Amadi_17

À 25 ans seulement, la nouvelle recrue espagnole possède déjà trois bracelets de champion du monde et plus de 17 millions de dollars de gains.

Suivez Amadi_17 sur FacebookSuivez Amadi_17 sur TwitterSuivez Amadi_17 sur Instagram

[Blog] Winamax Live Sessions : une table étoilée

Par dans Cash Game Live il y a 1 mois.

Amadi Blog

Salut à tous ! Comment ça va ? Pour moi, les premiers mois de 2022 se sont bien passés... Il y a quelques jours, je suis rentré de Prague, où se déroulait le premier festival important en Europe depuis longtemps, trop longtemps : l'European Poker Tour. Et je dois dire que j'y ai retrouvé de très bonnes sensations et réalisé des résultats tout à fait satisfaisants ! Évidemment, quand on ne gagne pas, on en veut toujours plus, et tous ceux qui me connaissent savent que j'aurais aimé soulever les trophées dont j'étais proches, comme le Super High Roller à 50 000 €, où j'ai fini 5e, le Main Event, achevé en 40e place, et enfin le High Roller à 10 000 €, où j'ai terminé là encore 5e. Mais il ne faut pas minimiser la réalité : avec le recul, ce sont des résultats très positifs.

Je pourrais aussi parler de l'affluence dantesque, des nombreux visages familiers que j'ai pu retrouver après plus de deux ans sans grands tournois européens, où de l'atmosphère qui se dégage de ces festivals "de la nouvelle ère" : les gens ont à nouveau envie de jouer en live, et je suis sûr que chaque tournoi organisé prochainement fera le plein.

Cependant, pendant que nous jouions à Prague, les Winamax Live Sessions battaient leur plein, avec un nouvel épisode diffusé chaque semaine. C'est ce dont je voudrais vous parler aujourd'hui : j'ai logiquement participé activement à cette émission de cash game high-stakes produite par Winamax. Pour un joueur de ma génération, biberonné à une émission aussi iconique et emblématique que High Stakes Poker, participer des années plus tard à un show similaire fut une sacrée expérience. Je vais vous raconter tout ça.

Du lourd pour une première

Leo Adrian
Il est vrai que depuis des années, je... Lire la suite

[Blog] Un bracelet en six coups clés

Par dans Tournois LiveAnalyse de mains il y a 4 mois.

Adrian Mateos un bracelet en 6 coups clé
¡Hola! Comment ça va ? Moi : plutôt très bien. Vous savez peut-être pourquoi ! Pas mal de belles choses me sont arrivées ces dernières semaines… avec notamment des WSOP qui resteront à jamais gravées dans mon panthéon personnel. À Las Vegas, j’ai remporté mon quatrième bracelet WSOP. Au passage, j’ai battu mon record de gains sur une seule épreuve et remporté ma première victoire sur un tournoi au buy-in très élevé, du genre de ceux qui n’apparaissent que rarement au calendrier. Autant de raisons pour faire de ce titre un moment unique, me confirmer que le travail acharné paie, et que je peux affronter n’importe qui sans aucune crainte, ni penser que mes adversaires sont mieux préparés que moi.

Je n’avais pas envie d’écrire un blog de remplissage, où je me serais contenté de répéter les mêmes impressions quant à la satisfaction de réaliser ses objectifs, le frisson au moment de remporter la dernière main, la joie d’ajouter un bracelet à ma collection... Vous avez pu déjà lire tout ça sur le coverage Wina, ou dans les journaux qui nous ont interviewé ensuite, Leo et moi. (J’en profite au passage pour féliciter une fois de plus Leo pour sa perf, GG !) À la place, j’ai envie de vous raconter ce Super High Roller à 250 000 $ comme s’il s’agissait d’un épisode de Dans la Tête d’un Pro. Les équipes de la série nous ont filmé durant les WSOP, mais ils avaient déjà quitté Las Vegas lorsque ce tournoi a débuté. De toute façon, avec l’exclusivité de diffusion détenue par le site PokerGO, je ne crois pas qu’ils auraient pu filmer ce tournoi. Découvrez donc sans plus tarder… comment gagner un bracelet, en six coups clés.

Main clé #1

Début du Day 1 / Level 2 - Blindes 2 500 / 5 000, BB ante 5 000.

Michael AddamoMa toute première... Lire la suite

[Blog] Bracelet online ? Bracelet quand même !

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a 8 mois.

Adrián Mateos Blog Facebook

Salut tout le monde, comment ça va ? Votre été s'est bien passé ? Vous avez pu partir en vacances ? J'espère que vous en avez profité pour vous déconnecter quelque temps et recharger les batteries avant la rentrée. Une reprise déjà bien actée pour moi puisque je vous écris ces lignes au beau milieu des Winamax Series, et juste après une nouvelle session en direct sur la chaîne Twitch espagnole de Winamax.

Comme depuis pas mal de temps - je vous avais d'ailleurs fait un blog FAQ à ce sujet - l'une des questions qui revient le plus lors de ces streams concerne ma présence ou non à Las Vegas lors des prochaines semaines pour les World Series of Poker. Aujourd'hui, j'en suis plus proche que jamais puisque quand cet article sera publié, je serai déjà au Mexique, pour y passer deux semaines en vu de mon entrée aux États-Unis - vous le savez sans doute, il n'est pas possible de voyager directement vers le pays de Joe Biden depuis l'espace Schengen. Alors maintenant que j'y suis presque, il est temps de passer au sujet qui brûle les lèvres de tout le monde : les bracelets !

Une récompense incomparable

Adrián Mateos WSOPE

Là où tout a commencé (ou presque).

Tout au long de l'année sur le circuit - une année normale en tout cas - ce ne sont pas les festivals prestigieux qui manquent, comme les étapes de l'European Poker Tour. Mais aucun ne peut rivaliser avec les WSOP. Là-bas, le vainqueur ne repart pas avec une énième coupe ou son nom gravé sur un gigantesque trophée mais une récompense comparable à une médaille olympique : un bracelet de Champion du Monde. Un trophée à nul autre pareil qui déchaîne les passions et dont les classements sont connus et suivis par l'ensemble de la planète poker. Pour l'heure, c'est... Lire la suite

[Blog] What the FAQ!?

Par dans Général il y a 11 mois.

Blog Adrian Mateos

Depuis le début de la pandémie (on semble enfin apercevoir le bout du tunnel !), j’apparais régulièrement dans le Stream Gang de Winamax Espagne. En plus de jouer quelques tournois et de partager avec la communauté ma stratégie et mes pensées en temps réel, j'en profite pour interagir et répondre à la plupart des questions que me posent les viewers via le chat. Certaines d’entre elles reviennent assez souvent, et bien que j’essaie d’y répondre à chaque fois, j’ai pensé qu'il serait tout aussi sympa de compiler une bonne fois pour toutes les plus récurrentes dans ce nouveau blog. C'est donc parti pour une bonne vieille FAQ !

Mon bluff contre Johnny Lodden

Johnny LoddenC’est sans aucun doute le coup sur lequel on m’interroge le plus souvent, et c’est normal. C’était une main cruciale, pour son contexte, son déroulé et le moment du tournoi : une table finale prestigieuse, un adversaire redoutable (et sans conteste le plus dangereux parmi ceux qui restaient à ce stade du tournoi), un bluff épique et les caméras braquées sur nous. Un sujet devenu tellement récurrent que, pour plaisanter, chaque fois qu'un viewer le mentionne dans le chat, on lui dit qu'il doit prendre un shot ! Heureusement, je n'ai pas à le faire moi-même sinon je terminerai chaque stream dans un sale état...

Le plus drôle, c'est qu'on me pose des questions sur une infinité de détails. À quoi ai-je pensé pendant le long tank de Lodden sur la rivière ? Eh bien, à rien ! J'ai essayé de vider mon esprit et de ne donner aucune information à mon adversaire. Pourquoi ai-je décidé de montrer ma main lorsqu'il s'est couché ? Parce que je pensais que c’était un moment clé de la table finale, et que si je pouvais le déconcentrer et le faire sortir de son A-game, c’était un avantage... Lire la suite

[Blog] Le prix du succès

Par dans Life Style il y a plus d'un an.

Blog Adrián Mateos

Comme beaucoup d'entre vous le savent déjà, une grande partie de mes tâches en tant qu'ambassadeur Winamax consiste désormais à me mettre devant mon écran pour participer à des sessions en direct sur Twitch dans le cadre du Stream Gang espagnol. En plus de me permettre de partager certaines de mes expériences, cela me permet d'interagir avec la communauté et de faire face à de nombreuses questions... certaines plus originales que d'autres. Autant vous dire que beaucoup concernent ce fameux coup contre Johnny Lodden à l'EPT Monte-Carlo.

Blague à part, il y a quelques semaines, un viewer m'a posé une question qui m'est longtemps resté en tête... au point d'en faire le sujet de ce nouveau blog. "Qu'as-tu dû sacrifier pour devenir un joueur de poker professionnel ?" Une excellente question, qui nécessite bien plus qu'une simple réponse entre deux mains pendant un stream. Car pour dire vrai, et même si je suis pleinement satisfait de la décision que j'ai pris il y a des années, j'ai comme tout le monde dû faire quelques sacrifices pour en arriver là où je suis. Mais comme on dit au poker et en dehors (du moins je crois) : qui ne mise pas ne gagne pas !

London Calling

Bien sûr, le premier sacrifice qui me vient à l'esprit, ce sont mes études. Sans doute à cause du petit drame qui a eu lieu chez moi quand mes parents ont appris la nouvelle. À l'époque, j'étais en fac d'économie et je me souviens avoir fait asseoir mes parents (pour éviter qu'ils ne s'écroulent) pour leur dire que j'avais l'intention d’arrêter mes études et de me consacrer à plein temps à ma carrière de joueur de poker... tout en déménageant à Londres afin de poursuivre mon rêve.

Adrián Mateos WSOP-Europe

Le premier bracelet et le premier gain à sept chiffres, à seulement 19... Lire la suite

[Blog] Jeu, set & match

Par dans Life Style il y a plus d'un an.

Blog Adrián Mateos

Hola todos que tal? Dans ce nouvel article de blog, une fois n'est pas coutume, je vais laisser le poker de côté. Pour cette fois, j’aimerais vous parler d’une facette de ma vie qui, bien que révolue, a joué un rôle prépondérant dans la construction de mon état d'esprit de compétiteur. Celui-là même qui m'a tant servi pour arriver là où j'en suis dans le monde du poker.

Gamin, ma première grande passion a été le tennis. Et elle me suit encore aujourd'hui ! Quand je voyage, j’apporte toujours une raquette dans ma valise pour défier les joueurs du circuit si l’occasion se présente. Cela m’arrive aussi de taper la balle contre notre Coach Steph' qui, comme vous le savez sans doute, était tennisman professionnel avant de consacrer sa vie aux cartes. Ça ne rigole pas !

Meilleur seul que mal accompagné

Adrián Mateos Jeune TennisMon amour pour ce sport a commencé tout petit. J'avais 3 ou 4 ans quand j'ai commencé à le pratiquer, à un moment de ma vie où, comme bon nombre de garçons, j'étais aussi attiré par le football. À cette époque, dans le centre sportif de ma ville San Martín de la Vega (en banlieue de Madrid), je pratiquais donc les deux de front : deux jours de football par semaine et deux jours de tennis, jusqu'à 10 ans environ. C'est alors que le gène de la compétition s'est éveillé en moi. Je me souviens avoir ressenti de la déception à voir que certains de mes coéquipiers ne se donnaient pas autant que moi sur le terrain, ou que mes résultats dépendaient de ce que faisaient les autres. C'est sans doute ce qui m'a fait choisir le tennis plutôt que le football, un sport où mes seuls efforts et ma capacité à m'améliorer d'un match à l'autre allaient pouvoir faire la différence.

En parallèle, je voyais aussi que je n’étais pas fait pour le... Lire la suite

[Blog] La mémoire dans la peau

Par dans GénéralLife Style il y a plus d'un an.

Adrián Mateos Blog

¡Hola a todos! La dernière fois que je me suis assis devant mon clavier d’ordinateur pour écrire mon article de blog précédent, c’était fin avril, au point culminant de toute cette crise qui commence un petit peu à se calmer. Après avoir été très terre à terre, à essayer d’imaginer un nouvel ordre du poker mondial privé de tournois live, j’ai choisi cette fois de développer un fil conducteur un peu plus abstrait, auquel j’ai beaucoup pensé ces dernières semaines : la mémoire.

Selon Wikipédia (référence de notre temps s’il en est), la mémoire est une fonction du cerveau qui permet à l’organisme d’encoder, de stocker et de récupérer les informations du passé. De façon bien moins scientifique, mon interprétation de la mémoire serait un moyen de ramener dans le présent des sentiments, des sensations ou des souvenirs du passé. En plus, bien sûr, d’être un moyen de conservation dans notre cerveau d’informations concrètes comme l’heure d’un rendez-vous, un numéro de téléphone ou une range de 3-bet grosse blinde contre bouton 15 BB deep.

À la recherche des souvenirs perdus

Vous ne le savez probablement pas (ou si) mais fin juin je suis enfin retourné en Espagne, dans ma ville de natale de San Martín de la Vega (en grande banlieue de Madrid), pour la première fois depuis quatre mois. À ce moment-là, ma mémoire m’a alors ramené énormément de sentiments positifs dont je ne me serais sans doute pas rappelé si nous étions restés coincés dans notre train-train quotidien. Mais avec le confinement, j’ai eu le temps de me souvenir et, disons-le, d’aimer ça.

Adrián Mateos WSOP

Je me suis souvenu de mes succès les plus notables, comme à l’EPT Monte-Carlo, de mon premier bracelet WSOP remporté à Paris ou des deux autres décrochés à Las Vegas.... Lire la suite

[Blog] La vie sans live

Par dans Life Style il y a plus de 2 ans.

Blog Adrián Mateos

Au milieu de l'incertitude qui régit actuellement nos vies, j'ai conscience que le poker est loin d'être une priorité pour beaucoup de gens en ce moment. Je pense cependant que parler de choses banales est une bonne façon de s’évader et d'oublier la réalité du quotidien.

Inutile de dire à quel point le Covid-19 a déjà et va continuer de changer nos vies dans des domaines très divers (santé, social, culture, économie, emploi, etc.). Je ne peux rien dire d'autre, à ce stade, que de vous souhaiter à tous le meilleur. D’un point de vue du poker, il y aura aussi des bouleversements. Côté online, les chiffres sont excellents, mais en ce qui concerne le poker live, c'est une autre histoire. À ce niveau-là, Las Vegas fait figure d'exemple frappant.

World Series of Confinement

Compte tenu du scénario actuel, nous savions tous que l'édition 2020 des WSOP ne pourrait pas avoir lieu cet été. Pourtant, l'organisation n'a pas opté pour une annulation brutale mais un report à l'automne prochain. Pour dire vrai, à ce jour, j'ai encore du mal à croire que le Main Event et quelque autre tournoi des World Series puisse être joué en octobre ou même en novembre. Je pense que d'ici là, il y aura toujours de la peur et de l'incertitude, ce qui freinera forcément les dizaines de milliers de joueurs qui viennent habituellement depuis les quatre coins du monde à faire le déplacement pour s'enfermer dans une pièce et toucher des cartes et des jetons.

Au début de la crise sanitaire, Winamax a pris la décision d'annuler la Grande Finale du WiPT, une démarche cohérente à ce moment-là, qui s'est répercuté sur l'ensemble du circuit live. Sans avoir d'informations de première main, il me paraît évident qu'il nous faudra un certain... Lire la suite

[Blog] Grande Finale WiPT : on va s'éclater !

Par dans Tournois Live il y a plus de 2 ans.

FBK

La Grande Finale du premier Winamax Poker Tour Espagne se tiendra à Madrid du 19 au 29 mars. C'est un événement qui me touche particulièrement... Le Casino Gran Madrid de Torrelodones est très important pour moi : c'est là que j'ai commencé à jouer au poker, dès 18 ans. Et c'est là que j'ai remporté en 2012 le tout premier tournoi live auquel j'ai participé : le Circuito Nacional de Poker. Trois mois plus tard, c'est encore à Torrelodones que j'ai gagné l’Estrellas Poker Tour. On peut donc dire que ma carrière a décollé ici. Je me souviens encore parfaitement du moment : immédiatement après l'Estrellas, je décidais de partir à Deauville pour jouer mon premier EPT.
 

Adrian Mateos 2012
Octobre 2012 : Adrian joue son premier tournoi live à côté de chez lui. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas foiré son entrée...

Au delà des titres, rappelons que c'est à Madrid que je suis né. Forcément, je suis ravi que la marque que je représente organise chez moi ce qui me semble être son festival le plus important de l'année en Espagne, dans un endroit aussi symbolique pour moi.

Au cours des derniers jours passés à Prague en décembre pour l'EPT, j'ai eu l'occasion de rencontrer Matthieu Duran. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Matthieu est en charge de tous les évènements live de Winamax depuis 2011. Il est le papa de festivals tels que le WiPT et le SISMIX.. Nous avons eu une brève conversation durant laquelle il m’a lâché quelques infos sur le calendrier de la Grande Finale du Winamax Poker Tour. Et à vrai dire, plus il m'en parlait, plus ça m’intéressait...

Adrian Mateos et Matthieu Duran
Adrián lance le Day 2 du Main Event Sismix 2018, aux côtés Matthieu Duran. À peine 36 heures plus tard, c'est Matthieu qui prendra le micro pour saluer la... Lire la suite

[Blog] La Máquina est relancée

Par dans Tournois Live il y a plus de 2 ans.

Blog Adrian
Bonjour à tous ! Comment allez-vous ? Comment se passe cette fin d'année pour vous ? La mienne se déroule plutôt bien, comme vous le savez probablement, et c'est précisément le sujet que je veux aborder dans mon dernier blog de 2019 !

L'ultime grand festival de l'année, l'European Poker Tour de Prague, vient de se terminer pour moi, et je repars avec un goût sucré dans la bouche : non seulement parce que les résultats ont été au rendez-vous, mais aussi parce qu'au cours des deux derniers mois, j'ai réussi à renverser une situation compliquée pour moi, inconfortable pour n’importe quel joueur mais particulièrement pour quelqu'un d'aussi compétitif que moi.

Comme vous l'avez vu, j'ai réussi deux excellentes perfs’ aux Bahamas en novembre, en remportant le Super Highroller à 25 000 $ et le Main Event Caribbean Poker Party. À d’autres moments de ma vie, ces résultats auraient été suffisamment conséquents pour que je sois très heureux et satisfait, mais lorsqu’ils sont survenus, ils constituaient deux succès particulièrement importants pour moi.

Adri4
Je l'ai déjà dit dans une autre interview, et je ne voulais pas manquer l'occasion de le répéter ici également ; je ne vais pas cacher la réalité ou essayer de prétendre que c'est quelque chose qui ne m'affecte pas, au-delà de la réalité économique que tout le monde peut comprendre et imaginer : en 2019, les choses ne se passaient pas comme je le souhaitais. Les résultats n’arrivaient pas et c'était quelque chose qui commençait à affecter mon humeur. Heureusement, j’ai obtenu de bons résultats en ligne en parallèle, et j'ai encaissé plusieurs gains importants qui ont maintenu mon humeur à un niveau "normal". Mais quand vous vous rendez sur des festivals, que vous voyagez à... Lire la suite