Au cœur de la préparation du Team

Par dans

Le Team Manager Stéphane Matheu a proposé une idée novatrice et pleine de sens : mettre en place un stage destiné à l'équipe professionnelle. A titre expérimental, quatre de nos pros se sont donc retrouvés à Londres durant deux jours. Stéphane a commencé par définir le concept de « stage », puis a donné le programme à Nicolas Levi, Marc Inizan, Manuel Bevand et Davidi Kitai : « L'objectif est d'arriver dans les meilleures dispositions sur les étapes françaises à venir (EPT Deauville, WPT Paris), ce qui passe par une bonne forme physique et, évidemment, un niveau de jeu performant. Les journées se dérouleront donc comme suit : Réveil à 9 heures, Sport à 10 heures, Repas à midi, Exercices stratégiques de 14 heures à 19 heures. » Et si la rigueur est à l'ordre du jour, cela n'empêche pas notre fine équipe de profiter du repas en partageant quelques anecdotes amusantes. Davidi Kitai nous a ainsi appris qu'il a découvert par hasard avoir joué contre Tom « Durrrr » Dwan en 2007... Bilan ? Un gain net de 700 dollars pour le joueur du Team Winamax !

Après une séance de sport où chacun a appuyé ses efforts en fonction de ses capacités (lever 90 kilos pour ManuB, faire une heure de marche intensive pour LocSta, pédaler sur quelques kilomètres pour Croc, et réussir à tenir debout pour KitBul - GG Davidi !), il était temps de se plonger dans une salle de cinéma privatisée par le Team pour l'occasion. A l'affiche : le Main Event de Winamax joué par Manuel Bevand alors qu'il est chipleader sur 202 joueurs restants (pour 104 payés). Chacun des protagonistes a commencé par définir ce qu'il considère être le facteur essentiel en tournoi : « le changement de vitesse » pour Davidi Kitai, « avoir en permanence une stratégie globale » pour Nico Levi ou encore « l'observation des conditions changeantes » pour Manu Bevand. C'est ce dernier qui a mis en place l'exercice du jour, basé justement sur ces changements d'observation. Cinq heures durant, nos professionnels ont échangé et débattu, passant jusqu'à une heure sur une simple main. Car comme le dit Nicolas Levi : « Si tu vois un bon coup, ne te contentes pas de le recopier... Cherche d'abord à savoir s'il y en a un meilleur. » Un petit exemple ? Allez, c'est ma tournée !


Sur des blindes 1,250/2,500 ante 250, « I_love_Bruel » (78 grosses blindes) relance à 5,600 UTG+1. Manuel Bevand (100 grosses blindes) est en petite blinde avec [Ac][Qc]. Nos quatre protagonistes sont d'accord : dans cette situation, ils se contentent de payer. Le flop est donné : [7s][Td][Jd] alors que le pot fait 16,580. ManuB, Kitbul et Croc se demandent alors ce qu'ils vont faire sur le continuation bet de « I_love_Bruel » après avoir checké. Et tous pensent tranquillement passer leur main. LocSta soulève alors un débat : « Pourquoi le check est-il devenu automatique quand on défend une blinde ? Personne n'envisage jamais de miser alors que je pense l'occasion rêvée ici. En effet, s'il relance, je peux tranquillement passer. Et s'il paie, je vais overbet tous les turn pour lui donner une décision compliquée. Même s'il a deux As, il pourra difficilement payer deux fois... »


Nos joueurs sont professionnels, mais avant tout passionnés, et la moindre idée comme celle soulevée par Marc déclenche généralement des débats de plus d'une heure... Passée cette séance, tout le monde s'est écroulé devant un DVD (les organismes ne sont pas habitués à se lever à 9 heures et à faire tant de sport !), le couvert a été remis le lendemain ! Dans des infrastructures sur-mesures, le Team a enchainé sport, jacuzzi, sauna, et un nouvel exercice stratégique. Le thème du jour ? « Faut-il jouer optimal ou inexploitable ? » Comprendre : faut-il jouer chaque situation indépendamment les unes des autres et rentabiliser au mieux ses mains ou bien varier au maximum son jeu pour ne pas être lisible sur le long terme ? Après un nouveau débat haut en couleurs, il était temps de faire un point pour Stéphane Matheu : « Je suis ravi de la tournure qu'a pris le stage, avec des joueurs motivés et impliqués... Nous allons remettre ça très prochainement, cette fois avec toute l'équipe ! » Il était alors temps de rejoindre une fameuse boite londonienne afin de faire la fête une bonne partie de la nuit... C'est bien dans leur tête et prêts à réaliser un exploit que les douze joueurs du Team Winamax attaqueront l'EPT Deauville dès mardi. Le reportage sera bien sûr à suivre en direct et en intégralité sur Winamax !

Pour découvrir toutes les photos du stage, rendez-vous sur la page Facebook de Winamax !




Harper

Journaliste poker et sport, animateur du Multiplex Poker. A déjà regardé une compilation des tanks de Davidi Kitai en entier.

Suivez Harper sur Twitter