[Blog] Le prix du succès

Par dans Life Style il y a 4 jours.

Blog Adrián Mateos

Comme beaucoup d'entre vous le savent déjà, une grande partie de mes tâches en tant qu'ambassadeur Winamax consiste désormais à me mettre devant mon écran pour participer à des sessions en direct sur Twitch dans le cadre du Stream Gang espagnol. En plus de me permettre de partager certaines de mes expériences, cela me permet d'interagir avec la communauté et de faire face à de nombreuses questions... certaines plus originales que d'autres. Autant vous dire que beaucoup concernent ce fameux coup contre Johnny Lodden à l'EPT Monte-Carlo.

Blague à part, il y a quelques semaines, un viewer m'a posé une question qui m'est longtemps resté en tête... au point d'en faire le sujet de ce nouveau blog. "Qu'as-tu dû sacrifier pour devenir un joueur de poker professionnel ?" Une excellente question, qui nécessite bien plus qu'une simple réponse entre deux mains pendant un stream. Car pour dire vrai, et même si je suis pleinement satisfait de la décision que j'ai pris il y a des années, j'ai comme tout le monde dû faire quelques sacrifices pour en arriver là où je suis. Mais comme on dit au poker et en dehors (du moins je crois) : qui ne mise pas ne gagne pas !

London Calling

Bien sûr, le premier sacrifice qui me vient à l'esprit, ce sont mes études. Sans doute à cause du petit drame qui a eu lieu chez moi quand mes parents ont appris la nouvelle. À l'époque, j'étais en fac d'économie et je me souviens avoir fait asseoir mes parents (pour éviter qu'ils ne s'écroulent) pour leur dire que j'avais l'intention d’arrêter mes études et de me consacrer à plein temps à ma carrière de joueur de poker... tout en déménageant à Londres afin de poursuivre mon rêve.

Adrián Mateos WSOP-Europe

Le premier bracelet et le premier gain à sept chiffres, à seulement 19... Lire la suite

[Blog] Cap sur les Series

Par dans Tournois Online il y a 13 jours.

Gaëlle Baumann Winamax Series
Pandémie oblige, cela fait plus d'un an que je n'ai pas pu fréquenter la moindre table live. Je pense que c'est la même chose pour vous… à moins que vous ne viviez à l'étranger et que vous ayez pu tenter l’expérience (un poil déconcertante) du poker masqué et emmuré dans le plexiglas. Quoique : j'ai vu qu'en Australie on s'était remis à jouer de manière tout à fait classique, démasqués, à dix par table et sans les mains asséchées après s’être frotté pour la quinzième fois avec du gel hydroalcoolique. Tout ça grâce à une circulation du virus totalement éradiquée. Mais je m'égare déjà alors que je n'en suis qu'au premier paragraphe de ce blog !

Même si le poker est mon métier, je ne me plains pas de mon sort, loin de là. Il y a des professions pour qui les choses sont immensément plus compliquées... Et nous, joueurs de poker, on a surtout la chance d'avoir des tables en ligne qui ne se sont jamais arrêtées de tourner ! Ce qui fait qu'une échéance se retrouve scrutée encore plus qu’en temps normal : les Winamax Series. Qui plus est quand on voit que l'édition d'avril garantit 21 millions d'euros minimum de dotation : un record absolu depuis la première édition du festival en 2011 ! Bon, en même temps, j'ai l'impression qu'on écrit ça tous les quatre mois...

Lorsque le circuit live tourne à fond, les Series sont déjà un moment important de l'année : en ce moment, elles prennent une toute autre dimension. Cela devient clairement une étape aussi importante que peuvent l'être les World Series of Poker en temps ordinaire. J'entends par là que c'est l'échéance la plus importante du calendrier. Il faut donc se préparer en fonction. Je parle en tant que joueur pro, bien sûr. À niveau amateur, pas besoin de bouleverser ses... Lire la suite

[Blog] S'adapter, une nécessité

Par dans Général il y a 18 jours.

Blog Davidi Kitai
Darwin écrivait que « les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements ». Quelques siècles plus tôt, Socrate disait que ce qui fait l’homme, c’est sa faculté d’adaptation.

L’espèce humaine a affronté de nombreux chamboulements au cours de son histoire. Nous avons dû constamment nous adapter aux variations de notre environnement afin de survivre. La capacité à changer, à faire évoluer notre appareil psychique, c’est toute l’histoire de l’humanité !

C’est encore le cas aujourd’hui. La société continue d’évoluer : nous sommes forcés de nous adapter, encore et toujours, a des choses que nous ne pouvons pas ou peu contrôler. Prenez la crise du Covid – exemple au hasard ! – qui bouscule nos vies sans que l’on n’ait rien demandé. Mais je pourrais aussi bien évoquer, plus banalement, le fait de s’adapter à notre entourage, à un environnement en mouvement, ou tout simplement au temps qui passe.

La capacité à s’adapter : c’est peut-être une des qualités les plus importantes pour vivre sereinement en société, que ce soit sur le plan professionnel, social ou privé. En faire preuve, c’est se donner la chance d’aborder l’inconnu de manière positive et volontaire. Devant le changement, certains parviendront à mieux faire face que d’autres. Ils sauront adapter leur approche aux circonstances, ils chercheront à comprendre et évaluer un point de vue différent du leur, ils tenteront de trouver des solutions pour affronter les bouleversements. D’autres, à l’inverse, opteront pour la fuite, s’apitoieront sur leur sort, rejetteront la faute sur les autres, et finiront par subir les nouvelles conditions. Mais c’est humain, après tout : pour la... Lire la suite

[Blog] WSOP 2042 : mon coverage exclusif

Par dans Général il y a 27 jours.

Guillaume Diaz WSOP 2042
Comme chaque année depuis 1970, les World Series of Poker sont attendues par tout ce que la planète compte de gamblers affamés de cartes, tous en quête d’un certain prestige déguisé sous la forme d’un bracelet… et bien sûr des millions de dollars mis en jeu. Mais du côté francophone, cette édition 2042 des Championnats du Monde est encore plus attendue. Pourquoi ? Parce que le tenant du titre sur le Main Event n’est autre que Davidi Kitai. Cela fait déjà presque un demi-siècle qu’on le surnomme « Le Génie » mais le Belge réussit encore à nous claquer régulièrement des étés d'anthologie : l'année précédente, il est parvenu à ramener deux bracelets supplémentaires à la maison. Celui du « Big One », donc, mais aussi celui du Super Mega Seniors Event, où il a réussi à priver Doyle Brunson, 107 ans et toutes ses dents, d’un 28e bracelet. Dommage pour Texas Dolly : une victoire lui aurait permis d’égaler le record de Phil Hellmuth !

Mais il y a une autre raison qui explique pourquoi ce 73e été sous le cagnard brûlant du Nevada attire encore plus de tricolores que d’ordinaire, pourquoi TF1 a une nouvelle fois signé un chèque monumental pour s’assurer les droits exclusifs de diffusion, pourquoi toute une nation a les yeux braqués sur Las Vegas tout au long des mois de juin et juillet. C’est parce que le futur du poker bleu-blanc-rouge est en marche. Kylian Sanchis (c’est comme ça qu'il s’appelle) a en effet soufflé sa 21e bougie il y a quelques semaines à peine : il fera ses grands débuts sur ces WSOP 2042. Qu’on se le dise, Kylian n’a pas fait le voyage pour admirer les fontaines du Bellagio ou découvrir les joies du Rhino. Certes, la tentation est partout à Vegas, surtout à cet âge, mais le jeune espoir n’a d’yeux que... Lire la suite

[Blog] Mais sinon, t'as perdu combien ?

Par dans Général il y a 1 mois.

Joeo Vieira
Commençons cet article par un petit exercice. Choisissez l'un de vos joueurs de tournoi préférés, n'importe lequel. Maintenant, posez-vous la question : combien d'argent a-t-il/elle gagné durant toute sa carrière ? Une fois que vous êtes arrivé à une estimation (à l'aide de Hendon Mob, PocketFives, etc), sortez votre couteau et taillez dans le vif. Je veux dire : divisez le chiffre par quatre. Eh bien, sachez-le : même après cette division, vous êtes encore bien au-dessus de la véritable somme !

Le circuit des tournois est rythmé par des distributions de grands trophées et une pluie continue de sommes mirobolantes. Tout le monde se focalise sur les joueurs arrivant au sommet de l'échelle des gains : les autres sont plus ou moins laissés de côté. Les gros titres des gazettes diront « Naza a gagné tel ou tel tournoi pour 100 000 $ », mais vous ne lirez jamais « Naza n'a pas signé une seul perf cette semaine. » Et c'est très bien comme ça. C'est le jeu !

La réalité du poker de tournoi est bien moins glorieuse qu’elle n’en a l’air. L'activité de joueur de MTT pourrait être résumée ainsi : on enquille les échecs les uns après les autres, puis un beau jour on parvient à triompher.

Du coup, il se passe quoi, pendant les périodes entre ces quelques triomphes ? Eh bien, on tente notre chance. On essaie. On essaie encore. On se prend des tas et des tas de "non" avant d'entendre, une fois de temps, "Mais oui papa !"

Parlons chiffres.

La plupart des tournois paient entre 12 et 15% du field. La majorité des pros atteindra les places payées entre 15 et 20% du temps. Un pro va donc rentrer bredouille 4 ou 5 fois entre chaque ITM (et ça inclut les min-cashs !).

J'estime que la majorité des pros de tournois sont... Lire la suite

[Blog] J'irai jouer chez vous

Par dans Général il y a 1 mois.

Pierre Calamusa J'irai jouer chez vous
Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu autant de projets en cours. Je dois dire que ça me plaît plutôt bien ! Déjà, il y a le grind en ligne, évidemment. Jamais de ma vie je n’ai autant joué. Pour vous donner un ordre d’idée : 15% de mon volume total sur Winamax depuis que j'ai rejoint le Team en août 2015 a été réalisé… au cours des trois derniers mois ! Si vous voulez tout savoir, mon égo a été durement touché après des Winamax Series ratées en janvier : en ce moment, je charbonne comme un possédé pour remonter les 15 000 euros perdus en début d’année.

En parallèle, le KING5 est de retour. Cette édition est très spéciale pour moi, car elle m’a permis de monter un projet avec ma copine. Je suis très heureux de pouvoir bosser avec elle, et c’est elle qui a eu cette idée, simple et belle : former une équipe avec des personnes réputées dans leurs domaines et aller à leur rencontre pour vivre ensemble, le temps d’un mardi, la grand-messe du KING5. Grâce à ma présence sur les réseaux sociaux, il n’a pas été difficile de trouver des candidats potentiellement intéressants parmi mes followers et sur les conseils avisés de Delphine, j’ai pu ainsi constituer une vraie dream team !

Notre choix s’était initialement porté sur les frères Claude. Malheureusement, avec les Championnats du monde de biathlon et la quarantaine imposée à toute l’équipe de France, il était impossible de se rencontrer (Note : je viens d'ailleurs d'apprendre qu'Émilien Claude a remporté mardi la médaille junior sur l'épreuve de sprint : félicitations !). C’est donc autour d’Émilien Malbranche, Romain et Vincent alias Les Inachevés et enfin de Moundir que l’équipe s’est construite.

Rachel et Emilien
Avec sa copine Rachel, Émilien est désormais une célébrité sur... Lire la suite

[Blog] Une année, plusieurs possibilités

Par dans Général il y a 1 mois.

Blog Arrobares

Remporter la deuxième Top Shark Academy espagnole et devenir membre du Team Winamax est sans aucun doute un grand pas en avant : plus de visibilité, une place au sein de l'équipe la plus reputée du monde, la possibilité de jouer contre les meilleurs joueurs de la planète lors des plus beaux événements, etc.

Mais ça, c'est pour la théorie. En pratique, cette année sera-t-elle vraiment celle du retour des tournois live ? L'incertitude plane toujours et je ne suis de mon côté pas très optimiste. Je crois qu’il va falloir attendre un peu avant de profiter à nouveau des festivals en dur et je suis le premier à le regretter : cela fait partie des gros avantages d'appartenir au Team W. En plus de l'aspect purement financier, à savoir profiter d'un contrat annuel de 50 000 €, il y a aussi toutes ces choses qui n'ont pas de prix : devenir membre à part entière de l'équipe, rencontrer mes nouveaux coéquipiers, apprendre de leur expérience, visiter des endroits où j'ai toujours rêvé de jouer comme Las Vegas, Monte-Carlo, Dublin ou Prague...

Si je me considère comme un joueur expérimenté online, le live reste encore un monde à explorer pour moi. Je n'ai joué que deux gros tournois à 500 € en Espagne, où je suis avant tout allé rencontrer des amis de la communauté et passer quelques jours loin de mon écran. J'ai donc hâte de ressentir les frissons d’un deep run autour d'une vraie table.

Ya 2 ecoles

J'ai appris une chose au fil des ans, c'est de ne pas faire de plans sur le long terme. Des événements imprévus ou de nouvelles opportunités finissent presque toujours par se produire et peuvent vous empêcher de les mener à bien, engendrant en même temps de la frustration. Je préfère donc penser à moyen terme. Je... Lire la suite

[Blog] Retour gagnant

Par dans Tournois OnlineTOP SHARK il y a 1 mois.

Blog François Pirault

Il est 22h le jeudi 18 janvier 2018. La septième édition de la Top Shark Academy est remportée par François Pirault Adrien Delmas. Mon rêve d’intégrer le Team Pro Winamax et de remporter les 50 000 € du contrat s’envole… pour le moment. Je m’octroie quelques jours de repos puis reprends mon rythme normal de grind. Même si je ne me peux m’empêcher de penser que la réussite n’a pas été de mon côté, je reste conscient de l’écart technique qui me sépare du jeune barbu bordelais. Des questions tournent dans ma tête. Comment devenir meilleur ? Comment mieux faire ? Quelles leçons tirer de cette deuxième place ?

Engagez-vous

Deux mois plus tard, je rejoins une plateforme de coaching/staking que me conseille Adrien. Peu actif au début, je pars pour Las Vegas l'été et cela se passe moyennement. J'ai quand même la chance de jouer le Main Event des WSOP pour la seconde fois de ma carrière mais aucun deep run à signaler. À mon retour fin juillet, mon niveau de motivation est bas : j’ai l'impression de ne pas réussir à décoller. Puis je tombe sur une vidéo de motivation exclusive au site qui me touche et me rebooste totalement. Le sujet est le "commitment", le fait de s'engager à 100% dans une activité si l'on souhaite vraiment réussir. Je me rends bien compte que je ne me donne pas à fond alors que j'ai accès à du très bon contenu.

François Pirault WSOP

J'écris à mes coaches pour leur annoncer que je vais devenir le plus productif de leurs élèves sur les trois prochaines années. Cela réveille en moi de la motivation. J’ai toujours eu un côté compétitif et tenir mes engagements est également un trait de ma personnalité auquel je tiens énormément. C'est décidé : je suis prêt à investir mon temps pour devenir meilleur. Le changement, c'est maintenant... Lire la suite

[Blog] Le poker contre le reste du monde

Par dans Life Style il y a 2 mois.

Blog Aladin Reskallah

Dans le cultissime film Les Joueurs (Rounders en V.O.), Mike McDermott, le personnage incarné par Matt Damon, affirme que le Texas Hold'em No-Limit est la Cadillac des variantes de poker : le jeu le plus classe, le plus stylé mais aussi peut-être le plus tape à l'oeil. Si je me garderai bien de le contredire, peut-on extrapoler et avancer, de la même façon, que le poker est la Cadillac des jeux de cartes ?

Pour vous, j'ai décidé de faire monter plusieurs concurrents sur le ring et de les faire s'affronter afin de déterminer le grand vainqueur à qui je décernerai la ceinture. Je passerai au grill les jeux de cartes en compétition et leur attribuerai une note sur 10 pour les critères suivants : fun, variance et prestige/profitabilité. C'est parti, en garde... Allez !

Adversaire numéro 1 : le Rami

Gin RamiLe Rami, aussi appelé Gin Rami quand il se joue dans une variante particulière, fut inventé au début du XXe siècle et connut ses premières lettres de noblesse au pays de l'oncle Sam. Son nom, de l'anglais “gin rummy”, n'est pas sans rappeler le gin et le rhum, deux des alcools les plus populaires de l'époque. Ça c'est pour l'instant Wikipédia. En revanche, ce que je n'avais pas prévu en allant me renseigner sur la fameuse encyclopédie en ligne, c'était d'y croiser le nom de Stu Ungar.

Pour les deux du fond qui ne suivent pas, ce dernier est probablement l'un des esprits les plus brillants que le poker ait connu, resté dans la légende à la fois pour son talent inné cartes en main et sa tragique disparition bien trop jeune, au terme d'une vie particulièrement rock 'n' roll, faite d'autant de hauts que de bas. Un mythe de l'ouest qui raconte, entre autres fables, que le Kid (surnommé ainsi du fait de sa petite... Lire la suite

[Blog] Le temps de la réflexion

Par dans Life Style il y a 2 mois.

Romain Lewis Blog

Pour écrire ce blog j’ai dû me forcer à fermer quelques pages Internet. Mon cœur bat assez fort, j’ai déjà usé un taux d’énergie très élevé ce matin. Ça fatigue de voir du monde. Des milliers de personnes même ! Non, rassurez-vous je n'ai pas enfreint les gestes barrières en participant à une énorme fête clandestine. J'ai simplement passé la matinée à regarder d'anciens concerts et festivals live de ces dernières années, histoire de me faire mon propre petit show privé. Résultat : ça fait deux heures que je chante à tue-tête dans mon petit appartement !

C’est ce contact, cet échange d’énergie, de passion et d’amour qui manque le plus à ma vie actuellement. Je réalise petit à petit que, depuis l’âge de quatre ans, je me suis régulièrement retrouvé dans une foule qui chante à l'unisson. Et aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours trouvé ça merveilleux. Ça me donne des frissons, ça remplit mon corps de légèreté et d’optimisme. Me voilà dans la période la plus longue dont je me souvienne sans rencontrer d'étrangers, passionnés par les mêmes petites choses de la vie : ce sentiment d’union, de passion commune et d’échange. Que ce soit dans un stade, autour d'une scène perdue au milieu de la forêt ou dans une gigantesque salle remplie de tables de poker, ce bourdonnement me manque.

Cependant, je veux croire que dans les mois et années à venir, ces moments seront d’autant plus spéciaux que l'on aura tous vécu sans, pendant une période bien plus longue que ce qu'on aurait imaginé. Je n’écris pas ces lignes pour me plaindre, bien au contraire. Je les écris pour me raconter une histoire en laquelle j’ai envie de croire. Une histoire envisageant un futur où on sera tous encore plus ancrés dans le présent, dans les... Lire la suite