And1ero

Il a transformé son coup d’essai sur la Top Shark Academy en coup de maître : l’amateur de 29 ans est prêt à tirer le maximum de son nouveau statut de Team Pro.

Suivez And1ero sur TwitterSuivez And1ero sur Instagram

[Blog] I <3 WPO

Par dans Tournois Live il y a 3 mois.

Alex Romero - I Love WPO
Hola a todos! Deux semaines se sont écoulées depuis la fin du Winamax Poker Open de Bratislava, mon deuxième WPO après celui de Madrid qui s'était tenu en mai. Et je peux déjà vous dire que c'est le festival que j'ai préféré depuis que je voyage sur le circuit ! Je voulais donc vous parler de ce qui fait du WPO un événement à part, concernant ceux que j'ai eus la chance de découvrir.

Le meilleur des deux mondes

D'abord, il faut savoir qu'on ne parle pas juste d'un festival de poker. Bien sûr, il s'agit d'un des piliers principaux, mais l'offre s'étend bien au-delà des tables : si tu te fais sortir d'un tournoi ou que tu veux simplement prendre un "jour off", ce n'est pas un problème. Beer pong, blind test, quiz, Déglingos... À chaque journée son activité pour sortir un peu de la salle de tournois. Impossible de s'ennuyer ! Même si vous n'êtes pas joueur, vous pouvez tout à fait venir à un événement Winamax, pour le simple plaisir de vous amuser.

Une autre raison pour laquelle le WPO se démarque des autres festivals, c'est sa variété de buy-ins. Avec une moyenne de prix moindre et donc plus accessible, cela incite bon nombre de joueurs online à venir y faire leurs débuts. À partir de là, on pourrait penser à tort qu'il y a moins à gagner. Allez donc jeter un œil à l'échelle des prix du Main Event et vous comprendrez que ce n'est pas le cas. Contre un buy-in de 500 €, il y a 120 000 € à la gagne : c'est fou ! L'explication à cela est simple : depuis quelque temps, chaque festival organisé par Winamax bat les propres records de son prédécesseur. Les chiffres le prouvent : le poker live vit une très belle période. Espérons que cela dure le plus longtemps possible.

Bratislava forever

Cela étant dit, concentrons-nous maintenant sur... Lire la suite

[Blog] Vegas : côté pile, côté face

Par dans Tournois Live il y a 5 mois.

Créa And1ero
Aujourd'hui, je vais vous parler de ma première expérience à Las Vegas. Tous les blogs que j'ai écrits jusqu'à présent abordent un thème nouveau, mais je suppose qu'il est difficile d'éviter de se répéter en parlant de Sin City. Je vais toutefois essayer de vous raconter mon propre vécu avec un œil neuf.

Une chose est sûre, j'ai profité de ce premier voyage à Vegas avec un maximum d'enthousiasme, désireux de tout donner pour ces Championnats du Monde en jouant les meilleurs tournois de la planète, avec en point d'orgue le Main Event des WSOP. À l'heure de faire mon bilan poker, tout ne s'est pas passé aussi bien que je l'aurais souhaité : j'ai joué une douzaine de tournois et je n'ai atteint l'argent sur aucun d'entre eux. C'est dommage, même si on connait la variance inhérente aux tournois live.

Il était aussi difficile pour moi de m'adapter au profil du joueur récréatif américain, qui n'a que peu, voire rien à voir avec le profil du récréatif européen moyen. Les Européens, on les voit faire des erreurs, mais la peur de perdre les jetons et d'être éliminé du tournoi est palpable. Les Américains sont moins prudents : cela ne les dérange pas trop de bluffer ou de payer des mises pourtant trop chères. Il faut donc bien s'adapter au profil de chaque adversaire, à chaque main. Ces conclusions sont finalement basées sur ma perception des choses et mon expérience, mais on le sait, chaque opposant est différent et ce ne sont rien de plus que des généralités.

Dr Poker et Mr Vegas

Romero Blog 2
Pour en revenir à mon expérience de la ville en elle-même, il y a clairement deux façons de voir les choses. La première concerne tout ce qui touche au poker : c'est un rêve. Tous les tournois sont énormes, les prizepools très juteux et les... Lire la suite

[Blog] La tête dans les Étoiles

Par dans Tournois Live il y a 8 mois.

And1ero FBK
Dans ce blog, je souhaiterais vous parler de ma première expérience sur un grand festival live : le circuit European Poker Tour. Et je voudrais vous faire vivre cette expérience à travers le regard d'un joueur qui peut compter sur les doigts d'une main les MTT qu'il a joué sur des tables en dur. Le regard d'un amateur complet en termes de détection des tells, de calcul du pot en comptant les jetons éparpillés sur le tapis de jeu, ou au niveau de l'observation des tendances de chaque adversaire. Bref, un joueur qui découvre un poker bien différent de celui pratiqué online.

Commencons par parler de l'atmosphère d'un événement tel que l'EPT. Chaque jour, le programme propose une large gamme de tournois - enfin, si votre bankroll vous le permet -. L'ambiance y est différente : dès que vous discutez avec quelqu'un, vous pouvez sentir son excitation et son envie de vivre un grand festival. C'est d'autant plus le cas pour moi, pas habitué à "respirer" le poker autrement que devant un écran.

Il est vrai que les buy-ins élevés permettent difficilement de jouer autant qu'on le voudrait, ce qui est très différent des festivals nationaux où les prix sont généralements plus abordables. Donc oui, ceux d'entre nous qui débutent à l'international doivent se contenter de jouer moins. Mais bon, on y arrivera un jour !

And1ero 2
On dit souvent que le niveau de jeu général dans les tournois live est plus bas qu'online. Mais ce n'est pas ce que j'ai constaté à Monte-Carlo, où j'ai eu des tables très difficiles tant que j'ai pu rester en vie dans le Main Event. J'ai cependant réussi à m'y adapter et je suis parvenu à deeprun dans la célèbre salle des Étoiles, puisque j'ai finalement terminé 9e du tournoi pour un gain de 69 970 €. Un rêve !

Lire la suite

[Blog] J'ai déjà gagné

Par dans Général il y a 11 mois.

Blog And1ero

Cela fait un mois que j'ai gagné la Top Shark Academy. Un mois qui ne fut pas exactement comme les autres, vous vous en doutez, mais avant d’entrer dans le vif du sujet, laissez-moi planter le contexte : je suis une personne normale avec un travail normal qui, sans s'en rendre compte tout de suite, a remporté la plus importante compétition de poker du pays. Oui, c’est un résumé assez succinct, mais le chemin aussi fut court parce que… je ne joue au poker que depuis deux ans !

Mon parcours au sein de la TSA a été aussi difficile que satisfaisant : être soumis à un tel niveau d'exigence semaine après semaine vous oblige à faire de votre mieux sur chaque épreuve. D’autant que dans mon cas, la moindre nomination aurait signifié de façon quasi certaine l'élimination, du fait d’une carrière beaucoup plus courte que mes rivaux et d’un statut médiatique quasi inexistant. J’ai ainsi dû faire preuve d'une discipline irréprochable, ce qui m’a permis de m’améliorer en tant que joueur. J’ai également dû faire des choses auxquelles je n’étais pas habitué, comme enregistrer et monter des vidéos, analyser des mains, jouer beaucoup de heads-up... Une chose est claire : j’ai progressé dans énormément de domaines différents.

Depuis la fin de la compétition, chaque jour est plus intense que le précédent. Imaginez un peu : avant Top Shark, personne autour de moi ne savait que je jouais au poker ! J'ai dû informer mes proches des termes du contrat, de la manière dont je vais gérer cette situation, et de ce que je vais faire de mon emploi actuel. J'ai aussi dû expliquer à ma famille les principaux tenants et aboutissants autour de l’industrie du poker, car c'est un monde qu'ils ne connaissent pas du tout. Vous pouvez imaginer le flot de questions... Lire la suite