c'est lui-même qui a annoncé la nouvelle hier soir, en direct sur Winamax TV, dès les premières minutes du Multiplex Poker. Un dernier rebondissement qui en a surpris plus d'un dans le tchat ! Mais heureusement, la vie n'est pas un film de Scorcese ou un épisode des Sopranos : c'est dans la bonne humeur, avec une foule d'anecdotes et de rires, et le concours de ses coéquipiers, que nous avons célébré le départ du Padrino.
 


Résumer treize années et un personnage aux milles facettes en seulement une heure et demie d'émission relevait de la gageure. 90 minutes à peine pour raconter dans le détail le rôle crucial qu'a joué Michel dans le développement de Winamax, du Team et du poker français dans sa globalité : impossible ! Alors avec Harper, nous avons fait ce que nous savons faire de mieux : une émission bordélique, partant dans tous les sens, à l'image de celui qui a été un mentor pour nous deux. Depuis le lancement chaotique de Winamax en 2006, avec trois bouts de ficelle (et Patrick Bruel !) jusqu'à... Lire la suite

Blog du Team : le Top 10 2016

Par dans Général il y a plus de 2 ans.

Avec 48 articles, l'année 2016 fut un cru prolifique pour le blog du Team. Entre cartes postales du circuit, analyses stratégiques poussées, récits de jeunesse, billets d'humeur ou débats brûlants, nos pros ont voyagé, se sont remis en question, ont joué mais n'ont pas oublié de se divertir, et vous ont fait vivre de l'intérieur leurs aventures. Découvrez ci-dessous notre sélection des meilleurs articles de l'année.

Alexonmoon : pédagogie de haut vol

Le 10 novembre 2016 fut assurément l'une des dates les plus marquantes de l'année sur les tables de Winamax, avec l'arrivée tant attendue d'une dizaine de nouveaux formats de jeu en cash-game et en tournoi : Stud, Deuce to Seven, Omaha high-Low, Dealer Choice, HORSE... Grand spécialiste Français des formats, Alexandre Luneau ne s'est pas privé de nous détailler toutes les bonnes raisons de s'essayer à ces nouveaux jeux : "jouer à de nouvelles variantes va vous faire réfléchir à de nouveaux concepts, vous ouvrir d’autres portes dans votre compréhension du poker", explique Alex. Avant cela, le technicien le plus abouti de l'équipe nous a régalé avec des articles pointus et aux révélations souvent surprenantes, comme ces "quatre mythes déconstruits" en juin : saviez vous qu'il n'était pas absolument obligatoire de jouer sérré lorsque l'on était short-stack ?

A lire aussi :
Des pistes pour progresser
Captain Obvious
Retour sur un duel plus compliqué que prévu

Florian Decamps nous dévoile les coulisses du Team

Chaque année, le vainqueur du concours Top Shark occupe une place particulière au sein du Team Winamax : son arrivée dans l'équipe n'est pas le résultat d'un recrutement, mais bien d'un véritable parcours du combattant de trois mois avec de multiples étapes à... Lire la suite

Pardonnez mes péchés

Par dans Général il y a plus de 4 ans.

« - Pardonnez-moi mon Père, car j’ai péché.

- Je vous écoute, Ludovic.

- Samedi dernier, au Winamax Poker Tour de Bordeaux, sur le  coup de 20 heures 40, j’ai serré la main des deux gagnants de l’étape et je leur ai dit “Bien joué les gars, on se voit à Paris !”. Mon Père, je leur ai menti.

Je leur ai menti deux fois en une seule phrase.

Je ne serai pas à Paris fin février pour la finale, ni même à Deauville ce week-end pour l’EPT. Je resterai chez moi, car je ne fais plus partie du Team Winamax.

- Mon fils, pourquoi mentir ?

- Cela fait plusieurs mois maintenant que ma motivation est en baisse, mon Père, et je n’étais pas sûr de prendre la bonne décision. Mais je joue au poker depuis déjà neuf ans, et voyage d’un tournoi à l’autre, d’un pays à l’autre depuis près de huit ans. Il est temps pour moi de tourner la page, de faire autre chose. J’ai une opportunité que je ne peux pas laisser passer, je sais les reconnaître. C’est effrayant et excitant, comme le poker au début, c’est ce que je veux faire.

WSOP 2008 : le premier bracelet de Davidi

Au sein du Team j’ai vécu des moments géniaux. Des victoires, au pluriel les victoires, car quand Davidi gagnait, on gagnait en équipe ; des déceptions, au pluriel, car quand Davidi perdait, on buvait en équipe ;  et bien entendu des rires, des voyages, des histoires. Ils vont me manquer, mon Père.

- Leur avez-vous dit ? Il est important de faire part de vos sentiments aux personnes que vous aimez. 

- J’ai commencé à le faire, timidement. C’est que, j’ai toujours été assez pudique en matière de sentiments. Je crois que je veux juste leur souhaiter de continuer longtemps à être tels qu’ils sont. Juste un peu meilleurs au poker,... Lire la suite

Manu ciao !

Par dans Life Style il y a plus de 4 ans.



En décembre prochain se tiendra à Prague la dernière étape European Poker Tour de l’année 2014. Il s’agit traditionnellement de l’ultime rendez-vous des joueurs de poker avant les fêtes de Noël et le passage à la nouvelle année, un dernier rendez-vous festif pour les pros parcourant le circuit douze mois sur douze, avant de rentrer à la maison et retrouver famille et amis.

Un de ces pros porte particulièrement dans son cœur la capitale Tchèque : Manuel Bevand. Le joueur du Team Winamax est en effet abonné aux performances à Prague, ayant atteint les demi-finales à l’EPT et au World Poker Tour à pas moins de cinq reprises depuis 2008, dont une accession en finale en 2010.

Et le prochain voyage de Manub à Prague dans un mois sera quoi qu’il arrive mémorable : en effet, Manuel jouera là-bas son dernier tournoi en tant que pro du Team Winamax en compagnie de ses coéquipiers et, de facto, cet EPT sera son dernier tournoi en tant que pro du poker, après six années passées au sein de l’équipe la plus titrée d’Europe.

Quoi, Manu, tu descends ? Tu raccroches les gants ?

« J’ai en effet décidé de tourner la page du circuit de poker live », explique Manu. « Cela demande un très gros investissement, beaucoup de temps et d’effort, et sur ces compétitions très difficiles, on n’est pas nécessairement maître de sa destinée ! J’ai maintenant envie de me tourner vers des opportunités qui m’offrent plus de contrôle. En revanche, je compte bien continuer à jouer en ligne : le poker online reste une grande passion. »



Revenons un peu en arrière. C’est au printemps 2008 que Manuel Bevand rejoint le Team Winamax, huit mois après la création de l’équipe. A l’époque, l’ancien concepteur de jeux vidéo et champion international de Magic : The... Lire la suite

Ciao l'artiste

Par dans GénéralLife Style il y a plus de 6 ans.




Il y a de ces articles qu'on aborde à reculons, qu'on repousse à plus tard, le plus tard possible, parce qu'on n'a pas vraiment envie de les écrire. Par exemple l'article que vous êtes en train de lire, et où l'on vous apprend que les chemins d'Antony Lellouche et du Team Winamax se séparent.

Une nouvelle qui fera prendre un coup de vieux à ceux d'entre vous qui suivent l'aventure de l'équipe depuis ses débuts : Antony faisait en effet partie de la toute première mouture du Team Winamax à sa naissance en septembre 2007. Signe des nombreux succès à venir, le professionnel des cash-games parisiens, dont la réputation n'était déjà plus à faire, avait à l'époque baptisé l'équipe d'un coup de sabre parfaitement ajusté en atteignant la table finale du premier tournoi disputé par le Team, lors de l'étape EPT de Londres.

Les cinq années qui ont suivi ont vu Antony vivre les hauts et les bas de tout joueur de poker aux couleurs de Winamax au cours de ses pérégrinations sur le circuit professionnel international...  mais avec ce zeste d'extravagance en plus qui sépare les joueurs comme Antony du commun des mortels.

Aujourd'hui, Antony reste plus que jamais un des joueurs de cash-game les plus respectés d'Europe, dont l'intégrité, la combativité et la jovialité autour des tables n'ont jamais été mises en défaut. Le cash-game, c'est justement ce sur quoi le professionnel veut désormais se concentrer, sans les contraintes qui accompagnent un contrat de sponsoring, les déplacements incessants, les opérations promotionnelles, les contacts avec la presse. « Ces cinq années passées au sein du Team ont été une magnifique expérience », a commenté Anto, « mais je dois maintenant m'investir à fond sur... Lire la suite

Dix souvenirs des WSOP 2010

Par dans Tournois Live il y a plus de 8 ans.

La 42ème édition des World Series of Poker débute mardi… Et comme chaque année depuis 2008, le Team Winamax sera présent avec ses joueurs pros et votre dévoué reporter. Quoi de mieux pour se mettre en appétit avant 50 jours de reportage que de se replonger dans quelques-uns des meilleurs moments de l’édition 2010 ?

En attendant une nouvelle avalanche de belles histoires du 31 mai au 19 juillet, voici quelques souvenirs marquants qui nous reviennent en mémoire :

10 – Nicolas Levi ouvre le bal des finales françaises


Une semaine seulement après le départ des WSOP, on tenait le premier finaliste français : Nicolas Levi. Le joueur du Team Winamax atteindra la cinquième place d’une épreuve au charme particulier, le Shootout à 5,000$ (le principe : trois SNG joués à la file), en ayant au passage terrassé une table de la mort de première catégorie lors du deuxième jour : Blair Hinkle, Dario Minieri, Chris Bell, James Akenhead et un certain Tom Dwan, excusez du peu. Bilan comptable : 92,543 dollars de gains.

A lire
Day 2 du Shootout 5,000$
Finale du Shootout 5,000$

9 – Ivey, comme d’hab


Chaque année aux WSOP, Phil Ivey ajoute une pierre à sa légende en perpétuelle construction. En 2009, galvanisé par des paris de toutes sortes conclus avec ses confrères pros, Ivey avait décroché non pas un, mais deux bracelets, avant de se hisser en table finale du Main Event.  Lors de l’édition 2010, le meilleur joueur du monde encore en activité ajoutera un huitième bracelet à son poignet en remportant l’épreuve de HORSE à 3,000 dollars. Une victoire qui fut tout sauf facile : lors du dernier jour, Ivey dut se battre de longues heures avec un petit tapis, mais au final, sa combativité... Lire la suite

Winamax franchit le cap du million

Par dans Life Style il y a plus de 8 ans.

 


Le 7 mars 2011, Alexandra Lejeune s'est connectée sur www.winamax.fr pour remplir le formulaire d'inscription destiné aux nouveaux joueurs. Sans s'en rendre compte, tataalexe - c'est son pseudo - était officiellement devenu le millionième joueur de Winamax, moins d'un an après le lancement du site sur le marché français.

L'évènement fut fêté quelques semaines plus tard lors d'une belle soirée organisée au Muséum national d'Histoire naturelle de Paris. Au milieu des ptérodactyles de la Grande Galerie de l'Évolution (un cadre idéal pour le lancement de la nouvelle campagne de publicité Winamax), Patrick Bruel et l'ensemble des joueurs du Team Winamax ont salué le passage symbolique du millions d'inscrits en offrant à Alexandra un ordinateur portable MacBook et un smartphone Android, le tout dernier arrivé dans la liste des plate-formes permettant de jouer sur Winamax.



Le Team Pro Winamax salue l'arrivée de son millionième joueur : merci Alexandra !

Plus de photos de la soirée après le saut de page...


 

Winamax Series : du 1er au 8 mai, 24 tournois, 1 million d'euros garantis

Par dans Tournois Online il y a plus de 8 ans.

Voilà, j'ai tout dit dans le titre. Maintenant, allez jouer, et vite. Mon salaire en dépend. Détendez-vous, je plaisante. Donc, à l'horizon, pour le début du mois de mai : une très belle semaine de tournois sur Winamax. 24 épreuves au total, étalées sur 8 jours,  avec les formats habituels emboîtés dans tous les sens : full ring, short-handed, Pot-Limit Omaha, Bounty, Rebuys, Knockout, et compagnie.

Le but des Winamax Series, en plus d'offrir un million d'euros en cagnottes garanties : permettre à tout le monde de jouer. Oui, même vous qui me lisez en ce moment, un paquet de chips à la main, affalé dans votre canapé. Vous pouvez jouer les Winamax Series. Si, si. Avec des buy-ins allant de 5 à 1,000 euros, à peu près toutes les bankroll devraient  y trouver leur compte. D'autant que les tournois satellites tournent 24 heures sur 24, pour aussi bas que 1 euro l'entrée.

Vous avez surement déjà pris connaissance du programme... Voici quelques points qui méritent qu'on s'y attarde :

- Plusieurs épreuves des Winamax Series seront organisées sur plusieurs jours et/ou plusieurs « flight ». Ceci dans l'idée d'éviter autant que possible les parties interminables jusqu'à l'aube. Par exemple, l'épreuve 6 (un No -Limit à 10€) verra se jouer cinq Day 1 du lundi au vendredi, avec une finale programmée le dimanche.

- Tous les finalistes de l'épreuve 5 (NLHE 6-max à 10€) se verront offrir un package pour le Winamax Poker Open de Dublin. Valeur : 1,100 euros. Demandez à ceux qui étaient présents pour la première édition, en septembre dernier : le WPO est un des tournois les plus conviviaux du circuit.

- Plusieurs des tournois phares de Winamax ont... Lire la suite

Doublé historique pour Davidi et Almira

Par dans Tournois Live il y a plus de 8 ans.

Face aux caméras, quelques minutes avant de prendre place à la table pour disputer l'ultime duel contre son coéquipier, Almira Skripchenko tentait de prendre du recul pour répondre aux questions de l'équipe télé... Mais peu importe par quel bout on tentait de prendre les évènements, la chose dans son ensemble était tout bonnement inimaginable. Deux joueurs de la même équipe s'affrontant en table finale d'une épreuve qui en avait rassemblé 481 au total. Deux amis de longue date qui allaient maintenant s'affronter les yeux dans les yeux pour le titre. Pour en arriver là, une réaction en chaîne aura été nécessaire, l'une de celles qui défient les probabilités.

Ça a commencé comme ça

Deux semaines plus tôt, Almira et Davidi Kitai débarquaient à Los Angeles sur l'invitation de Matt Savage, superviseur en chef du World Poker Tour, pour disputer une épreuve au goût particulier : le Celebrity Invitational, rencontre freeroll où se mélangent pros médiatiques et célébrités du show-biz américain. Le premier jour, l'ambiance était résolument à la détente. « On était là pour s'amuser, le but n'était pas de se prendre au sérieux », raconte Davidi. « On avait droit à une recave, une seule, à 200$, destinée à une œuvre de charité. Je l'ai utilisée dès la première main ! » Par la suite, Davidi s'est monté un gros tapis, et est revenu pour le Day 2 en compagnie d'Almira. Entre temps, Nicolas Levi, lui aussi du voyage, avait déja été éliminé, mais se rattrapera bien vite en terminant en second place d'un tournoi annexe à 5,000 dollars l'entrée.

Lors la deuxième journée de l'épreuve, les choses sérieuses allaient véritablement commencer. « La plupart des... Lire la suite

Almira Skripchenko et Davidi Kitai en finale du WPT Celebrity Invitational

Par dans Tournois Live il y a plus de 8 ans.

Le Team Winamax brille à Hollywood

Il est de certains matins qui chantent un peu plus que d'autres ! Le réveil fut en effet des plus agréables, avec une excellente nouvelle nous parvenant du bout du monde : Davidi Kitai et Almira Skripchenko ont décroché leur qualification pour la table finale du World Poker Tour Celebrity Invitational à Los Angeles !

J'ai pu discuter en ligne avec Davidi quelques instants après le dénouement... « C'était agréable de jouer avec Almira, nous a-t-il confié. On a bien rasé ! » La satisfaction est double, car Davidi n'est pas passé loin de l'élimination en demi-finales.

« J'ai perdu un énorme pot lorsqu'on était encore dix joueurs... Deux As contre deux Dames, une Dame au flop ! Après, j'ai jeté mes cartes trois tours de suite, avant de trouver As-Valet. Je relance, je suis payé par la grosse blinde. Flop : Roi-9-3, il check/call mon continuation bet. Turn : 2. J'envoie la deuxième salve, et ça me commit complètement. Je suis content de l'avoir fait, car mon adversaire réfléchit une heure avant de jeter une paire de 10. C'est le tournant de la partie ! »

Le 2 mars, nous allons donc pouvoir observer non pas un, mais deux joueurs du Team Winamax en table finale d'une épreuve du prestigieux World Poker Tour, devant les caméras de télévision. L'évènement à un précédent : en 2008, Ludovic Lacay et Arnaud Mattern avaient eux aussi fait la paire lors d'une belle table finale, c'était lors de l'European Poker Tour de Varsovie.

Le WPT Celebrity Invitational a attiré 482 joueurs. Présente au programme du World Poker Tour depuis la Saison 1 (2003), cette épreuve accessible uniquement sur invitation est l'occasion... Lire la suite